Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Europe: Isabelle Boudineau et les Régions défendent à Bruxelles la nécessité de la politique de cohésion

26/01/2018 | En ce début de 2018 les Régions d'Europe ont voulu marquer les esprits à Bruxelles et défendre l'importance d'une politique de cohésion au sein des territoires

Nommée présidente du groupe de travail sur le budget de l'Union européenne, au Comité des régions, en octobre dernier, Isabelle Boudineau, vice-présidente de la Nouvelle Aquitaine avait clairement souligné les enjeux de cette mission importante: « Nous veillerons à ce que le futur Cadre Financier Pluriannuel préserve les fonds structurels qui irriguent nos régions, nos provinces et nos villes», rappelant au passage que la Nouvelle-Aquitaine s'était vue confiée la gestion de 2,5 milliards d'euros de crédits européens pour la période 2014-2020. Hier, à Bruxelles, elle a franchi une nouvelle étape de sa mission en présentant le "Manifeste pour une politique de cohésion au coeur de l'Europe" avec, à ses côtés, Corina Cretu commissaire européenne en charge de la politique de cohésion. Et en présence de quelques 200 personnes à la Maison des Régions.

Ce Manifeste, signé avec les régions partenaires de la Nouvelle-Aquitaine,  la Hesse (Allemagne), l’Emilie-Romagne (Italie) et la Wielkopolska (Pologne), rappelle "que la politique de cohésion est cruciale pour réduire les disparités entre et au sein des régions. Les Fonds structurels et d’investissement soutiennent des projets clés dans les domaines de l’innovation et de la recherche, des PME, de l’emploi, de la formation, de l’environnement et du développement urbain et rural. Ces fonds sont le visage de l’Europe dans les territoires." Un rappel d'autant plus opportun que se préparent dans un contexte singulier - le départ du Royaume Uni - les décisions qui engageront la politique budgétaire de l'Union au-delà de 2020, c'est à dire quasiment demain. Le financement de nouvelles priorités qui apparaissent, notamment les politiques de défense et de sécurité, l'impact des migrations, ne devront pas se faire au détriment des politiques d'investissement et de solidarité que sont la politique de cohésion et la politique agricole commune. C'est en tout cas la demande du Manifeste qui souligne l'importance d'une "gestion régionalisée des Fonds structurels et d’investissement (FESI) orientée vers les résultats" mais aussi de la permanence d'une forte dimension en capital humain gràce "au maintien du Fonds de Solodarité, le FSE et "une augmentation des financements pour la coopération territoriale européenne", accompagnée de règles communes pour tous les programmes Interreg.."

Dégainer les premiers dans une année cruciale

Isabelle Boudineau, retour de Bruxelles, revient sur cette présentation: "La commissaire nous a rendu hommage, c'était une première mais la forme de coopération déjà existante entre nos régions l'a beaucoup intéressée. Et, au niveau du symbole, quatre régions de quatre pays de l'Union, de la Pologne, de l'Italie, de la France, de l'Allemagne, sur la même ligne, c'était fort. C'était le moment aussi de dégainer, les premiers, dans une année absolument cruciale pour la négociation du futur budget de l'Europe."

Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si le Manifeste souligne le nécessaire "équilibre entre subventions et instruments financiers; le Plan Juncker ne devant pas être une alternative à la politique de cohésion." La vice-présidente de Nouvelle Aquitaine tient à faire, à cet égard, le distinguo entre des financements qui sont de nature différentes et ne s'adressent pas aux mêmes structures. "Le plan Juncker fait partie de tout cet attirail d'instruments financiers qui, en fait, sont des façons de cofinancer, également plus par le prêt, des projets qui sont d'ampleur avec des structures qui ont déjà des fonds propres et une trésorerie. La politique de cohésion c'est de la subvention. Nous, on se bat pour des territoires souvent fragiles, ruraux en particulier, ou des petits projets, des petites pépites font le tissu et, justement, participent à la cohésion territoriale... La petite entreprise à qui on finance un labo et qui se met à faire des huiles essentielles, c'est de subventions dont elle a besoin. Le plan Juncker lui est inaccessible."

 

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo :

Partager sur Facebook
Vu par vous
35062
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !