aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/06/16 : "Pour la France, pour la Gauche": tel est le thème de la réunion publique qui aura lieu le 29 juin à 18h30 à l'Athénée Municipal de Bordeaux en présence de Stéphane Le Foll, d'Alain Rousset et de l'ensemble des sénateurs et députés PS de Gironde.

24/06/16 : Le Salon du livre gourmand se tiendra à Périgueux, les 25, 26 et 27 novembre et aura pour thème "Tables de France. La conférence de presse a eu lieu à Bordeaux, car c'est le chef Philippe Etchebest qui sera le président de cette 14e édition.

24/06/16 : 1er Forum de l'intérim jeudi 30 juin de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30 au Centre Culturel du Passage d'Agen (47). Au menu : rencontres avec des agences d'intérim dans le cadre d’un job dating et 353 postes d’intérimaires à la clé !

23/06/16 : "Se fédérer pour changer" Entreprises-relations sociales":J.M Cavada, Député Européen, A.Turby, Changeons la France, Maire de Carbon-Blanc, P.Block, auteur du "Moi, Président(e), la 4ème solution". Deux réunions le 27/6 17h puis 18H30 à l'Inseec H18.

23/06/16 : LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax. Alain Vidalies, Sec d’Etat aux Transports souhaite créer une mission conjointe du Conseil de l'environnement et du développement durable, de l'Inspection des finances pour consolider le financement de ces lignes.

Festival Arte Flamenco 2016 - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/06/16 | Juppé se réjouit du succès populaire des Fan Zones

    Lire

    Dans un communiqué, Alain Juppé, président du Club des sites d’accueil de l’UEFA EURO 2016, a annoncé le nombre d’entrées dans les Fan Zones mises en place par les villes hôtes dans le cadre des programmes d’accompagnement : plus de 2 550 000 personnes y ont été accueillies. "Le Club des Sites d’accueil de l’Euro 2016 souhaite féliciter l’état d’esprit irréprochable et festif de l’ensemble des supporters venus sur les Fan Zones et veillera à ce que celui-ci perdure jusqu’à la fin de l’Euro en parfaite collaboration avec les services de l’État.

  • 27/06/16 | Face à la crise aviaire, des Toqués de canard landais cuisinent à Paris

    Lire

    Le 24 septembre, les charmants jardins du Palais Royal à Paris accueilleront de grands chefs parisiens autour de Michel Guérard pour une fête gastronomique landaise "Toqués de canard", à l'initiative du département qui entend promouvoir le canard fermier des Landes et son foie gras. Des concours de cuisine amateurs y seront aussi organisés. Façon de redorer l'image d'une filière durement touchée par la crise aviaire alors que les Landes concentrent le quart de la production nationale

  • 27/06/16 | Anglet: Le porte-parole du NPA trouve la mort lors d'un trail

    Lire

    Ancien professeur, et porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), Claude Larrieu, 70 ans, a trouvé la mort lors du 27e Trail Hirukasko qui réunit 600 participants à l'assaut de trois sommets. "Toujours fidèle à l'idéal qu'il défendait sans être sectaire, actif sans être autoritaire, aimant le travail collectif sans chercher à en tirer profit", résume le Comité pour la Défense des Droits de l'homme qu'il avait accompagnés efficacement lors de sa création en 1984 et durant de nombreuses années.

  • 25/06/16 | La Dordogne, de nouveau navigable

    Lire

    La Dordogne est repassée depuis mercredi sous le seuil qui la rend navigable : 1,50 m à l'échelle de mesure du pont de Cénac. Depuis près d'un mois, les embarcations ne pouvaient en effet s'élancer sur la rivière pour des raisons de sécurité. Mi-juin, le niveau a même dépassé les deux  mètres, le seuil de navigabilité pour les gabarres : ces embarcations avaient alors dû rester restées à quai. Les loueurs de canoës peuvent enfin reprendre le travail.

  • 24/06/16 | Chômage ALPC: - 0,4% en mai , France:+ 0,3%

    Lire

    300 884 demandeurs d'emploi de catégorie A, fin mai:-0,4 % sur un mois (soit –1 077 personnes), -1,3 % sur 3 mois et -0,8 % sur un an. En France ce nombre augmente de 0,3 % sur un mois, recule de 2,0 % sur 3 mois et de 1,0 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en mai 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A diminue de 0,2 % pour les moins de 25 ans (–1,1 % sur 3 mois et –7,3 % sur un an), de 0,3 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–1,4 % sur 3 mois et –1,2 % sur un an) et de 0,5 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–1,1 % sur 3 mois et +4,2 % sur un an).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Jean-René Etchegaray, nouveau président de l'ACBA

10/04/2014 | Les trente trois conseillers de l'Agglomération Côte Basque Adour ont élu leur nouveau président en remplacement de Jean Grenet. Il a obtenu 28 voix sur 33

 Les trente trois conseillers de l'Agglomération Côte Basque Adour ont élu leur nouveau président en remplacement de Jean Grenet. Il a obtenu 28 voix sur 33

Une page s'est tournée jeudi matin à l'agglomération Côte Basque Adour à Bayonne, qui regroupe les villes de Bayonne, Anglet, Biarritz, Boucau et Bidart, avec la nomination d'un nouveau président, Jean-René Etchegaray.Ainsi le nouveau maire de Bayonne, remplace son prédécesseur Jean Grenet venu rapidement et discrètement passer les rênes d'une agglo nouvelle formule qu'il a largement contribué à mettre sur de nouveaux rails. Les ombres de Didier Borotra et Jean Espilondo ont quelque peu plané dans cet hémicycle qui repart donc pour une aventure de six ans avec de nouvelles perspectives

Jeudi matin à Bayonne, la salle de réunion de l'agglomération Côte Basque Adour (ACBA) qui regroupe Bayonne, Anglet, Biarritz, Bidart et Boucau ressemblait un peu à une cour de lycée le jour de la rentrée scolaire. Les trente trois nouveaux conseillers de l'agglo désignés au suffrage universel dans la foulée des élections municipales faisaient connaissance avec leurs nouveaux collègues et les nouveaux maires, l'épicurien Francis Gonzales à Boucau, l'ex adjoint de Bayonne Jean-René Etchegaray, déjà vieux routier de l'agglo, Claude Olive, le néo maire d'Anglet, en remplacement de Jean Espilondo, Michel Veunac le centriste qui remplace Didier Borotra à Biarritz et le "doyen" des maires de l'agglo Emmanuel Alzuri qui est, paradoxalement sur l'état civil, le benjamin des magistrats.

Tandis que les amabilités et les congratulations se poursuivaient dans les coulisses, avec malgré tout l'ombre de quelques sourires figés pour Henri Etcheto à Bayonne et Marie José Espiaube à Boucau ou pour les lieutenants des ténors battus un peu orphelins dans la nouvelle arène, Jean Grenet, le président sortant, silencieux, s'installait pour la dernière fois au siège de la présidence. Rapidement, il  lancait le cérémonial de l'ouverture de la nouvelle mandature en énumérant le nom des nouveaux heureux élus, leur souhaitait bonne chance et sans l'ombre d'un commentaire gagnait rapidement la sortie, visiblement ému sous les applaudissements avec standing ovation des 33 nouveaux conseillers et du public nombreux pour cette première. Le maréchal de l'agglo quittait ainsi définitivement la vie publique et le bâtiment bourgeois de l'avenue Foch sans avoir livré une dernière bataille.

Un large consensus

Jacques Veunac, le frère aîné du maire de Biarritz, doyen de l'assemblée communautaire, emplissait un large silence en reprenant le micro présidentiel. "L'âge n'est pas forcément la sagesse, mais il me revient de présider pendant quelques instants cette assemblée. "L'homme est un nain sur les épaules d'un géant disait-il en empruntant la phrase à Pascal, Les géants, ce sont Alain Lamassoure, Didier Borotra, Henri et Jean Grenet.(NDLR, anciens présidents de l'ancien BAB devenu ACBA).  Nous sommes des nains, des nains qui vont construire la suite, l'aventure de l'agglomération. Et maintenant désignons le nouveau président." Apparement, les réunions préalables ont bien défriché le terrain puisqu'un seul candidat a émergé: le maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray. Ceux qui attendaient une première bataille pour le pouvoir en ont été pour leur frais. Et les "nains" sont donc allés voter un à un, Claude Olive, ayant procuration de Max Brisson, en convalescence morale suite à son échec dans la ville des Rois. Le dépouillement confirmait le consensus préalable puisque l'unique postulant obtenait  28 suffrages sur 33.

"Je voudrai vous dire que je suis particulièrement sensible à la confiance que vous venez de m'accorder. J'en suis particulièrement fier et flatté. Je mettrai toute mon energie pour être digne de cette fonction disait-il en préambule. Je prends à cet instant la mesure de la charge qui m'incombe. Doublement. D'abord parce que j'occupe le siège de Jean Grenet qui m'a beaucoup appris sur la gestion des affaires publiques et la compréhension des hommes et des femmes, qu'il s'agisse de nos concitoyens et de ceux ou celles qui collaborent à la gestion publique. La deuxième raison c'est que nous entrons dans une ère nouvelle de l'intercommunalité. Les plus jeunes d'entre nous savent que l'intercommunalité a pris tout son sens depuis les années 2000 à la faveur des textes qui ont été votés et des mesures d'incitation forte de l'Etat pour amener les collectivités locales à se mobilliser. Pour ce dernier scrutin, le fait que les électeurs ont élu à la fois des conseillers municipaux mais aussi des conseillers communautaires en donnent une lisibiité politique considérable à notre communauté d'agglomération. Nous sommes tous ici issus du suffrage universel direct. Cela d'ailleurs implique et c'est une excellente chose, que toutes les forces politiques et tous les courants politiques soient désormais représentés. Et c'est une excellente chose. Nous allons tous donc, forts de cette légitimité, que nous soyions dans la majorité ou dans l'opposition, chacun à la place que les électeurs nous ont assigné, élaborer un projet communautaire. pour cette mandature qui va durer six ans. Je vous propose dès cet instant, de lancer sans plus plus tarder l'élaboration de projets davant la fin  de l'automne prochain moins de six mois pour ensemble réfléchir à ce que doit être, ce que sera le projet d'agglomération dont nous sommes les représentants."

En attendant il faudra, pour le troisième tour, le 14 avril, élire les vice-présidents. Et là, la partie sera peut-être plus ardue, car les élus de gauche n'ont pas l'intention de regarder passer les trains.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
938
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !