Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Jean Grenet renonce à Bayonne en 2014 et à la vie politique

05/03/2013 | Il l’a annoncé en conférence de presse: Jean Grenet, Maire radical de Bayonne, «ne sollicitera pas le renouvellement de son mandat» lors des prochaines élections municipales

Jean Grenet Maire radical de Bayonne ne briguera pas un 4ème mandat

Les pronostics allaient bon train depuis sa défaite aux élections législatives contre Colette Capdevielle. Certains membres de son conseil municipal ont d’ailleurs déjà fait part de leur souhait de briguer le mandat de maire s’il ne se représentait pas. Désormais les choses sont claires pour les bayonnais, et pour les éventuels candidats : Jean Grenet ne briguera pas un quatrième mandat et fini celui ci en "gestionnaire de la ville". Une page se tourne pour la ville basque, dont le Maire, de père en fils, portait le nom de Grenet depuis 55 ans. Une «décision difficile, prise avec beaucoup d’émotion mais dans la sérénité » dit-il.

«J’ai 74 ans, je suis en pleine forme, en pleine santé, j’ai toujours la même passion pour les affaires publiques et locales, mais j’ai décidé de m’arrêter à la fin du mandat.» C’est en ces termes qu’un an avant les prochaines échéances municipales, Jean Grenet a annoncé à la presse dans son bureau à la Mairie de Bayonne, que son mandat en cours est le dernier. Trois mandats soit 19 ans à la Mairie où il avait succédé à son père Henri Grenet, lui-même en place depuis 1959.   
Une décision justifiée par la volonté de «ne pas faire le mandat de trop», «nous sommes là de passage, je n’ai pas un sentiment d’appropriation». Pour Jean Grenet, s'il reconnaît qu'"il est plus facile d'entrer en politique que d'en sortir", il faut savoir passer le relais; «il y avait des personnes avant nous, il y aura des personnes après». Mais aussi à 74 ans, il a l’âge ou jamais de se consacrer à ce qu’il «n’avait pas le temps de faire» et notamment «profiter de sa famille, son épouse, ses enfants et petits-enfants» qui, confie t-il «applaudissent des deux mains» cette décision.

Une décision prise avant les législativesUne décision qu’il a pris seul, et qu’il avait d’ailleurs prise «avant les législatives» précise-t-il. Son échec, ou la crainte de renouveler l’expérience en mars prochain ne sont donc en rien dans cette décision. Une décision qui concerne les élections municipales mais plus globalement son implication dans la vie politique. «Je ne me présenterai pas aux élections internes de l'UDI, et quitterai mon poste de responsable départemental du parti radical». Le voilà donc désormais simple «gestionnaire» de la ville et Communauté d'agglomération de Bayonne, homme public oui, mais «plus homme politique».
S’il n’est pas encore à l’heure du bilan, il avoue une «fierté d’avoir beaucoup travaillé», «investi dans la ville de Bayonne à 200%». Un investissement animé d’ «une passion pour cette ville», qu’il a voulu «faire grossir, rendre la plus belle possible, équiper». Autre de ses prétentions durant ses 19 années «être constamment au service des concitoyens ». Mais il reste encore un an, une année qu’il veut être «une année utile» et durant laquelle il prévient qu’il «restera jusqu’au bout celui qui décide». Le temps du bilan viendra après, «un peu avant ou après l’élection, pour ne pas troubler la campagne».
Une campagne dans laquelle il affirme qu’il ne s’investira pas. «On a assez parlé de dynastie Grenet, je n’ai pas à adouber qui que ce soit. Mais je veillerai à ce que tout se passe bien et dans le respect de chacun» souligne-t-il à plusieurs reprises.

Des négociations entre UMP et UDID’autant que si l’enjeu local est important pour le/les candidats, Jean Grenet rappelle que «Bayonne est une ville stratégique, les instances nationales s’intéressent à ce qui va se passer aux prochaines élections ». Il prédit d'ailleurs que des discussions vont se mettre en place entre l’UDI et l’UMP pour négocier la tête de liste, glissant qu’il a lui-même rendez-vous avec Jean-Louis Borloo dès ce 6 mars. Jean Grenet quitte donc la vie politique, mais peu à peu.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
819
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !