18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Jean-Luc Gleyze: "renouveau et modernité sur une Gironde génétiquement Madrelle"

02/04/2015 | Jean-Luc Gleyze est, depuis ce 2 avril 2015, le premier Président du Conseil Départemental de Gironde, après 36 ans passés sous la présidence de Philippe Madrelle.

Jean-Luc Gleyze, président du Conseil  Départemental de Gironde

Ce jeudi après-midi, comme dans tous les Départements de France, les nouveaux élus du Conseil départemental de Gironde ont procédé à l'installation de la nouvelle assemblée, avec en point d'orgue de ce rendez-vous l'élection du successeur de Philippe Madrelle. Avec 44 voix sur 66, c'est sans surprise que Jean-Luc Gleyze, le candidat de la majorité départementale, élu du canton du Sud Gironde, a été désigné Président du Conseil Départemental de Gironde par ses collègues. Un passage de relais entre l'ancien président et son successeur qui marque, à bien des égards, un instant inédit dans l'histoire du département, comme l'a par ailleurs souligné Jean-Luc Gleyze dans son discours d'investiture.

Comme toute séance plénière au lendemain d'une élection, celle de l'installation du Conseil départemental de la Gironde, avait des airs de rentrée des classes avec de nombreux nouveaux élus, et surtout, de nombreuses nouvelles élues. Et pour cause, les femmes qui n'étaient que 12 sur les 64 conseillers généraux de la mandature précédente, représentent aujourd'hui 33 des 66 élus départementaux. Autant dire que c'est un nouveau visage que s'offre l'assemblée girondine, qui profite au passage, aussi, d'une cure de rajeunissement bienvenue.

Si à l'issue des élections, il n'y a rien de neuf sur le penchant à gauche de la majorité départementale, de nouveaux partis siègent désormais dans l'assemblée : EELV avec 3 élus au sein de la majorité départementale, et le front national, qui fait son entrée avec 2 représentants. L'un d'eux Grégoire de Fournas, se trouvant être le plus jeune des conseillers départementaux du cru 2015, a hérité du rôle de secrétaire de séance de cette première assemblée. Le même s'est d'ailleurs porté candidat à la présidence du Conseil départemental au nom de son parti, ainsi que Jacques Breillat, pour le compte de l'union de droite. Avec 2 voix pour l'un et 20 pour l'autre, les concurrents de Jean-Luc Gleyze, n'ont pas fait beaucoup d'ombre à son élection au siège de président.

"Hors du moule habituel du parcours politique balisé"Un nouveau président, voilà donc, pour le coup, un instant inédit dans l'histoire de la collectivité girondine qui n'avait pas connu ça depuis 36 ans, et la première élection de Philippe Madrelle à la Présidence. C'est d'ailleurs ce dernier qui a ouvert de quelques mots l'Assemblée du jour, évoquant une dernière fois depuis ce siège occupé tant d'années, le bonheur et la nostalgie des années écoulées. C'est applaudi debout par ses désormais anciens collègues qu'il a d'ailleurs quitté la tribune pour rejoindre le public, une fois le discours d'investiture de Jean-Luc Gleyze achevé et le passage de relais consommé.

Bien que ce dernier ne soit pas issu « du moule habituel du parcours politique balisé, prédéfini et stratégiquement provoqué », Jean-Luc Gleyze a déjà fait son chemin au sein du Département. Agé de 52 ans, ce « fils d'ouvriers, forgé à l'école publique, et pur produit de l'ascenseur social », est Conseiller général de Captieux depuis 2004, et siège à la vice-présidence du Département depuis 2008, en charge de « l'aménagement économique et solidaire » lors de la dernière mandature. Un porte-feuille sur lequel il a d'ailleurs su apposer son style, marqué par l'ouverture et le dialogue en direct avec les professionnels de différents secteurs (agriculture, viticulture, sylviculture ou encore tourisme) lors de grandes conférences destinées à échanger sur les modalités des politiques départementales à mettre en œuvre.
Autant de pratique politique, ajoutée à son mandat de maire de Captieux (abondonné pour pouvoir être élu président du Conseil départemental) qui laisse Philippe Madrelle « sans aucune inquiétude » quant à sa capacité à reprendre les rênes. « C'est un garçon intelligent, constructif. Il a été de tous les combats, il est reconnu par tous les partenaires, et a l'autorité suffisante pour le rôle. Vraiment je ne m'inquiète pas ».

Les conseillers départementaux applaudissent l'élection de Jean-Luc Gleyze au siège de président du Département

"La fougue d'une nouvelle génération"Dans son discours d'investiture, le nouveau patron de l'exécutif girondin, a rendu la politesse à son predéceseur par un hommage appuyé, affirmant par ailleurs que le Conseil départemental nouvelle formule « perpétuera l'ADN Madrelle, celui d'une Gironde qui ne sera jamais à 2 vitesses ». D'ailleurs l'ancien conseiller général du canton le moins peuplé de Gironde (avant la réforme), devenu président du Conseil départemental du plus grand département de France, n'oublie pas de revenir sur l'interdépendance des territoires questionnée par la nouvelle réforme territoriale, avant d'affirmer que pour sa part, et au niveau du département celle-ci sera assumée, pleinement : « la Métropole est le coeur battant de la Gironde, sa périphérie en sont ses poumons : l'un ne peut fonctionner sans l'autre, et inversement. ».

Pour autant, prévient-il, cet héritage des idées, ne se fera pas sans y apporter « le souffle du renouveau, la fougue d'une nouvelle génération et un désir profond de modernité », prévient-il. Au cœur de sa feuille de route pour la nouvelle mandature, « la solidarité humaine et territoriale qui restera l'épicentre des compétences du Conseil départemental ». De la même manière, et en l'absence, semble-t-il (le projet de loi NOTRE étant toujours en débat au Parlement), de compétence générale, c'est « par le filtre de la solidarité » que seront prises en compte les diverses politiques lancées lors des précédentes mandatures telles que "l'économie, notamment sociale et solidaire, l'agriculture, le tourisme, la culture, ou encore le Très Haut Débit... "
Autant de perspectives d'actions que Jean-Luc Gleyze n'oublie pas de replacer dans un contexte de contraction des recettes publiques et au regard de l'enjeu de la transition énergétique. Pour lui, il s'agira alors de trouver des modes d'action « novateurs, plus efficients tout en étant moins coûteux, afin de limiter au mieux l'incidence sur la fiscalité des Girondines et des Girondins ».

Le nouvel exécutif, comme un collectifQuant à l'exécutif, et employant une métaphore rugbystique, la vision du nouveau président départemental est celle d' « un collectif qui partage la réflexion et la proposition de décision ». Un collectif de vice-présidents et vice-présidentes, également élus ce 2 avril, qui est constitué de Christine Bost en première vice présidente, ainsi que de Jean Touzeau, Isabelle Dexpert, Bernard Castagnet Martine Jardine, Jean-Marie Darmian, Edith Moncoucut, Alain Renard, Denise Greslard Nedelec, Alain Marois, Anne-Laure Fabre-Nadler, Matthieu Rouveyre, Emmanuelle Ajon, Hervé Gillet et Cécile Saint-Marc.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7993
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Aéroport Pau-Pyrénées Politique | 23/10/2017

Stratégie aéroportuaire régionale : Quel sort pour les aéroports de la région ?

Gilles Savary Politique | 22/10/2017

Interview: Gilles Savary : il n'y a pas que le parlement pour faire de la politique

La MSP de Monflanquin Politique | 18/10/2017

« La baisse vertigineuse du nombre de médecins n’a pas eu lieu ! » Joël Hocquelet, vice-président du CD47 en charge de la démographie médicale

Maison du Département Politique | 17/10/2017

Charente-Maritime : le très haut débit et le DOB en tête des débats de la session d'automne

IJBA Politique | 10/10/2017

A l’IJBA , Edwy Plenel lance la 9ème édition de la Fabrique de l’info

Virginie Calmels Politique | 09/10/2017

Région Nouvelle Aquitaine : l'opposition fait les comptes

Jacqueline Gourault était l'invitée de l'Union des maires de la Dordogne Politique | 07/10/2017

Jacqueline Gourault a tenté de rassurer les élus locaux

TGV Politique | 06/10/2017

Tribune Libre: Liaisons TGV, illusions LGV

Nouvelle-Aquitaine THD Politique | 03/10/2017

Fibre : la Nouvelle Aquitaine met les doigts dans la prise

PosteCD40 Politique | 03/10/2017

Mieux vieillir à domicile : vers la généralisation du test landais avec la Poste

Didier Delanis Président de la Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne CIED Moyenne Garonne Politique | 29/09/2017

« Pour l’Europe soyons déterminés ! » Didier Delanis, président de la Maison de l’Europe/CIED 47

Lancement d'EMPLEO par Mikel Antón, Dir Affaires Européennes du Gouv. Basque, Izaskun Goñi, DG Politique Économique, Commerciale et de Travail du Gouv. de Navarre et Andde Sainte-Marie, conseiller rég Montagne et Pastoralisme Nouvelle-Aquitaine Politique | 27/09/2017

Nouvelle-Aquitaine, Euskadi et Navarre travaillent à un bassin d'emploi eurorégional

Les élus des deux Charentes Politique | 27/09/2017

Les deux Charentes se penchent sur le réseau ferroviaire

Martine Jardiné Politique | 25/09/2017

En Gironde, un nouveau schéma de développement social en préparation

Jean-Pierre Moga et Christine Bonfanti-Dossat Politique | 25/09/2017

Christine Bonfanti-Dossat et Jean-Pierre Moga élus sénateurs de Lot-et-Garonne