Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/09/20 : A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé sa candidature aux prochaines élections départementales prévues mars 2021.

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/09/20 | Les Deux-Sèvres renforce leur engagement dans la protection de l’enfance

    Lire

    Le Département des Deux-Sèvres vient de contractualiser avec l’État et l’ARS pour la période 2020-2022 afin de garantir les mêmes chances et les mêmes droits à tous les enfants. Pour cela, ils vont travailler sur les axes suivants : agir le plus précocement possible pour répondre aux besoins des enfants et de leurs familles ; sécuriser le parcours des enfants protégés et donner aux enfants protégés les moyens d’agir.

  • 29/09/20 | En Nouvelle-Aquitaine, la Nuit du Droit invite François Mauriac

    Lire

    La Région, l'Ecole des avocats, l'Ordre des avocats et la Conférence du Barreau de Bordeaux s'associent pour fêter la Nuit du Droit ce jeudi 1er octobre. Une Nuit pour le grand public qui marquera les 50 ans de la mort de François Mauriac, en présentiel à l'Hôtel de Région à Bordeaux, et en retransmission simultanée aux Maisons de la Région à Poitiers et à Limoges et sur le site de la Région. A 18h: le procès fictif d'Henriette Canaby, qui inspira le roman Thérèse Desqueyroux, par des élèves avocats, et à 20h30, une table-ronde « Du fait divers au roman : regards croisés sur une œuvre de François Mauriac ».

  • 29/09/20 | La librairie itinérante des Deux-Sèvres reprend la route

    Lire

    A partir du 30 septembre, les Deux-Sèvriens ont rdv avec Terre de lecture. Organisés par la Médiathèque départementale, ces rendez-vous mettent en lumière les lieux de culture indispensables en milieu rural. « L’objectif est d’élargir les publics fréquentant les bibliothèques, de favoriser le rôle de celle-ci dans l’animation locale et de stimuler les projets collectifs entre bibliothèques », pour Esther Mathiet-Lucas, conseillère départementale en charge de la culture.

  • 29/09/20 | Le Concours des Saveurs de Nouvelle-Aquitaine fait escale à Agen

    Lire

    Le 3 octobre, le Conseil Départemental du Lot-et-Garonne accueille le Concours des Saveurs organisé par l’AANA. Il récompense les meilleurs produits et recettes dans 28 catégories permettant de mettre en lumière le savoir-faire des producteurs locaux. Pour cette session, 200 produits, issus d’une soixantaine de producteurs et artisans, seront jugés par une soixantaine de jurés.

  • 28/09/20 | Dordogne : l'école de Savignac face à un foyer de coronavirus

    Lire

    L’école supérieure de management en hôtellerie-restauration de Savignac-les-Églises, qui accueille 374 élèves, est désormais touchée par l’épidémie du coronavirus. Mercredi 23 septembre, neuf cas ont été dépistés dans la communauté étudiante, puis 30 cas à la date du 28 septembre. La Direction Générale de la CCI Dordogne et la Direction de l’Ecole, en liaison avec l’ARS, ont décidé de passer toutes les formations en distanciel à partir du lundi 28 septembre pour une durée de deux semaines.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | "L'Action coeur de ville" pour redynamiser les centres-villes

13/12/2018 | Le plan "Action coeur de ville" est destiné à revitaliser les centres-villes souvent en perte de vitesse. Il concerne 222 villes dans l'Hexagone dont 22 en Nouvelle-Aquitaine.

Le ministre des collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, à La Tribune des

« Les Rencontres coeur de ville » : la première journée d’échange entre élus s’est déroulée ce mardi au palais des congrès du Futuroscope dans le cadre du plan « Action coeur de ville ». 222 maires des villes et 181 présidents d’intercommunalités étaient présents ce mardi 11 décembre, pour échanger sur les bonnes pratiques, afin de redynamiser les centres-villes. Des échanges sous la forme d’ateliers thématiques. En région Nouvelle-Aquitaine, ce sont au total vingt-deux communes qui sont concernées par ce programme. Plusieurs axes : réhabilitation et restructuration de l’habitant ; le développement économique et commercial ; le développement de l’accessibilité, la mobilité et des connexions ; mise en valeur de l’espace public et du patrimoine, ; l’accès aux équipements et services publics. Au lendemain, des annonces du président de la République, Emmanuel Macron, le ministre chargé des collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, s’est exprimé sur ce dispositif et en a profité pour faire passer plusieurs messages.

Le plan « Action coeur de ville » est porté par trois organismes partenaires. La banque des territoires le finance à hauteur de 1 milliard d’euros de fonds propres et 700 millions d’euros en prêts, Action logement à hauteur de 1,5 milliard d’euros, et l’Agence nationale de l’habitat (Anah) à hauteur de 1 milliard d’euros. Au total, plus de 5 milliards d’euros destinés à revitaliser les centres-villes de 222 villes  ont été retenus le 17 mars dernier par l’ancien ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard. Ce programme concerne prioritairement des villes allant de 15 000 à 100 000 habitants comptant pour la plupart un quartier prioritaire de la politique de la ville. 
 
Trente-quatre ateliers thématiques ont été animés par les maires des communes, principalement basés sur des échanges constructifs et le partage de leurs expériences. « Les solutions viennent du terrain, rappelle Olivier Sichel, directeur-adjoint de la Caisse des dépôts et directeur de la Banque des territoires. Il faut entretenir au quotidien un contact avec les habitants de ces centres-villes et tirer l’enseignement de la proximité. » Action coeur de ville est un plan qui a plusieurs objectifs dont le principal est de redynamiser les centres-ville en perte de vitesse et de soutenir alors des projets constructifs.
 
Le ministre souhaite porter la renaissance des coeurs de ville
Sébastien Lecornu, ministre chargé des collectivités territoriales, est la seule personnalité à s’être exprimée en séance plénière. Il a souligné le soutien et l'engagement du gouvernement dans cette démarche. Il a lui-même  connu ces problématiques dans sa carrière politique en tant qu’ancien maire de Vernon (Eure) et ancien président du conseil départemental. En 2019, l’effort financier s’élèvera à 70 millions d’euros pour que 1 500 projets soient en capacité de démarrer. « Les centres-villes doivent retrouver une place considérable. Il faut y faire revenir les gens. Revoir les modes de vie, créer des choses à taille humaine. » Pour cela, le ministre a rappelé les nouveaux moyens mis en place pour redynamiser le coeur de ville comme « l’interdiction des extensions de commerces à l’extérieur des centres-villes (les grands centres commerciaux)», « le renforcement du droit de préemption », « de nouvelles dispositions fiscales pour favoriser la rénovation de l’habitat ». L’État fait tout de même attention à ne pas « fragiliser le monde des entreprises locales ». 
 
Le ministre des collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, a fait également référence à l’actualité des gilets jaunes et il est revenu sur l’intervention télévisée du président de la République, Emmanuel Macron. « Il est temps que les gilets jaunes aient des revendications claires et précises. Le dialogue est compliqué quand ce n’est pas le cas. Les mesures proposées par Emmanuel Macron ne détruisent pas la colonne vertébrale de notre politique, mais représentent une série d'efforts. Avec une organisation claire, il pourra y avoir  des négociations. Mais il faut savoir ce que veut l’autre. Je pense que le temps doit être au retour à l’ordre et à l’apaisement. »
 
À l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine, 22 villes sont concernées par ce plan « Action coeur de ville » : Angoulême et Cognac en Charente ; Rochefort et Saintes en Charente-Maritime ; Tulle et Brive-la-Gaillarde en Corrèze ; Guéret dans la Creuse ; Bergerac et Périgueux en Dordogne ; Libourne en Gironde ; Mont-de-Marsan et Dax dans les Landes ; Villeneuve-sur-Lot, Marmande, Tonneins et Agen dans le Lot-et-Garonne ; Pau et Bayonne dans les Pyrénées-Atlantiques ; Niort et Bressuire dans les Deux-Sèvres ; Poitiers et Châtellerault dans la Vienne ; Limoges dans la Haute-Vienne. 
 
Trois projets ont d’ores et déjà été accompagnés par la banque des territoires. À Mont-de-Marsan (Landes), l’acquisition en VEFA Vente en Etat Futur d’Achèvement) d’une Résidence Services Séniors de 114 logements située sur un terrain nu dans le périmètre cœur de ville. L’investissement s’élève à 14,1 millions d’euros et sera financé par 7,7 millions d’euros de fonds propres, dont 2,7 millions d’euros de la Banque des Territoires et 6,4 millions d’euros de dette bancaire. Les travaux devraient démarrer début 2019 pour une livraison prévue fin 2020. Le deuxième projet concerne Brive (Corrèze) où la ville et la Banque des Territoires sont actionnaires de la SEM19, société d’économie mixte, qui intervient en cœur de ville sur la réhabilitation d’immeubles dégradés à vocation d’habitation et de commerce de proximité. Dans le cadre du programme Action Cœur de ville, les différents actionnaires vont procéder à une augmentation de capital de 2,3 millions d’euros à 2,7 millions d’euros dont 300 000 euros de fonds propres apportés par la Banque des Territoires. Enfin la ville de Châtellerault (Vienne) est accompagnée par la Banque des territoires dans une opération de reconversion d’un bâtiment remarquable du centre-ville « L’Hostellerie Saint-Jacques ». Un soutien financier à l’ingénierie en co-finançant, à hauteur de 9 000 euros, une étude de faisabilité pour la requalification de cet ancien hôtel particulier en habitat collectif. Le but reste de favoriser une reconquête du centre-ville.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5075
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !