Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/07/18 | Accidentologie dans le Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Depuis le début de l’année 2018, 9 personnes ont perdu la vie sur les routes du département des Pyrénées-Atlantiques (contre 21 sur la même période en 2017). 369 accidents de la route (contre 387 à la même période en 2017), "principalement dus à des défauts de comportement du conducteur ou de maîtrise du véhicule" selon la Préfecture départementale, ont causé 428 blessés dont 133 blessés hospitalisés.

  • 20/07/18 | La métropole observe les étoiles

    Lire

    Si vous êtes un amateur de constellations, sachez qu'une nouvelle "Nuit des étoiles" se tiendra les 3, 4 et 5 août dans le cadre de l'été métropolitain entre la plaine des Biges (Saint-Médard), le parc des sports et de loisirs Colette-Besson (Martignas) et la forêt du Bourgailh (Pessac). De nombreuses animations sont au programme : observations, conférences d'astronomie, visite guidée du planétarium ou ballades nocturnes en forêt. Pour tout renseignement sur les horaires des différents rendez-vous, contactez l'association Ecosite du Bourgailh au 05 56 15 32 11.

  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

  • 19/07/18 | Le PS girondin réagit au ralliement de F. Cartron à LREM

    Lire

    Réaction du secrétariat fédéral du PS de la Gironde après la démission de Françoise Cartron du groupe socialiste et républicain au Sénat pour rejoindre celui de la majorité présidentielle: "Ce choix n’est pas une surprise. Mme Cartron qui avait annoncé son départ du PS local dès le 15 septembre tout en restant attachée au groupe parlementaire national, n’a jamais caché sa proximité avec les idées du Chef de l’Etat. Nous regrettons cependant que cette décision intervienne alors qu’il n’y a plus de doutes possibles sur le caractère droitier de la politique menée par la République en Marche."

  • 19/07/18 | La Vigne arrive en ville

    Lire

    Les vignerons du réseau Bienvenue à la Ferme vous donne rendez-vous les 8 et 9 septembre prochains au Jardin Public de Bordeaux pour la 3ème édition de Vign’en Ville. Le temps du week-end, vous pourrez vous mettre dans la peau d’un viticulteur à travers un itinéraire pédagogique et gourmand le long d’un parcours de 8 espaces thématiques et de nombreux ateliers accessibles au plus grand nombre. Pour clore ce parcours dans une ambiance festive un déjeuner fermier est organisé par la Belle Marguerite, le truck des produits fermiers d'ici.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Jacques Mangon veut relier Saint-Médard-en-Jalles à Bordeaux par la ligne D du tramway

23/07/2014 | Le nouveau maire de Saint-Médard-en-Jalles a dévoilé ce mercredi 23 juillet 2014 ses projets pour la liaison tramway entre Bordeaux et Saint-Médard.

Jacques Mangon dévoile depuis la salle du conseil municipal ses nouveaux plans pour le projet de tramway à Saint-Médard-en-Jalles.

C'était l'une de ses priorités pendant sa campagne pour les élections municipales : l'ex-MoDem Jacques Mangon avait défendu une desserte de Saint-Médard-en-Jalles par la ligne A du tramway au niveau de l'échangeur n°9. Une promesse de campagne qu'il a légèrement remaniée ce matin. Trop coûteuse, pas assez rapide, le nouveau premier magistrat et vice-président de la CUB a abandonné son idée de départ et plaide désormais pour un rattachement à la future ligne D.

Jacques Mangon regrette que Saint-Médard soit « la dernière grande ville de la communauté urbaine à ne pas être desservie par le tramway ». Une éloignement qui, selon lui, pénalise les habitants dépendants des transports en commun et qui n'est pas adapté à une ville dénombrant quelques 29.000 habitants et située en périphérie de la CUB. Aujourd'hui, seule la Liane 3 relie Bordeaux à Saint-Médard en un peu moins d'une heure. L'occasion pour le maire de rappeler qu'en 1954, les deux villes étaient reliées par un chemin de fer en seulement 25 minutes.

Le bus à haut niveau de service : une solution amenée à être dépasséeL'idée d'un bus à haut niveau de service a été balayée d'un revers de main par le nouveau maire. A cause de son coût élevé : 6 à 7 millions d'euros le kilomètre, soit pas moins de 100 millions au total. « Le bus à haut niveau de service ne peut être qu'une solution de court terme, assez onéreuse si l'on raisonne sur 20 ans. Elle sera rapidement amenée à être dépassée ». Pour un coût quasi-équivalent à celui du tramway, le BHNS transporte beaucoup moins de personnes, ce qui ne pourra pas à terme répondre aux besoins des habitants de Saint-Médard. Le développement du secteur économique de la commune, notamment grâce à l'Aéroparc, devrait entraîner une augmentation du nombre d'habitants, rendant ainsi tout projet de BHNS rapidement obsolète, selon le maire.

Dès le lendemain de l'élection de Jacques Mangon, la Ville a mandaté Xavier Lavaud, polytechnicien spécialiste du ferroviaire, pour l'aider à réfléchir à la meilleure option pour desservir la commune par le tram. L'idée d'un raccordement à la ligne D a finalement émergé. A l'automne prochain, le nouvel exécutif communautaire sera chargé de valider cette nouvelle version. « Cette solution, nous l'avons étudiée en détail depuis trois mois. Nous souhaitons que la CUB intègre les fruits de notre proposition dans le futur SDODM (N.D.L.R. : Schéma Directeur Opérationnel des Déplacements Métropolitains) », espère Mangon.

Jacques Mangon et ses conseillers municipaux. De gauche à droite : Danièle Layrisse, Pierre Braun, Danielle Nardini, Jacques Mangon, Vanessa Dumas et Geoffrey Claudin.Des économies en temps et en argent grâce à la ligne DLe choix d'un rattachement à la ligne D représenterait d'abord un gain de temps. Ainsi, on passerait de 55 minutes avec la ligne A (ce qui est équivalent au temps de trajet actuel en bus) à 37 minutes via la ligne D pour relier la place des Quinconces, à Bordeaux, au sud de la place de la République, à Saint-Médard-en-Jalles. Le trajet entre Saint-Médard et Cantinolle serait estimé, lui, à 6 ou 7 minutes. A partir du terminus de Saint-Médard, il y aurait aussi la possibilité de prolonger dans un second temps la ligne vers Issac, à l'ouest de la commune.

La fréquence des trams serait revue à la hausse : six trams par heure soit un tram toutes les dix minutes, ce qui paraît « très acceptable » aux yeux du nouveau maire de Saint-Médard. Mais ce projet permettrait aussi de réaliser des économies substantielles et d' « optimiser les fonds publics ». De 7 km de voie de tramway avec la ligne A à 5 km grâce à la ligne D. Alors que le budget prévu pour la construction de la ligne A jusqu'à Saint-Médard s'établissait entre 135 et 140 millions d'euros, celui dédié à l'extension de la ligne D ne serait que de 40 à 60 millions d'euros, en incluant le matériel roulant supplémentaire.

La ligne D sera construite sur l'ancienne voie ferrée des « Economiques », qui est devenue aujourd'hui la piste cyclable Bordeaux-Lacanau. Que les adeptes du vélo se rassurent, une nouvelle piste cyclable sera construite à côté. La nouvelle ligne ne rognera pas non plus sur les propriétés riveraines, insiste le maire, qui promet que personne ne sera exproprié. Sur les 5 km à construire, un kilomètre se fera sous la forme d'une voie de tramway dite « classique », réputée très onéreuse. Pour les quatre kilomètres restants, la voie sera posée sur un ballast de pierre concassée, similaire à celui des chemins de fer, pour un prix moins élevé (entre 5 et 8 millions d'euros le kilomètre). Il s'agit d'une voie unique avec possibilité de croisement à mi-parcours. Le choix de la construction de cette voie au milieu de la forêt permettra de développer une vitesse élevée, grâce à un nombre d'arrêts réduit. Cette voie sera électrifiée par ligne aérienne de contact en 750V. Le matériel utilisé sera le même type que sur le reste du réseau.

In fine, le rattachement à la ligne D assurerait, selon Jacques Mangon, une meilleure rentabilité économique de la ligne D, notamment sur la portion Eysines-centre-Cantinolle. « C'est une solution à laquelle on peine à trouver des défauts », assure-t-il. Et pour laquelle il aurait reçu le soutien du nouveau président de la CUB, Alain Juppé. Mangon promet qu'une réalisation partielle voire totale du projet d'extension de la ligne D jusqu'à Saint-Médard est possible avant le terme de son mandat.

Mathieu Presseq
Par Mathieu Presseq

Crédit Photo : Mathieu Presseq / Aqui.fr

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
6756
Aimé par vous
103 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
louis-julien sourd | 01/11/2015

Je suppose que si le maire de SM habitait près de la piste cyclable, il n'aurait pas proposé ce projet stupide. Pas d'expropriation mais se retrouver avec le tram au fond du jardin, c'est inacceptable(et je ne parle pas de la moins-value de nos maisons...). Faire passer le tram par la piste cyclable alors qu'il n'y a pas un seuil commerce à proximité; quel intérêt(sinon financier)? Reconstruire une piste cyclable à un mètre du tram, génial. Et transformer une voie verte paisible et très appréciée des riverains en voie sombre
à l'urbanisme douteux, une idée de génie... Une mobilisation contre ce projet narcissique du maire de SM est urgent et indispensable pour préserver notre quartier. J'espère que les habitants de SM non concernés par ce projet nous comprendrons et soutiendrons. Merci par avance.

CLOSONT | 24/04/2015

Mr Mangon oublie tous les riverains qui longent la piste cyclable !
Un Tram sur cette piste n'est d'aucune utilité public , celui ci étant éloignée de toutes commodités ne remplacera en aucun cas les bus!
Quand aux adeptes du vélo et de la marche oui, ils ont de quoi s'inquieter avec un chemin qui remplacera la piste à 1m d'un tram à grande vitesse !
Transformer la voie verte en voie noire quelle stupidité !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !