Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/04/19 : Trois bâtiments-écoles de la Marine Nationale font escale à Bordeaux du vendredi 26 au lundi 29 avril. "Chacal", "Léopard" et "Guépard" sont trois navires brestois en charge de la formation maritime des officiers et officiers mariniers.

25/04/19 : La Cité du Vin est exposée au Centre Pompidou depuis le 10 avril. Une salle de l'établissement parisien est dédiée au travail de l'agence XTU Architects. Ainsi, 9 maquettes et un diaporama retracent la construction et l'ouverture de la Cité du Vin.

23/04/19 : Le pont d'Aquitaine sera fermé à la circulation pour travaux dans la nuit du 24 au 25 avril entre les échangeurs 2 et 4 ainsi que les échangeurs 4 et 5 et dans la nuit du 25 au 26 avril entre les échangeurs 4 et 4a en intérieur et 5 et 4 en extérieur.

23/04/19 : Après Jo-Wilfried Tsonga, ex n°1 français et ex n°5 mondial, Lucas Pouille 32ème joueur mondial, n°10 en 2018, vient de confirmer sa participation au tournoi bordelais BNP ParisBas Primrose qui démarre le 29 avril sur les cours de la villa Primrose

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/04/19 | Daniel Barenboim honore Beethoven à Bordeaux le 28 avril

    Lire

    Le pianiste Daniel Barenboim revient sur la scène du Grand-Théâtre de Bordeaux dimanche 28 avril à 15 h 00 pour un programme consacré au compositeur Beethoven. 4 sonates interprétées par l'un des maitres incontestés du piano, qui dirigea - entre autres - l'Orchestre de Paris, et qui consolide cette saison encore ses liens avec l'Opéra de Bordeaux, fruit de sa complicité avec Marc Minkowski. Au programme notamment la célèbre "Clair de lune"...

  • 25/04/19 | L'Europe au secours des bouquetins ibériques en Béarn

    Lire

    En février, mars et avril 2019, 1 502 projets sélectionnés par le Conseil régional, ont pu bénéficier de 69,8 M€ de fonds européens pour leur réalisation. Parmi les bénéficiaires, le Parc national des Pyrénées qui a ainsi obtenu un soutien de 142 800 € de l'Union européenne et de 15 000 € de la Région pour son projet de réintroduction du bouquetin ibérique dans le Béarn, espèce disparue il y a plus d'un siècle en France. Objectif: lâcher 75 animaux sur 3 ans pour créer 2 noyaux d'individus en vallées d'Aspe et d'Ossau et ainsi favoriser le maintien durable de l'espèce dans les Pyrénées.

  • 25/04/19 | "AVC Tous Concernés" pédale pour la prévention des attaques cérébrales

    Lire

    L'association de prévention des AVC organise "la vie est un sourire", trajet de 1 000km à tricycle. Philippe Meynard était maire de Barsac quand il a été victime d'une attaque cérébrale et a dû réapprendre à marcher, écrire et parler. Il partira de Narbonne le 2 mai pour rejoindre Bayonne le 14, en suivant un parcours en forme de sourire passant par l'Espagne. En France, 150 000 AVC ont lieu chaque année. Des actions de prévention seront organisées au départ et à l'arrivée grâce au minibus AVC.

  • 25/04/19 | Festival Philosophia en approche !

    Lire

    La treizième édition du festival Philosophia se tient du 22 au 26 mai prochain. Le thème retenu est l'histoire. La présentation officielle du festival aura lieu le 29 avril prochain à Cap Sciences. 34 rendez-vous sont au programme de ce festival qui se déroule à Saint-Émilion, Libourne et Pomerol. L'archéologue préhistorien Jean-Paul Demoule, auteur de "Comment l'archéologie bouleverse nos civilisations" (éd. La Découverte) sera présent, accompagné de nombreux spécialistes.

  • 24/04/19 | Commerce : la Nouvelle-Aquitaine excédentaire

    Lire

    La balance commerciale régionale a été dévoilée ce mercredi 24 avril. Tandis que la France dégrade son déficit, la Nouvelle-Aquitaine dégage un excédent commercial de 600 millions d'euros. L'analyse des données publiées par la Douane est réalisée l'Observatoire régional des échanges internationaux, co-pilotée par la Région et la Chambre du Commerce et de l'Industrie Nouvelle-Aquitaine. Les trois plus importantes destinations de l'export régional sont les États-Unis, l'Espagne et l'Allemagne. Les 9 553 entreprises exportatrices de la Nouvelle-Aquitaine dont 1 406 sont des primo exportateurs (14,7%) ont réalisé 23,4 milliards d'euros d'exportations en 2018.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Interview: Alain Rousset entend s'attaquer au décrochage scolaire

25/01/2016 | La lutte contre le décrochage scolaire: une priorité

Alain Rousset  entend s'attaquer au décrochage scolaire

Alain Rousset, en présentant ses voeux aux corps constitués, le préfet Dartout en tête, a fait de la lutte contre le décrochage scolaire une des lignes de force de l'action que la Grande Région souhaite conduire. Et, pour cela, a-t-il souligné "il faut faire se parler le monde de la formation et celui de l'entreprise, s'occuper aussi le plus tôt possible de la précarité qui commence à quatorze ans..." Il le confirme dans l'interview que nous publions. Dans le même esprit, il a rappelé l'importance qu'il attache à la création d'une "Datar" régionale, en charge de l'aménagement du territoire, et qu'il souhaite "adosser" à l'Université.

@aqui! Alain Rousset cette grande région vous avez encore jusqu'à l'été pour lui trouver un nom... Mais, enfin, il faut y réfléchir de nouveau... ?
Alain Rousset
- J'attache une importance extrême à la méthode autant qu'au nom qui sera choisi. L'appropriation par les habitants, les élus socio-professionnels, le monde économique, éducatif, culturel est essentielle. Il faut que tous puissent se reconnaître dans ce nom. Certes, cette Région c'est les Romains, les Gallo-Romains, Aliénor... l'Histoire.

J'ai confié à Anne-Marie Cocula l'animation d'un groupe de travail très ouvert. Il faut penser, aussi, peut-être à une association de personnes tirées au sort, relancer le site internet.

Je le répète: j'attache beaucoup d'importance à ce travail pour que l'Assemblée plénière de juin puisse se déterminer au terme d'une vraie démarche. Ce nom doit aussi être une marque; chaque habitant de cette grande région doit le ressentir et pouvoir le faire claquer, à l'échelle de l'Europe.

@aqui!  Comment abordez vous le grand effort à faire pour, à travers l'apprentissage, remettre dans le circuit les jeunes, lutter contre le décrochage scolaire?
A. R.
-  L'objectif, c'est d'abord de prendre en compte les nouvelles trajectoires de précarité. Et, donc, de mettre en place un dispositif de prévention, se dire à quel moment un jeune décroche du coeur de la classe...C'est souvent en quatrième ou troisième; cela peut même commencer avant. Notre responsabilité, en tant que Région, c'est surtout les lycées mais, en coopération aves les Départements et l'Etat, il y a beaucoup à faire pour accompagner ces jeunes.

Nous avons donc eu l'idée de créer une plateforme avec des élèves de Master. Elle a été mise en place au Québec avec des résultats exceptionnels puisqu'ils ont divisé par deux le décrochage. Pouvoir répondre à une difficulté en maths, en français, en langue ; c'est une forme d'aide aux devoirs que les communes connaissent bien au niveau du primaire. La Région a recruté des étudiants en Master, ce qui leur permet d'avoir, aussi, sans s'en détacher, une forme d'accompagement financier de leurs études.

@aqui! Dans un de vos discours récents vous avez évoqué l'intérêt qu'il y aurait à « flécher » les collégiens qui pourraient prendre la voie de l'apprentissage. Et-ce que ça remettrait en question le collège unique ?
A. R.
- Ce qui est important, c'est de tenir compte de la situation individuelle des jeunes. L'apprentissage, faut-il le rappeler, est une voie d'excellence, de réussite, y compris en terme de création d'entreprises. Souvent un apprenti devient créateur d'une entreprise, reprend même celle dans laquelle il travaille. Parfois çà peut être un sas pour passer une période de la vie et permettre ensuite de revenir dans un cycle plus long. Il faut montrer que les métiers que l'on dit manuels sont des métiers, aussi intellectuels que d'autres. D'ailleurs, il faut concevoir cette proposition, si le jeune le souhaite, avec des possibilités de retour dans l'enseignement long. Nous avons évoqué cela avec Jean-Louis Nembrini (1) auprès des trois recteurs.

@aqui! La région va s'associer au plan gouvernemental annoncé ?
A. R.
- Oui bien sûr.  J'ai été surpris des critiques qui sont formulées à l'égard de l'effort de formation annoncée. Sous prétexte qu'un homme politique, le président de la République en l'occurrence, propose de renforcer la formation tout cela est présenté de façon négative pour des raisons politiciennes alors, qu'en même temps, les mêmes personnes soulignent que, tout au long d'une vie, il va falloir changer de métier …

Il faut vraiment renforcer la formation de ceux qui ne sont pas inclus car l'immense majorité des crédits, aujourd'hui, va plutôt à ceux qui le sont; ensuite parce que les formations qualifiantes débouchent sur un taux d'insertion professionnelle de près de 70% La revendication des Régions de France, que je porte, de piloter la formation et l'accompagnement des chômeurs par la formation est légitime. Les Régions s'occupent de formation initiale, continue, d'apprentissage et aussi du développement des PME. Or la connaissance des PME est essentielle en ce domaine.

Il nous reste à obtenir de l'Etat, et je pense que le gouvernement y est ouvert, une forme de contrat d'objectif et de moyens pour que les Régions, avec une évaluation des crédits qui pourraient leur être délégués par l'Etat, mettent en place un dispositif très positif.

Jusque là, les Régions ne flèchent pas les chômeurs; c'est Pôle emploi et les Missions locales qui le font sur des stages Or, nous avons des stages qui ne sont pas remplis...Il y a d'abord tout un travail de la part des Régions pour détecter les métiers en tension, là où professionnellement on recrute  et ensuite pour porter des formations qualifiantes dont on sait qu'elles permettent un retour à l'emploi à près de 70%.

1. NDLR Ancien recteur d'Académie Jean-Louis Nembrini élu sur la liste d'Alain Rousset aux régionales est vice-président en charge des lycées

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6956
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !