Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/04/20 | Près de 3 000 volontaires néo-aquitains inscrits sur Renforts-Covid

    Lire

    Le 30 mars, l’ARS a lancé l’opération #Renforts-Covid pour mettre en relation des professionnels de santé volontaires avec des établissements de santé néo-aquitains en besoin de renfort dans le cadre de la gestion de l’épidémie de Covid-19. En 10 jours: 2 985 professionnels de santé se sont portés volontaires en s’inscrivant sur la plateforme, 336 demandes de missions ont été postées par les établissements de santé, 91 volontaires ont déjà été mis à disposition des établissements en demande de renfort avec majoritairement des aides-soignants (48%) et des agents des services hospitaliers (23%).

  • 09/04/20 | Surveillance sanitaire des troupeaux : les priorités dans le 64

    Lire

    En cette période d'épidémie, la direction départementale de la protection des populations et le Groupement Sanitaire de Défense 64 ont posé comme priorité la surveillance sanitaire des cheptels transhumants qui devront être à jour de leurs prophylaxies annuelles pour monter en estive. Pour les non-transhumants et autres espèces (porcs notamment), les prophylaxies pourront être maintenues sous réserve de disponibilité des vétérinaires et respect des mesures de protection. Selon l’évolution de la situation la fin des campagnes pourra être reportée par la Préfecture, sans pour autant renoncer aux dépistages.

  • 09/04/20 | Charente-Maritime : des masques pour les aidants

    Lire

    A partir du 10 avril, le Département 17 met à disposition, dans les pharmacies, des masques pour les professionnels employés directement par une personne bénéficiaire de l'APA ou de la PCH, pour leurs interventions à domicile. Il leur suffit de se présenter à la pharmacie et de présenter l’attestation transmise par l’ACOSS/CESU, indiquant le nombre de masques attribués, complétée (nom de l’employé et de l’employeur) et signée par l'aide à domicile ainsi que sa carte d’identité.

  • 09/04/20 | Hébergements touristiques : 4 aides régionales dans les Landes

    Lire

    Dans le cadre de sa politique de rénovation des hébergements touristiques et de structuration de la filière du tourisme, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté ce lundi 6 avril 4 aides dans le territoire landais. 3 aides pour la création de 3 gîtes de grande capacité : 37 500€ à François Dubedout, à Doazit ; 34 425€ au Domaine de Bouhemy, à Mimizan ; et 37 500€ à la commune de Pimbo. Une aide de 100 000€ a aussi été votée pour la modernisation de l'hôtel-restaurant "Les Pyrénées" à Mont-de-Marsan. Parce qu'un jour promis, on pourra à nouveau de sortir de chez nous et partir en vacances.

  • 09/04/20 | 200 000 masques distribués dans les Landes

    Lire

    Suite à la commande groupée avec le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine fin mars, ce sont 200 000 masques chirurgicaux qui sont distribués par les services du Département des Landes ces 8 et 9 avril. Coordonnées par l’ARS, cette distribution va permettre de fournir les établissements collectifs pour personnes handicapées ou âgées dont tous les EHPAD, les services d’aide à domicile et les accueillants familiaux de personnes âgées. Une nouvelle commande de masques, cette fois achetée avec les collectivités locales, est attendue pour ces prochains jours.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Jean-Marc Gancille, la défense d’une écologie radicale

16/03/2019 | Après des années de militantisme, Jean-Marc Gancille ne veut plus se voiler la face et souhaite éveiller les consciences de chacun.

Présentation livre Jean-Marc Gancille

Le fondateur de Darwin présentait le 15 mars son livre « Ne plus se mentir » aux Chantiers de la Garonne, un ouvrage dans lequel il évoque ses aspirations à une action plus radicale en faveur de l’environnement. Autour de militants écologistes, il a dressé un constat inquiétant, « peut-être anxiogène », de la situation climatique de la planète et envisagé de nouveaux modes d’action.

Jean-Marc Gancille ne veut plus mentir. Comme l’indique le titre de son livre, « il faut appeler un chat un chat » et regarder en face la situation environnementale, même si elle est très inquiétante. Un propos qu’il confesse être « lourd et discutable ». Point de départ de ce livre, des années de militantisme et d’actions pour la cause climatique : « Ce que nous subissons actuellement, c’est le comportement de nos parents et de nos grands-parents. Ce que nous subirons demain, c’est ce que nous faisons maintenant », explique Jean-Marc Gancille.

Entouré de Camille Choplin, auteure, Alex Mahfoudi, zadiste et Maurice Rebeix, photographe et conférencier, Jean-Marc Gancille a souhaité ouvrir le débat sur comment éveiller les consciences de chacun aujourd’hui, à l’heure de l’urgence absolue. « On nous mène en bateau, on culpabilise les citoyens depuis des années pour ne pas changer un système extrêmement consumériste et pollueur ». Des chiffres alarmants appuient les propos du fondateur de Darwin : 70 % des oiseaux de la planète sont des volailles d’élevages et 60 % des mammifères sont du bétail. Aujourd’hui, avec son livre, Jean-Marc Gancille appelle à une « exigence de lucidité ».

Pour lui, l’alliance économie et écologie est « une fake news ». Deux notions incompatibles à ses yeux, car lorsque l’on produit trop de ressources, cela génère des déchets, une pollution ingérable. « Il n’y a pas d’économie verte, ni de croissance verte », assène-t-il.

La violence, un mode d’action légitime ?

Face à ce constat, Jean-Marc Gancille veut repolitiser l’écologie, l’action écologique. Il fulmine : « La véritable violence, c’est celle d’un système qui depuis des décennies a tout détruit ». « La viande est le produit d’une violence inouïe. Nous ingérons un concentré de violence. Comment voulez-vous que nous ne devenions pas violents au bout d’un moment ? », poursuit-il.

Il énonce également une vision du combat qui passera par l’affrontement : « Défaire un tel système surpuissant passera forcément par une confrontation physique. Ce n’est pas un appel aux armes. Mais nous l’avons vu dans l’histoire, le pouvoir n’abdique pas autrement ». Il cite en exemple l’ONG Sea Shepards, dont les militants se sont plusieurs fois mis en danger, ont risqué leur vie pour dénoncer la surexploitation des baleines par le Japon.

« Nous sommes dans une société où tout est à vendre, en dehors du sacré », complète Maurice Rebeix, qui a longtemps vécu aux côtés des populations autochtones nord-américaines. Pour éveiller les mentalités, il passe davantage par un projet de non-coopération : créer une société à côté de la société. « Refuser certains produits, certains modes de consommation, par un effet de masse, peut mettre à genoux une multinationale en quelques secondes ».

Alex Mahfoudi est un militant extrêmement impliqué dans le combat environnemental. Il a longtemps vécu sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. « Le message c’était de dire que oui, ils construiraient leur aéroport, mais avant il faudrait nous tuer ». Il s’étonne également de la capacité d’un système à « faire croire qu’il serait la solution » : « depuis quand on appelle le pyromane pour éteindre l’incendie ? », s’insurge-t-il.

Camille Choplin a choisi un mode d’action immiscé dans son quotidien : « il n’y a pas de petit geste ». Les petits gestes, ce sont le tri sélectif, les douches plus courtes, le boycott de certains produits ou marques polluants et destructeurs pour l’environnement. Refuser une société de surconsommation, tel est son message. « Le livre de Jean-Marc est dur à lire. Mais trop de gens n’ont pas conscience de la gravité de la situation ».

Ainsi, les quatre interlocuteurs ont chacun une vision contrastée de l’action politique écologiste, impliquant un degré de violence plus ou moins élevé. Mais pour tous, le changement passera par une action radicale, massive, réunissant les populations.

Marianne Chenou
Par Marianne Chenou

Crédit Photo : Marianne Chenou

Partager sur Facebook
Vu par vous
4645
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Jean-Jacques Lasserre Politique | 08/04/2020

Régime de choc du Conseil départemental 64 face au Covid

Jean-Claude Leblois, président du Département de Haute-Vienne Politique | 08/04/2020

Covid-19 : le Département de la Haute-Vienne a commandé 500 000 masques

Benoît Biteau chez lui à Sablonceaux Politique | 08/04/2020

Benoît Biteau : « Il ne doit pas y avoir d’année blanche pour la PAC »

Masques distribués par la Gironde Politique | 07/04/2020

Jean-Luc Gleyze réaffirme la "solidarité nationale" de la Gironde

Jacqueline Dubois, députée de la 4e circonscription de la Dordogne Politique | 06/04/2020

Jacqueline Dubois, députée de Dordogne "en période de confinement, il y a autant d'activité, sinon plus"

Sophie Borderie Présidente du CD47 Politique | 02/04/2020

« Notre société tient par la base, par la solidarité » Sophie Borderie, présidente du CD47

Parlement européen Politique | 01/04/2020

Tribune libre - Jean-Michel Arrivé: Crise sanitaire : pour une plus grande solidarité européenne

Anglet marché vignette Politique | 01/04/2020

Anglet: la Ville aux sept villages renforce ses liens face au Covid-19

SNCF 2017 Politique | 31/03/2020

La Région Nouvelle-Aquitaine au chevet de la ligne Limoges-Brive

Jean Luc Gleyze, président du département de la Gironde Politique | 26/03/2020

Gironde: Jean-Luc Gleyze, le président du Département demande aux citoyens une mobilisation collective pour "résister" au Covid-19

Fronton de la mairie de Saint-Macaire, en Gironde Politique | 18/03/2020

MAJ DU 20/03/20 - 30 000 conseils municipaux s'apprêtent malgré tout à élire leur maire (ou pas)

Macron 16 mars 2020 Politique | 16/03/2020

Coronavirus : l'essentiel des annonces

Mairie Agen Politique | 16/03/2020

1er tour en Lot-et-Garonne : Jean Dionis réélu haut la main à Agen, Patrick Cassany et Daniel Benquet en ballotage défavorable à Villeneuve/Lot et Marmande

municipales Gironde Politique | 16/03/2020

Municipales en Gironde : Bordeaux divisée, premier bilan contrasté et forte abstention

illustration élections municipales Politique | 16/03/2020

Pyrénées-Atlantiques : Du suspens et des surprises à l'issue du premier tour des municipales