Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Jean-Luc Gleyze, un élu en terre de mission à Captieux (33) avant l'arrivée de l'A 65

07/12/2008 |

Jean-Luc Gleyze, un élu en terre de mission à Captieux

Faire de la politique ? Oui mais autrement ! Combien de fois n'a t'on pas entendu cette formule en manière de boutade, aux accents à la limite du dégoût. Pourtant beaucoup d'élus locaux passionnés par la vie publique se démènent sur le terrain, font avancer les dossiers qui ne sont pas tous de subventions? Jean-Luc Gleyze est de ceux-là. Conseiller général PS du canton de Captieux aux limites de la lande girondine, vice-président de l'assemblée départementale en charge de l'économie solidaire, il donne de la politique la meilleure image.


Dans son petit bureau à proximité immédiate de celui du maire de Captieux, Jean-Luc Gleyze décrit les enjeux du développement à venir de son canton, avec la simplicité d’un homme et d’un élu qui a compris l’importance du mot juste. « Certes nous sommes le canton le moins peuplé de Gironde, mais il s’y passe beaucoup de choses… » En lecture immédiate, la fiche d’identité de Captieux ne laisse guère de place au doute : 34.000 hectares dont 87% de forêt, six communes pour 2.200 habitants dont Captieux qui à elle seule en compte 1.500 : nous ne sommes pas là, à priori, dans un espace rural « polarisé » près d’une grande agglomération mais plutôt dans ce qu’on appelle le « rural profond » mais Jean-Luc Gleyze, on le comprend vite, n’a cure de pareille classification.

Une lignée d'élus de la Haute-Lande
C’est un battant qui ne croit pas à la fatalité du déclin ; il cite d’ailleurs des hommes qui ont marquéde leur empreinte, voilà une trentaine d’années, l’histoire contemporaine de la Haute-Lande, les Jean Sango ou Roger Duroure, le voisin landais de Sabres, qui porta jusqu'à la tribune de l’Assemblée nationale, les couleurs de ce pays. Gleye en est en quelque sorte un peu l’héritier, lui qui est devenu vice-président du Parc naturel des Landes de Gascogne et du pays des Landes de Gascogne, le seul pays d’Aquitaine qui soit à cheval sur deux départements, Landes et Gironde.

Captieux, Coeur d'Aquitaine!
Jean-Luc Gleyze a choisi résolument de s’appuyer sur les faiblesses apparentes de cet espace pour en faire une force en confiant : « je veux être un élu promoteur de territoire ». Entendez par là, moins celui qui va, à toute fin, laisser bâtir tout et n’importe quoi, mais l’homme qui va se servir, comme d’un levier, de ces faiblesses relatives. D’abord, il a eu l’idée de s’approprier une trouvaille qui doit beaucoup à l’Association desSavoirs Faire d’Aquitaine chère à Jean Suhas. : Captieux est en effet, selon l’IGN, le centre géographique de la région. Captieux cœur d’Aquitaine ! Pour un canton rural, déjà traversé par une nationale et bientôt par l’autoroute A 65 Langon-Pau, cette centralité peut représenter, à la fois avantages et inconvénients. Jean-Luc Gleyze s’est fixé un objectif : « garantir l’harmonie du canton » et pour y parvenir dispose de deux mots clé : « anticiper, maîtriser ». Pas si évident quand on s’apprête à vivre au rythme des travaux gigantesques d’un autoroute. (1)

Négocier sans relâche
Oui, mais avant d’en arriver là le concessionnaire a trouvé à qui parler. Négocier, négocier sans relâche pour obtenir des compensations et des aménagements à coût quasiment nul pour la collectivité, avec une ligne que l’on peut résumer de la façon suivante : c’est donnant-donnant. Le concessionnaire avait besoin d’une base arrière, il la trouve dans l’ancienne gare ; la communauté de communes voulait un diffuseur accessible par voie départementale : elle l’obtient à 2,5 kilomètres du bourg de Captieux et du même coup l’accès à une aire de sept hectares qui va permettre la matérialisation du projet le plus cher à Jean-luc Gleyze : créer dans ce lieu baptisé, « l’Ecopole du Cœur d’Aquitaine », la vitrine des matériaux locaux. L’Ecopole n’existe pas encore, mais elle joue, déjà, son rôle d’attractivité pour des entreprises innovantes qui ont choisi de se développer dans le secteur des éco-technologies. C’est ainsi que va s’implanter à Captieux, d’abord dans des bâtiments relais puis sur l’Ecopole, la FINSO (Finition du Sud Ouest) une usine de traitement révolutionnaire du bois qui ne contient aucun solvant. Une autre entreprise, CD2G, qui commercialise et pose des isolants écologiques vient de faire aussi le choix de Captieux.

Ecopole: un centre de ressources sur l'éco-contruction
Gleyze ne s’en cache pas : il voudrait que l’ensemble de l’Ecopoledevienne un véritable « centre de ressources sur l’éco-construction et les énergies renouvelables » avec la maîtrise d’ouvrage du département. L’ambition a les meilleures chances de se réaliser, d’abord parce qu’elle est pleine de sens au cœur du massif forestier – la résidence des Palombes et le lotissement de l’Ecureuil en pin maritime local viennent d’être inaugurés - ensuite parce que notre conseiller général ne craint pas d’affirmer : « les entreprises je vais les chercher avec les dents ! ». Depuis qu’il a convaincu l’une d’entre elles, EuroEdi, qui fabrique des progiciels traducteurs de langage informatique, de se décentraliser depuis Palaiseau, en lui facilitant l’installation; rien ne lui semble plus impossible. En tout cas, l’exemple que donne cet homme jeune, et engagé dans une approche intégrée de l’avenir de son pays, mérite la plus grande attention. Est-il besoin de dire qu’elle est très observée et soutenue au sein du Conseil général de Gironde.

Joël Aubert


1. 1.500.000 m3 de terres vont y être prélevéesdans quatre trous de quinze hectares

photo: Emmanuel Grimault; www.canton-captieux.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1684
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !