Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/04/21 | « De l’air ! » en Deux-Sèvres

    Lire

    L’association Ah ? qui propose des spectacles vivants et des évènements artistiques propose pour cette année 2021, 40 représentations dans 8 communes du département comme du théâtre de rue, de la poésie ou des dispersions graphiques. Les 22 compagnies programmées auront pour thématique « De l’air ! » en référence à l’épidémie de Covid-19 et traitera du besoin de liberté, de grands espaces, et de véritables retrouvailles. Festival espéré du 27 mai au 6 juin 2021...

  • 09/04/21 | Les « Marais d’Olives » à Parempuyre recherche un agriculteur

    Lire

    Bordeaux Métropole, propriétaire des « marais d’Olives » à Parempuyre, lance un Appel à Manifestation d’Intérêt pour recruter un agriculteur sur le site. Le site de 90 ha abrite une partie en prairie, un « marais pédagogique » et une partie non-valorisée comprenant des terrains agricoles et un bâtiment. Ce bail agricole environnemental sera d’une durée de 9 ans renouvelable. Les dossiers de candidature sont à transmettre avant le 30 juin 2021.

  • 09/04/21 | David Fortems, lauréat du prix Régine Desforges

    Lire

    Pour la 6ème année, le prix Régine Desforges, porté par la Ville de Limoges et les enfants de l’auteure, récompense un premier roman écrit par un auteur francophone. Cette année, le jury a décerné son prix à David Fortems, 24 ans, pour son roman « Louis veut partir ». Le lauréat a été récompensé par la Ville à hauteur de 3 000 €.

  • 09/04/21 | Plusieurs départs de feu de forêts en Charente-Maritime

    Lire

    Le sud du département de la Charente-Maritime a été touché par plusieurs feux de forêt le dimanche 4 avril (Montendre) et le jeudi 8 avril (Cercoux), qui ont nécessité le déploiement d’importants moyens de secours, ainsi que l’évacuation de plusieurs habitants à titre préventif. Face à cette situation, le préfet a demandé à la Gendarmerie nationale d’intensifier les patrouilles de surveillance afin de repérer et de procéder à l’interpellation de tout individu présentant un comportement suspect.

  • 08/04/21 | Ségur de la santé: 240 M€ pour la modernisation du CHU de Bordeaux

    Lire

    C'est Olivier Véran, ministre de la santé et des Solidarité qui en a fait l'annonce, le CHU de Bordeaux va bénéficier de 240 M€ dans le cadre du Ségur de la Santé. Cette enveloppe permettra de mener à bien le projet de "Nouveau CHU" porté par l'établissement lourd d'un investissement de 800 M€ sur 10 ans. Au total, une dizaine d’opérations va être menée sur les différents sites du CHU entre construction de nouveaux bâtiments (90 000 m²), et rénovation de l'existant. Les sites de Pellegrin et Saint-André notamment seront entièrement réhabilités, proposant aussi une réorganisations des services.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Juppé: Bordeaux sous le choc d'une démission

14/02/2019 | Bordeaux en saura sans doute davantage sur, au-delà de cette nomination au Conseil constitutionnel, le choix d'Alain Juppé de ne pas briguer un nouveau mandat

Alain Juppé

La nouvelle officielle a pris la forme du bref communiqué diffusé à 17h18 et de cette déclaration d'Alain Juppé: " Le Président de l’Assemblée Nationale m’a proposé de me nommer au Conseil Constitutionnel. Je le remercie de cette proposition qui m’honore. Je l’ai acceptée. J’ai décidé, il y a plusieurs mois, de ne pas me représenter à l’élection municipale de mars 2020. Je comptais annoncer cette décision au lendemain des élections européennes fin mai prochain. Ma nomination bouleversera ce calendrier. C’est avec une profonde émotion que je me prépare à quitter mes fonctions de maire et de président de la métropole de Bordeaux qui m’ont procuré tant de bonheur.

 

Une annonce qui a laissé interdits les élus que nous avons intérrogés. Et surpris les bordelais qui s'étaient plutôt fais à l'idée que le maire s'était préparé à mener une nouvelle campagne dans un an. En réalité il semble bien qu'Alain Juppé en avait décidé autrement; c'est en tout cas ce que l'on croit comprendre lorsqu'il évoque une décision qui était prise avant que le président de l'Assemblée nationale ne le sollicite pour entrer au Conseil Constitutionnel, en lieu et place de Lionel Jospin . Mais l'on en saura davantage à l'occasion de la conférence de presse du maire ce jeudi matin.

Premières réactions

Jean-Luc Gleyze, président socialiste du conseil départemental de Gironde:

"C'est avec étonnement que je viens d'apprendre la décision d'Alain Juppé de quitter la Mairie de Bordeaux et la présidence de Bordeaux Métropole, pour rejoindre le Conseil constitutionnel.

"Je respecte le parcours d'un homme politique qui aura marqué la vie politique nationale et la ville de Bordeaux de son empreinte.
Malgré nos divergences politiques, je tiens à saluer la qualité de nos échanges. Nous ne partagions pas la même vision de l'action politique, pour autant nous pouvions travailler ensemble en bonne intelligence. Je souhaite que ce travail commun se poursuive avec son successeur dans l'intérêt des Girondines et des Girondins.

Nathalie Delattre: sénatrice de la Gironde:

"C’est « une grande fierté pour Bordeaux de voir son maire, ancien Premier ministre, rejoindre cette institution si importante qui œuvre au quotidien pour préserver notre régime constitutionnel. »
 
« Dans une société complexe, dans un contexte de remise en cause de notre modèle démocratique, il nous faut des hommes et des femmes solides. C’est rassurant de savoir Alain JUPPE à ce poste » ajoute la Sénatrice de Gironde, conseillère municipale de Bordeaux et ancienne adjointe d’Alain JUPPE. Elle en profite pour saluer les nominations de Jacques MEZARD, son collègue Sénateur du groupe RDSE, et de François PILLET, lui-aussi Sénateur.
 
Nathalie DELATTRE ajoute qu’Alain JUPPE « a dû faire un choix difficile, et que dans la situation que connaît notre pays, il a choisi l’intérêt supérieur de l’Etat. » Pour ce qui est de l’avenir de la mairie de Bordeaux, elle estime qu’Alain JUPPE « a formé une équipe, et que nous sommes prêts à assurer la succession. Il appartiendra à cette équipe de faire face à ce défi en poursuivant les nombreux projets initiés. C’est cela la cohésion d’une équipe soudée »

Aziz Skalli, référent Gironde de la République en Marche:

Alain Juppé, Maire qui a rendu Bordeaux si attrayant, Président qui a développé la Métropole parmi les agglomérations les plus dynamiques de France, ancien Premier Ministre qui a porté d’importantes réformes, se voit ici reconnu comme un homme au grand parcours politique et fin connaisseur des rouages juridiques qu’il a longtemps côtoyés durant ses mandats de député et de ministre.

Eriger en garant de notre Constitution si chère à la Vème République, marque une volonté de rassurer ceux qui la décrient et de la protéger de ses opposants. Sa carrière a été marquée par des épreuves parfois difficiles, dont il a toujours su trouver l’issue, en gardant pour seule visée : la protection des intérêts des Français. Cette nomination, qui provoque aujourd’hui un séisme dans la politique locale, doit aussi ouvrir une nouvelle page et offrir une vision nouvelle dans la vie des Bordelaises et des Bordelais .

Vincent Feltesse, ex-président de la Communauté urbaine de Bordeaux

“Comme toutes les bordelaises et les bordelais j'ai été surpris par la décision d'Alain Juppé de quitter ses fonctions de maire Bordeaux et de président de la métropole. Cependant Alain Juppé est un homme d'Etat et dans le moment particulier que nous vivons en France, sa nomination est une bonne chose pour le conseil constitutionnel et la République française. Pendant 7 mois nous nous sommes affrontés lors de la dernière élection municipale mais surtout pendant 7 ans nous avons travaillé ensemble à la tête de la Communauté urbaine de Bordeaux. Nous l’avons fait avec efficacité et parfois même avec complicité.

J'ai donc aujourd'hui une pensée particulière pour Alain Juppé qui est très attachée à la ville de Bordeaux pour laquelle il a énormément œuvré, sa décision a dû être difficile à prendre! Je la respecte et lui souhaite bonne chance pour la suite.

 En attente d'explications d'une décision totalement inattendue

Ce n'était pas une "fake news" ...mais même un élu très proche qui a vécu toutes les campagnes et les projets n'en revient pas. La confirmation, par Alain Juppé lui-même, de son acceptation d'entrer au Conseil constitutionnel, en l'attente de la conférence de presse qu'il donnera ce jeudi à la mairie, surprend d'autant plus que son entourage avait contribué à accréditer l'idée d'une nouvelle candidature aux municipales, dans un an. Sollicité par le président de l'Assemblée nationale pour succéder, au sein du Conseil, à un autre ancien premier ministre Lionel Jospin on peut imaginer, aussi, que des raisons plus personnelles aient pu le conduire à rejoindre Paris.

Son départ, en l'attente de ses explications, ouvre évidemment la question de sa succession hors calendrier électoral. Et lorsque l'on sait que le magistère de Virginie Calmels, qu'il avait propulsée sur le devant de la scène bordelaise, est loin de faire l'unanimité au sein de l'équipe municipale, on peut s'interroger sur le fonctionnement de celle-ci, de surcroit dans une période préélectorale, même si la logique politique et organisationnelle penche, à priori, pour l'élection de Nicolas Florian, l'adjoint aux Finances de la ville. Au-delà de Bordeaux et de ce mandat de 23 ans qui aura coïncidé avec la transformation profonde de la ville, l'entrée d'Alain Juppé au sein du Conseil constitutionnel témoigne de son choix de tourner la page d'un engagement politique actif pour lequel il a beaucoup donné, échouant sur le chemin de la dernière présidentielle.

J.A

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5520
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Cyril Mouquet | 14/02/2019

Une des dernières prises de position publique d'Alain Juppé fut de soutenir avec ferveur le Pacte Finance Climat proposé par Anne Hessel, Jean Jouzel et Pierre Larrouturou. Qu'il en soit remercié, c'est tout à son honneur. https://www.pacte-climat.eu/fr/soutien-de-la-mairie-de-bordeaux/

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !