20/05/22 : HAUTE-VIENNE Sur la 2e circonscription, la candidate LREM investie Shérazade Zaiter devra composer avec le dissident Jean-Luc Bonnet, maire du Vigen et son suppléant Bertrand Venteau, président de la Chambre d’agriculture et frère du député sortant.

19/05/22 : DORDOGNE. Dans la 4e circonscription, Jérôme Peyrat LREM, maire de La Roque-Gageac, se retire après une polémique sur sa condamnation pour violence conjugale. Il briguait le siège de la sortante Jacqueline Dubois, qui repart non investie par LREM.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6 e circo, LREM prononce l’exclusion de Philippe Jouvet, candidat contre Vincent Bru, le sortant LREM. Philippe Jouvet était jusqu'ici le suppléant de Florence Lasserre dans la 5e circonscription.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 4e, l'écolo Julien Brunel se retire au profit d'Inaki Echaniz PS-Nupes. "Notre responsabilité politique nous oblige au retrait. Mais notre responsabilité morale nous interdit de soutenir le candidat PS," tweete J. Brunel

13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/05/22 | Dordogne : Le schéma départemental en faveur des personnes âgées se prépare

    Lire

    La Dordogne est le 4ème département le plus âgé de France, avec plus d'un tiers de sa population de plus de 60 ans, contre un quart à l'échelle nationale. Cette tranche d'âge devrait représenter 40% de la population périgordine d'ici 10 ans. Fort de ce constat, les travaux du Schéma départemental des personnes âgées 2022-2026 ont été lancés mercredi 18 mai à Périgueux. Objectif: définir les grandes orientations de la politique départementale de l'autonomie pour les 5 ans à venir, sur la base des propositions des professionnels du secteur. Plus d'une centaine étaient présents mercredi.

  • 24/05/22 | Deux-Sèvres : Une maison de santé pluridisciplinaire

    Lire

    La commune de Saint-Aubin-le-Cloud dans les Deux-Sèvres va construire une maison de santé pluridisciplinaire dans son centre-bourg. Le bâtiment disposera d'un cabinet médical pour 2 médecins généralistes, de cabinets pour des infirmiers libéraux, la kinésithérapie et les permanences de professionnels extérieurs. La structure sera également doté d’une salle de réunion pluridisciplinaire.

  • 24/05/22 | Une 20ème structure France Services en Corrèze

    Lire

    Le 20 mai dernier, une 20ème structure France Services a été inaugurée à Allassac. Le maire a souhaité l'ouverture de cette structure pour faire face au départ de la CPAM de sa commune et anticiper le départ du Trésor public. Accueilli dans les locaux de la mairie, cet espace permet d'apporter des services à l'ensemble des habitants. Pour compléter cette offre, la mairie va accueillir à compter du 1er juin une conseillère numérique.

  • 23/05/22 | La Métive, bien plus qu'une résidence artistique

    Lire

    La Métive, à Moutier-d'Ahun en Creuse, est un lieu de résidence de création artistique pluridisciplinaire qui a pour objectif de développer la culture en milieu rural. La résidence permet aussi de favoriser la rencontre entre les artistes locaux, nationaux et internationaux en leur offrant un espace de travail et de création. Pour cette année 2022, le lieu de résidence creusois va organiser des cinés-clubs itinérants et des expositions temporaires notamment.

  • 23/05/22 | Creuse : Une unité de méthanisation dans le Grand Guéret

    Lire

    A Guéret en Creuse, la société Biogaz est détenue par Engie BiOZ, la Communauté d'agglomération du Grand Guéret, la société d’économie mixte Elina, la société Picoty ainsi que les agriculteurs partenaires qui souhaiteraient entrer au capital. Biogaz va créer une unité de méthanisation afin de mieux traiter et valoriser les effluents. Elle permettra de produire près de 2 624 149 Nm3 de biogaz par an, et 27 319 tonnes/an de fertilisant organique (digestat) et évitera l'émission de 3 743 tonnes équivalent CO2 dans l'atmosphère chaque année.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | L'autonomie énergétique des territoires au coeur des débats du 8e COPTEC

24/06/2020 | Le 22 juin, le Comité régional de la transition énergétique et du climat s'est réuni pour 4h d'échanges sur la transition énergétique en Nouvelle-Aquitaine

1

Le 22 juin 2020 à l’Hôtel de région de Bordeaux se sont réunis les acteurs de la transition énergétique pour le 8e Comité régional des acteurs du Conseil permanent de la transition énergétique et du climat. Pour ce premier rassemblement de l’année 2020, les échanges ont tourné autour de l’autonomie énergétique des territoires, une question qui soulève de nombreux enjeux économiques, sociaux et surtout écologiques.

« Il faut réfléchir sur les compétences que doit revendiquer la région Nouvelle-Aquitaine en matière d’écologie », commence en préambule de la séance le président de la région Alain Rousset. Ce dernier, s’il concède facilement que la région doit prendre la place qui lui revient dans la mise en place de la transition énergétique, se pose des questions sur les moyens de mise en œuvre d’une telle politique régionale. « Ce n’est pas simple, la région se dote de projets uniques comme celui du gaz vert ou des méthaniseurs mais nous sommes parfois bloqués par des contraintes qui ne dépendent pas de nous », affirme le président non sans rappeler que les freins viennent aussi bien des citoyens et des collectivités que des institutions nationales, « Paris ne comprend pas que l’on n’a pas toutes les cartes en main. En Nouvelle-Aquitaine, il y a beaucoup d’hostilité notamment sur l’éolienne qui dans beaucoup de groupes pour l’environnement est décriée pour son impact, ses risques sur l’environnement et le bruit qu’elles génèrent ». Pour faire face à ces problématiques, Alain Rousset affirme que tout nouveau projet doit absolument tenir compte de l’acceptation sociale, le président de la région souhaite que des compromis soient trouvés et que des discussions puissent permettre d’avancer.

Françoise Coutant, vice-présidente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine en charge de la transition énergétique et du climat, rappelle de son côté que les incertitudes qu’a soulevées Alain Rousset doivent pousser à se tourner vers les scientifiques pour les écouter. La vice-présidente est ferme sur le rôle que doit jouer la région: « il faut clarifier les compétences allouées à la région sur la transition énergétique et soutenir les acteurs locaux de cette transition ».

La co-construction, un facteur clé d’acceptation sociale

Parmi ces acteurs locaux, certains sont des sociétés d’économie mixte comme AVERGIES, une entreprise du Lot-et-Garonne qui propose aujourd’hui d’investir dans des solutions pour une transition énergétique réussie avec un champ d’action assez large qui va du solaire photovoltaïque à la méthanisation en passant par l’hydroélectricité. Pour le territoire de la Nouvelle-Aquitaine AVERGIES mise surtout sur le solaire et la méthanisation en proposant du co-développement qui permet de faciliter la participation des collectivités, des élus locaux et des citoyens. Derrière ces projets, l’entreprise souhaite avant tout mettre en place une gouvernance partagée qui donne la possibilité à tous les acteurs de s’impliquer sur ces projets. Nicolas Gente, directeur de la société, donne l’exemple du cas d’Ombrières solaires 47: « récemment la société a accompagné le développement de 50 ombrières solaires pour des parkings, grâce au programme Ombrières solaires 47 en partenariat avec un partenaire privé. Ces ombrières ont été installées dans plusieurs mairies, des piscines municipales, des bâtiments industriels et bien d’autres lieux ».

En plus des collectivités et des entreprises, les citoyens de Nouvelle-Aquitaine prennent eux aussi une part active dans le développement de solutions locales pour la création d’énergie. Pour Pierre Guilllon, co-fondateur de la SAS citoyenne solaire, la construction de solutions innovante par des citoyens pour des citoyens était une évidence, « nous avons démarré par l’Éolienne Citoyenne Rilhac-Lastours, qui est un projet monté par un groupe d’artisans et d’agriculteurs de la Haute-Vienne qui souhaitaient atteindre une autonomie énergétique sur la commune. Dans la foulée de cette initiative entièrement citoyenne nous avons envisagé la création d’un territoire à énergie positive; la Citoyenne solaire voit donc le jour fin 2016 et a ouvert son capital à des particuliers et des collectivités locales. Depuis 2017, nous en sommes à 17 installations de centrales photovoltaïques » se félicite Pierre Guillon.

« Pour 1 euro investi, 2,5 euros retombent sur le territoire »

Ces projets citoyens sont primordiaux selon Julien Arnauld, responsable des formations à Énergie partagée puisqu’ils permettent de créer de la valeur sur les territoires, « pour 1 euro investi, 2,5 euros retombent sur le territoire », affirme-t-il. Énergie partagée, est une association qui collecte les investissements citoyens dans les projets de production d’énergie renouvelable et d’efficacité énergétique. Si l’on en croit le responsable de la formation, le poids des retombées économiques des projets citoyens en France serait de 98 millions d’euros.

Les projets territoriaux de création d’énergies renouvelables permettraient donc en plus de décentraliser la production, de redistribuer la valeur aux territoires qui acceptent l’installation d’infrastructures sur leurs communes. Ces retombées sont d’autant plus intéressantes qu’elles concernent en majorité des territoires ruraux avec un faible rayonnement économique comme le rappelle Pascal Sokoloff, directeur général de la FNCCR (Fédération nationale des collectivités concédantes et régies) : « la majorité des centres de productions sont situés dans des zones rurales et les centres de consommation dans des aires urbaines ».  Les communes qui choisissent et acceptent l’installation d’infrastructures d’énergie renouvelable seraient donc récompensées grâce à un retour sur investissement positif pour l’économie de la ville.

Clément  Bordenave
Par Clément Bordenave

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8919
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Illustration urne Politique | 24/05/2022

LEGISLATIVES En Haute-Vienne, vingt-sept candidats pour trois sièges de députés

Boris Vallaud, Gérald Dahan, Jean-Yves Lalanne font partie des élus investis par la NUPES Politique | 12/05/2022

Candidatures de la Nupes: le PS trébuche en Charente avec Jérôme Lambert

Jean Lassalle Politique | 02/05/2022

LEGISLATIVES: L’iconique député béarnais, Jean Lassalle, ne se représente pas

lgv une Politique | 29/04/2022

GPSO : les lignes LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax contestées pour cause de surcoût

Carte électorale et  tampon ''à voté'' Politique | 25/04/2022

Présidentielle: en Nouvelle-Aquitaine les zones urbaines s'opposent aux territoires ruraux

L'hôtel de ville de La Rochelle était aux couleurs du drapeau français pour ces élections Politique | 25/04/2022

Présidentielle en Charente-Maritime : une fracture entre zones rurales et zones urbaines

A Poitiers, Emmanuel Macron arrive devant Marine Le Pen avec 75,16% des suffrages exprimés Politique | 25/04/2022

Présidentielle : Emmanuel Macron arrive en tête mais Marine Le Pen gagne du terrain dans la Vienne

Panneau d'affichage pour le 2nd tour de l'élection présidentielle de 2022 Politique | 25/04/2022

Présidentielle : En Haute-Vienne Emmanuel Macron l’emporte avec plus de 59 % des suffrages

Emmanuel Macron, le président sortant arrive en tête en Dordogne Politique | 24/04/2022

Présidentielle: En Dordogne, Emmanuel Macron devant Marine Le Pen

2em tour Politique | 24/04/2022

Présidentielle : la Gironde confirme son choix pour Emmanuel Macron

Election présidentielle 2022 : Emmanuel Macron versus Marine Le Pen Politique | 24/04/2022

Présidentielle dans les Pyrénées-Atlantiques : Macron domine, Le Pen progresse

Illustration urne Politique | 11/04/2022

Présidentielle: Marine Le Pen en tête dans trois départements sur douze

A Poitiers, Jean-Luc Mélenchon arrive en tête devant Emmanuel Macron et Marine Le Pen Politique | 11/04/2022

Présidentielle dans la Vienne : Poitiers vote Mélenchon quand la Vienne vote pour Macron

C'est Jean Luc Mélenchon qui arrive en tête en Dordogne, lors du premier tour Politique | 11/04/2022

Présidentielle en Dordogne, Marine Le Pen vire en tête

Panneau d'affichage Politique | 10/04/2022

Présidentielle en Haute-Vienne : le résultat conforme au national qualifie Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour le second tour