Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | L'Aquitaine fait le point sur ses Schémas de cohérence territoriale

29/01/2013 | L'Aquitaine parie sur ces Scot et inter-scot pour un meilleure coordination de l'action publique

Premières rencontres des inter-Scot de l'Aquitaine au Conseil régional

En créant en 2001, les «Schémas de Cohérence Territoriale », ou SCOT, en lieu et place des «Schémas directeurs», le législateur invente un document d’urbanisme pensé non plus en termes de zonage du territoire en fonction de sa destination, mais de planification du développement local. Autrement dit, un document d’urbanisme envisagé dans une logique de projet qui permet aux communes et communautés d’un territoire de mettre en cohérence diverses politiques publiques de l’aménagement comme l’urbanisme, l’habitat, les transports, l’environnement... Les 1ères rencontres régionales des inter-Scot avaient lieu ce 28 janvier au Conseil régional d'Aquitaine.

En organisant ces 1ères rencontres régionales des Inter-Scot, Alain Rousset, Président de la Région Aquitaine le reconnaît ; la Région est quelque peu hors compétence, ou à tout le moins « anticipe sur les textes de décentralisation ». Pour autant, considérant que la Région doit être l’échelon territorial de la coordination, le Président de région justifie ce rôle au regard des nombreuses préoccupations qui « exigent» une prises en compte coordonnée. Il serait en effet difficile de comprendre que sur les politiques touchant par exemple aux trames vertes et bleues, au reboisement, à la préservation du littoral, à la maîtrise de l’étalement urbain ou encore à la lutte contre le mitage, les efforts soient saccadés entre territoires ou  bien encore qu’un Scot s’inscrive en opposition des principes portés par des documents d’orientation régionaux tels le Schéma régional d’Aménagement et de Développement durable ou le Schéma régional des Infrastructures et des Transports. 

Complémentarité des projets entre territoires voisinsSi à l’heure actuelle la Région est consultée pour avis sur les SCOT, la matinée a plusieurs fois donné l’occasion à Michel Meynard, le Vice-Président du Conseil régional en charge de l’aménagement du territoire et  des politiques contractuelles, d’insister sur la nécessité d’échanges plus nombreux entre élus du territoire et la Région dès l’amont des projets de SCOT.
Comme l’a expliqué Michel Mayenc, délégué régional de la Fédération nationale des Scot tout le territoire aquitain n’est pas couvert. Le département girondin est particulièrement bien doté en SCOT, et va même plus loin, puisqu'une procédure d'inter-Scot est en cours d’élaboration sous l’égide du département et de la DDTM, afin de garantir une réelle complémentarité des projets entre territoires voisins. Le bilan est aussi plutôt bon concernant les Landes. A l’opposé, les départements comme le Lot et Garonne ou la Dordogne, de par leur caractère fortement rural, sont loin d’être totalement couverts.
Or, si jusque-ici l’absence de Scot n’avait pas de conséquence d’un point de vue juridique sur le territoire, les choses s’apprêtent à changer. La loi prévoit en effet qu’à compter de 2017, la constructibilité de nouvelles zones sera impossible sur les territoires non couverts. De quoi motiver les communes  ou intercommunalités, en particulier les plus rurales d’entre elles à entamer des réflexions dans ce sens.  Pour autant, celle-ci ne bénéficiant pas toujours de l’ingénierie nécessaire, cette journée a ainsi été l’occasion de présenter notamment l’action de la structure Quartiers et Pays d’Aquitaine, structure d’information et d’animation sur des thèmes tels que la gestion de l’espace, l’urbanisme et la planification, qui accompagne les territoires dans leur démarche.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
727
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !