Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/20 | Sénatoriales en Gironde : des confirmations et une première pour EELV

    Lire

    Le résultat des élections sénatoriales en Gironde vient de tomber. Cinq des six sortants ont été élus. Ainsi Nathalie Delattre(MR), Laurence Harribey(PS), Florance Lassarade (LR), Alain Cazabonne (MoDem), Hervé Gillé (PS) retrouveront donc la chambre haute. C'est Monique De Marco, l'écologiste ex Vice-Présidente du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine qui hérite du sixième siège. C'est la première fois qu'un sénateur écologiste est élu en Gironde.

  • 27/09/20 | Sénatoriales en Haute-Vienne: le sortant sanctionné au profit du PS

    Lire

    Carton plein en Haute-Vienne pour les deux candidats PS Isabelle Briquet, ex maire du Palais sur Vienne, et Christian Redon Sarrazy, maire de Meuzac, qui sont élus au deuxième tour avec respectivement 480 voix et 408 voix. Le maire de Limoges Emile Roger Lombertie (LR) échoue avec 380 voix. Quant au sortant Jean-Marc Gabouty (DVC), il ne totalise que 232 voix...

  • 27/09/20 | Dans les Deux-Sèvres, la droite reste au Sénat

    Lire

    Dans les Deux-Sèvres, le sénateur sortant Philippe Mouiller(LR) est arrivé en tête au premier tour avec 753 voix sur 1101 voix exprimées (il en fallait 551 pour être élu). À l'occasion du second tour, c'est l'actuel président du Conseil départemental Gilbert Favreau (LR) qui a été choisi par les grands électeurs, avec 424 voix, soit 39 voix de plus que son adversaire socialiste Nathalie Lanzi.

  • 27/09/20 | Elections sénatoriales en Creuse, la gauche conserve ses 2 sièges

    Lire

    Ce 27 septembre, les grands électeurs creusois n'ont pas fait durer les suspens pour le sénateur sortant socialiste, et ancien président du Conseil départemental Jean-Jacques Lozach, assuré de sa réélectio, d'une courte tête, dès le 1er tour avec 50.74% des voix. Il aura fallu en passer par le second tour pour finalement voir l'autre sénateur sortant Eric Jensannetas également reconduit pour un nouveau mandat avec 43,5% des voix.

  • 27/09/20 | Elections sénatoriales en Charente: le PS ne réussit pas son pari

    Lire

    C'était joué dés le premier tour pour la sénatrice socialiste Michèle Bonnefoy, qui, raflant 60,5% des voix repart ce 27 septembre pour un 3ème mandat. Suite à la défection de l'autre sénateur sortant PS Michel Boutant, c'est finalement le candidat François Bonneau, divers droite, qui s'est imposé (50,4% des voix) et occupera désormais le second fauteuil de sénateur du département, qui voit de ce point de vue là son équilibre politique bousculé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Gironde: Jean-Luc Gleyze, le président du Département demande aux citoyens une mobilisation collective pour "résister" au Covid-19

26/03/2020 | Le 26 mars 2020, Jean-Luc Gleyze s'est exprimé devant la presse sur le rôle du département dans la gestion de la crise du Coronavirus

Jean-Luc Gleyze, président du Conseil Départemental de la Gironde

Le jeudi 26 mars 2020, c'est par le biais d'une visio-conférence que Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, s’est exprimé face aux journalistes sur différents dispositifs mis en place par sa collectivité pour limiter l’impact du Covid-19 sur ses administrés. Parmi ces mesures, le département devrait recevoir d’ici le milieu de la semaine prochaine 1 million de masques supplémentaires pour les soignants. La situation des citoyens les plus vulnérables est aussi l’une des préoccupations majeures du département et de son président, qui souhaite renforcer le soutien de tous les agents auprès des acteurs qui soutiennent les étudiants, les malades, les personnes âgées et les plus précaires.

Alors que les soignants et les pensionnaires des EPADH vivent une situation extrêmement anxiogène et que 20 EPADH de Nouvelle-Aquitaine ont été mis sous cloche après des cas de coronavirus, le département conjointement avec l’ARS effectue un suivi intensif de l’évolution de la situation et Jean Luc Gleyse, président du département de la Gironde souhaite rappeler le dévouement de ses équipes auprès des personnes les plus vulnérables. La situation des soignants en première ligne fait notamment l’objet de toutes les inquiétudes et le Département devrait recevoir environ 1 million de masques d’ici jeudi prochain dont 100 000 arriveront dès ce week-end.

Les jeunes précaires sont eux aussi touchés par les conséquences du Covid-19

Les jeunes figurent parmi les concitoyens dont la situation préoccupe tout particulièrement Jean-Luc Gleyze, « nous avons mis à l’abri des adolescents mineurs isolés qui vivaient dans un squat dans des conditions d’hygiène inacceptables. Nous avons relogé ces 17 jeunes dans un hôtel et ils seront suivis par une association », affirme le président du département. Les étudiants précaires sont eux aussi un sujet d’inquiétude, « certains étudiants me confiaient être plus inquiets de la manière dont ils allaient manger que du Covid-19 ». Une situation intenable dont Jean-Luc Gleyze entend bien venir à bout grâce aux efforts conjoints de plusieurs acteurs de terrain, « nous avons eu une équipe de cuisiniers volontaires qui afin de soutenir les étudiants entend proposer des portions individuelles aux plus démunis », explique le président de la Gironde. Des plateformes en ligne seront aussi relayées afin de proposer la mise en relation des producteurs avec les étudiants et les personnes dans le besoin pour leur proposer une aide alimentaire. Les étudiants sont aussi un soutien de choix pour venir en aide dans différents secteurs qui pourraient peu à peu voir les effectifs se réduire, notamment dans le milieu médico-social ou associatif.

Les associations girondines sont inquiètes

Les associations sont elles aussi très préoccupées des conséquences que pourrait avoir le virus sur leur situation souvent déjà instable, mais le président du département entend bien les soutenir, « les associations s’inquiètent, elles ont peur que les subventions ne puissent être maintenues, mais ce ne sera pas le cas ! Nous allons prendre toutes les mesures pour qu’après la crise ces associations ne subissent pas de conséquences trop lourdes », rassure Jean-Luc Gleyze. Entre autres dispositifs, le département vient de lancer une plateforme en ligne pour permettre aux associations qui en ressentent le besoin de poser des questions. Le président de la Gironde rappelle aussi que toutes les commissions permanentes en charge d’attribuer des aides sont maintenues à distance.

Une situation exceptionnellement difficile pour le département dont les effectifs travaillent pour 80% d’entre eux en télétravail. Mais Jean-Luc Gleyze souhaite pourtant réaffirmer l’engagement du département dans un effort collectif pour « résister et tirer des enseignements de cette crise ». Le président du département affirme que « nous touchons du doigt ce que peut être l’effondrement sanitaire, économique et social. Nous devons en tirer des conclusions et il doit y avoir un avant et un après Covid-19 ». Il rappelle aussi le besoin de réfléchir à un « nouveau modèle de société qui donnerait une meilleure place à ces professions invisibilisées dont on se rend aujourd’hui compte de l’importance et qu’il faut soutenir ! » conclut Jean-Luc Gleyze.

Clément  Bordenave
Par Clément Bordenave

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
5984
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !