Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzin.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/10/18 | 3ème édition du Linkteens à Libourne

    Lire

    L’association LINK, qui propose chaque année des évènements gratuits sur la culture numérique, propose le 20 octobre prochain le LINKTEENS. A destination des 15/25 ans, ils pourront découvrir des informations sur les formations, les nouveaux métiers mais aussi toutes les possibilités qu’offre la programmation au travers d’ateliers ludiques comme la fabrication d’un petit robot. Des minis conférences sont également organisées sur les questions des enjeux de l’Intelligence Artificielle. Rdv à l’Espace Jeunes de 10h à 18h.

  • 16/10/18 | Festival de la BD d'Angoulême : changement de critères du Prix Goscinny

    Lire

    Depuis deux ans, le prix Goscinny récompense un jeune scénariste pour un album paru dans l’année, ou à un scénariste confirmé pour sa contribution à un album en particulier. En 2018, Jean Harambat avait obtenu le prix pour son album Opération Copperhead (Dargaud, 2017). Pour l'édition 2019, l'institut Goscinny et le FIBD changent la donne ; il pourra désormais également récompenser un scénariste pour l'ensemble de son oeuvre. Le nom du lauréat 2019 sera annoncé le mardi 20 novembre à Paris.

  • 16/10/18 | Les étudiants relèvent le « Defi Sang Limite »

    Lire

    Initié en 2004, le « Défi Sang Limite » revient à Bordeaux après 4 ans d’absence le 17 octobre. Il vise à mobiliser les étudiants en Médecine et en Pharmacie, et plus largement tous les étudiants du campus Carreire, pour recueillir un maximum de dons pour faire gagner sa ville. Objectif: 250 dons minimum. Pour accompagner ce mouvement, l’EFS proposera de nombreuses animations et faire de cette collecte un moment festif et convivial. Rdv à l’espace santé du campus Carreire.

  • 15/10/18 | Ford Blanquefort : nouveau coup d'arrêt

    Lire

    Ce lundi 15 octobre, le ministre de l'économie Bruno Le Maire était à nouveau en Gironde. A l'occasion d'une nouvelle réunion avec les élus locaux et les syndicats de l'usine Ford, à Blanquefort, il a annoncé avoir tenu une discussion la semaine dernière avec le président de Ford. Ce dernier a manifesté une intention claire de fermer l'usine définitivement plutôt que d'appuyer une reprise par l'industriel belge Punch, un temps envisagé. Bruno Le Maire a affirmé être "en total désaccord" avec cette décision. La dernière consultation du comité d'entreprise sur le plan social de l'usine de Blanquefort est toujours prévu pour le 18 décembre.

  • 15/10/18 | Esprit critique et numérique à Mont-de-Marsan

    Lire

    Pour la 3e édition de #cybergener@ctions, le Bureau Information Jeunesse de Mont-de-Marsan et ses partenaires associatifs et institutionnels locaux proposent jusqu'au 25 octobre une programmation riche pour sensibiliser jeunes et moins jeunes, à une éducation critique au numérique. Durant 10 jours, expositions, ateliers, ciné-débat, mais aussi parcours numérique, hackathon et conférences, tant à destination des enfants et adolescents que des parents et professionnels de l'encadrement, se succèdent. Infos et inscriptions : http://m2j.montdemarsan.fr/

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | L'association Sauvons l'Europe veut remettre les jeunes au centre des politiques publiques

13/05/2011 |

Sauvons l'Europe en débat à Aubervilliers

Ils sont étudiants ou jeunes actifs. Ils sont engagés politiquement ou juste curieux. Ils partagent surtout le même sentiment d'être oubliés des hommes politiques. Pour y remédier, les membres de l'association Sauvons l'Europe (http://www.sauvonsleurope.eu), qui se présente comme un « mouvement pro-européen et progressiste » ancré à gauche, lancent une pétition sur Internet demandant la création d'une « eurotaxe en faveur de la jeunesse ». Cette taxe aurait pour objectif de financer des actions - aides à la scolarité, projets de formation, constructions d'équipements sportifs entre autres - à destination des jeunes.

Plusieurs tables rondes sous le chapiteau en bois de l'Espace fraternité à Aubervilliers en proche banlieue parisienne. Une cinquantaine de jeunes gens se passent le micro sur des sujets aussi divers que l'immigration, la dette ou l'éducation, dans une ambiance très détendue. Le débat se déroule lundi 9 mai 2011, date de la journée de l'Europe. Une soirée modeste donc mais tout en symbole. Elle consiste pour l'association Sauvons l'Europe à lancer sa pétition « Qui va payer ? »qui plaide pour la création d'une eurotaxe Erasmus afin de financer des politiques publiques destinées aux jeunes.
Le constat du mouvement associatif créé en 2005 après le référendum sur la constitution européenne est simple : les jeunes sont les oubliés des politiques nationales comme européennes. Même tendance à multiplier les stages en fin d'études, même parcours du combattant pour trouver un premier emploi et même difficulté à atteindre l'autonomie financière dans l'ensemble des pays européens. Le taux de chômage moyen des jeunes y atteint d'ailleurs 10%. Pour Sauvons l'Europe, il est temps d'agir spécifiquement pour ce public fragile, né dans les années 1980 et souvent appelé la génération sacrifiée après celle, dorée, des baby-boomers.


Pour une taxe Tobin européenne
« Or nous ne pourrons financer ces actions qu'au niveau européen car nous n'avons plus de marge de manœuvre au niveau national », affirme Fabien Chevalier, président de l'association depuis 2008. Devant le grand nombre de taxes et d'impôts déjà prélevés dans chaque pays, il explique qu'il reste un moyen de récupérer de l'argent au niveau européen : il faut ponctionner les acteurs qui échappent actuellement aux taxations existantes, à savoir les grandes entreprises. Une proposition qui reviendrait à mettre en place une taxe Tobin - du nom du prélèvement sur les transactions financières internationales proposé par l'économiste américain James Tobin - au niveau européen.
« Mais nous n'écartons pas l'idée de mettre à contribution les citoyens les plus riches de chaque pays, sachant que nous voulons faire réfléchir plus largement sur la place et l'action de l'Europe », ajoute Fabien Chevalier, fonctionnaire de 28 ans. La pétition pose ainsi quatre questions en donnant à chaque fois plusieurs possibilités de réponse : après avoir demandé « que faut-il taxer ? », elle propose le patrimoine des européens, les opérations financières, les nouveaux services digitaux télécoms, les biens et services importés, la consommation (TVA) et/ou les épargnants ; à l'interrogation « à quel niveau l'argent doit-il être dépensé ? », elle avance le local, le national et/ou l'européen.


Objectif un million de signatures
L'ambition est de recueillir un million de signatures d'ici 2012 pour pouvoir faire valoir cette « initiative citoyenne européenne » devant la Commission de Bruxelles et l'obliger à étudier la mise œuvre d'une telle taxe. Une possibilité, qui ressemble au référendum d'initiative populaire en France, introduite par le Traité de Lisbonne au niveau européen à compter de l'année prochaine. Conscient du défi à relever, Fabien Chevalier insiste avant tout sur la volonté de lancer un débat au sein du pays, qui plus est pendant la campagne présidentielle. Soulignant que l'association est suivie par près de 6 500 personnes et qu'elle est très présente sur les réseaux sociaux, il compte sur une mobilisation conséquente.
Jacques Salvator, maire PS d'Aubervilliers et adhérent de l'association depuis sa création, se félicite que des jeunes agissent pour redorer l'image de l'Europe et la rendre plus proche des habitants. « Historiquement l'Europe avance toujours par à-coups, cette initiative peut participer de ce mouvement vers l'avant, défend-il. Elle vient aussi dire haut et fort une réalité trop souvent oubliée, le fait que l'UE finance beaucoup de choses du quotidien, comme l'aménagement des berges du canal ou certains espaces verts dans la ville, sans que personne ne le dise. »
Photo :Sauvons l'Europe - Tous droits réservés


Estelle Maussion

Partager sur Facebook
Vu par vous
1187
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !