15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

  • 15/12/17 | Le point sur la tuberculose bovine en Dordogne

    Lire

    La campagne de prophylaxie 2017-2018 de la tuberculose bovine a débuté en avance avec un nouveau mode de dépistage qui donne des résultats encourageants. Il s’agit d’un procédé à la fois plus efficace mais aussi plus contraignant, car nécessitant une bonne contention des bovins. Depuis le début novembre, 106 dossiers de prophylaxie ont été traités et 5 élevages ont présenté des résultats positifs. Le nombre de foyers de tuberculose pour 2017 est toujours de 28 élevages, dont 8 ont fait l’objet d’un abattage total et 20 d’un abattage sélectif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Itinéraire : Isabelle Boudineau, vice-présidente régionale aux Finances et 1ère adjointe à la mairie de Bègles

06/04/2011 |

Isabelle Boudineau, vice-présidente régionale et 1ère adjointe à Bègles

Elle sera l'une des trois femmes en lice lors des élections régionales de 2010, en Aquitaine, à participer pour la première fois à ce scrutin. Arborant les couleurs et les idées du PS, elle fit même l'objet d'un portrait brossé par la blogueuse, Sonia Moumen dans son recueil de textes, "Carnet de Campagne", en compagnie de Marie Bové (Europe Écologie) et Alexandra Siarri (UMP) dont le parcours donna lieu, ici, à notre premier itinéraire. Aujourd'hui élue, Isabelle Boudineau est vice-présidente en charge des Finances de la région Aquitaine et première adjointe à la mairie de Bègles, aux côtés de Noël Mamère. Aqui a voulu en savoir plus sur les choix d'une femme de convictions, entrée en politique par la porte de l'urbanisme et dont la ligne de conduite ambitionne de contribuer à l'avenir de l'agglomération dans une vision permanente de la transversalité.

Sion actionne la machine à remonter le temps en mode vitesse rapide, IsabelleBoudineau est née le 17 août 1966, en Normandie, de parents, étudiants en géographie à la fac de Bordeaux III. Son père embrassera la carrièrede professeur d'histoire-géo, sa mère celle de "femme au foyer". Ce quivaudra à Isabelle, enfant, de passer des HLM de Soyaux, prèsd'Angoulême, à la chaleur de la Tunisie, durant deux années, bien inscrites dans sa mémoire. De retour en France, ce seront les HautesPyrénées et la vie dans un lotissement près de Tarbes, et les étés à la ferme en Charente-Maritime (son côté rustique qu'elle revendique avec humour). Côtéorientation, après avoir déserté Hypokhâgne, à Toulouse,  la future étudiante marchera  sur les traces de son père et fera géographie. Cursus DEUG, deux licences, dont l'une sur l'aménagement du territoire, à Pau, pourtrouver du boulot, une maîtrise, un DEA , puis un DESS validé par un mémoire sur "Lapolitique de la ville et la réhabilitation des logements sociaux"."J'ai longtemps hésité entre la recherche et la vie active" se souvientcelle qui, finalement, optera pour la seconde voie. "J'ai besoin que leschoses avancent. C'est mon côté pragmatique". Désormais installée àBordeaux, elle n'en partira plus.

Etablir des transversalités et abolir les rivalités entre les métiers
En1992, son DESS en poche, la jeune urbaniste trouve du travail dans unetoute petite association " La CPAU" ou Conférence Permanente surl'Aménagement et l'Urbanisme, tenue par Ariane Cotlenko. "Un personnageétonnant. Une parisienne ayant longtemps travaillé au ministère del'équipement dans une mission d'exploration de l'urbanisme, interfaceentre les urbanistes de l'État et  ceux des collectivités locales, lesarchitectes, les paysagistes, les sociologues et les élus pour établir destransversalités et abolir la rivalité entre métiers..." Nous y sommes !Très sensible à la notion de passerelle, Isabelle Boudineau peutconjuguer ses anciennes amours de recherche avec une démarcheprofessionnelle et concrète. Elle est salariée, roule dans la vieilleDyane, sans chauffage, de son grand-père et vit avec son compagnon,  lepère de son fils unique, Noé. Un enfant qu'elle aura à la mort d'Ariane Cotlenko,tel un sursaut de vie pour conjurer le deuil de celle qui fut sonmodèle. Une fonceuse, sans peur et sans reproche. "Cette manière de suivreses convictions en fonçant tête baissée, je l'ai gardée d'elle".
 
De l'urbanisme au monde politique
Isabelle Boudineau quitte alors la CPAU pour frapper à la porte de l'agence d'urbanismeBordeaux métropoleA la Région Aquitaine, le soir du résultat des élections régionales Aquitaine (A-urba) où Francis Cuillier l'embauche.Pendant un an, puis deux, elle réalise des livres issus desretranscriptions de conférences intitulés "Les débats sur la ville". Acheval entre la philosophie de l'urbanisme et la concrétisation deprojets,  la toute fraîche urbaniste est au paradis. Elles côtoie des passionnés et faitde belles rencontres. En juillet 1999, Alain Rousset cherche quelqu'unqui s'y connait en urbanisme pour le groupe socialiste de la CUB.Tous les gros projets de la ville et de l'agglo sont en émergence : Le tram, les quais, le franchissement Bacalan-Bastide en ballotage entre le pont et le tunnel... Isabelle Boudineau sera embauchée pour son expertise. Premier contact avec le monde politique et premier challenge. À elle de démontrer l'avantage entre le pont et le tunnel pour le pont BaBa. Elle apprend ce qu'est le travail singulier avec les élus, et se régale, première surprise de l'apprécier à ce point. Puis s'encarte au PS, même si Alain Rousset "ne le lui demande pas". " Il m'embauchait sur ma compétence, pas pour mon partisanisme".
 
Le sacerdoce de la fonction de "dircab"
De 2001 à 2004 elle trouve ses marques. Suite à l'affaire des emplois fictifs de l'UMP, Alain Juppé démissionne et s'exile au Canada. Alain Rousset devient président de la CUB, Isabelle Boudineau sera sa directrice de cabinet (tout comme il  nommera la première femme directrice générale adjointe à la CUB), pour en faire la première "dircab" d'une des plus importantes communautés urbaines de France.  Paradoxe d'un homme peu réputé pour sa sensibilité "féministe". "Ce sera une période où j'étais en apnée totale de boulot". "Pas de week-end, peu de vacances". Son couple n'y résistera pas. " Il fallait faire bouger toutes les lignes, réorienter les politiques vers le logement social. Ce que fera  Rousset en s'inspirant de son expérience de requalification des quartiers sociaux comme il l'avait fait à Pessac. Autre grand moment de cette gouvernance :  la renégociation du contrat avec la Lyonnaise des Eaux qui permettra  de réaliser une économie de 120 millions d'euros. " Ce sera vraiment la mise en place de l'évaluation des politiques publiques qui impliquent des comptes à rendre aux citoyens". Frappé par le cumul des mandats, Alain Rousset, élu député, démissionne. En juillet 2007, Vincent Feltesse est nommé à la présidence de la CUB. Passionné lui aussi d'urbanisme, il continuera de s'appuyer sur Isabelle Boudineau.
 
Entre dossiers et campagnes
Lors des municipales de 2008, Isabelle  s'installe à Bègles où elle retrouve Noël Mamère dont elle devient la 1ère adjointe. A la CUB, elle rejoint les services pour devenir l'interlocutrice du PRES (le pôle de recherche et d'enseignement supérieur de  Bordeaux) chargée de résoudre des problèmes de foncier sur le campus, de transports en commIsabelle Boudineau et Vincent Feltesse. Après la collaboration à laCUB, Euratlantiqueun ou d'implantation de nouveaux locaux... 2010, sonnera l'heure de la campagne des régionales où elle devient l'attachée de presse du candidat Rousset. Rousset, Feltesse, Mamère, trois personnalités au caractère affirmé, à des postes clefs,  qui ont choisi de lui faire confiance et qu'elle réussit à "gérer" tout comme les dossiers cruciaux qu'elle porte. Sans compter sa vie de mère en solo d'un ado de 14 ans... Il est des existences bien remplies. Ce que ne démentira pas une campagne pour les Régionales menée à fond de train à l'issue de laquelle elle héritera, à sa grande surprise, des Finances. Une compétence qu'elle aura polie dans le cadre de son mandat à la mairie de Bègles. Pas du tout addict aux TIC, notre "wonder woman" trouve le temps de lire énormément. " La lecture me repose et me vide l'esprit. Des essais politiques sur le fonctionnement des démocraties à Millenium de Stieg Larsson, beaucoup de polars. J'adore Tostoï et mon dernier coup de coeur a été "Le chagrin" de Lionel Duroy, l'auteur qui a reçu le prix François Mauriac cette année". Une évasion, un voyage intérieur dans un quotidien dense où règne souvent une forte tension nerveuse.
 
Aujourd'hui, alors qu'elle a réussi à retomber sur ses pieds avec sa nouvelle délégation, elle participe activement aux activités de la SEM d'aménagement de Bègles,  de l'agence d'urbanisme du port autonome, fait partie du Conseil d'administration d'Euratlantique et du comité des grands projets monté par Vincent Feltesse. Car finalement c'est bien cela qui motive et anime, Isabelle Boudineau " la sereine", passée de l'ombre à la lumière : "vivre au plus près de ce qui est au coeur de l'avenir de Bègles  et de l'agglo, dans la conviction et la cohérence". Vraisemblablement, le secret de la force tranquille d'une femme politique d'aujourd'hui qui mène de front plusieurs vies.
 
crédit photo : IC
Isabelle Camus



 

Partager sur Facebook
Vu par vous
2693
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !