Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/08/19 | La Fête des paysans de retour à Soustons dans les Landes

    Lire

    Les 23 et 24 août à Souston sur le site de la pointe des Vergnes, le Modef organise sa traditionnelle Fête des paysans. Parmi les nombreuses animations: repas paysans, marchés de producteurs, finale des jeunes conducteurs de tracteur, ou encore un débat public visant à l'échange entre agriculteurs et citoyens-consommateurs en présence de 3 membres de Ingénieurs sans frontières qui présenteront une proposition partagée par divers réseaux: "la sécurité sociale alimentaire". Les 2 soirées de termineront par des concerts gratuits!

  • 19/08/19 | 3ème édition du Summer Jump

    Lire

    Organisé par l’association Villeneuve Equitation, le concours hippique de saut d’obstacles, Summer Jump, se déroulera sur le terrain en herbe du Château de Rogé, du 22 au 25 août. 800 cavaliers amateurs et professionnels venant de tout l’hexagone, 150 chevaux, ainsi que 2 000 spectateurs sont attendus pour cet évènement sportif inédit en Grand Villeneuvois. Il sera rythmé par des épreuves préparatoires et des épreuves de grands prix, dotées de 16 000 €. Ce concours fait parti du circuit du Grand Régional Centre CSO, une référence dans le domaine des sports équestres.

  • 17/08/19 | 7 histoires d’estuaire sur les rives de la Gironde

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique, la communauté de communes de Haut-Saintonge et le CdC de l’Estuaire proposent jusqu’au 28 août des spectacles nocturnes gratuits autour du thème de l’estuaire intitulé "7 histoires d’estuaire". Ce spectacle itinérant mêle musique, danse et vidéo et est présenté au bord ou à proximité du fleuve. Le metteur en scène Eric Le Collen s’inspire des paysages, de l’histoire et du patrimoine pour composer une fresque poétique. Rdv les 19, 21, 26 et 28 août à 21h30.

  • 17/08/19 | Grand-Angoulême : levée de fonds pour Seven Shapes

    Lire

    7 entreprises du monde de l'industrie sont entrées au capital de Seven Shapes. L'objectif de cet investissement est d'accélérer la commercialisation de son école digitale du "Lean". Ce dernier est une méthode de travail adoptée dans les plus grands groupes reposant sur l'écoute du client, la lutte contre le gaspillage, la réduction des stocks et l'intelligence collective. Certaines grandes entreprises nationales comme Enedis ou Schneider Electrics bénéficient déjà de la Seven Shapes School.

  • 17/08/19 | Guéret : réédition d'un festival de musique soutenu par la Région !

    Lire

    La deuxième édition du Check-in Party se déroule du 22 au 24 août prochains à l'aérodrome de Guéret. Plusieurs noms de la musique française et internationale seront présents, à l'image de Jeanne Added, Clara Luciani ou encore Patti Smith. Avec un tel évènement, la Région souhaite rappeler son engagement auprès des festivals en tous genres, notamment en période estivale, à l'image des 106 festivals de musiques soutenus en 2018 à hauteur de 1,7 million d'euros

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Jean Lassalle saute la barre des parrainages

18/03/2017 | On le voyait passer ric-rac, voire échouer. Il dément les pronostics. Le député des Pyrénées-Atlantiques, candidat à l’élection présidentielle, a obtenu 708 parrainages

Jean Lassalle chez lui, à Lourdios-Ichère

Pari réussi pour Jean Lassalle. Le député des Pyrénées-Atlantiques et maire de Lourdios-Ichère fait officiellement partie des candidats à l’élection présidentielle. Pas moins de 708 parrainages, validés par le Conseil constitutionnel, ont été obtenus par cet élu atypique. Un parlementaire devenu célèbre dans toute la France depuis qu’il a entonné « Aqueras montanhas » sur les bancs de l’Assemblée nationale, puis suivi une éprouvante grève de la faim pour dénoncer une « délocalisation » d’entreprise et enfin effectuer une marche de 5000 kilomètres sur les routes de France, à la rencontre de ses concitoyens.

Les projecteurs braqués récemment sur lui par des médias qui l’avaient jusqu’alors relégué au rang de second, voire de troisième couteau, ont-ils produit leur effet ? Les efforts redoublés ces jours derniers par son équipe de campagne ont-ils tourné à la prouesse ? Toujours est-il que le candidat béarnais a échappé à la chute dans les oubliettes électorales. Sans même sentir le fil du rasoir lui effleurer la nuque.

Un retard largement rattrapé

Quatre jours avant la date limite fixée par le Conseil constitutionnel, Jean Lassalle, qui ne cessait de dénoncer un système où chacun « reste bien ancré sur son petit républicain et son petit socialiste avec le FN comme variable d’ajustement », manquait en effet de 47 parrainages pour toucher au but.

Le retard a largement été rattrapé puisque, au final, 255 signatures de plus ont été ajoutées sous son nom. C’est ce qui s’appelle finir en beauté.

Bien que très éloigné des 3635 parrainages accordés à François Fillon, des 2039 signatures recueillies par Benoit Hamon et des 1829 noms d’élus réunis par Emmanuel Macron, le parlementaire sudiste s’est payé le luxe d’obtenir plus de parrainages que Marine Le Pen (627).

 Même si la chose ne préjuge en rien des résultats qui sortiront des urnes en avril et en mai, on imagine volontiers le sourire que l’intéressé a dû esquisser à la lecture des résultats. Michèle Alliot-Marie, sa collègue des Pyrénées-Atlantiques et ancienne ministre, devant pour sa part se contenter d’un maigre et très révélateur score de 74 signatures.

« Les gens ont perdu l'espoir »

Samedi matin, interrogé sur les ondes de France Info, quelques heures avant l’annonce officielle des parrainages, celui qui n’était encore qu’un candidat potentiel continuait à afficher son optimisme. « Le compteur s’est débloqué. Je pense que je ferai partie de la course » a-t-il pronostiqué. D’autant plus ému qu’il reconnaissait s’être auparavant « tapé tous les déserts ».

De là à dénoncer l’atmosphère d’une campagne électorale ahurissante, il n’y avait qu’un pas. « Dans un pays qui a peur, où les gens n’ont plus confiance en l’avenir ni en personne, il est désespérant de voir que le fait divers tient lieu de projet ».

Eloigné d’un François Bayrou qu’il a longtemps soutenu mais dans lequel il ne se retrouve plus (« J’ai senti que ce n’était plus ça »), Jean Lassalle ne se montre guère plus tendre avec Emmanuel Macron, nouvel allié du patron du Modem.

« C’est une bulle financière. Il ne faudra pas qu’elle éclate violemment comme celles que l’on a connues » commente-t-il avec le goût de la formule qui lui est propre. « Macron dit qu’il n’est ni de droite ni de gauche. Sauf que, lui, le dit aux côtés des élites. Alors qu’il faut partir de la base ».

Le député tombe la cravate

Une base dans laquelle la ruralité, dont il veut faire une « grande cause nationale », tient une place essentielle. « Car les campagnes, comme l’industrie, sont en train de mourir. 75 000 entreprises ont été perdues en moins de dix ans. C’est une tragédie. Il faut aussi s’occuper des banlieues, des grandes villes, redonner espoir à ce pays qui n’en a plus ».

Autant de thèmes déclinés dans un programme où l’ancien berger, chef de file du mouvement « Résistons ! », tape à bras raccourcis sur « l’oppression financière ». Tout en proposant de « reprendre le pouvoir que nos politiques ont abandonné aux marchés ». Mais aussi de redonner leur vraie place aux communes. Quitte à ne pas mégoter pour cela sur le style et à ne pas hésiter à tomber le costume-cravate.

La vidéo que son site Internet a diffusée et dans laquelle il est apparu torse nu, la tête coiffée du béret, fauchant l’herbe d’une prairie, le tout sur fond de slogan asséné en rap, a donné la mesure du personnage. Hors norme, mais nature. 

Pour en savoir plus :

Les parrainages validés des candidats :

https://presidentielle2017.conseil-constitutionnel.fr/les-parrainages/parrainages-par-candidat/

Le site Internet de Jean Lassalle :

 http://jeanlassalle2017.fr/

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
59057
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !