Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/04/21 | Saint-Médard-en-Jalles (33) cherche des projets citoyens innovants

    Lire

    La commune de Saint-Médard-en-Jalles souhaite inclure les habitants dans la construction des projets de leur commune. Dès le 19 avril, la ville lance donc son budget participatif. Tous les projets qui relèvent de l’intérêt collectif, les enjeux environnementaux, les valeurs de solidarité et de responsabilité citoyenne sont les bienvenus. Pour cela, les habitants ont du 19 avril au 21 mai pour déposer leur projet en ligne sur le site de la ville.

  • 20/04/21 | Servières-le-Château passe aux granulés bois

    Lire

    En Corrèze, la commune de Servières-le-Château va remplacer sa chaudière fioul par deux chaudières à granulés de bois afin d’alimenter les 4 bâtiments communaux. D’une puissance de 55 kW chacune, elles produiront 93 127 kWh par an ce qui permettra de couvrir les besoins en chaleur des bâtiments communaux mais aussi de la garderie et de la bibliothèque. Alimentée par 22 tonnes de granulés de bois par an, ces chaudières réduiront de 24 tonnes l’émission de CO2 annuel.

  • 20/04/21 | Des policiers nationaux arrivent à Niort

    Lire

    Dans un communiqué, Jérôme Baloge, maire de Niort, a annoncé que le Ministère de l’Intérieur avait décidé la création de 6 nouveaux postes de policiers nationaux au sein du commissariat de Niort. Le maire se réjouit de cette annonce qui va permettre à la police nationale « de renforcer l’efficacité de son action contre toutes les formes de délinquance et notamment le trafic de stupéfiants qui perturbe la vie des habitants dans certains secteurs de la Ville ».

  • 20/04/21 | 2ème édition des Jobs d'été en ligne

    Lire

    Pôle emploi, la Mission Locale des Graves et la Ville de Villenave d’Ornon notamment s’associent pour la 2ème édition des Jobs d’été en ligne qui se dérouleront du 19 au 30 mai. A destination des jeunes, des contrats saisonniers mais également des missions de Service civique seront proposés. Les jeunes intéressés pourront déposer leurs candidatures et voir les offres d’emplois en ligne dès le 20 mai.

  • 19/04/21 | Bordeaux : les travaux préliminaires du Pont de Pierre démarrent

    Lire

    A compter de ce lundi 19 avril et jusqu'au mois de juillet, Bordeaux Métropole va effectuer des prélèvements sur une dizaine de piles du Pont de Pierre. Inauguré en 1822, le pont emblématique de Bordeaux fera l'objet de travaux de rénovation programmés pour 2 ans à partir de 2023. Pour cette phase préparatoire de travaux, Bordeaux Métropole assure le maintien de la circulation des tramways sur toute la durée des prélèvements, afin de ne pas (trop) impacter les 60 000 personnes qui empruntent le pont quotidiennement. Bus et taxis quant à eux ne circuleront plus.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Jean-Luc Gleyze réaffirme la "solidarité nationale" de la Gironde

07/04/2020 | Lors d'une visio conférence, le président du département de la Gironde, Jean-Luc Gleyze, a souhaité rappeler le rôle du Département durant la crise du Covid-19.

Masques distribués par la Gironde

Le lundi 6 avril 2020, Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, s’est de nouveau exprimé face à la presse sur le rôle que tient le département dans la gestion de la crise du Covid-19, non sans oublier de rappeler ce qui relève de la responsabilité de l’État. Alors que les questions nationales autour du port des masques et des tests de dépistage font débat, le président de la Gironde souhaite rappeler que son département prend place dans la stratégie de solidarité nationale sans pour autant se substituer au gouvernement.

« Nous sommes en lien très étroit avec les services de l’État qu'il s'agisse de la préfecture ou de l'ARS, par visio conférence », affirme Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde qui malgré tout entend bien rappeler le rôle et les responsabilités de chacun des acteurs politiques dans la gestion de la crise du Covid-19.

Le Département se veut soutien de l’État

Beaucoup de secteurs d’activités prioritaires se sentent très exposés au virus en raison du manque de moyen matériel pour se protéger. Celui de l’aide à domicile n’est pas en reste et Jean-Luc Gleyze souhaite prendre des dispositions pour doter les travailleurs en masques tout en rappelant que ce rôle n’aurait pas dû incomber au département, « le sujet très important aujourd'hui c'est celui des masques, mais il faut rappeler une chose fondamentale : fournir et distribuer ce matériel relève de la compétence de l'État, car c'est une responsabilité du ministère de la Santé qui transite chez nous du point de vue régional via l’ARS de Nouvelle-Aquitaine. Cela n'est donc pas du tout une compétence du département », explique Jean Luc Gleyze. Mais malgré tout le président affirme avoir agi en amont afin d’interpeller les services du gouvernement sur la situation de ces travailleurs à domicile, « nous avons alerté très tôt l'État sur un certain nombre de sujets notamment par le biais d'une réunion le 6 mars qui avait eu lieu en préfecture en présence de l'ARS. J'avais ce jour-là lors de cette réunion ante-crise, pris le soin de relever auprès de l'Agence Régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine, quelques points qui me semblaient alors essentiels. Je leur avais dit que sur les services d'aide à domicile il y aurait sans doute des difficultés s’il fallait doter les personnes de masques. Nous avions fait préalablement l'estimation des besoins en Gironde, à savoir 200 000 masques par semaine en excluant les hospitaliers, les médecins de villes et les infirmiers libéraux » raconte le président. Cette alerte envoyée par le département aura permis de débloquer 46 000 masques pour les travailleurs à domicile. Des dotations très inférieures aux besoins du département, mais qui tendent à augmenter, « cette semaine nous allons distribuer 60 000 masques de plus, fournis par l'ARS, aux services d'aide à domicile ainsi qu'aux structures pour personnes handicapées », annonce le président du département. Mais ces dotations n’ayant pas donné satisfaction à Jean-Luc Gleyze, il rappelle qu’il a dès la semaine dernière annoncé une grosse commande de 1,6 million de masques supplémentaires sans passer par l’échelon national. « Nous avons pris la décision de commander nous-même des masques afin que nous puissions venir en appui de l'État, c'est une forme de solidarité nationale dont nous aurions pu nous dispenser puisqu'il ne s'agit pas de notre compétence, mais nous pensons que nos partenaires sur le terrain ne doivent pas se retrouver démunis. Donc 1,6 million de masques ont été commandés en trois commandes dont 900 000 directement par le département, 100 000 avec la région et enfin 600 000 de plus pour le compte des communes que nous avions préalablement consultées », souligne Jean-Luc Gleyze 

La Gironde au chevet de ses associations

Inquiètes de percevoir ou non les subventions départementales les associations avaient déjà eu la possibilité de s’exprimer à travers une plateforme mise en ligne par le département, mais cette semaine Jean Luc Gleyze annonce des mesures fortes protéger les associations des retombées négatives du Covid-19.  Le président du département se veut rassurant, « nous avons collectivement décidé de faire en sorte de maintenir toutes les subventions aux associations dans le département, car il n'est pas question en ces temps de crise de donner un mauvais signal à nos partenaires associatifs qui contribuent à la vie girondine », une bonne nouvelle pour les associations menacées par les conséquences économiques du coronavirus. Mais au-delà du maintien de subvention ce sont de nouveaux moyens qui vont être déployés pour venir en aides aux associations qui resteront malgré tout en grande difficulté, « j'ai proposé aux votes de la commission permanente de ce matin un fonds d'aide de 1 million d'euros aux associations qui vont se retrouver en difficultés post crise sanitaire. Cette aide sera attribuée au regard d'une commission d'évaluation qui sera mise en place et qui permettra d'examiner la réalité des besoins des associations correspondantes. Nous faisons cela en collaboration avec la région qui pour sa part a développé son fond d'aide exceptionnel », explique Jean-Luc Gleyze.

Les tests de dépistages pourraient être réalisés en Gironde si l’État venait à réquisitionnés les laboratoires

Tout comme pour les masques le sujet des tests prend de l'ampleur et va être déterminant dans les semaines qui viennent puisqu'il est désormais question de tester toute la population et de faire en sorte de garantir que les personnes déconfinées ne vont pas sortir prématurément. Mais comme pour le sujet des masques, « Il revient à l'État en pleine compétence d'assurer la réalisation des tests correspondants » rappelle Jean-Luc Gleyze. Néanmoins, en prévention d'une éventuelle réquisition des laboratoires pour la production de tests, le département a « demandé à ce que l’on mette en place la possibilité de fabriquer des réactifs pour les tests que nous pourrions produire dans notre laboratoire départemental d’analyse.  Nous pourrions une nouvelle fois en lieu et place de l'État contribuer à la solidarité nationale sur la mise en place des tests. Par précaution, nous souhaitons nous mettre en ordre de bataille », confirme une nouvelle fois Jean-Luc Gleyze.

Le président du départemant de la Gironde rappelle donc avec insistance que même s’il ne souhaite pas abandonner ses citoyens qui se battent et qui subissent les conséquences du Covid-19, il revient en priorité à l’État de prendre ses dispositions et que la Gironde ne pourra pas s’y substituer. Pourtant les efforts du département se poursuivent et « les actions volontaristes que peut avoir le département au-delà de ses compétences légales vont continuer » affirme-t-il.

Clément  Bordenave
Par Clément Bordenave

Crédit Photo : Département de la Gironde

Partager sur Facebook
Vu par vous
3748
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !