Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

  • 25/09/20 | Angoulême : vers un festival de la BD en deux temps

    Lire

    Au vu du contexte sanitaire, les organisateurs du FIBD s'orientent vers un festival en deux temps. Un premier temps, une version modifiée avec des événements à Angoulême et hors les murs sur les dates initiales du 28 au 3& janvier), "répondant aux contingences en vigueur imposées par la pandémie". Un deuxième temps en présentiel à Angoulême, à la période printemps-été, pour rassembler plus de monde. Le contenu du projet sera présenté dans les prochaines semaines.

  • 25/09/20 | Nouvelle-Aquitaine : le don entre particuliers boosté par la crise sanitaire

    Lire

    L'application de dons bordelaise Geev a réalisé un classement des régions les plus actives en matières de dons entre particuliers. « Si le don a le vent en poupe ces dernières années, il a connu un essor particulier pendant la crise sanitaire », affirme la société. Ainsi, la société a dénombré les dons par régions entre février et juillet. La Nouvelle-Aquitaine est quatrième du classement "dons d'objets" avec 126 000 dons, derrière l'Île de France (458 000), les Hauts de France (171 000) et l'Auvergne-Rhône Alpes (143 000).

  • 24/09/20 | Covid-19: après les premiers tests, l'UPPA reste vigilante

    Lire

    Dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, le Laboratoire Bio-Pyrénées a réalisé sur le campus de Pau une campagne de 200 tests de dépistage à la Covid-19 auprès des étudiants. Celle-ci a révélé 6 cas positifs à la Covid-19 sur les 107 prélévements nasopharyngés analysés par PCR, soit 5,6 % des étudiants testés. Un résultat qui incite l'Université "à rester vigilante" au regard de la moyenne au niveau nationale du taux de positivité (6.2 % au 23/09/20 à 14h) et des moyennes départementales publiées le 17/09/20 : Pyrénées-Atlantiques (4.2%), Landes (4.8 %) et Hautes-Pyrénées (3.1%).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Intempéries: plus de 4M€ d'aides débloqués par la Région Nouvelle-Aquitaine

18/09/2018 | Un total de 4,127 M€ d'aides a été voté ce mardi 18 septembre par les élus régionaux, en soutien aux acteurs touchés par les intempéries quii ont touchées la région ces derniers mois.

Vigne grélée

Gel, grêle, sécheresse, tempête, inondations ou encore submersion, l'année 2017-2018 aura été difficile entraînant de lourdes conséquences pour un certains nombre d'acteurs économique de la région. Afin de venir en aide aux territoires, entreprises, exploitations sinistrés suites aux intempéries de ces derniers mois, les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente exceptionnelle ce 18 septembre à l'Hôtel de région à Bordeaux. Six dossiers ont été voté pour un montant total d'aides de 4 126 835 euros. Détails

Dans le secteurs agricole la liste des conséquences des intempéries est longue et variées: vignes et vergers gelés ou grêlés, toitures des exploitations agricoles ou des bâtiments industriels détruites ou emportées, parcelles agricoles submergées par les rivières en crue, mortalité importante des cheptels apicoles... Pour aider les entreprises à y faire face, c'est une enveloppe de 1,432 M€ d'euros d'aides conjoncturelles qui a été voté ce mardi par les élus régionaux.

Des apports en garantie pour les exploitations les plus fragiles
Pour les exploitations agricoles sinistrées et économiquement très fragiles, un apport en garantie pourra par ailleurs  être déclenché au cas par cas par conventionnement avec les organismes bancaires. L'attribution de ces aides sera présentée pour décision en commission permanente. Une telle décision a d'ailleurs été voté pour 50 000€ de garantie des ce mardi, au profit de la SCEA Vignobles Mondaut-Saincrit située sur 80ha à Baron et qui a perdu plus de 60% de sa récolte en 2017 en raison du gel d'avril.
Par ailleurs, concernant le soutien à l'apiculture, il a été décidé que la Région sera le guichet unique pour l'intervention de la Région et de l'Etat; le second remboursant à la première des dépenses engagées à concurrence d'une enveloppe d'environ 400 000€.
Sur le thème agricole un autre dossier a été acté par les élus régionaux : l'accompagnement de l'Association nationale d'étude et de lutte contre les fléaux atmosphériques (ANELFA) pour améliorer la protection du potentiel agricole à hauteur de 6104€. L'objectif étant icic d'installer 8 générateurs au sol et 8 grêlimètres pour améliorer la protection du potentiel agricole (arboriculture, viticulture, maraichage, productions céréalières...) en Gironde et dans les Pyrénées-Atlantiques.

2,4M€ pour les collectivités territoriales
A l'occasion de cette Commission permanente exceptionnelle, les élus ont également approuvé le soutien à des collectivités territoriales à hauteur de 2 431 953 €, au nom de la solidarité territoriale, "pour partager l'effort qu'elles réalisent pour les entreprises de leur territoire". Il s'agit notamment de mesures conservatoires permettant de préserver les outils de production, d'assurer la sécurité des personnes, de restaurer les équipements publics dégradés, notamment les voiries, les réseaux, les ouvrages de protection des eaux, et de relancer l'activité économique. Ont ainsi été voté: 1 170 000€ à la Communauté de communes de Charente Limousine à Confolens, 837 000 € à la Communauté de communes La Rochefoucauld - Porte du Périgord, 352 000€ à la commune de Prigonrieux, 52 000€ au Syndicat mixte Littoral Landais, 10 200€ à l'Association Foncière de Remembrement, 6 900€ à la commune de Lestelle-Betharram et 3 853€ à la commune de Bedous.
Par ailleurs, la Région indique qu'elle répondra également aux demandes d'aides des entreprises ou des organismes professionnels les représentants et précise que s'agissant des entreprises agricoles ou des entreprises excédant le seuil de la TPE, des aides individuelles pourront être attribuées.

Autre dossier "intempéries", lié cette fois aux crues brutales survenues sur le piémont pyrénéen les 13 et 14 juin 2018 affectant le bassin de l'Adour et plus particulièrement certains affluents dans le département des Pyrénées-Atlantiques et le sud des Landes (Gaves d'Oloron, d'Ossau, Aspe, Saleys, Bidouze et Luys), la Région a décidé de soutenir la réalisation de travaux d'urgence de réfection des ouvrages (digues) contre les inondations et de rétablissement du libre écoulement des eaux par enlèvement d'embâcles menaçant les infrastructures et les habitations. Une enveloppe totale de 256 778€ de subvention répartie entre 6 bénéficiaires: l'Institution Adour pour 199 440€, la Communauté de communes des Luys en Béarn pour 5735€, le Syndicat du Bassin versant des Luys  pour 10 480€, le Syndicat mixte des Gaves d'Oloron, Aspe, Ossau et leurs affluents pour  7950€, la Communauté de communes de la Vallée d'Ossau pour 26 248€, et le Syndicat Intercommunal de Protection des berges de l'Adour Maritime et ses affluents pour 6925€.

Enfin, un dernier vote a attribué un financement à l'entreprise Thorin-Vriet, le délégataire de la Région pour le service de transport organisé sur le territoire la Charente, en raison de son intervention en service supplémentaire sur la période du 7 au 13 juillet, suite à de violent orages de grêle sur le secteur de Saint-Sornin en Charentes. "Afin de répondre aux besoins de près de 2 000 personnes sinistrées par cet épisode et pour partie privées de véhicule, il a été mis en place en urgence, en concertation avec la cellule de crise, un service de transport spécifique", explique la Région. En renfort des lignes existantes, une liaison complémentaire entre Saint-Sornin, Montbron et La Rochefoucauld a été déployée pour permettre aux personnes d'effectuer les démarches et les déplacements de la vie quotidienne. Pour ce faire des moyens complémentaires ont été mobilisés par l'entreprise sur la période du 7 au 13 juillet, représentant un coût de 1440€.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3383
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !