10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

30/11/17 : Le 20 décembre, la salle de spectacles “Les Cigales“ à Luxey (40) accueille Françis Huster pour un seul-en-scène moderne et engagé, à l’image de celui qu’il incarne: Albert Camus. Rendez-vous à 21h. Pensez à réserver sur www.musicalarue.com !

30/11/17 : Du 5 au 16 décembre, la médiathèque du Marsan (à Mont-de-Marsan) accueille une exposition d'affiches créée à l'occasion du cinquantième anniversaire d'Amnesty International. Objectif: sensibiliser et éduquer aux droits humains.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

  • 07/12/17 | L'avenir du vélo en débat à La Rochelle

    Lire

    Depuis douze ans, la Charente-Maritime organise ses Tribunes de l'Innovation autour de grands thèmes d'actualité comme la solidarité, la mondialisation, etc. Pour cette édition, la "petite reine" est à l'honneur, avec des conférences-débats autour de son histoire, sa place socio-économique, ses innovations technologiques et son avenir en tant que transport doux et durable. RDV (gratuit) le 14 décembre à 18h à la Maison du Département. Ouvert au grand public sur inscription au 05 46 31 72 00.

  • 06/12/17 | Nouveau record pour Bordeaux-Mérignac

    Lire

    En novembre 2017, le trafic international continue de soutenir les bons résultats de l'Aéroport de Bordeaux-Mérignac et affiche un record mensuel de croissance pour 2017 de +26,3%. Ce premier mois de la saison Automne-Hiver a vu 404.000 passagers mensuels transportés (+3,2%). Depuis début 2017, le trafic de la plate-forme bordelaise progresse de +8,2% et 5.772.000 passagers ont été transportés. Une fin d'année qui s'annonce très positive à Bordeaux avec cependant un bémol, la baisse de 10,3% du trafic national liée au recul de Paris.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Interview : Bérénice Delpeyrat-Vincent, Vice-présidente du Conseil régional en charge de l'Economie solidaire et de l'innovation sociale

03/05/2012 |

Bérénice Delpeyrat Vincent, Vice-présidente du Conseil régional en charge de l'Economie solidaire et de l'innovation sociale

Le 30 mars dernier, plus de deux cent collectivités et structures, tous acteurs de l'économie sociale et solidaire, se sont réunis à l'Hôtel de Région afin d'assister à la présentation du Schéma aquitain pour le développement de l'économie solidaire et de l'innovation sociale. Objectif de cette grande réunion : valider les orientations retenues pour définir la future politique régionale en matière d'économie solidaire. Bérénice Vincent, Vice présidente du Conseil régional en charge de l'économie solidaire et de l'innovation sociale revient pour Aqui sur les tenants et les aboutissants de schéma régional, ansi que sur le processus participatif de sa réalisation.

Aqui! : Avant d'aborder le Schéma aquitain pour le développement de l'économie solidaire et de l'innovation social, peut-on revenir sur la notion qui en est au coeur: l'Economie sociale et solidaire?
Bérénice Delpeyrat-Vincent : La définition de l'ESS (Economie sociale et solidaire, ndlr) au sens strict c'est le regroupement des structures qui mettant en place, de par leur statut particulier, des processus de gouvernance partagée. On peut citer les associations, les coopératives, les fondations, les mutuelles ou encore les sociétés coopératives d'intérêt collectif dans lesquelles des partenaires publics peuvent entrer. L'ESS, c'est un peu le principe de « l'économie exemplaire ». Mais dans le schéma régional que nous proposons, on ne parle pas seulement de ces structures particulières. Elles sont bien sûr un socle important mais, nous avons souhaité avoir des frontières souples en considérant davantage et plus globalement l'ensemble des structures participant à une « économie de l'utilité sociale ». Peuvent donc être concernées des entreprises qui n'appartiennent pas stricto sensu à l'économie solidaire, mais qui par exemple se développent dans le commerce équitable.Autrement dit, dans notre vision plutôt ouverte, sont concernés par l'ESS, tous ceux qui ont des valeurs, ou un état d'esprit conforme à celui de l'ESS.

@!: Pourquoi la Région s'est-elle lancée dans cette démarche de Schéma Régional de l'Economie solidaire et de l'innovation sociale ?
B.D.V.: La prise en compte de l'économie solidaire n'est pas nouvelle en Aquitaine, puisque une vice-présidence de l'économie sociale et solidaire assumée par Jean Lissar existe depuis la mandature 2004-2010. Mais cette question avait surtout été ouverte par le volet insertion et emploi. Au fil des années la thématique a avancé en région, dans le mouvement plus global de la société, pour aller davantage vers la question de l'économie sociale et solidaire en elle-même, englobant bien davantage une dimension économie des territoires.

"Une économie de la valeur ajoutée"

Il y a donc déjà eu des aides globales et des règlements plus spécifiques sur secteur mais il y avait un réel besoin de se poser et de voir avec les acteurs aquitains, c'est-à-dire, tant les structures que les collectivités locales concernées, la question du développement de cette économie plutôt que son caractère durable.Le développement économique est important puisque l'ESS est un vrai secteur économique pourvoyeur d'emplois. En Aquitaine comme dans l'ensemble de la France c'est tout de même 10% des emplois qui sont portés par l'ESS. Et contrairement à l'idée que l'on s'en fait, l'ESS ce ne sont pas que des petites structures, il y a aussi par exemple de grosses mutuelles, comme la Macif ou la Mutuelle des motards.
En plus de cela, l'ESS c'est une politique durable, locale, non délocalisable, qui concerne l'environnement, le lien social, le partage. C'est une vraie économie de la valeur ajoutée, un atout en termes d'attractivité du territoire territoire. Pour toutes ces raisons, il faut lui laisser des possibilités de se développer. Le vrai enjeu s'est jouer sur l'identification de cette économie et de savoir comment on la développe.

@!: Vous évoquiez « les acteurs aquitains de l'ESS », la méthode employée pour parvenir à définir les grands axes de ce schéma s'est donc faite sur le mode participatif ?Une des affiches explicatives de l'exposition tournante sur l'économie solidaire et sociale
B.D.V.: Oui, l'idée était de porter ensemble, structures et collectivités réunies, un document de référence sur les problématiques de l'ESS. Nous avons démarré au mois de mars de l'année dernière, en optant pour une démarche territoriale, avec trois grandes réunions sur le territoire aquitain. L'objectif était d'établir un diagnostic partagé de la situation, d'établir les grandes questions et de dégager des solutions partagées pour permettre un meilleur développement de cette économie solidaire et sociale. Même si le mouvement a été lancé par la Région, elle a dans l'aventure de nombreux partenaires, et l'idée est que chacun à son niveau de compétence, assume sa part de responsabilité. Par exemple, les associations sportives municipales sont de la compétence des Mairies, et pas de la Région.
Afin d'encourager les participations via internet, il a également été mis en place un wiki. Nous avons également mené un certain nombre d'entretiens avec des acteurs experts de ce domaine.
Une deuxième salve de réunions a eu lieu avec les collectivités sur l'identification de l'ESS, et sur comment croiser efficacement nos politiques régionales, départementales et municipales.
C'est l'ensemble de ce travail que nous avons présenté le 30 mars dernier auprès des 240 personnes qui se sont déplacées jusqu'à l'Hôtel de Région. Il y avait d'ailleurs une grande diversité d'acteurs; autant de grands comptes comme la Macif, la Maïf ou Super U, que de petites associations culturelles ou sportives par exemple.


"De nouveaux outils pour de nouveaux enjeux"


@!: Quelles sont donc les grandes orientations retenues dans ce schéma, et que va-til advenir d'un point de vue concret et réglementaire?
B.D.V. : Le document issu de ce travail contient à la fois des principes théoriques mais aussi des pistes pratiques articulées autour de trois thématiques : la coopération, l'économie au service des territoires,et l'innovation sociale entendue comme l'épanouissement au travail, la transversalité dans les rapports. En bref, comment inventer les nouveaux outils au regard des nouveaux enjeux...
La démarche a donc été très ouverte mais en ce qui concerne la région, elle va désormais prendre de ces grandes orientations ce qui colle avec ses compétences notamment du côté de la formation. En effet beaucoup de cadre de ce secteur arrivent à la retraite, il faut donc « former à l'ESS », mais aussi prévoir des « formations de l'ESS », autrement dit des formations à destination des cadres et des salariés de ce secteurafin que l'ESS bénéficie aussi d'une montée en compétence. Nous pourrons par exemple aussi revisiter la politique d'appel à projet mutualisation. Sur un autre aspect, on parle beaucoup de pôle de compétitivité, mais pourquoi ne pas aller vers le développement de pôles de coopération ? Certaines régions comme Bretagne, PACA ou encore Rhône Alpes le font. Ici nous en avons un seul à Tarnos.
D'une manière générale, le schéma pose le principe d'un soutien en termes dedéveloppement économique à travers un soutien financier, une aide à l'ingénierie des projets... la région y prendra sa part. L'essentiel est de parvenir à une mise en valeur de ce secteur, et pour ça on va chercher dans nos politiques tous les leviers possibles.
Je voudrais aussi préciser qu'en parallèle du schéma, nous avons également monté une exposition pour faire connaître l'ESS, car on constate que les gens ne savent pas vraiment ce que c'est. De grands panneaux y présentent son histoire, sa présence dans le monde, ses valeurs fondatrices et comment chacun y participe. Elle a été exposée au Conseil régional, et va désormais circuler dans les lycées mais pas seulement... elle a vocation à tourner un peu partout dans la région.

@!: Quel est le calendrier prévu pour la mise en œuvre de ce schéma au niveau du Conseil Régional d'Aquitaine?
B.D.V. : La présentation du Schéma régional aux élus se fera en juin et le règlement d'intervention devrait être voté à l'automne.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1266
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !