Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

  • 16/11/18 | « Pas vu, pas protégé, soyez un cycliste éclairé »

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, Grand Poitiers, en partenariat avec la Police Nationale, la préfecture de la Vienne, les villes de Poitiers, Buxerolles, Jaunay-Marigny, l’Atelier du Petit Plateau et Vélocité 86, organise sa 9ème semaine de sensibilisation pour la sécurité des cyclistes. Pour informer et aider les cyclistes à renforcer leur visibilité, des actions sont proposés et des accessoires de sécurité seront offerts.

  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Jean Lassalle aux régionales : tête de liste, sinon rien

05/05/2015 | Le député Modem béarnais attend de connaitre la position de l’UMP. Candidat prêt à conduire une liste d’union, il pose cependant ses conditions

Jean Lassalle, chez lui, à Lourdios-Ichère

Jean Lassalle a le goût du terrain, dans tous les sens du terme. Ces jours derniers, le député Modem des Pyrénées-Atlantiques a décidé de faire une coupure et s’occuper de son potager de Lourdios-Ichère, la commune rurale de la vallée de Barétous dont il est le maire. Une respiration parmi les siens, c’est toujours bon à prendre. « J’ai bêché et bêché, planté et planté » dit-il. Ce qui ne l’a pas empêché de garder son téléphone à portée de main. Et d’attendre de savoir quelle position adoptera finalement l’UMP en vue des régionales. Pour lui, les choses sont claires : sans union de la droite et du centre, il n’y aura pas de salut. Mais il n’est pas question de le voir jouer les seconds rôles.

Résumé du feuilleton : candidat pour conduire une liste présentée par l’UMP et le MoDem, le parlementaire béarnais – qui avait répondu à un appel du pied effectué par les patrons girondins de ces deux formations – a eu une très mauvaise surprise en avril. En accord avec Nicolas Sarkozy, le maire de Bordeaux a en effet proposé la candidature de Virginie Calmels, son adjointe à l’économie, qui est également l’ancienne patronne d’Endemol.

« Cette dame-dont-je-ne-connais-pas-le-nom »Une élue locale que Jean Lassalle se fait un malin plaisir à appeler «cette dame dont je ne connais pas le nom », pour mieux souligner l’absence de notoriété dont elle pâtit.

Rebondissement : quelques jours plus tard, la commission nationale d’investiture de l’UMP a renaclé à adouber Virginie Calmels, qui n’avait pas sa carte de militante et dont le parcours a suscité quelques critiques.

La CNI devrait se  réunir à nouveau ce jeudi 7 mai. Il n’est pas impossible de la voir se ranger aux arguments d’Alain Juppé et du président de l’UMP, commente-t-on au sein de cette formation. Jean Lassalle, lui, attend qu’on le tienne au courant. Ce qui ne l’empêche pas de tenir bon, et de mettre quelques points sur les « i ».

« Qu’on me laisse les mains libres »Sur un territoire où le socialiste Alain Rousset est bien implanté, seule "l’union totale" de la droite et du centre peut s’avérer efficace, rappelle l'élu pyrénéen, nommé récemment par François Bayrou coordonnateur du Modem pour les régionales. Même s’il avoue, avec un sourire, ne pas trop savoir au juste à quoi correspond cette fonction.

"Je m'engage à l'unité et je ne conduirai pas d'autre liste si elle n'est pas réalisée. L'objectif est d'arriver en tête au premier tour. Ce sera difficile. Mais on peut le faire. Il faut aussi que l’on me laisse les mains libres pour mener, à la tête d’une liste d’ouverture, une campagne en faveur de cette nouvelle région qui n’a pas d’histoire. Un ensemble où il faut donner matière à rêver aux gens. Sans rester sur des schémas bloqués. Par contre, si c’est pour être numéro 2 derrière madame-je-ne-sais-plus-qui, ma réponse est non. Car cela devient impossible. ».

« Une campagne de mouvement, dans un esprit commando »Quelle région construire ? Jean Lassalle n’a pas ménagé ses critiques vis-à-vis d’un conglomérat Aquitaine/Poitou-Charentes/Limousin qui, à ses yeux, «  n’a ni queue ni tête ». « Cela va entrainer la fermeture de deux palais régionaux tout neufs, ceux du Limousin et du Poitou-Charentes. Qu’est-ce qu’on en fera ?  Il faudrait licencier près de 200 personnes, dont les tâches doublonneront. Quelle réponse trouver ?"

"  Nous devons également donner une vision du rôle que cette région peut tenir du centre de la France vers l’Espagne et Paris. Comment s’ouvre-t-on ? Voilà des questions que l’on doit poser aux habitants. En essayant de fonctionner de manière inédite, pour faire émerger des idées nouvelles."

" Lors de mes réunions (j’en ai déjà fait une quarantaine), il y a vingt minutes d’introduction. Puis je laisse la parole aux gens pendant deux heures. Cela donne des résultats très intéressants. Nous devons tenter un autre type de campagne, du style AG ouverte. Même si la formule peut m’attirer des critiques."

" Face à un Alain Rousset qui a une vision un peu technocratique des choses, j’envisage de mener une campagne de mouvement, dans un esprit commando, en donnant largement la parole aux personnes concernées. Cela peut être le début d’une réponse à la non-existence, à la non-homogénéité, à la non-réalité de cette région. Pour moi, l’idée, c'est finalement  de proposer un laboratoire ».

« Le décalage avec nos compatriotes »Par contre, l’hypothèse consistant à créer un tandem de dirigeants régionaux où une urbaine (Virginie Calmels) serait associée à un rural (Jean Lassalle) est écartée d’un revers de manche. « J’ai rempli des salles dans des banlieues. J’ai été reçu par des maires de grandes villes » rappelle le parlementaire, qui a parcouru 5 000 kilomètres à pied à la rencontre des Français, et qui se fait fort des scores déjà obtenus sur son nom aux précédentes élections, y compris en milieu urbain.

Attaché à son indépendance d’esprit, le député Modem souhaite par ailleurs faire comprendre à des habitants désabusés par le comportement de la classe politique qu’une autre voie peut être suivie. « En menant cette candidature jusqu’à son terme, je veux démontrer par l’absurde le décalage qui existe entre les grands partis et nos compatriotes qui oublient désormais d’aller aux urnes et qui, pour la moitié d’entre eux, votent de façon désespérée, ou bien votent blancs ».

Quoi, les compétences ?Quant aux réserves formulées sur ses compétences économiques - un domaine dans lequel la Région joue un rôle important  -  alors que Virginie Calmels bénéficie de son statut de chef d’entreprise… Là encore, la réponse est vite trouvée. « Lorsque j’ai cessé d’être berger, j’ai créé ma propre entreprise d’ingénieurs-conseils et je l’ai fait fonctionner pendant plus de 30 ans. J’ai travaillé dans toute la France et en Espagne, en réalisant l’assainissement de la moitié de la ville de Bilbao ».

«  Si Mme Je-ne-sais-qui est un bon chef d’entreprise, qu’elle le reste. Mais si elle veut se lancer dans la politique, elle va se rendre compte qu’elle ne peut pas mener les deux choses de front. Sauf à devenir M. Dassault ».

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
3399
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !