Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/07/18 | Charente-Maritime : les limitations d'usage de l'eau de l'été arrivent

    Lire

    A compter du lundi 16 juillet, 8h, le bassin Curé-Sèvre MP6 et le sous-bassin Marais Nord Aunis MP4 passent en alerte d’été, suite à un arrêté du préfet. Cette limitation provisoire de l'usage de l'eau concerne tous les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Les mesures de coupure ne s’appliquent pas aux cultures ayant obtenu une dérogation.

  • 13/07/18 | Rocade bordelaise : des feux pour réguler le trafic

    Lire

    Attention aux utilisateurs de la rocade bordelaise: à partir du 17 juillet, des feux bicolores vont être installés sur 17 bretelles d'accès de sept échangeurs pour réguler le trafic de la rocade. Une première phase entrera en service avant la fin juillet sur les trois bretelles extérieures des échangeurs 24 et 25 pour une durée de quatre mois. Le rythme des feux variera selon le trafic et selon la bretelle. Le déploiement complet de ce dispositif, mis en place par la DIRA (direction interdépartementale des routes Atlantique, interviendra d'ici fin 2018.

  • 13/07/18 | Emmanuel Macron deux jours en Dordogne, les 18 et 19 juillet

    Lire

    Le président de la république sera en Dordogne, les 18 et 19 juillet. Le thème de sa visite sera les services publics en zone rurale. C’est Michel Delpon, le député du Bergeracois, qui dévoile le programme de cette visite sur sa page Facebook. Emmanuel Macron devrait visiter le bureau de poste de Marsac, assister au dévoilement de la Marianne dans le quartier du Toulon à Périgueux, visiter l’imprimerie du timbre à Boulazac et la Maison des services au public de Sarliac-sur-l’Isle.

  • 13/07/18 | Périgueux : une jauge de 5000 personnes pour la fan zone

    Lire

    Périgueux a crée une fan zone en plein cœur de ville, dans le parc Gamenson. Pour la finale du 15 juillet, où la France affronte la Croatie, la jauge a été portée à 5000 personnes. Attention cependant, cette jauge ne pourra pas être dépassée pour des raisons de sécurité. Des stands buvette et petite restauration sont aussi proposés. L'entrée est gratuite. L'ouverture des portes a lieu à 15 h et la fermeture à 21 h. 3 entrées publiques sont mises en place (avec fouilles et palpations de sécurité).

  • 13/07/18 | La Rochelle : feu d'artifice en hommage à Didier Lockwood

    Lire

    Pour le 14 Juillet, la ville de La Rochelle a vu les choses en grand : un spectacle pyrotechnique sur les musiques de Didier Lockwood. Pour construire le spectacle, le directeur artistique de la société Ruggieri (Nouvel an Paris 2017, départ de L'Hermione, Violon sur le Sable), avec le directeur du Violon sur le Sable Philippe Tranchet, la soprano Patricia Petibon et Didier Pironti, le président du festival Jazz Entre les deux tours. Rendez-vous allée du Mail ou avenue Michel-Crépeau à 22h45.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Journée chiffres et territoire au Conseil régional Nouvelle-Aquitaine

26/06/2018 | Après une matinée axée sur les chiffres (compte administratif 2017 notamment), c'est l'aménagement du territoire qui a marqué l'après-midi de la séance plénière du Conseil régional ce 25 juin.

Séance plénière du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine 25 juin 2018

Alain Rousset aura beau eu tenter de convaincre les conseillers régionaux de l'opposition qu'« on ne vote pas contre un compte administratif, en ce qu'il est une photographie de la réalisation du budget de l'année précédente », ils n'auront pour le moins, pas tous été convaincus par l'argument. Le Rassemblement National (ex FN) et UMP en première ligne. Pour autant, beaucoup, à l'UDI et au Modem, notamment, ont félicité « les ratios globaux corrects de ce compte administratif 2017, ce qui n'était pas gagné au vu des héritages de Poitou-Charentes...». Quelques félicitations sur ce 2ème compte administratif de la Nouvelle-Aquitaine depuis sa grande fusion qui n'excluent pour autant pas les critiques (et des abstentions), avec en ligne de mire, un taux de réalisation de 90%, salué par la majorité, mais jugé trop peu suffisant par l'opposition.

« L'exécutif est satisfait en termes de réalisation de recettes et de dépenses, même si sur ces dernières on peut s'en doute un peu s'améliorer », se félicitait en début d'intervention Andréa Brouille, Vice-présidente du conseil régional en charge des finances. Et pour cause, sur les recettes le compte administratif 2017 affiche une réalisation proche de 100% et sur les dépenses, le taux de réalisation frôle les 90%. Si sur l'année 2017, les dépenses de fonctionnement ont augmenté de 17,8% (soit 285 M€) par rapport à 2016 « c'est à 100% induit par la prise en charge de nouvelles compétences que sont les transports scolaires et interurbains », analyse la vice-présidente avant de poursuivre : « si on analyse l'évolution des dépenses de fonctionnement à périmètre constant on note une baisse de -0,8% de ces dépenses ». Autres chiffres livrés par ce compte administratif à travers la voix de celle qui en a la responsabilité: « la capacité d'autofinancement est renforcée, avec un taux d'épargne brute qui progresse en 2017 et s'établit à 19,3%. Quant à la capacité d'investissement l'effort est maintenu puisque l'investissement représente 28% des dépenses totales. Enfin, la capacité de désendettement est améliorée puisque qu'elle passe de 4,8 ans en 2016 à 4,4 ans en 2017, soit 2 fois moins que le plafond national autorisé ».

Un taux de réalisation des dépenses qui chagrine l'opposition
Un satisfecit de l'exécutif et de sa majorité pars vraiment partagé par les élus de l'opposition. « Au bout de deux ans, on aurait pu s'attendre à mieux, tranche Olivier Chartier pour l'UMP. Sur le ratio de l'investissement le compte n'y est pas. Vous nous annonciez un objectif de 30 à 35% du budget consacré à l'investissement, nous n'y sommes pas ( 28% ndlr). C'est 80 M € en moins que prévu dans un contexte de 207 M€ de hausse du budget... » Autre critique de celui qui est aussi le président de la Commission des Finances, « +0,1% d'épargne brute, ça n'est pas une évolution, c'est plutôt une stabilité relative, due qui plus est, à des facteurs exogènes externes, dont notamment une fiscalité plus dynamique que prévue, grâce à l'amélioration de la situation économique tant au niveau régional que national. » Enfin, concernant la baisse des dépenses de fonctionnement, il voit dans ce compte administratif, la traduction d'« une occasion manquée d'amélioration structurelle de nos dépenses de fonctionnement » qui aurait été d'autant plus gênante, considère-t-il si le taux de réalisation des dépenses avait été de l'ordre des taux de réalisation connu par la région ex-Aquitaine, qui était meilleur, « de l'ordre des 93%, plutôt que du 89% ».
Un taux de réalisation qui chagrine aussi Pascale Requenna pour le Modem et Jean Dionis du Séjour pour l'UDI : « 89,6% de réalisation des dépenses de fonctionnement c'est 218 M€ de crédits non consommés... » et de souligner des disparités dans ces taux de réalisation par politiques « Sur la politique contractuelle nous sommes à 40,5% de réalisation, sur la gestion des fonds européens à peine à 40%... ce sont des retards qui suscitent de l'inquiétude au sein de mon groupe ». Des taux de réalisation « très moyens » selon Fabienne Requenna qui masquent selon elle « des manquements, notamment sur l'aménagement du territoire, ou encore en matière de santé et action sociale, où le taux de réalisation est inférieur à 70% », et de prévenir, « il ne faudrait pas que le BP serve d'effet d'annonces non réalisées par la suite !». Quant au Rassemblement National, pour Edwige Diaz, rien ne trouve grâce à ses yeux; elle lit globalement dans ce compte administratif « une dérive inquiétante pour le dynamisme de notre région ».
A ces critiques Alain Rousset considère à l'inverse que pour une région qui a fusionné à 3 et du revoir tous les dispositifs d'intervention, le tout en héritant d'un certain nombre de passifs, je trouve qu'un taux de réalisation de 90% des dépenses c'est bien. Il faut aussi laisser le temps aux acteurs et partenaires de prendre connaissances de ces nouveaux dispositifs... Quant à la politique contractuelle, là aussi il fallait le temps de se mettre d'accord avec les territoires, dont les priorités ont été dressées par ces acteurs. Mais nous allons réenclencher cette politique ! »

9 contrats de territoire, une stratégie foncière et un cluster ruralité
Et pour cause, dès la 2ème partie de journée 9 contrats de territoire ont été soumis aux conseillers régionaux dans les départements de Corrèze, Creuse, Charente-Maritime, Gironde, Haute-Vienne, Pyrénées-Atlantiques et Vienne. Neuf contrats (sur un total prévu de 51) établis sur la base de diagnostics partagés avec la Région et mettant en exergue les enjeux de ces territoires ainsi que les projets qu'ils proposent et qui seront étudiés par les services de la Région.
Une thématique de l'aménagement du territoire qui a également traversé deux autres dossiers de l'ordre du jour, à commencer par la présentation d'une stratégie foncière régionale « pour préserver les espaces naturels et garantir l'équité sociale ». Parmi les grands principes sur lesquels la Région compte bien désormais peser de tout son poids via notamment son Schéma Régional d'Aménagement et de Développement Durable et d'Egalité des Territoires (SRADDET) : la réduction de 50% de la consommation foncière, la conversion des friches en lieu de densification, ou de recyclage, concernant les friches urbaines et industrielles en centres-bourgs et centres-villes ou encore la limitation « drastique » des créations de nouvelles zones commerciales périphériques, le tout, en renforçant les partenariats avec les acteurs du foncier à travers la création d'outils communs, tel un centre de ressources sur le foncier à l'échelle de la Nouvelle-Aquitaine, une conférence permanente des acteurs du foncier et plus globalement, la mobilisation et l'accompagnement de la SAFER et des Etablissements Publics Fonciers.

Autre sujet lié aux territoire, la présentation d'un futur « Cluster de la ruralité » le premier du genre dont l'ambition est de générer l'élaboration d'actions innovantes et expérimentales au sein des petites communes en accompagnant les porteurs de projets, mais aussi de créer de la coopération entre espaces ruraux en lien avec les territoires urbains. Enfin, territoire toujours, c'est sous les applaudissements et à l'unanimité qu'a été voté, à la satisfaction évidente de la vice-présidente Sandrine Derville, le Schéma régional de développement de tourisme et des Loisirs de Nouvelle-Aquitaine, après une concertation de plus d'un an avec l'ensemble de acteurs institutionnels et privés du tourisme néo-aquitain.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2717
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !