Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/07/19 : Nouvelle mesure de restriction d’irrigation sur le bassin du Clain. En effet, les prélèvements d’eau en rivière destinés à l’irrigation agricole, rattachés à la borne de Vouneuil-sous-Biard, seront interdits à partir de 8 h, ce vendredi 19 juillet.

17/07/19 : Ce vendredi 19 juillet à 11 h, dans l’hémicycle de l’Hôtel du Département à Agen, une session spéciale se tiendra lors de laquelle les élus départementaux se prononceront sur le lancement d’un budget participatif citoyen et sa mise en oeuvre.

17/07/19 : CAN 2019. Dans le cadre de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations, qui verra s'opposer vendredi soir le Sénégal à l'Algérie, et afin d'éviter tout débordement, la Ville d'Agen fermera les principaux axes de circulation entre 20h et 2h du matin.

17/07/19 : La Cité du Vin réduit ses tarifs! Les porteurs de la Carte Jeune de Bordeaux Métropole bénéficient dorénavant de 20 % de réduction pour le porteur de la carte, et également pour l'accompagnant adulte quand le porteur a moins de 16 ans.

17/07/19 : Marc Médeville, succéde à Bernard Farges à la tête des Bordeaux et Bordeaux supérieurs avec 2 priorités de mandat: la reconquête des parts de marché auprès des professionnels et l'inscription de 100% des AOC dans des démarches environnementales.

17/07/19 : Elizabeth Borne nommée ministre de la transition écologique va cumuler ce poste avec celui des Transports qu'elle occupait déjà mais sans rang de ministre d'Etat comme son prédécesseur François de Rugy.

16/07/19 : L'allemande Ursula Von der Leyen a été élue ce 16 juillet présidente de la Commission européenne à une courte majorité - 383 voix sur 747 membres - par le parlement de Strasbourg après un discours où elle avait annoncé un « green deal » pour l'Union.

16/07/19 : Le maire de Cenon sur la rive droite de Bordeaux qui s'oppose à l'occupation illégale du parc du Loret par quelques 200 caravanes "évangélistes" de passage s'est vu notifier l'obligation préfectorale d'accepter leur présence jusqu'au 24 juillet.

16/07/19 : Elections municipales 2020: ce sera les 15 et 22 mars a fait savoir le ministère de l'intérieur ce 16 juillet avec comme date limite de dépôt des candidatures le 27 février.

16/07/19 : "Il s'agit d'une décision personnelle": Emmanuel Macron après la démission de François de Rugy du ministère de la transition écologique. L'obligation, après celle de Nicolas Hulot, de trouver un-une remplaçant(e) dans ce poste éminemment stratégique

14/07/19 : Jean-Jacques Lasserre, président du Conseil départemental des Pyrénées Atlantiques et Colette Capdevielle, avocate, ancienne députée du Pays basque font partie des personnes auxquelles la Légion d'honneur a été attribuée ce 14 juillet.

13/07/19 : Haute-Vienne : les travaux de modernisation de la ligne SCNF POLT vont démarrer le 22 juillet entre Limoges et Fromental. Un projet à 51 millions d'euros.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/07/19 | "AVC tous concernéS" sur les plages de NA

    Lire

    Du 21 au 27 juillet, "AVC tous concernéS" mène une action de prévention des AVC sur les plages de Nouvelle-Aquitaine baptisée "#MinibusAVC sur les plages de Nouvelle-Aquitaine pour prévenir les AVC auprès des vacanciers". Ainsi, de 10h à 17h le 21 jt à Saint-Trojan (17), le 22 jt à Lacanau (33), le 23 jt à Lège-Cap-Ferret (33), le 24 jt à Arcachon (33), le 25 jt à Mimizan (40) le 26 jt à Moliets-Plage (40) et le 27 jt à Anglet (64).

  • 18/07/19 | Accueil "hors les murs" de l'Office de Tourisme du Val de l'Eyre

    Lire

    L’équipe de l’Office de Tourisme investit les places publiques et les forums pour aller vers les touristes qu’elle ne rencontre plus à l’Office. Munie de tablettes numériques pour donner à voir les paysages et les spécificités locales, elle espère susciter l’envie de découvrir ce territoire, situé au cœur des Landes de Gascogne. Vous pouvez rencontrer l’équipe sur les places des marchés locaux le dimanche matin 28 juillet au Barp, et les vendredis 19 juillet, 2 et 16 août, à Belin-Béliet.

  • 18/07/19 | Le maillot jaune géant de Pontacq cherche des volontaires

    Lire

    Samedi 20 juillet de 10h30 à 18h, dans le cadre de la Fan zone organisée à Pontacq, à l'occasion du passage du Tour de France, outre un écran géant et des animations festives et gastronomiques un défi est lancé: réaliser le plus grand maillot jaune béarnais humain du monde. Le rdv est fixé au stade François Meyret à Pontacq à 13h15, après le passage de la caravane publicitaire. Les 2000 premiers participants se verront remettre un bob et un t-shirt jaunes et la visibilité du maillot sera assurée par les hélicoptères du Tour et de France TV qui retransmettront en direct ce grand défi. Inscription recommandée sur www.infotour64.com.

  • 18/07/19 | Dax : « Garçon la note ! », quand la musique s’empare de la ville.

    Lire

    « Garçon la Note ! » revient en scène dans la ville de Dax du 27 juin au 30 août. Chaque soir, du lundi au dimanche et totalement gratuit, divers concerts des plus variés débarquent aux abords des restaurants et terrasses de la ville thermale. 33 lieux assiégés par 33 artistes qui égayeront les soirées landaises en musique tout au long de l’été. Allant du reggae au jazz, du rock au blues, de la rumba à la chanson française, « Garçon la note ! » propose tous styles de musique pour tous les goûts.

  • 18/07/19 | Soldes d'été 2019: un mauvais démarrage à Bordeaux

    Lire

    Selon une étude de la CCI Bordeaux Gironde, seuls 40% des commerçants bordelais se déclarent satisfaits ou très satisfaits par le démarrage des soldes d’été 2019. Pour les 60% restant, il y a eu moins de clients que les années précédentes et le chiffre d'affaires, pour 55% d'entre eux, est inférieur ou très inférieur à celui réalisé en 2018. La faute selon eux, aux ventes privées, à la canicule et aux nouvelles habitudes des ménages suite aux mouvements des gilets jaunes à Bordeaux. Enfin, certains pointent le modèle actuel des soldes et proposent des soldes plus courtes à chaque saison.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Itinéraire : Alexandra Siarri, adjointe au maire de Bordeaux en charge des "nouvelles précarités"

04/03/2011 |

Alexandra Siarri, fraichement élue au nouveau poste d' adjointe aux nouvelles précarités

A Bordeaux, on en parle. Et même un peu trop à son goût. Après avoir été propulsée n°2 sur la liste des régionales derrière Xavier Darcos, Alexandra Siarri, vient d'être nommée "adjointe aux nouvelles précarités" par Alain Juppé. Nouveau poste pour nouvelle élue ouvertement pas comme les autres. Aqui.fr a voulu en savoir plus sur celle qui jongle quotidiennement avec l'éducation au développement durable, la précarité et l'outil numérique. Portrait à coeur ouvert d'Alexandra Siarri, qui, à 20 ans, entreprenait des études de droit avec une seule idée en tête : devenir directrice de prison. Pas pour punir, mais pour sauver. Et qui, entrée en politique pour militer derrière Alain Juppé ne s'est jamais encartée à l'UMP... ce qui ne va pas sans faire grincer quelques dents.

 
 

Alexandra Courjaud-Siarri vient du pays de la chance.  C'est ainsi en tout cas qu'elle définit sa Charente natale où elle est née, 38 ans plus tôt, à Passirac.  Petit village de... soixante habitants où ses parents sont responsables d'une maison familiale rurale d'éducation. Elle y fera toute son école, dans une classe unique avec la même instit. "On vivait dans l'école. Mes parents, pour qui l'éducation était aussi un accompagnement,  avaient un gros attachement pour tous ces enfants au parcours particulier". Des parents, très tôt chefs de famille, qui, ayant entrepris sur le tard des études pour devenir enseignants, porteront haut les valeurs  laïques et  républicaines de l'école publique. De là viendra  son obsession du souci des autres  partagée par une bonne partie des siens : du père élu, à sa mère qui l'a été, aux oncles et aux tantes agriculteurs (le signe de l'héritage politique étant : gaulliste ascendant droite sociale), toute sa famille a un jour ou l'autre assumé un rôle politique ou associatif.  A l'évidence, les notions de  collectif et de participatif sont loin pour elle de n'être que virtuelles. Alexandra Siarri a toujours vu les mondes de l'enseignement, de l'agriculture et du social se croiser. Ils formeront la clef de voute de sa future trajectoire.

 

Des lectures décisives
Alexandra Siarri « fait ses humanités » à Barbezieux. Prépare un bac C. Tombe raide dingue de Sartre et Duras, ses choix à elle. Car avant eux, elle a lu tout Zola et Balzac. Lectures à l'issue desquelles elle devait rédiger des fiches de lecture. C'est ainsi qu'à 12 ans, pendant les vacances d'été, Alexandra résumait Germinal. À 17 ans, c'est l'arrivée à Bordeaux. Elle découvre La Ferme des animaux d'Orwel et Le Procès  de Kafka. Inscrite en fac de droit, elle vit au domaine universitaire. Loin de ses repères familiers, c'est le choc de l'anonymat et d'une certaine forme de misère : « La mamie qui traine sa poubelle dans la rue, toute seule, en chaussettes... ». Son choix d'orientation résulte de sa rencontre avec l'essai de Michel Foucault : Surveiller et Punir. Un livre phare encore pour elle. La mise de côté de ceux à qui on ne demande jamais leur avis (les vieux, les roms, les taulards...) la révolte. Elle s'insurge. Elle sera directeur de prison ! Des immersions à la maison d'arrêt de Gradignan et de Fleury Mérogis la marquent profondément. Alexandra se sent comme une éponge traversée d'émotions dans un univers trop prenant. Si elle a eu l'écrit de son concours, poussée dans ses retranchements à l'oral, elle craque. Recalée, elle en porte toujours la cicatrice.

 

Du Tram au DD
Conseillère régionale depuis 2010Détentrice d'un DEA de droit privé, d'une maîtrise en droit criminel, d'un certificat d'études européennes, elle donne des cours d'anglais, de français et de maths à des enfants des Aubiers, du Grand Parc, de Bègles et de Mérignac (Beaudésert). Exit le monde carcéral. Elle fait une demande de stage en droit public à la Communauté Urbaine de Bordeaux. Et là tout s'enchaîne... Embauchée à la mission Tram en 1998, elle fait la connaissance de Véronique Guillermo, l'ex attachée de presse du Alain Juppé, premier ministre, devenue directrice de la communication de la CUB. Alexandra apprend le métier de la com' et découvre les rouages de la « res politica » locale. Elle adore. Sa vision à elle, c'est "l'Entrisme" : "Ne pas se complaire dans un univers qui nous ressemble, mais aller dans un univers différent. On meurt du manque". Idéalisme ? Réalisme ? En tout cas, celle qui aura eu Juppé, Rousset puis Feltesse comme présidents se retrouve à la tête des Juniors du Développement Durable de la CUB : un dispositif de sensibilisation auprès des jeunes, favorisant l'accompagnement en milieu scolaire à la mise en oeuvre de comportements écocitoyens concrets. Retour à la case agricole et enseignement. 

 

Quand Alex rencontre Alain
En Mai 2007, elle a un entretien décisif dans le cadre de... la Foire internationale avec Alain Juppé, qui s'interroge sur la pertinence d'une maison écocitoyenne. Arrivent les élections législatives. Alexandra,  qui se défend d'être fascinée mais évoque plutôt un profond respect pour la personnalité et le parcours du maire de Bordeaux, s'engage derrière lui. 0rganise des réunions chez elle, où des gens de tous bords sont invités à débattre avec le candidat  UMP de la seconde circonscription. Souffre quand il est hué, lors des résultats. "Je l'avais vu faire le projet du tram. Il a une ouverture d'esprit à 360° et l'intelligence de l'écoute". Alain Juppé n'est pas prolixe. Il repère la personne la plus apte à faire ce qu'il veut. Il propose. C'est oui, c'est non. "Adjointe à la précarité ça vous intéresse ?". La feuille de route lui plait. De la pure efficacité. Les précarités vont rentrer dans les réunions. Toujours aussi acharnée à défendre le sujet, Alexandra Siarri  alors conseillère municipale déléguée au logement, à l'énergie et à l'éco-habitat,  dit oui. 

Vous avez dit nouvelles précarités ?
Véronique Fayet (Solidarité) et Alexandra Siarri (Nouvelles précarités)Véronique Fayet, adjointe au maire chargée des politiques de solidarité, de santé et des seniors en solo depuis 20 ans n'est plus toute seule. Désormais elles  seront deux à oeuvrer auprès des publics vulnérables dont on constate déjà qu'ils seront au coeur de la future campagne présidentielle. Et les mauvaises langues en seront pour leur frais: les deux femmes s'entendent très bien. Ne leur reste qu'à trouver une harmonie entre leurs deux missions et définir le périmètre entre solidarité et  "nouvelles précarités".  Pourquoi "nouvelles" vous direz-vous ? "La société française change et de nouvelles précarités apparaissent qui ne sont pas diagnostiquées précisément ni analysées, il s'agit de les mettre en lumière et de réfléchir au moyen d'y faire face " explique celle dont c'est désormais la tâche.  "Allongement de la durée de vie du nombre d'années d'études, augmentation de la solitude, du nombre de familles monoparentales, apparition de nouvelles formes d'exclusion comme le numérique par exemple et action très concrète presque coup de poing sur des sujets d'hyper actualités : centres d'hébergement d'urgence, roms, travailleurs pauvres...." A la fois conseillère régionale depuis son mandat électoral  en 2010, toujours fonctionnaire à la CUB (elle veut continuer à travailler) et adjointe à la mairie de BX, Alexandra Siarri a du pain sur la planche. Elle est attendue au tournant. Elle le sait. Son non encartement en irrite certains, sa mise en avant en exaspère d'autres et certaine question de ses  enfants (elle en a trois) sur la compatibilité de ses engagements de terrain avec sa proximité  du parti sarkozyste la bouscule. Heureusement. Dans une gestion du temps optimisée, découpée en séquences, de 5h 45 du matin jusqu' à 23h30, Alexandra Siarri n'a plus qu'à faire ses preuves.

Isabelle Camus & Joël Aubert

Crédit photos : Isabelle Camus

Le prochain Itinéraire d'Aqui sera celui d'Isabelle Boudineau, vice-présidente de la Région et  première adjointe à la mairie de Bègles

Partager sur Facebook
Vu par vous
8197
Aimé par vous
4 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Yves d'Amécourt | 06/03/2011

Bravo Alexandra. Les femmes ont le vent en poupe. Fixe toi un cap et hisse les voiles. En équipage ou en solitaire, tu devrais faire une bonne régate.

Bien amicalement.

Yves d'Amécourt

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !