aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/05/17 : Chômage : en Charente-Maritime, le nombre de chômeurs (catégorie A) a baissé ces 12 derniers mois, soit -3,9% en un an. Mais le nombre de demandeurs d'emploi avec une activité précaire a lui augmenté de +1,9 % en un an, soit 57 030 inscrits en tout.

23/05/17 : Législatives en Lot-et-Garonne : 38 candidats en lice le 11 juin prochain. Dans le détail : dans la 1ère circonscription (Agen-Nérac) : 13 candidats. Dans la 2ème (Marmande) : 13 candidats et dans la 3ème (Villeneuve) : 12 candidats.

17/05/17 : Le député béarnais Jean Lassalle, maire de Lourdios-Ichère, briguera un nouveau mandat aux légistatives dans les Pyrénées-Atlantiques. Il se présentera sous l'étiquette du mouvement "Résistons", qu'il a créé.

16/05/17 : En Dordogne, Jean-Pierre Cubertafon, maire Modem de Lanouaille, a été finalement investi pour les législatives par République en Marche sur la 3e circonscription de Dordogne (Périgord vert), détenue par Colette Langlade (PS), candidate à sa succession.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 29/05/17 | Charente-Maritime : deux préfets sur le départ

    Lire

    Le préfet Eric Jalon a officiellement quitté ses fonctions ce lundi, suite à sa nomination il y a dix jours à Matignon. La sous-préfète du bassin de Rochefort Magali Sellès est également sur le départ. Elle quitte le corps préfectoral pour se consacrer pleinement à ses premières amours : le Droit administratif. Elle prend mercredi ses nouvelles fonctions de vice-présidente au tribunal administratif de Toulouse. Aucun des deux successeurs de ces préfets ne sont connus pour l'instant.

  • 24/05/17 | La Nouvelle-Aquitaine reprend quelques couleurs

    Lire

    Selon une dernière étude de l'Insee, la région Nouvelle Aquitaine profite d'une légère croissance économique. D'abord au niveau du chômage, qui baisse de 0,3 points au quatrième trimestre (9,3% contre 9,7% au niveau national); puis sur l'emploi salarié marchand (+1,4%), majoritairement poussé par l'intérim dans le secteur tertiaire. Enfin, les exportations régionales progressent elles aussi (+1%) mais l'ensemble des secteurs porteurs sont en recul, malgré la bonne santé de l'aéronautique et du spatial.

  • 24/05/17 | La ministre des Sports au Mondial de Surf... et au jaï alaï de Biarritz

    Lire

    Demain jeudi, Laura Flessel, la ministre des sports se rendra aux Mondiaux de surf, sur la Grande plage de Biarritz où elle sera accueillie par le président de la Fédération Jean-Luc Arassus et où elle passera une bonne partie de l'après midi. Puis elle ira au jaï Alaï d'Aguilera et sera accueillie par M. Lilou-Pierre Echeverria, président de la Fédération française de pelote basque et Michel Poueyts, directeur technique national. Elle en profitera pour visiter enfin l'Académie basque du sport.

  • 20/05/17 | Une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins

    Lire

    Avant de quitter son poste au ministère de l’Intérieur, Matthias Fekl a confirmé la construction d’une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins, au profit de la brigade territoriale de proximité chef-lieu de Tonneins et du peloton de surveillance et d’intervention de Marmande, dès cette année.

  • 20/05/17 | François Amigorena persiste et signe dans la 6e des PA

    Lire

    "Dans l'attente de la décision finale de la Commission d'éthique et de la Commission d'investiture de la République en marche, j'ai déposé à titre conservatoire ma candidature à l'élection législative des 11 et 18 juin dans la 6° circonscription". François Amigorena, n'est pas tombé dans le piège de la résignation suite à la désignation, sur insistance de François Bayrou de Vincent Bru comme représentant de la République en marche dans la 6ème circonscription, Biarritz et sud Pays basque. 800 signataires s'étaient mobilisées contre l'investiture du maire de Cambo-les-Bains.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | L'Eurorégion Aquitaine-Euskadi accueille la Navarre

19/03/2016 | Alain Rousset reprend la présidence de l'Eurorégion Aquitaine Euskadi, qui comptera bientôt non plus deux mais trois partenaires. La Navarre en effet entre dans la danse.

 Uxue Barkos, Présidente de la  Communauté forale de Navarre, Alain Rousset, et Iñigo Urkullu, Président du Gourvernement basque

Ce vendredi 18 mars, élus aquitains et basques espagnols, se sont retrouvés à Vitoria-Gasteiz,en Euskadi, pour deux assemblées de l'Eurorégion Aquitaine Euskadi. Deux assemblées pour deux temps forts de la vie institutionnelle et politique du « Groupement Européen de Coopération Territoriale » : le changement de sa présidence, revenant après deux ans de présidence basque, aux mains des aquitains, et l'accueil de la Navarre au sein d'une Eurorégion qui décidément après son élargissement au Nord par la fusion des régions françaises, ne cesse d'étendre son territoire.

C'est le principe même d'une présidence tournante. Après avoir assumé la présidence de l'Eurorégion pendant 2 ans, Iñigo Urkullu, Président du Gourvernement basque, a transmis le relais de la présidence de l'Eurorégion au Président du Conseil régional d'Aquitaine, Alain Rousset, qui l'assumera à son tour pendant deux ans. Une présidence qu'il a d'ailleurs déjà portée lors des deux premières années de l'Eurorégion, qui fête donc cette année son 4ème anniversaire.

Mais de ses propres mots, l'événement marquant de la journée, « c'est bien davantage l'accueil de la Navarre » dans le giron de l'Eurorégion. Un rapprochement qui s'est fait « naturellement », puisqu'existe entre les trois régions/provinces, un fond d'histoire commune et partenariale depuis près de 15 ans. Toujours est-il que ce 18 mars, les élus membres de l'Eurorégion réunis en assemblée extraordinaire « ont voté à l'unanimité la modification des statuts du GECT pour permettre l'entrée de la Navarre dans l'Eurorégion, puis nous avons accueilli sa présidente Uxue Barkos ». Mais l'entrée officielle de cette troisième collectivité, au côté d'Euskadi et de l'Aquitaine, ne pourra être officielle qu'une fois que les deux Etats, France et Espagne, y auront consenti, précise le Président Rousset, « soit dans environ 6 mois ; ce qui ne nous empêchera pas de nous mettre au travail dès avant !».
Au total une évolution territoriale au nord et au sud, qui donnera à l'Eurorégion près de 9 millions d'habitants sur un espace de plus de 100.000 km², soit 2% de l'Union Européenne... Un atout supplémentaire dans les discussions avec l'Europe, convient volontiers Alain Rousset.

Travailler ensemble sur l'océan ?Quant à la Navarre, elle pourra ainsi à son tour bénéficier des points forts du GECT : « une bonne coopération, l'existence d'une équipe technique de qualité, et l'intégration des fonds européens au delà des appels à projets qui peuvent exister » liste en exemple Alain Rousset. « Globalement parlant l'ambiance est studieuse et chaleureuse, il y a une bonne entente et des convergences de vue entre les partenaires». Une bonne entente dont la venue ne devrait pas être mise en cause avec l'arrivée de la Navarre, le Président d'ALPC, témoignant "des très bonnes relations" existantes entre Euskadi et Navarrre.

Doté d'un budget d'un peu moins d'1,2 M€, l'Eurorégion du haut de ces 4 ans peut déjà mettre à son compte de nombreux progrès sur l'intermodalité transfrontalière (projet Transfermuga), même si certains dossiers, comme la pose du troisième rail côté espagnol, « sont au long cours » note Alain Rousset. « Mais les choses avancent » tempère-t-il. L'Eurorégion c'est aussi de belles réussites dans la coopération entre les universités, et pour quoi pas un jour, c'est l'idée que le nouveau président a suggéré ce vendredi à ses partenaires, ne pas « travailler ensemble sur l'océan, source de nouveaux médicaments, de ressources halieutiques, d'énergies renouvelables. Et qui peut être créateur d'emplois au delà du littoral, mais aussi à l'intérieur des terres. » Pas encore tout à fait dans le jeu, on pense pourtant déjà à la Navarre.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Région ALPC

Partager sur Facebook
Vu par vous
8915
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Gromb Jacques | 21/03/2016

vous écrivez "au long court", ce qui ressemble a un jeu de mots.
je suggère "au long cours"..
cordialement jg

Solène Méric | 21/03/2016

... en effet, merci de votre "suggestion". Cordialement, Solène Méric

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !