Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/05/18 : "Accords commerciaux : CETA, Mercosur... où en sommes-nous?" C'est le thème de la conférence qu'organise dans ses locaux agenais la Maison de l'Europe 47. Elle sera animée par V.Rozière, députée européenne Sud-Ouest et J.Louge, conseiller au CESER.

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Jean-Pierre Chevènement entre en campagne à Bordeaux

04/05/2011 |

Jean-Pierre Chevènement

Venu à Bordeaux pour y présenter son livre « La France est-elle finie ? », Jean-Pierre Chevènement était ce 3 mai l'invité de la librairie Mollat. Un invité qui attire les foules puisque les quelques cent places que compte l'espace Albert Mollat ont très vite trouvé preneurs, obligeant une vingtaine de retardataires à rester debout pour suivre la conférence du Président d'honneur du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC). Fort de « 40 ans d'expériences diverses en politique », dont 10 au sein du gouvernement comme Ministre de la Défense, de l'Education Nationale, de l'Intérieur ou de la Recherche, le Belfortais d'origine a partagé pendant plus d'une heure ses réflexions sur l'Europe à réinventer, sur l'affaiblissement du rôle de la France dans l'Europe et sur les erreurs stratégiques commises par les gouvernements socialistes. Des constats et des critiques qui s'accompagnent aussi de propositions de fond, notamment sur le plan économique. Des opinions qui placent le leader du MRC dans une position bien différente de celle des personnalités du PS et qui alimentent l'idée selon laquelle Jean-Pierre Chevènement jugerait « de plus en plus inéluctable » sa candidature aux Présidentielles de 2012. Une candidature qu'il devrait annoncer officiellement à l'automne.

Derrière un titre volontairement provocateur et d'apparence pessimiste c'est en fait un appel au renouveau que Jean-Pierre Chevènement propose pour la France. Car à la question « La France est-elle finie ? », c'est une réponse négative qu'il apporte finalement. Basée sur une analyse historique et politique couvrant l'ensemble du XXème siècle et le début du XXIème, la réflexion de l'ancien Maire de Belfort  comporte plusieurs grands points ; la critique de l'Europe néolibérale, la remise en cause du fonctionnement de la zone Euro et la dénonciation de l'immobilisme de la gauche Française.

 

« Offrir à l'Europe d'autres perspectives que l'austérité à tout prix »
Sur l'Europe, dont il réaffirme la « nécessité », Jean-Pierre Chevènement précise toutefois ne pas se reconnaitre dans cette Europe à 27 « au fonctionnement difficile, voire impossible car les solidarités qu'on peut observer en Europe au niveau national, n'existent pas à l'échelle européenne». Pour lui l'Europe doit être « à géométrie variable et tenir compte de la démocratie des peuples en étant davantage une confédération qu'une fédération ». Ainsi, il préconise, plutôt que de donner le pouvoir à des instances « pas du tout démocratique ne tenant pas compte des réalités des nations», d'instaurer  un système de décision « intergouvernemental ». Enfin, il se déclare favorable à une ouverture de l'Europe aux pays de la rive sud de la Méditerranée sous forme de partenariats.
Concernant la monnaie européenne, il regrette qu'elle soit tant surévaluée, « Un Euro trop fort nuit à notre compétitivité et à nos exportations» explique t il avant de suggérer « une modification du fonctionnement de la zone Euro et en particulier de la Banque Centrale Européenne à laquelle il faut donner d'autres missions pour offrir à l'Europe d'autres perspectives que l'austérité à tout prix. Si nous n'arrivons pas à nous défaire du néolibéralisme que nous impose l'Europe, l'Euro s'écroulera».

 

« La gauche est piégée »
Sur les questions de politique intérieure, il déplore l'absence de vraies politiques de recherche et d'industrie « La France a perdu beaucoup de sa substance industrielle. En 1982 elle représentait 30% du PIB, contre 13% aujourd'hui. Le problème c'est que nous n'avons pas de grand tissu national de petites et moyennes industries, seulement des grands groupes qui font leur profit à l'étranger et n'investissent pas en France». Mais sans des changements profonds au niveau des instances européennes la position française ne risque pas de s'améliorer selon lui. Une position faible qui provient à l'origine de « l'Européisme » des gouvernements socialistes dans les années 80. « La gauche est aujourd'hui piégée par les textes d'influence néolibérale que lui impose l'Europe telle qu'elle l'a voulue ».
Constat plutôt sombre en somme. Mais  face à l'échec actuel, Jean-Pierre Chevènement veut croire que « la crise de l'Euro va servir à rebattre les cartes ». Une nouvelle donne dans laquelle « la France a de nombreux atouts » parmi lesquels il évoque la jeunesse de la population, son niveau d'éducation et son audace, la puissance des grands groupes français, mais aussi la position géographique de la France. Une situation qui reste quand même « bien moins désespérée qu'elle ne l'était en 40 » conclut-il.

"La France est-elle finie ?" de Jean-Pierre Chevènement (Prix du livre politique 2011)
Editions Fayard, 320 pages
Consultez l'agenda des rencontres proposées par la librairie Mollat sur le site http://www.mollat.com
Crédit Image : Guillaume Paumier

Aymeric Bourlot

Partager sur Facebook
Vu par vous
310
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !