Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

  • 11/06/21 | Sport et tourisme: des parcours audioguidés à Limoges

    Lire

    En partenariat avec l’application Runnin’City, la Ville de Limoges propose 3 parcours de running touristique gratuits et audioguidés. Le coureur pourra choisir entre 3 parcours, deux de 7km (Centre-Ville et Bords de Vienne) et un de 10km (Uzurat/La Bastide), et sera guidé par le GPS vocal qui lui livrera des anecdotes sur les lieux croisés en chemin. L’application gratuite est disponible en 7 langues.

  • 10/06/21 | Vrai+Local développe le circuit-court

    Lire

    A Périgny en Charente-Maritime, la société Néos est en train de développer le projet Vrai+Local. Né du constat qu’il était plus facile d’acheter un produit provenant de l’autre bout du monde que localement, Vrai+Local apporte une solution logistique afin que les citoyens puissent faire leurs courses en « bio et local » au travers d’une plateforme, d’une collecte et d’une livraison de proximité. Ces livraisons s’effectueront avec des remorques brevetées « Drive Mobile ».

  • 10/06/21 | Rochefort: Le festival Soeurs Jumelles recherche des bénévoles

    Lire

    Le première édition du festival Soeurs Jumelles aura lieu à Rochefort, hommage à la célèbre comédie musicale de Jacques Demy, du 23 au 26 juin 2021. Consacré à la musique et à l’image, tous secteurs confondus, le festival est à la recherche de bénévoles pour aider à l'accueil du public et des professionnels. Le choix des horaires est libre et seules les personnes majeures sont en mesure de postuler. Dans la mesure du possible, des billets pour les séances de films seront offerts aux bénévoles. Le formulaire pour postuler.

  • 10/06/21 | L’Atelier du Vitrail poursuit son développement

    Lire

    A Limoges, L’Atelier du Vitrail conçoit, fabrique et restaure des vitraux sur toute la France. A l’heure actuelle, tous les process de conception, de création et de présentation sont informatisés. Afin de mieux maîtriser ces outils, les salariés doivent s’approprier le Brevet des Métiers d’Art. Objectif: augmenter leurs compétences en matière d’arts appliqués et de peinture sur verre. Pour aider l'entreprise dans son développement, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui attribuer une aide de 40 991,68 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | "L'Action coeur de ville" pour redynamiser les centres-villes

13/12/2018 | Le plan "Action coeur de ville" est destiné à revitaliser les centres-villes souvent en perte de vitesse. Il concerne 222 villes dans l'Hexagone dont 22 en Nouvelle-Aquitaine.

Le ministre des collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, à La Tribune des

« Les Rencontres coeur de ville » : la première journée d’échange entre élus s’est déroulée ce mardi au palais des congrès du Futuroscope dans le cadre du plan « Action coeur de ville ». 222 maires des villes et 181 présidents d’intercommunalités étaient présents ce mardi 11 décembre, pour échanger sur les bonnes pratiques, afin de redynamiser les centres-villes. Des échanges sous la forme d’ateliers thématiques. En région Nouvelle-Aquitaine, ce sont au total vingt-deux communes qui sont concernées par ce programme. Plusieurs axes : réhabilitation et restructuration de l’habitant ; le développement économique et commercial ; le développement de l’accessibilité, la mobilité et des connexions ; mise en valeur de l’espace public et du patrimoine, ; l’accès aux équipements et services publics. Au lendemain, des annonces du président de la République, Emmanuel Macron, le ministre chargé des collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, s’est exprimé sur ce dispositif et en a profité pour faire passer plusieurs messages.

Le plan « Action coeur de ville » est porté par trois organismes partenaires. La banque des territoires le finance à hauteur de 1 milliard d’euros de fonds propres et 700 millions d’euros en prêts, Action logement à hauteur de 1,5 milliard d’euros, et l’Agence nationale de l’habitat (Anah) à hauteur de 1 milliard d’euros. Au total, plus de 5 milliards d’euros destinés à revitaliser les centres-villes de 222 villes  ont été retenus le 17 mars dernier par l’ancien ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard. Ce programme concerne prioritairement des villes allant de 15 000 à 100 000 habitants comptant pour la plupart un quartier prioritaire de la politique de la ville. 
 
Trente-quatre ateliers thématiques ont été animés par les maires des communes, principalement basés sur des échanges constructifs et le partage de leurs expériences. « Les solutions viennent du terrain, rappelle Olivier Sichel, directeur-adjoint de la Caisse des dépôts et directeur de la Banque des territoires. Il faut entretenir au quotidien un contact avec les habitants de ces centres-villes et tirer l’enseignement de la proximité. » Action coeur de ville est un plan qui a plusieurs objectifs dont le principal est de redynamiser les centres-ville en perte de vitesse et de soutenir alors des projets constructifs.
 
Le ministre souhaite porter la renaissance des coeurs de ville
Sébastien Lecornu, ministre chargé des collectivités territoriales, est la seule personnalité à s’être exprimée en séance plénière. Il a souligné le soutien et l'engagement du gouvernement dans cette démarche. Il a lui-même  connu ces problématiques dans sa carrière politique en tant qu’ancien maire de Vernon (Eure) et ancien président du conseil départemental. En 2019, l’effort financier s’élèvera à 70 millions d’euros pour que 1 500 projets soient en capacité de démarrer. « Les centres-villes doivent retrouver une place considérable. Il faut y faire revenir les gens. Revoir les modes de vie, créer des choses à taille humaine. » Pour cela, le ministre a rappelé les nouveaux moyens mis en place pour redynamiser le coeur de ville comme « l’interdiction des extensions de commerces à l’extérieur des centres-villes (les grands centres commerciaux)», « le renforcement du droit de préemption », « de nouvelles dispositions fiscales pour favoriser la rénovation de l’habitat ». L’État fait tout de même attention à ne pas « fragiliser le monde des entreprises locales ». 
 
Le ministre des collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, a fait également référence à l’actualité des gilets jaunes et il est revenu sur l’intervention télévisée du président de la République, Emmanuel Macron. « Il est temps que les gilets jaunes aient des revendications claires et précises. Le dialogue est compliqué quand ce n’est pas le cas. Les mesures proposées par Emmanuel Macron ne détruisent pas la colonne vertébrale de notre politique, mais représentent une série d'efforts. Avec une organisation claire, il pourra y avoir  des négociations. Mais il faut savoir ce que veut l’autre. Je pense que le temps doit être au retour à l’ordre et à l’apaisement. »
 
À l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine, 22 villes sont concernées par ce plan « Action coeur de ville » : Angoulême et Cognac en Charente ; Rochefort et Saintes en Charente-Maritime ; Tulle et Brive-la-Gaillarde en Corrèze ; Guéret dans la Creuse ; Bergerac et Périgueux en Dordogne ; Libourne en Gironde ; Mont-de-Marsan et Dax dans les Landes ; Villeneuve-sur-Lot, Marmande, Tonneins et Agen dans le Lot-et-Garonne ; Pau et Bayonne dans les Pyrénées-Atlantiques ; Niort et Bressuire dans les Deux-Sèvres ; Poitiers et Châtellerault dans la Vienne ; Limoges dans la Haute-Vienne. 
 
Trois projets ont d’ores et déjà été accompagnés par la banque des territoires. À Mont-de-Marsan (Landes), l’acquisition en VEFA Vente en Etat Futur d’Achèvement) d’une Résidence Services Séniors de 114 logements située sur un terrain nu dans le périmètre cœur de ville. L’investissement s’élève à 14,1 millions d’euros et sera financé par 7,7 millions d’euros de fonds propres, dont 2,7 millions d’euros de la Banque des Territoires et 6,4 millions d’euros de dette bancaire. Les travaux devraient démarrer début 2019 pour une livraison prévue fin 2020. Le deuxième projet concerne Brive (Corrèze) où la ville et la Banque des Territoires sont actionnaires de la SEM19, société d’économie mixte, qui intervient en cœur de ville sur la réhabilitation d’immeubles dégradés à vocation d’habitation et de commerce de proximité. Dans le cadre du programme Action Cœur de ville, les différents actionnaires vont procéder à une augmentation de capital de 2,3 millions d’euros à 2,7 millions d’euros dont 300 000 euros de fonds propres apportés par la Banque des Territoires. Enfin la ville de Châtellerault (Vienne) est accompagnée par la Banque des territoires dans une opération de reconversion d’un bâtiment remarquable du centre-ville « L’Hostellerie Saint-Jacques ». Un soutien financier à l’ingénierie en co-finançant, à hauteur de 9 000 euros, une étude de faisabilité pour la requalification de cet ancien hôtel particulier en habitat collectif. Le but reste de favoriser une reconquête du centre-ville.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5616
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !