Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/18 | Charente-Maritime et Deux-Sèvres font Chambres communes

    Lire

    Les deux Chambres d'Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ont fusionné leurs services en janvier. En fait de fusion, il s'agit plus exactement d'une "mutualisation" de moyens à travers le regroupement des services. Les 180 agents des Deux-Chambres travaillent désormais pour les deux départements, de façon complémentaires : le 17 apportera son expertise en maraîchage au 79, qui apportera son expertise en élevage. L'accueil du public et les antennes locales ne changent pas.

  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Jean-Luc Gleyze: "2016, une année de transition" pour la Gironde

21/01/2016 | Ce 21 janvier, Jean-Luc Gleyze a présenté ses vœux à la presse. Une première pour lui, depuis son installation à la Présidence du Conseil départemental de Gironde.

Jean-Luc Gleyze, lors de la présentation de ses voeux à la presse, le 21 janvier 2016

Pour la presse girondine, difficile d'oublier la date des derniers vœux de Philippe Madrelle à la tête du Conseil général de Gironde l'an dernier. Nous étions le 7 janvier au matin, et le choc de l'annonce de la tuerie de Charlie Hebdo l'amena à interrompre son discours. Une triste anecdote, nécessairement rappelée ce jeudi par le nouveau Président entouré de son exécutif, évoquant au début de son intervention, le contexte national d'une année 2015 débutée dans le sang et terminée, le 13 novembre par « un nouveau massacre au coeur de Paris ». Une année marquée par « le sentiment qu'il y aura eu pour notre pays, pour notre population un avant et un après ».

Sur cet après, au niveau départemental en tout cas « 2016 sera une année de transition, une année d'adaptation » annonce Jean-Luc Gleyze. Si la nouvelle équipe, élue en avril dernier, est désormais installée, la transition débute tout juste du point de vue institutionnel. La mise en œuvre des réformes, portée par les lois MAPTAM, (loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des Métropoles), et NOTRe portant nouvelle organisation territoriale de la République, seront en effet les marqueurs, de cette année 2016.
Si la seconde conforte le Département comme « garant des solidarités humaines et territoriales », elle supprime cependant la clause de compétence générale et prévoit des transferts de compétences à Bordeaux Métropole d’une part, et à la Région d’autre part.
Avec « la Métropole, 9 compétences étaient placées dans la balance des transferts, dont la compétence routière, pour laquelle, le transfert est obligatoire », explique Jean-Luc Gleyze. En raison d'une entente avec Alain Juppé, c'est l'hypothèse minimaliste qui a été retenue à savoir le transfert de 3 compétences sur les 8 possibles. Sont ainsi concernés le Fonds d’aide aux jeunes, le tourisme, et le Fonds solidarité logement. « Trois sujets sur lesquels le travail technique est amorcé avec la Métropole », annonce le Président.

Pas d'aide d'urgence aux éleveurs de canardsQuant à la Région, les négociations, qui attendaient les élections et l'installation du nouvel exécutif, devraient « très prochainement s'amorcer ». Dans ce cadre, "des compétences seront obligatoirement transférée, comme l'économie, d'autres pourront être déléguées, et d'autres pourront être partagées". Une explication de texte, amenant le Président du Conseil départemental à une pointe d'ironie sur l'objectif initial du Gouvernement quant à la simplification de l'organisation territoriale...
Une complexité qui a d'autant plus d'acuité encore, pour l'année 2016, du point de vue notamment de la compétence économique. « Peut-on poursuivre nos aides aux entreprises tant que la Région n'est pas en ordre de marche? interroge Jean-Luc Gleyze. Selon la loi, nous n'avons plus le droit au 1er janvier 2016 d'intervenir sur l'économie... Pourtant, si on s'arrête, un certain nombre d'acteurs, pourraient être amenés à mettre la clé sous la porte. Par exemple l'ADELFA, qui installe des dispositifs anti-grêle dans les vignes, et dont le premier financeur est le département... Il y a là un vide juridique dangereux. Il est souhaitable que des mesures transitoires soient prises par le Gouvernement! », insiste, avec une pointe d'inquiétude, le Président du Département.
En raison du même vide juridique d'ailleurs, des mesures d'urgence à destination des éleveurs de canards sont « a priori impossibles, mais nous pouvons au moins être force de pression », indique Jean-Luc Gleyze. Celui-ci précise avoir écrit ce jeudi au Ministre de l'agriculture afin de lui demander d'envisager des assouplissements sur les mesures de vide sanitaire concernant la grippe aviaire.

"Agir au-delà du rôle de gestionnaire"Par ailleurs, « le Département poursuivra son action première de solidarité à destination des Girondines et des Girondins. La solidarité humaine d’abord (...), et la solidarité territoriale : le développement équilibré de tous les territoires, et une qualité de service public égale partout en Gironde », insiste-t-il. Pour ce faire, ses maître-mots sont « modernisation de la collectivité » et « territorialisation ». Dans ce sens un schéma départemental d’accessibilité a été engagé avec le Préfet, indique-t-il.
Pour la modernisation, il cite le Pôle Autonomie en cours de construction à Mériadeck, qui rassemblera les services à destination de la MDPH et des personnes âgées en un guichet unique, et complété sur les territoires par les pôles Solidarité. Autre exemple « de politique volontariste, au-delà du simple rôle de gestionnaire» du Département : l’association Transfer qui, dans 4 territoires de la Gironde, met en relation, sans CV, les entreprises et les demandeurs d’emplois bénéficiaires du RSA, grâce à un travail d’identification des besoins, des capacités, et des opportunités des deux parties.»

Citant également la jeunesse comme l'une de ses priorités, il évoque, au delà de la gestion des collèges, le déploiement des Maisons des Adolescents. Après Bordeaux et désormais Lesparre, d'autres doivent venir à Sainte-Foy et dans le Sud Gironde.

"Osons regarder ce qui fonctionne ailleurs"Sur la question des aides sociales, le Président Gleyze attire l'attention sur « un volume financier des aides sociales en augmentation constante ». Et pour cause, l'enveloppe du RSA versée par le département girondin est actuellement de 19M€/mois; elle était de 15 M à la même période l'an dernier. « Ce sont des dépenses obligatoires qui nous contraignent à faire des choix, indique-t-il». Traduction : faire des économies de charges de gestion, être attentif à l'évolution de la masse salariale, et établir des priorités dans les politiques publiques, quitte à « raboter les priorités secondaires ». Le tout « en gardant une volonté d'investissement à 1Mds € sur 5ans, soit 200 M€ par an, et en jouant sur la fiscalité en dernier recours possible », affirme-t-il.

Sur la méthode, il a également réaffirmé sa volonté d’innovation et d’expérimentation : « osons aussi regarder ce qui fonctionne ailleurs, en dehors de la Gironde, en dehors de la France. Et promouvons les initiatives innovantes », lance-t-il. à l’image du projet lancé avec l’entreprise QARNOT Computing autour du chauffage numérique gratuit.
Enfin, 2016 sera aussi « l’occasion d’engager un développement adapté et juste pour les territoires de la Gironde avec le lancement des pactes territoriaux », issus des conférences territoriales organisées fin 2015 sur 9 territoires en présence de leurs principaux acteurs.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3386
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !