Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/02/20 : Les producteurs des Pyrénées-Atlantiques reviennent chargés de médailles du Salon International de l'Agriculture : 95 au total, dont 19 médailles d'or, 41 médailles d'argent et 35 de bronze, produits et vins confondus.

27/02/20 : Lac de Caussade. La préfète de Lot-et-Garonne vient de faire savoir qu'elle "engage une procédure à l'encontre de la Chambre d'agriculture visant à accomplir des travaux d'office afin d'effectuer la vidange de la retenue".

27/02/20 : « Rien n’est décidé sur l’intervention des forces de l’ordre, tout est encore à l’arbitrage du Premier ministre ». Voici ce qu’a dit le ministre de l’agriculture Didier Guillaume au président de la Chambre d’agriculture 47 ce matin au SIA.

27/02/20 : Elisabeth Borne, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, se rendra ce vendredi à Bordeaux pour soutenir le candidat LaRem Thomas Cazenave aux prochaines élections municipales.

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/02/20 | Gironde: 17 830 candidats aux municipales

    Lire

    Municipales: Dans les 535 communes de Gironde, ce sont 17 830 candidats qui se sont déclarés pour 8 887 sièges à pourvoir. Dans toutes les communes du département au moins une liste a été déposée. Dans les 231 communes de plus de 1 000 habitants, 496 listes ont été déposées soit 13 102 candidats (52% d’hommes et 47% de femmes) pour 5183 sièges à pourvoir. Bordeaux compte le plus grand nombre de listes, 10 listes déposées suivi de Mérignac avec 9 listes.

  • 28/02/20 | Municipales: 6 communes sans candidats dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Dans les 546 communes des Pyrénées-Atlantiques, 11 088 candidats se sont déclarés pour 7392 sièges à pourvoir. A Arrien, Urost, Higuères Souye, Pardies Pietat, Etsaut et Escout aucun candidat ne s'est présenté. Aucune élection ne pourra être organisée pour ce 1er tour. De nouveaux candidats pourront se déclarer entre les 2 tours et les élections pourront ainsi se tenir au 2nd tour. Si aucune candidature n’intervient pour le 2nd tour. Le préfet de département nomme alors une délégation spéciale chargée de gérer les affaires courantes de la commune et d’organiser de nouvelles élections dans un délai de 3 mois.

  • 28/02/20 | Création d'un nouveau label "Les Sentinelles du Goût"

    Lire

    « Les Sentinelles du Goût ». Tel est le nom du nouveau label créé de concert par l’Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine et trois étudiantes de Licence Pro "Valorisation, Animation et Médiation des Territoires Ruraux" de l’Université Bordeaux Montaigne. Ce label a pour but de protéger et de valoriser les savoir–faire et les goûts des produits traditionnels de la région.

  • 28/02/20 | Pour l'Arche en Charente, transformation numérique rime avec inclusion

    Lire

    L'association l'Arche en Charente encadre les activités de plusieurs établissements médico-sociaux, dont 3 ESAT pleinement insérés dans le tissu économique local à de multiples étapes de la filière du Cognac, de la production à l'expédition. L'association, lancée dans une profonde transformation numérique, vient d'obtenir une aide de 88 330 € de la Région (50% du budget prévisionnel). Et pour cause, le projet se double d'une démarche d'inclusion numérique au profit de ses employés en situation de handicap mental. Un atout majeur pour leur réinsertion professionnelle en milieu « ordinaire ».

  • 28/02/20 | Exposition "Espace Nature" à Rochefort Océan (17)

    Lire

    Du 25 février au 28 mars 2020, l’Expo Espace Nature aura lieu à Rochefort Océan, pour le plaisir des visiteurs qui découvriront au fil des photographies un périple de 18 mois sur le thème de l’écohabitat. L’occasion de découvrir d’autres modes et matériaux de construction en accord avec l’environnement. A travers ces images, l’exposition tend à ouvrir le champ des possibles dans l’esprit des visiteurs, en encourageant l’émergence de nouvelles pratiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Intempéries: plus de 4M€ d'aides débloqués par la Région Nouvelle-Aquitaine

18/09/2018 | Un total de 4,127 M€ d'aides a été voté ce mardi 18 septembre par les élus régionaux, en soutien aux acteurs touchés par les intempéries quii ont touchées la région ces derniers mois.

Vigne grélée

Gel, grêle, sécheresse, tempête, inondations ou encore submersion, l'année 2017-2018 aura été difficile entraînant de lourdes conséquences pour un certains nombre d'acteurs économique de la région. Afin de venir en aide aux territoires, entreprises, exploitations sinistrés suites aux intempéries de ces derniers mois, les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente exceptionnelle ce 18 septembre à l'Hôtel de région à Bordeaux. Six dossiers ont été voté pour un montant total d'aides de 4 126 835 euros. Détails

Dans le secteurs agricole la liste des conséquences des intempéries est longue et variées: vignes et vergers gelés ou grêlés, toitures des exploitations agricoles ou des bâtiments industriels détruites ou emportées, parcelles agricoles submergées par les rivières en crue, mortalité importante des cheptels apicoles... Pour aider les entreprises à y faire face, c'est une enveloppe de 1,432 M€ d'euros d'aides conjoncturelles qui a été voté ce mardi par les élus régionaux.

Des apports en garantie pour les exploitations les plus fragiles
Pour les exploitations agricoles sinistrées et économiquement très fragiles, un apport en garantie pourra par ailleurs  être déclenché au cas par cas par conventionnement avec les organismes bancaires. L'attribution de ces aides sera présentée pour décision en commission permanente. Une telle décision a d'ailleurs été voté pour 50 000€ de garantie des ce mardi, au profit de la SCEA Vignobles Mondaut-Saincrit située sur 80ha à Baron et qui a perdu plus de 60% de sa récolte en 2017 en raison du gel d'avril.
Par ailleurs, concernant le soutien à l'apiculture, il a été décidé que la Région sera le guichet unique pour l'intervention de la Région et de l'Etat; le second remboursant à la première des dépenses engagées à concurrence d'une enveloppe d'environ 400 000€.
Sur le thème agricole un autre dossier a été acté par les élus régionaux : l'accompagnement de l'Association nationale d'étude et de lutte contre les fléaux atmosphériques (ANELFA) pour améliorer la protection du potentiel agricole à hauteur de 6104€. L'objectif étant icic d'installer 8 générateurs au sol et 8 grêlimètres pour améliorer la protection du potentiel agricole (arboriculture, viticulture, maraichage, productions céréalières...) en Gironde et dans les Pyrénées-Atlantiques.

2,4M€ pour les collectivités territoriales
A l'occasion de cette Commission permanente exceptionnelle, les élus ont également approuvé le soutien à des collectivités territoriales à hauteur de 2 431 953 €, au nom de la solidarité territoriale, "pour partager l'effort qu'elles réalisent pour les entreprises de leur territoire". Il s'agit notamment de mesures conservatoires permettant de préserver les outils de production, d'assurer la sécurité des personnes, de restaurer les équipements publics dégradés, notamment les voiries, les réseaux, les ouvrages de protection des eaux, et de relancer l'activité économique. Ont ainsi été voté: 1 170 000€ à la Communauté de communes de Charente Limousine à Confolens, 837 000 € à la Communauté de communes La Rochefoucauld - Porte du Périgord, 352 000€ à la commune de Prigonrieux, 52 000€ au Syndicat mixte Littoral Landais, 10 200€ à l'Association Foncière de Remembrement, 6 900€ à la commune de Lestelle-Betharram et 3 853€ à la commune de Bedous.
Par ailleurs, la Région indique qu'elle répondra également aux demandes d'aides des entreprises ou des organismes professionnels les représentants et précise que s'agissant des entreprises agricoles ou des entreprises excédant le seuil de la TPE, des aides individuelles pourront être attribuées.

Autre dossier "intempéries", lié cette fois aux crues brutales survenues sur le piémont pyrénéen les 13 et 14 juin 2018 affectant le bassin de l'Adour et plus particulièrement certains affluents dans le département des Pyrénées-Atlantiques et le sud des Landes (Gaves d'Oloron, d'Ossau, Aspe, Saleys, Bidouze et Luys), la Région a décidé de soutenir la réalisation de travaux d'urgence de réfection des ouvrages (digues) contre les inondations et de rétablissement du libre écoulement des eaux par enlèvement d'embâcles menaçant les infrastructures et les habitations. Une enveloppe totale de 256 778€ de subvention répartie entre 6 bénéficiaires: l'Institution Adour pour 199 440€, la Communauté de communes des Luys en Béarn pour 5735€, le Syndicat du Bassin versant des Luys  pour 10 480€, le Syndicat mixte des Gaves d'Oloron, Aspe, Ossau et leurs affluents pour  7950€, la Communauté de communes de la Vallée d'Ossau pour 26 248€, et le Syndicat Intercommunal de Protection des berges de l'Adour Maritime et ses affluents pour 6925€.

Enfin, un dernier vote a attribué un financement à l'entreprise Thorin-Vriet, le délégataire de la Région pour le service de transport organisé sur le territoire la Charente, en raison de son intervention en service supplémentaire sur la période du 7 au 13 juillet, suite à de violent orages de grêle sur le secteur de Saint-Sornin en Charentes. "Afin de répondre aux besoins de près de 2 000 personnes sinistrées par cet épisode et pour partie privées de véhicule, il a été mis en place en urgence, en concertation avec la cellule de crise, un service de transport spécifique", explique la Région. En renfort des lignes existantes, une liaison complémentaire entre Saint-Sornin, Montbron et La Rochefoucauld a été déployée pour permettre aux personnes d'effectuer les démarches et les déplacements de la vie quotidienne. Pour ce faire des moyens complémentaires ont été mobilisés par l'entreprise sur la période du 7 au 13 juillet, représentant un coût de 1440€.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3165
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !