Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/11/18 : La Rochelle : nouveaux blocages ce matin devant le site pétrolier de La Pallice, où les forces de l'ordre sont intervenues pour dégager l'accès et la route. Un automobiliste ayant forcé le barrage de police a été interpellé.

20/11/18 : En Dordogne, le trafic était encore perturbé ce mardi par les gilets jaunes, notamment dans l'agglomération de Bergerac, avec de nombreux poids-lourds bloqués et stationnés le long des routes. De nombreux blocages et barrages filtrants sont attendus.

20/11/18 : Les installations de péage automatique ont été incendiées à Virsac en Gironde sur l'autoroute A 10 par des gilets jaunes dans la nuit de lundi à mardi.

20/11/18 : Grand Poitiers organise le mercredi 21 novembre à 18h au centre socio-culturel des Trois Cités une réunion publique d'échanges sur le Projet de territoire de Grand Poitiers.

19/11/18 : Gironde: le préfet de Gironde et Nouvelle-Aquitaine annonçait la réouverture du Pont d'Aquitaine dans les deux sens de circulation à 19h15

19/11/18 : Charente-Maritime : grosse mobilisation des gilets jaunes encore aujourd'hui, avec des barrages filtrants renouvelés à La Rochelle, Royan et Saintes aux entrées et en sorties de villes.

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompenser les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Dordogne : lundi après midi, ils subsistaient encore une dizaine de points rassemblement organisés par les Gilets jaunes : à Thiviers, Mussidan, Montpon, Sarlat, Terrasson, Port de Couze, Eymet, St Laurent s/Manoire, Bergerac, Chancelade et Trélissac.

19/11/18 : Charente-Maritime : les communes de Marennes et de Hiers-Brouage, près de l'île d'Oléron, s'apprêtent à fusionner. Une charte commune a été adoptée par les élus lors du dernier conseil municipal du 15 novembre au soir.

19/11/18 : Charente-Maritime : Ce lundi matin, des manifestants bloquaient les accès sur la voie publique aux dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle. Les forces de sécurité sont intervenues afin de rétablir la libre circulation - opération sans incident.

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/11/18 | La Rochelle : de nouveaux blocages à La Pallice

    Lire

    La police et la gendarmerie sont intervenues ce matin à la demande du préfet pour assurer la fluidité de la circulation aux abords des dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle, et pour libérer les accès à la rocade à Saintes, de nouveau bloquée. Selon un communiqué de la préfecture, "un automobiliste ayant forcé un barrage de police a été interpellé pour mise en danger de la vie d'autrui et violence sur agent de la force publique".

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : quatrième jour en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le Lot-et-Garonne, plusieurs gilets jaunes, accompagnés de transporteurs et d'agriculteurs, bloquaient ce matin le péage de Samazan (A62 sortie 5) et laissaient passer les voitures. Un barrage filtrant était mis en place à Marmande sur le rond-point d'un centre commercial en direction de Bordeaux. La Charente Maritime a subi des embouteillages (nationale 11 de Beaulieu au pont de l'île de Ré). A Pau, 150 camions de forains et des gilets jaunes ont prévu d'organiser une opération escargot sur l'A64. Barrage filtrant à Langon

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : la Gironde toujours perturbée

    Lire

    Plusieurs postes automates du péage de Virsac ont été brûlés dans la nuit de lundi à mardi par les gilets jaunes. Au nord de Bordeaux, un blocage subsiste toujours sur la RN10 au niveau de Saint-André de Cubzac. Au sud, la police a levé le blocage de l'A63 (au niveau de Marcheprime dans le sens Bayonne-Bordeaux), mais les itinéraires bis étaient toujours saturés ce matin. Sur l'A62, un barrage filtrant bloque toujours les camions au niveau de Langon. A 10h, la sortie 35 de l'A10 était fermée dans les deux sens de circulation.

  • 20/11/18 | La carte jeune s'exporte

    Lire

    Douze communes de la métropole (Ambarès-et-Lagrave, Ambès, Artigues-près-Bordeaux, Bordeaux, Bouliac, Gradignan, Le Bouscat, Le Taillan-Médoc, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Louis-de-Montferrand, Saint-Médard-en-Jalles et Talence) ont annoncé leur intention de proposer dans chacune de leurs communes la mise en place d'une carte jeune accessible à tous les résidents de moins de 26 ans, prévue pour mars 2019. A Bordeaux, le dispositif a été lancé il y a cinq ans et profite à plus de 25 000 jeunes, leur permettant de bénéficier de différentes réductions dans des lieux culturels.

  • 20/11/18 | Le département de la Gironde conserve sa note AA-

    Lire

    Dans sa notation annuelle, Standard & Poor's évalue la stratégie financière départementale comme « transparente, claire, efficace et prudente ». Et la possible reprise financière sur les recettes de fonctionnement à partir de 2019, liée au dépassement probable du niveau maximal annuel des dépenses de fonctionnement fixé par l'Etat (dans un contexte de non contractualisation) n'inquiète pas outre mesure l'agence de notation qui considère que « le Département sera en mesure d’absorber ces impacts budgétaires négatifs et qu’il continuera de présenter de bons indicateurs d’endettement ainsi qu’une situation de liquidité favorable »

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Interview de Pierre Camani président du nouveau Conseil départemental de Lot-et-Garonne

17/04/2015 | Si aujourd'hui les compétences du Département ne sont pas encore définies, Pierre Camani, lui, a déjà dessiné sa feuille de route pour les six années à venir...

Pierre Camani

Alors qu'une vague bleue déferlait en France au soir du 29 mars - deuxième tour des élections départementales - en Lot-et-Garonne, en revanche, la gauche confortait sa place de leader en remportant 13 cantons sur 21. Et le 2 avril dernier, c'est tout naturellement que Pierre Camani sénateur et président sortant était réélu chef du département. Deux semaines après cette élection @qui ! a voulu revenir sur cette victoire alors que tous les pronostics donnaient la gauche perdante mais aussi comprendre l'enjeu et les priorités de cette nouvelle mandature... Rencontre avec Pierre Camani...

@qui ! : Revenons tout d'abord brièvement sur votre victoire aux dernières élections départementales. Qu'est-ce qui a fait la différence ?
Pierre Camani :
Pendant sept ans, notre équipe a travaillé. Un travail d'ouverture, de concertation empreint d'un état d'esprit particulier, d'une simplicité et d'une proximité avec les Lot-et-Garonnais. Avec toujours le souci et la volonté de développer le département. Ce travail, cette façon d'être ont imprégné la population. D'ailleurs, je l'ai ressenti sur le terrain lors de la campagne et cela dépasse les sensibilités politiques. Pour moi, c'est véritablement la raison pour laquelle la majorité a été reconduite.

@ ! : Aujourd'hui, l'assemblée départementale est composée d'autant de femmes que d'hommes. Quel regard portez-vous sur ce nouveau visage ?
P. C. :
J'ai toujours été un fervent partisan de la parité et d'ailleurs c'est un véritable élément de modernisation et de dynamisme. En effet, au delà du fait que les femmes sont représentées à parité avec les hommes, il y a un rajeunissement et une nouvelle génération qui arrive aux affaires. Immanquablement, cela va contribuer à moderniser cette collectivité qui sera davantage en phase avec la société et les citoyens. 

@! : Pierre Camani une nouvelle fois à la tête du département, cela signifie la continuité ?
P. C. :
Bien sur la continuité, dans la méthode - concertation et simplicité -, la gouvernance, la relation forte avec les acteurs locaux. Mais aussi, un approfondissement avec l'opposition à qui j'ai d'ailleurs tendu la main, le 2 avril dernier, lors de la session d'installation, car je suis persuadé que si nous travaillons tous ensemble nous apporterons davantage au Lot-et-Garonne. Il faut dépasser les clivages politiques dans lesquels nous sommes trop souvent et qui n'apportent rien !

@! : Et quelles sont vos priorités pour cette nouvelle mandature ?
P.C. :
Et bien tout d'abord poursuivre des dossiers déjà lancés mais qui n'en sont qu'à leurs prémices : le numérique par exemple. Dans les 18 mois, les Lot-et-Garonnais pourront quasiment tous bénéficier entre 10 et 20 Mégabit de débit pour l'Internet. Et puis nous développerons sur du plus long terme la fibre optique afin de profiter du Très Haut Débit. Les infrastructures routières avec la RN21 qu'il faut terminer, le barreau de Camélat, la déviation de Casteljaloux, le pont du Mas d'Agenais, le projet du MIN...

@ ! : Dans le secteur touristique, le projet Center Parcs se concrétisera vraiment au cours de cette nouvelle mandature ?
P. C. :
Oui c'est un très gros dossier, rare d'ailleurs dans un mandat. Porter un tel projet est une réelle satisfaction. Nous avançons sereinement, pas à pas, d'une manière méthodique et là aussi concertée afin que tous les acteurs locaux tels que les agriculteurs qui font de la vente à la ferme soient les gagnants de cette implantation. Et puis il y a d'autres projets touristiques mais de moindre importance qui vont alimenter cette reprise économique que l'on voit poindre. Cette reprise économique je souhaite la conforter grâce à ces projets mais aussi avec les Clusters, ces grappes d'entreprises, qui permettent de fédérer les chefs d'entreprise. Ainsi, ils peuvent faire de la recherche, de l'innovation et se développer afin de créer de l'emploi. Notre mandature sera également marquée par le souci de toujours plus améliorer la qualité de vie des Lot-et-Garonnais et notamment des personnes âgées, handicapées, en insertion en soutenant entre autre le milieu associatif, élément de dynamisme important dans notre département.

@ ! : Vous parlez d'économie mais bientôt l'assemblée départementale ne disposera plus de cette compétence...
P. C. :
Certes, les Régions assumeront la compétence économique stratégique mais les Départements n’en seront pas totalement absents, car l’économie de proximité continuera à relever des politiques publiques qui font la force des Départements ruraux. Ces politiques devront se réaliser en parfaite complémentarité avec les objectifs de la Région pour justement éviter les doublons et favoriser les mutualisations.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
1564
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !