Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Jean Lassalle saute la barre des parrainages

18/03/2017 | On le voyait passer ric-rac, voire échouer. Il dément les pronostics. Le député des Pyrénées-Atlantiques, candidat à l’élection présidentielle, a obtenu 708 parrainages

Jean Lassalle chez lui, à Lourdios-Ichère

Pari réussi pour Jean Lassalle. Le député des Pyrénées-Atlantiques et maire de Lourdios-Ichère fait officiellement partie des candidats à l’élection présidentielle. Pas moins de 708 parrainages, validés par le Conseil constitutionnel, ont été obtenus par cet élu atypique. Un parlementaire devenu célèbre dans toute la France depuis qu’il a entonné « Aqueras montanhas » sur les bancs de l’Assemblée nationale, puis suivi une éprouvante grève de la faim pour dénoncer une « délocalisation » d’entreprise et enfin effectuer une marche de 5000 kilomètres sur les routes de France, à la rencontre de ses concitoyens.

Les projecteurs braqués récemment sur lui par des médias qui l’avaient jusqu’alors relégué au rang de second, voire de troisième couteau, ont-ils produit leur effet ? Les efforts redoublés ces jours derniers par son équipe de campagne ont-ils tourné à la prouesse ? Toujours est-il que le candidat béarnais a échappé à la chute dans les oubliettes électorales. Sans même sentir le fil du rasoir lui effleurer la nuque.

Un retard largement rattrapé

Quatre jours avant la date limite fixée par le Conseil constitutionnel, Jean Lassalle, qui ne cessait de dénoncer un système où chacun « reste bien ancré sur son petit républicain et son petit socialiste avec le FN comme variable d’ajustement », manquait en effet de 47 parrainages pour toucher au but.

Le retard a largement été rattrapé puisque, au final, 255 signatures de plus ont été ajoutées sous son nom. C’est ce qui s’appelle finir en beauté.

Bien que très éloigné des 3635 parrainages accordés à François Fillon, des 2039 signatures recueillies par Benoit Hamon et des 1829 noms d’élus réunis par Emmanuel Macron, le parlementaire sudiste s’est payé le luxe d’obtenir plus de parrainages que Marine Le Pen (627).

 Même si la chose ne préjuge en rien des résultats qui sortiront des urnes en avril et en mai, on imagine volontiers le sourire que l’intéressé a dû esquisser à la lecture des résultats. Michèle Alliot-Marie, sa collègue des Pyrénées-Atlantiques et ancienne ministre, devant pour sa part se contenter d’un maigre et très révélateur score de 74 signatures.

« Les gens ont perdu l'espoir »

Samedi matin, interrogé sur les ondes de France Info, quelques heures avant l’annonce officielle des parrainages, celui qui n’était encore qu’un candidat potentiel continuait à afficher son optimisme. « Le compteur s’est débloqué. Je pense que je ferai partie de la course » a-t-il pronostiqué. D’autant plus ému qu’il reconnaissait s’être auparavant « tapé tous les déserts ».

De là à dénoncer l’atmosphère d’une campagne électorale ahurissante, il n’y avait qu’un pas. « Dans un pays qui a peur, où les gens n’ont plus confiance en l’avenir ni en personne, il est désespérant de voir que le fait divers tient lieu de projet ».

Eloigné d’un François Bayrou qu’il a longtemps soutenu mais dans lequel il ne se retrouve plus (« J’ai senti que ce n’était plus ça »), Jean Lassalle ne se montre guère plus tendre avec Emmanuel Macron, nouvel allié du patron du Modem.

« C’est une bulle financière. Il ne faudra pas qu’elle éclate violemment comme celles que l’on a connues » commente-t-il avec le goût de la formule qui lui est propre. « Macron dit qu’il n’est ni de droite ni de gauche. Sauf que, lui, le dit aux côtés des élites. Alors qu’il faut partir de la base ».

Le député tombe la cravate

Une base dans laquelle la ruralité, dont il veut faire une « grande cause nationale », tient une place essentielle. « Car les campagnes, comme l’industrie, sont en train de mourir. 75 000 entreprises ont été perdues en moins de dix ans. C’est une tragédie. Il faut aussi s’occuper des banlieues, des grandes villes, redonner espoir à ce pays qui n’en a plus ».

Autant de thèmes déclinés dans un programme où l’ancien berger, chef de file du mouvement « Résistons ! », tape à bras raccourcis sur « l’oppression financière ». Tout en proposant de « reprendre le pouvoir que nos politiques ont abandonné aux marchés ». Mais aussi de redonner leur vraie place aux communes. Quitte à ne pas mégoter pour cela sur le style et à ne pas hésiter à tomber le costume-cravate.

La vidéo que son site Internet a diffusée et dans laquelle il est apparu torse nu, la tête coiffée du béret, fauchant l’herbe d’une prairie, le tout sur fond de slogan asséné en rap, a donné la mesure du personnage. Hors norme, mais nature. 

Pour en savoir plus :

Les parrainages validés des candidats :

https://presidentielle2017.conseil-constitutionnel.fr/les-parrainages/parrainages-par-candidat/

Le site Internet de Jean Lassalle :

 http://jeanlassalle2017.fr/

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
58069
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !