Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/11/18 | Vienne: 2.9M€ en soutien aux FPF

    Lire

    Les "Fonderies du Poitou Fonte" (FPF) qui font l'objet d'un plan de redressement industriel de 12 M€, vont bénéficier de 2 aides du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine: une subvention d'investissements de 1,2 M€ et un prêt public de 1,7 M€ pour aider à la restructuration financière de l'entreprise. Les dispositifs régionaux de formations sont aussi mobilisés à destination des salariés. Le projet subventionné consiste notamment à consacrer une ligne de production à de nouveaux produits. Une diversification qui vise à sortir de la dépendance aux pièces du véhicule diesel vue la chute rapide des volumes de ce marché.

  • 19/11/18 | A Limoges, « La lavandière et le Tommy »

    Lire

    Le musée de la Résistance de Limoges présente dans le cadre du Centenaire de la Guerre une exposition pédagogique du 19 novembre au 17 février 2019. Au travers d’une quinzaine de panneaux et de nombreux objets d’époque, l’exposition rend hommage aux troupes britanniques. Elle met aussi en avant le devoir de reconnaissance et de mémoire grâce à la construction des monuments aux morts notamment.

  • 19/11/18 | Bordeaux : l'histoire de l'antisémitisme en expo

    Lire

    C'est une première à Bordeaux: l'exposition "L'Antisémitisme du Moyen Âge à nos jours", conçue par la LICRA, présente en 36 panneaux les origines et la montée de l'antisémitisme à travers le temps. Ayant pour but de sensibiliser à la lutte contre l'antisémitisme, cette exposition illustre l'histoire des attitudes hostiles aux juifs et de l'antisémitisme actuel qui durant le XXème siècle a causé la mort de millions de personnes. Une exposition qui permet aussi de mieux appréhender certains faits de l'actualité, en Europe ou au Moyen Orient. A voir jusqu'au 23 novembre dans le hall d'entrée de Bordeaux Métropole.

  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Gironde: L'acte 3 de la décentralisation au coeur de la Journée des collèges 2013

22/02/2013 | L’acte 3 de la décentralisation ne sera pas sans conséquences sur le monde éducatif, le Conseil général de Gironde y prépare déjà les responsables des collèges girondins

La Journée des Collèges organisée ce 21 février à la Maison de la promotion sociale à Artigues

Ce 21 février, le Conseil général de Gironde organisait son annuelle «Journée des Collèges». Un rendez-vous d’échanges et de réflexion désormais bien installé entre la collectivité et les principaux et adjoint-gestionnaires des 104 collèges girondins. En présence de Philippe Madrelle, Président du Conseil général de Gironde, Alain Marois, son Vice-président chargé des collèges et de la Jeunesse et Claude Legrand, Directeur des Services Départementaux de l’Education Nationale de la Gironde, Bernard Toulemonde, expert éducation et territoire, a présenté les grandes orientations de l’acte 3 de la décentralisation, de quoi piquer l’intérêt de l’assistance.

Depuis 30 ans que la décentralisation a été mise en place, Collèges et Conseil généraux, ont des liens de plus en plus affirmés. Si l’acte 1 de la décentralisation confiait à la collectivité uniquement des charges financières concernant le patrimoine des établissements, l’acte 2, voté en 2003, « a permis l’introduction du Conseil général dans l'enceinte de l’établissement», rappelle Bernard Toulemonde. Les conseils généraux se voyant alors confiés l’accueil, la restauration et l’hébergement, mais aussi une partie importante des ressources humaines des collèges: les agents techniques, ouvriers et de service.

Entrer dans la sphère éducativeMais au-delà de la porte ouverte par la loi, «les Conseils généraux, sont également entrés dans les collèges en intervenant de manière facultative au-delà de leurs compétences obligatoires» souligne l’expert. Bourses, activités périscolaires, mais aussi, prise en charge  de la question du numérique et de l’informatique ou encore soutien à des projets pédagogiques d’établissements, ont été autant de leviers bien souvent utilisés par les collectivités. territoriales.  Et ceci pour gagner en légitimité d’action dans la sphère éducative et non plus seulement patrimoniale des Collèges. «Un mot à dire», réclamé par les collectivités territoriales et de plus de plus justifié « puisque au total de leur intervention, les collectivités territoriales prennent en charge 25% des dépenses de l’action éducative », indique Bernard Toulemonde.
La décentralisation a donc déjà permis le rapprochement, voire l’imbrication des Collectivités territoriales (départements et régions confondues) au sein du monde éducatif. Un sens de l’histoire qui est, pour l’heure, «confirmé par les projets de l’Acte 3 de la décentralisation» affirme l’intervenant. Trois points forts du projet de décentralisation vont dans ce sens.

Co-pilotage Etat/collectivité territorialeD’abord, «le transfert de compétences stratégiques» qui répond à une demande forte des régions. Parmi ces compétences il cite l’orientation, la carte de l’enseignement professionnel, qui pourrait être réglée par des conventions entre Etat et la Régions, et enfin la lutte contre le décrochage. Ensuite, le projet affirme «le copilotage des EPLE» avec un transfert, cette fois officiel, des questions liées aux numériques, à la fois sur le plan technique et financier mais aussi du point de vue pédagogique. En termes de gouvernance, il est notamment proposé la présence renforcée des représentants des Collectivités territoriales dans les conseils d’administration des établissements, et la mise en place de conventions tripartites entre Etat, établissement et collectivité. Ces conventions permettraient à ce que les deux acteurs participent à la réussite éducative des élèves par une discussion et un accord commun. Sur ce point, Bernard Toulemonde augure quelques difficultés sur les discussions de fond mais aussi sur la mise en œuvre de telles conventions obligeant à faire du «sur mesure pour chaque établissement».

"Désenclaver l'Education nationale"Enfin, d’un point de vue plus global, l’acte 3 de la décentralisation envisage une gouvernance réalisée à travers la mise en place d’une «conférence territoriale de l’action publique» réunissant élus, préfets, et hauts fonctionnaires dont le Recteur d’académie. Cette convention donnerait lieu à la rédaction d’un «Pacte de gouvernance territoriale», qui se déclinerait en « schéma d’organisation sectoriel » par grand secteur d’activité. Dans cette logique, l’éducation fera l’objet d’un tel schéma pour le coup co-construit entre élus et représentants de l’Etat. Autrement dit pour Bernard Toulemonde «un désenclavement bienvenu de l’Education nationale qui ne peut rester le domaine réservé des éducateurs, mais s’ouvrir à l’ensemble des acteurs du monde tel qu’il est aujourd’hui».

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1347
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !