aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

30/03/17 : La Rochelle : un vélo-parc de 80 places va être ouvert le 1er avril près de la gare, à destination des usagers du TER. Cette création est financé à 60% par l'Europe, 40% par la Région. 40 vélos sont embarqués tous les jours en gare de La Rochelle.

29/03/17 : Un bus électrique en test à Agen! Du 21 mars au 4 avril un bus électrique est en circulation dans les rues d’Agen et de son agglomération. D’une capacité de 90 places environ, ce véhicule « silencieux » et « propre » circule sur les lignes du réseau.

29/03/17 : Conférence-débat sur "Révolution numérique : Quels enjeux pour l’économie ? Quels enjeux pour la démocratie ?", le vendredi 31 mars à 18h30 à la mairie d'Agen. Un r-v organisé par la municipalité agenaise et la maison de l'Europe47.

29/03/17 : Le Lot-et-Garonne a décidé de soutenir les éleveurs de palmipèdes gras en difficulté à cause de la grippe aviaire en doublant sa participation au financement du fonds départemental d’aide aux exploitants agricoles (de 32.500 € à 65.000 €).

29/03/17 : « Le jeu des 1000 € » fait escale en Lot-et-Garonne, à Damazan, le jeudi 6 avril. L’équipe de France Inter réalisera trois émissions : une émission spéciale « Jeunes » avec des collégiens et des lycéens et deux émissions « Adultes ».

29/03/17 : Charente-Maritime : La Flotte-en-Ré a testé pour la première fois la nouvelle porte anti-submersions de son port. Cette porte mesure 7 m de haut et pèse 4 tonnes. Elle sera officiellement livrée en mai. Coût du chantier : 3,6 millions d'euros.

26/03/17 : Dordogne : le nombre de demandeurs d'emplois sans aucune activité est en baisse au mois de février. 20 900 personnes sans activité sont inscrites à Pole emploi. Cette diminution concerne les moins de 25 ans (-1 %) et les plus de 50 ans (-1,4 %).

26/03/17 : Philippe Poutou, candidat à la présidentielle pour le NPA, tiendra un meeting à Terrassion Lavilledieu, le lundi 3 avril. Il est le deuxième candidat à venir battre la campagne en Dordogne, après Jean-Luc Mélenchon.

26/03/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi s'établit à 56 720 à la fin février, soit +0,6% d'inscrits en un mois. En revanche, le nombre de demandeurs sans aucune activités (cat.A) a baissé de 5% ces douze derniers mois.

25/03/17 : Charente-Maritme : lors de la session de printemps le 24 mars, les élus du Département ont adopté une motion à l'intention de la Région, concernant leurs inquiétudes vis-à-vis du transfert de la gestion des transports et du sort des salariés.

24/03/17 : La Rochelle : "victime" du succès de son équipe en tête du Top 14 : le stade Marcel-Deflandre affiche complet sur tous ses matchs jusqu'à la fin de saison. Le Stade Rochelais prévoit d'ouvrir 1000 places de plus pour la saison prochaine, dès avril.

21/03/17 : Promotion remarquée pour le marmandais Matthias Fekl qui succède à Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur poussé à la démission par F.Hollande et B.Cazeneuve à la suite des révélations sur l'emploi de ses filles à l'assemblée entre 2009 et 2016

20/03/17 : Le vélo-tourisme de Charente-Maritime a reçu 3 récompenses au salon Destination Nature ce week-end à Paris : la VélOdyssée et la route du Canal des 2 Mers pour les trophées "Itinéraires" et le 1erPrix "Destination Vélo" pour l'ensemble du département

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 29/03/17 | Charente-Maritime : la Région au chevet du lycée du littoral

    Lire

    Le vice-président de la Région Jean-Louis Nembrini s'est rendu mardi à Bourcefranc-le-Chapus pour faire le point sur les travaux en cours au lycée du littoral et de la mer. L'établissement avait subi de gros dégâts (dont sa toiture arrachée) durant la tempête Leiv en février. La Région a pris en charge l'installation d'une couverture provisoire. Prochains travaux : la cantine de la demi-pension début avril.D'autres sont à prévoir jusqu'en avril 2018. Coût total : 2,89 M€.

  • 27/03/17 | " Les Républicains" veulent ester contre l'ex Poitou-Charentes

    Lire

    Au nom du groupe LR de la Région, Virginie Calmels, Yves d'Amécourt, Olivier Chartier accompagnés de leurs conseils ont remis au président Alain Rousset un mémoire "aux fins d'engager des procédures judiciaires" eu égard à " la responsabilité de l’exécutif de l’ancienne région Poitou-Charentes ainsi que de toutes autres personnes responsables des graves irrégularités commises." Actions proposées: la saisine du procureur financier près la CRC et le dépôt d’une plainte auprès du procureur de la République en raison des conventions signées sans délégation de signature

  • 27/03/17 | Six représentants des candidats devant le MEF33

    Lire

    Ce sera ce 30 mars, salle Point du Jour-Pierre Tachou, 44 rue Joseph Brunet à Bordeaux (Bacalan) à 19h00. A l'invitation du Mouvement Européen et des Jeunes Européens de bordeaux 6 représentants de candidats présenteront les grandes lignes de leur programme européen et débattront ensuite entre eux et l'assistance. Il y aura là Yves d'Amécourt (LR), Tanguy Bernard (En Marche), Stéphane Saubusse (EELV), Alain Vergniault (UDI), Estelle Gentilleau (Modem), Cyril Fonrose (PS) . L'actualité récente: Versailles, Livre Blanc de la Commission, Rome nourriront cet échange

  • 26/03/17 | Légère hausse du chômage en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Le nombre de demandeurs d'emplois a augmenté en Nouvelle-Aquitaine de +0,5% entre janvier et février, avec 500 470 inscrits, toutes catégories confondues, soit +1,1% en un an. La Gironde enregistre le plus grand nombre de chômeurs, avec 147 880 chômeurs, soit une hausse de +2,6% en un an. La Creuse enregistre le plus forte baisse d'inscriptions, avec -2,6%. Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a baissé en Corrèze (-8%), Charente (-6,6%) et Charente-Maritime (-5%) en 12 mois.

  • 21/03/17 | Ford: deux groupes de travail

    Lire

    Le comité de suivi du site Ford Aquitaine Industries (FAI) de Blanquefort réuni en préfecture en présence de la direction, des représentants du personnel et des collectivités a fait un point d’étape sur la situation et décidé la création de 2 groupes de travail l'un visant à rechercher des pistes d’améliorations de la compétitivité du site en vue de l’obtention de nouveaux produits, l'autre à aborder la diversification de l’usine vers l’électrification des véhicules. Les activités d'entreprises implantées dans la région et spécialisées dans ce domaine ont été présentées à Ford Europe.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Jean-René Etchegaray, nouveau président de l'ACBA

10/04/2014 | Les trente trois conseillers de l'Agglomération Côte Basque Adour ont élu leur nouveau président en remplacement de Jean Grenet. Il a obtenu 28 voix sur 33

 Les trente trois conseillers de l'Agglomération Côte Basque Adour ont élu leur nouveau président en remplacement de Jean Grenet. Il a obtenu 28 voix sur 33

Une page s'est tournée jeudi matin à l'agglomération Côte Basque Adour à Bayonne, qui regroupe les villes de Bayonne, Anglet, Biarritz, Boucau et Bidart, avec la nomination d'un nouveau président, Jean-René Etchegaray.Ainsi le nouveau maire de Bayonne, remplace son prédécesseur Jean Grenet venu rapidement et discrètement passer les rênes d'une agglo nouvelle formule qu'il a largement contribué à mettre sur de nouveaux rails. Les ombres de Didier Borotra et Jean Espilondo ont quelque peu plané dans cet hémicycle qui repart donc pour une aventure de six ans avec de nouvelles perspectives

Jeudi matin à Bayonne, la salle de réunion de l'agglomération Côte Basque Adour (ACBA) qui regroupe Bayonne, Anglet, Biarritz, Bidart et Boucau ressemblait un peu à une cour de lycée le jour de la rentrée scolaire. Les trente trois nouveaux conseillers de l'agglo désignés au suffrage universel dans la foulée des élections municipales faisaient connaissance avec leurs nouveaux collègues et les nouveaux maires, l'épicurien Francis Gonzales à Boucau, l'ex adjoint de Bayonne Jean-René Etchegaray, déjà vieux routier de l'agglo, Claude Olive, le néo maire d'Anglet, en remplacement de Jean Espilondo, Michel Veunac le centriste qui remplace Didier Borotra à Biarritz et le "doyen" des maires de l'agglo Emmanuel Alzuri qui est, paradoxalement sur l'état civil, le benjamin des magistrats.

Tandis que les amabilités et les congratulations se poursuivaient dans les coulisses, avec malgré tout l'ombre de quelques sourires figés pour Henri Etcheto à Bayonne et Marie José Espiaube à Boucau ou pour les lieutenants des ténors battus un peu orphelins dans la nouvelle arène, Jean Grenet, le président sortant, silencieux, s'installait pour la dernière fois au siège de la présidence. Rapidement, il  lancait le cérémonial de l'ouverture de la nouvelle mandature en énumérant le nom des nouveaux heureux élus, leur souhaitait bonne chance et sans l'ombre d'un commentaire gagnait rapidement la sortie, visiblement ému sous les applaudissements avec standing ovation des 33 nouveaux conseillers et du public nombreux pour cette première. Le maréchal de l'agglo quittait ainsi définitivement la vie publique et le bâtiment bourgeois de l'avenue Foch sans avoir livré une dernière bataille.

Un large consensus

Jacques Veunac, le frère aîné du maire de Biarritz, doyen de l'assemblée communautaire, emplissait un large silence en reprenant le micro présidentiel. "L'âge n'est pas forcément la sagesse, mais il me revient de présider pendant quelques instants cette assemblée. "L'homme est un nain sur les épaules d'un géant disait-il en empruntant la phrase à Pascal, Les géants, ce sont Alain Lamassoure, Didier Borotra, Henri et Jean Grenet.(NDLR, anciens présidents de l'ancien BAB devenu ACBA).  Nous sommes des nains, des nains qui vont construire la suite, l'aventure de l'agglomération. Et maintenant désignons le nouveau président." Apparement, les réunions préalables ont bien défriché le terrain puisqu'un seul candidat a émergé: le maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray. Ceux qui attendaient une première bataille pour le pouvoir en ont été pour leur frais. Et les "nains" sont donc allés voter un à un, Claude Olive, ayant procuration de Max Brisson, en convalescence morale suite à son échec dans la ville des Rois. Le dépouillement confirmait le consensus préalable puisque l'unique postulant obtenait  28 suffrages sur 33.

"Je voudrai vous dire que je suis particulièrement sensible à la confiance que vous venez de m'accorder. J'en suis particulièrement fier et flatté. Je mettrai toute mon energie pour être digne de cette fonction disait-il en préambule. Je prends à cet instant la mesure de la charge qui m'incombe. Doublement. D'abord parce que j'occupe le siège de Jean Grenet qui m'a beaucoup appris sur la gestion des affaires publiques et la compréhension des hommes et des femmes, qu'il s'agisse de nos concitoyens et de ceux ou celles qui collaborent à la gestion publique. La deuxième raison c'est que nous entrons dans une ère nouvelle de l'intercommunalité. Les plus jeunes d'entre nous savent que l'intercommunalité a pris tout son sens depuis les années 2000 à la faveur des textes qui ont été votés et des mesures d'incitation forte de l'Etat pour amener les collectivités locales à se mobilliser. Pour ce dernier scrutin, le fait que les électeurs ont élu à la fois des conseillers municipaux mais aussi des conseillers communautaires en donnent une lisibiité politique considérable à notre communauté d'agglomération. Nous sommes tous ici issus du suffrage universel direct. Cela d'ailleurs implique et c'est une excellente chose, que toutes les forces politiques et tous les courants politiques soient désormais représentés. Et c'est une excellente chose. Nous allons tous donc, forts de cette légitimité, que nous soyions dans la majorité ou dans l'opposition, chacun à la place que les électeurs nous ont assigné, élaborer un projet communautaire. pour cette mandature qui va durer six ans. Je vous propose dès cet instant, de lancer sans plus plus tarder l'élaboration de projets davant la fin  de l'automne prochain moins de six mois pour ensemble réfléchir à ce que doit être, ce que sera le projet d'agglomération dont nous sommes les représentants."

En attendant il faudra, pour le troisième tour, le 14 avril, élire les vice-présidents. Et là, la partie sera peut-être plus ardue, car les élus de gauche n'ont pas l'intention de regarder passer les trains.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
2386
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !