Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | L'Etat et le Département de la Dordogne parlent d'une même voix

13/01/2014 | Lors des voeux, Bernard Cazeau, le président du Conseil général de la Dordogne, et le préfet Jacques Billant ont évoqué Lascaux IV, l'emploi et le très haut débit.

Le préfet de la Dordogne et Bernard Cazeau lors de la cérémonie des voeux

En Dordogne, la tradition, une fois de plus a été respectée. Vendredi 10 janvier, Bernard Cazeau, président du Conseil général et Jacques Billant, préfet de la Dordogne ont présenté en commun leurs voeux aux personnalités. A quelques semaines des échéances électorales, chacun dans un climat consensuel et détendu est resté dans son rôle, évoquant la situation de l'emploi et les choix du gouvernement pour sortir de la crise, le projet du centre international d'art pariétal qui devrait contribuer au développement économique de la Dordogne, le très haut débit.

Chaque année, la traditionnelle cérémonie des voeux conduite en commun entre l'Etat et le Département de la Dordogne attire la foule de personnalités, de responsables économiques, associatifs, et d'élus, parmi lesquels une pléthore de candidats aux municipales de mars. Sur de nombreux sujets, les deux hommes ont parlé d'une même voix. Le préfet Jacques Billant, et Bernard Cazeau, président du conseil général ont défendu les valeurs républicaines. "L'Etat doit être le garant de l'unité de la nation et des valeurs de la République. Il lui revient de les faire respecter avec fermeté. Pour ma part, je serai intransigeant face à tout manquement, face au racisme, face à l'antisémitisme, face aux discriminations," a indiqué Jacques Billant. Au cours de cette cérémonie, la situation économique au niveau national et local fut largement évoquée. "Le nombre de demandeurs d’emploi n’a pas baissé, ni en France, ni en Dordogne. Certes, le rythme de l’augmentation s’est amoindri au fil des mois, et il s’agit d’un signe encourageant. Mais depuis le début de cette crise contre laquelle nous menons un combat quotidien, six ans ont passé, et l’impatience qui a gagné nos concitoyens n’en est que plus légitime. Pourtant, je reste intimement persuadé qu’il n’y a aucune fatalité à la dépression. La politique économique du gouvernement commence à porter ses fruits," a estimé Bernard Cazeau. Le président du conseil général est revenu sur le succès des contrats d'avenir en Dordogne : 600 contrats ont été signés. En 2014, le Département poursuivra sa politique de maîtrise des dépenses de fonctionnement, sans aucune hausse de fiscalité sur le foncier bâti pour la quatrième année consécutive, la diminution du volume d'emprunt annuel. Les investissements à hauteur de 100 millions d'euros seront maintenus.

Lascaux IV et le très haut débit Bernard Cazeau n'a pas manqué d'évoquer les deux projets qui lui tiennent le plus à coeur : le centre international d’art Pariétal de Montignac-Lascaux et le très haut débit. Au sujet de Lascaux IV, le chantier débutera au mois d’avril, pour une ouverture prévue en mai 2016. Le très haut débit est un enjeu considérable en matière d’aménagement du territoire, tant pour l’attractivité économique que pour le quotidien des usagers. "Le Schéma départemental d’aménagement numérique actualisé, ambitieux et réaliste, sera voté dans quelques jours. La première étape de déploiement, estimée à 165 millions d’euros, vise d’ici six ans à déployer la fibre optique dans plusieurs secteurs du département, mais aussi à réaliser des opérations de montée en débit. Jacques Billant a ensuite insisté  sur la nécessité de réduire les déficits publics au sein des collectivités locales et sur la transition énergétique, enjeu économique, industriel et écologique. 
Ces objectifs, ces projets devraient être débattus lors de la venue du préfet de région programmée le 3 février prochain dans le cadre des discussions sur le futur plan état région. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1538
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !