Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes Pyrénées, des Landes et des Pyrénées Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Interview : Alain Rousset: Quand la Région gère les crédits européens...

04/05/2014 | La Région partenaire de l'Europe dans une stratégie de développement

Alain Rousset

Beaucoup de citoyens, d'électeurs qui voteront le 25 mai prochain pour les élections européennes ne savent pas que les Régions ont désormais la capacité de gérer elles-mêmes en cohérence avec l'Union les crédits des divers Fonds qui existent ( FSE:Fonds Social, FEDER: Fonds Européen de développement économique et régional, FEADER: Fonds Européen Agricole pour le développement rural). Une étape importante que souligne Alain Rousset président du Conseil régional d'Aquitaine et de l'Association des régions de France, l'ARF. Illustration avec les quelques 600 millions d'euros du FEADER qui vont concourir notamment à mener une politique active d'installation de jeunes agriculteurs.

@qui! - La Région, gestionnaire de crédits européens importants: en ces temps où l'Europe est montrée du doigt n'est-ce pas une évolution importante? Qu'est-ce ça représente?

Alain Rousset - Cette revendication, je la porte depuis de longues années comme tous les présidents de région, comme dans tous les pays européens.. Comment gérer les fonds structurels au service du développement ? Ces fonds, en gros, pour l'Aquitaine c'est un peu plus de un milliard d'euros sur sept ans, dont 600 millions d'euros, simplement, sur le FEADER c'est à dire le développement rural. Une date à retenir: c'est le 12 septembre 2012, lors d'une réunion des présidents de Région avec le président de la république qu'a été acté ce transfert. Deuxième date : fin 2012-13 la négociation par le président de la république des crédits européens, et notamment de ceux destinés à l'agriculture. Une augmention considérable  a été obtenue sur deux grands thèmes fléchés par l'Etat. Certes, la Région doit, d'une certaine manière, rentrer dans des clous que le gouvernement a négociés, que le ministre de l'agriculture a négociés avec les organisations professionnelles;  c'est à dire les indemnités compensatrices de handicap naturel (ICHN)  et l'installation des jeunes agriculteurs.

@aqui ! - Ces aides sont  importantes pour l'économie de montagne de la région ?

A. R. -  Oui, dans les Pyrénées-Atlantiques et plus encore en Midi-Pyrénées qui a 50% de la chaîne pyrénéenne et en plus une partie du Massif Central. Ces deux politiques, indemnités compensatoires de handicap naturel et installation des jeunes agriculteurs font entre 70 et 80 % des crédits. On pourrait se dire: Qu'est ce que la Région a à gagner alors que 80% des crédits sont déjà fléchés ? Si ce n'est de dépenser de l'argent en instruction... En réalité le gain est triple.

D'abord parce que nous avons, ici,  la maîtrise technique de dossiers cruciaux pour l'Aquitaine; à commencer par l'installation des jeunes agriculteurs, en facilitant la simplification des procédures. L'audit que nous avons conduit au sein de la Région montre que l'installation des Jeunes Agriculteurs est d'une complexité qui en ralentit la réalisation. Et, d'une certaine manière, je suis très heureux puisque la Région intervient, de pouvoir accompagner l'installation de centaines de Jeunes pour les aider, qui à reprendre les fermes de famille, qui à s'installer.....

Ensuite, parce que cette gestion décentralisée c'est la reconnaissance d'une responsabilité de proximité pour mener une stratégie agricole qui n'est pas vue que de Bruxelles, ni Paris. Comment j'installe des jeunes, comment je forme des jeunes ou des moins jeunes d'ailleurs,  des "hors cadres familiaux", quelqu'un qui veut changer de métier en cours de vie, cette catégorie là qui subit le plus d'échecs, d'ailleurs par manque de formation? Comment je maintiens l'emploi agricole? La Région a la compétence de formation, en cohérence avec celle du développement économique. On ne peut pas assurer le développement économique sans des hommes, des femmes, formés qui reprennent les entreprises ou en créent de nouvelles; la problématique est la même dans le monde agricole que dans le monde industriel.

Enfin, et c'est le troisième point  de satisfaction: la Région est partenaire de l'Europe, dans une stratégie de développement qui prend en compe les différences, l'adaptation aux réalités territoriales. Tous les territoires européens et français ne sont pas homogènes: l'agriculture d'Auvergne de Provence-Alpes-Côtes-d'Azur n'est pas la même que celle d'Aquitaine. De quelle façon on accompagne la replantation de la forêt? 60 millions d'euros sont fléchés sur la forêt. Beaucoup de choses ont été faites. Une grande partie des bois issus de la tempête a été évacuée et les terrains ont été nettoyés; il faut replanter à l'hectare près, à l'arbre près, tant la forêt, le bois, tant la cellulose seront, demain, au cœur du projet économique d l'Aquitaine et de la chimie verte....Il y a aussi des actions sur le verdissement, sur le foncier, le développemment rural en général. Bref, une compétence nouvelle qui est totalement synchrone, cohérente, avec les actions que nous menons. Le Conseil régional, avec ces moyens nouveaux, va pouvoir être plus efficace pour le développement de son territoire et l'innovation.

@qui ! - Cette prise de responsabilité du FEADER, du Fonds de Développement rural est-elle de nature à encourager cette politique de l'installation que vous défendez?...

A .R . - L'idée est bien de faire entrer la notion d'innovation dans l'ensemble de l'agriculture d'Aquitaine. Préparer l'avenir de l'agriculture d'Aquitaine, c'est d'abord permettre le renouvellement des générations et maintenir l'emploi agricole, c'est à dire concevoir un mode d'exploitation soutenable, rentable, respectant les contraintes environnementales et n'ayant pas sur la tête la réduction du foncier, l'inquiétude d'accidents climatiques... Maintenir l'emploi c'est aussi développer de nouvelles formes d'agricultures comme les serres. Ne pas opposer l'agriculture de proximité, l'agriculture bio et l'agriculture traditionnelle mais penser une convergence. S'il est une activité qui conçoit que rien n'est plus important que de laisser un territoire, un terroir à ses enfants c'est l'essentiel, c'est bien celle-là. Le projet c'est de permettre, aussi, que des revenus complémentaires liés à l'énergie ( le solaire sur le bâtiment, les méthaniseurs), au tourisme à la ferme, se développent.

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Carré d'info

Elections européennes -  2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
2747
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !