Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/10/21 : Rive Droite - La Nuit Verte 2022 se prépare déjà: Geörgette Power, artiste invité de cette 6e Nuit Verte est en résidence à Cenon. Objectif : s’immerger dans le territoire afin de proposer une œuvre in situ, conçue pour l'évènement.

28/10/21 : Bordeaux - Pour la Journée mondiale des AVC, 250 tensiomètres sont offerts ce vendredi place de la Victoire par l'asso AVC Tous concernés. Au menu aussi : détections de la tension artérielle, dépistage de l’arythmie cardiaque et contrôle de la glycémie

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/10/21 | Un mois dédié à Jean Lacouture

    Lire

    Jean Lacouture, hommes de lettres régional et ancien journaliste disparu en juillet 2015, aurait fêté ses 100 ans le 9 juin dernier. A l'occasion de cet anniversaire, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui consacrer le mois de novembre. Ainsi le « Mois Lacouture » sera ponctué de débats, rencontres ainsi que d'une exposition au sein de l'Hôtel de Région. Tout le programme est à découvrir le site de la Région Nouvelle-Aquitaine

  • 28/10/21 | Le Concours des Saveurs revient

    Lire

    L'Agence de l'Alimentation de Nouvelle-Aquitaine et le Département des Deux-Sèvres organisent ce jeudi une nouvelle session du Concours des Saveurs Nouvelle-Aquitaine à Celles-sur-Belle. Ce Concours permet de récompenser les meilleurs produits et recettes dans 28 catégories, mettant en lumière le savoir-faire des producteurs et artisans locaux. Pour cette nouvelle session 250 produits sont proposés par 70 producteurs et artisans.

  • 28/10/21 | U2P à Brive : de la fabrication de pain à sa distribution automatique

    Lire

    Initialement U2P en Corrèze fabrique des pains en gros volume à destination des collectivités et restaurants d'entreprises. Avec la crise sanitaire et les fermetures dues au confinement, la société a décidé de tourner sa production vers la fabrication de pain pour un parc de machines de distribution automatique de baguettes, conditionnées sous atmosphère protectrice, sur Brive. La société vient d'acquérir des équipements afin de répondre à cette demande grandissante et ainsi produire de nouvelles gammes de produits.

  • 28/10/21 | Limoges : Les 1000 visages de la Covid-19

    Lire

    Ce soir à 19h, l'Université de Limoges organise à la BFM une conférence sur le thème : « COVID-19 : L'ennemi invisible aux mille visages ». Cette conférence permet à tous de mieux comprendre les représentations en jeu dans la crise sanitaire que ce soit de l'image scientifique aux configurations émotionnelles. Cette conférence s'inscrit dans le cycle de conférences grand public interactives mis en place par l'Université.

  • 27/10/21 | Tolkien se tisse à Aubusson

    Lire

    La Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson en Creuse a signé un partenariat afin de réaliser en 4 ans une série exclusive de 14 tapisseries et 2 tapis à partir de l'oeuvre graphique originale de J.R.R Tolkien. Le 22 octobre, elle a dévoilé la 12ème œuvre et la 1ère issue du livre du Seigneur des Anneaux : « Moria Gate ». D'environ 8m2, elle a nécessité plus de 1000h de travail.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | « J’en ai pleuré mais j’y retourne » Sophie Gargowitsch maire sortante de Blanquefort-sur-Briolance

21/01/2020 | Après un premier mandat de maire, Sophie Gargowitsch repart « au combat » en mars prochain pour tenter de briguer un deuxième mandat…

1

Mi-mars nous serons appelés aux urnes pour élire notre maire. Aux quatre coins de l’hexagone, un grand nombre de premier magistrat de petites communes rurales ne souhaitent pas repartir au combat. A Blanquefort-sur-Briolance, petite bourgade lot-et-garonnaise peuplée de près de 500 âmes, Madame le Maire, Sophie Gargowitsch, 41 ans, brigue un deuxième mandat malgré la rudesse de l’exercice…

Un regard volontaire, une posture déterminée et surtout une parole droite, Sophie Gargowitsch est maire de Blanquefort-sur-Briolance depuis six ans. Avant d’épouser cette fonction, cette jeune quadra était conseillère municipale. « A l’époque, Pierre Mesqui qui était maire depuis 2001 m’avait demandé de prendre le relais. J’ai réfléchi pendant neuf mois, pesé le pour et le contre pour me décider. » Car endosser les habits d’un maire n’est pas de tout repos « c’est une lourde charge même ! » La campagne fut rude « j’étais celle qu’il fallait abattre », car en face d’elle la liste opposante était soutenue par le député Jean-Louis Costes. « Malgré cela nous avons été élus dès le premier tour ! »

Une gouvernance horizontale
Six ans ont passé… Aujourd’hui, l’édile se dit « épuisée mais toujours aussi passionnée ! » Passionnée par sa commune, passionnée par ses habitants et bien sur passionnée par les dossiers à défendre. Mais malgré cet engouement certain, au printemps dernier, cette dernière s’était jurée de ne pas repartir au « combat », d’autant que la relève était assurée. Mais, coup de théâtre, en juillet dernier, le conseiller qui avait décidé de reprendre le flambeau s’est dit incapable d’assurer et d’assumer cette mission. « J’ai tout à fait compris cette décision », assure Sophie Gargowitsch. Mais voilà, que faire dans une telle situation ? « Moi, je ne me voyais vraiment pas repartir, fatiguée comme j’étais. Certains de mes administrés viennent même jusque chez moi parfois pour me parler ! » Alors, une nouvelle fois, Sophie s’est posée, a réfléchi et a repris son bâton de pèlerin. « Oui, j’en ai pleuré mais je repars pour un nouveau mandat. En revanche, cette fois-ci je veux être davantage épaulée, prévient la première magistrate. Nous allons créer des comités citoyens afin de mettre en place une véritable gouvernance horizontale. »

La première école publique appliquant une pédagogie active
Aujourd’hui, à l’aube des prochaines échéances électorales de mars prochain, l’heure est au bilan. « L’équipe municipale et moi-même sommes particulièrement fiers des projets portés non sans mal car nous avons eu quelques obstacles qui se sont érigés sur notre route ». Le premier projet est la transformation de l’école. « Notre école s’est transformée, elle est devenue la première école publique appliquant des pédagogies actives comme Montessori ou Freinet. Une première nationale ! ». Cet enseignement redéfinit le rôle et le positionnement de l’élève en tant qu’acteur de son propre apprentissage. Cette pédagogie casse ainsi les codes de l’enseignement traditionnel. « A notre grand étonnement, ce projet a attiré de nombreuses familles venant d’autres départements. Donc nous avons enregistré un regain de population ». Aussi, cette mandature a été marquée par le refus du TAFTA et du CETA. En effet, le 21 juillet 2014, le conseil municipal a délibéré et déclaré la commune de Blanquefort-sur-Briolance, « commune hors TAFTA -Trans-Atlantic Free Trade Agreement, Partenariat transatlantique pour le commerce et l'investissement entre l'Union Européenne et les Etats-Unis-, à l’époque nous étions la deuxième commune lot-et-garonnaise à prendre conscience du danger d'un tel accord ».

Une boulangerie écoresponsable
Autre projet, l’installation d’une station de trois vélos électriques. Dans une commune peuplée de 470 âmes cette mesure peut faire sourire. Madame le Maire s’en défend. « Comme nous sommes sur un territoire très vallonné, je souhaitais une sorte de Vélib électrique. Lors de mes recherches, je suis tombée sur Clean Energy Planet, une société innovante qui était assez représentative de ce que nous souhaitions mettre en place. Nous sommes une petite collectivité avec peu de moyens. Comme une bouteille à la mer, j’ai envoyé un mail et obtenu une réponse rapidement ». C’est donc en mai 2017 que cette nouvelle station a été inaugurée. Aussi, toujours dans le souci de faire participer les habitants aux décision municipales, l’équipe de Sophie Gargowitsch a lancé une enquête auprès de ses administrés pour savoir ce qui manquait à la commune. « Après sondage, les résultats ont révélé qu’une boulangerie était plébiscitée. Nous avons donc cherché un boulanger qui réponde à des critères environnementaux, sociétaux, économiques et de proximité. Ainsi, depuis avril Amandine et Nicolas se sont installés dans le village. Ils disposent d’un four à bois, font du pain au levain, leur matière première est issue de l’agriculture locale et les habitants sont très contents d’aller acheter leur baguette dans leur commune ». 

Un engagement citoyen viscéral
A l’énumération de ces projets, son visage s’ouvre, son regard pétille. « C’est vrai que la tâche est prenante, et quand on est une femme il faut travailler deux fois plus pour être écoutée, confie-t-elle, mais je ne peux pas abandonner mon engagement citoyen ». Car pour Sophie cet engagement passe par la politique, « c’est viscéral ! Pour moi, être maire est le plus beau mandat, l’humain est au centre de nos préoccupations ». Et elle le concède très simplement, « je fais des erreurs comme tout le monde mais je n’ai pas peur de revenir en arrière si une mesure n’est pas bonne, je n’ai pas d’égo surdimensionné et toutes les critiques sont bonnes à prendre si elles sont constructives », conclut Madame Le Maire.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Xavier Chambelland / CD 47

Partager sur Facebook
Vu par vous
8389
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !