Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

  • 21/06/21 | Lavaveix-les-mines (23) réhabilite ses bâtiments

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-mines en Creuse souhaite réhabiliter l’ancienne infirmerie afin d’en créer un logement locatif à destination de jeunes agriculteurs ou de nouveaux arrivants envisageant d’y développer une activité professionnelle agricole. Afin de proposer les meilleures conditions de logements possibles, la réhabilitation correspondra à des performances énergétiques et une haute qualité environnementale.

  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Quand l'Eurorégion se fête à Pampelune

01/04/2019 | Alain Rousset a participé au congrès qui réunissait Nouvelle Aquitaine, Euskadi et Navarre

Le congrès de l'Eurorégion à Pampelune

Conseiller régional et membre du bureau de l'Eurorégion depuis le mandat précédent d'Alain Rousset, et la mise en place d'un exécutif de ce groupe territorial, le Bayonnais Mathieu Bergé, -également titulaire du portefeuille de la coopération transfrontalière- était présent au congrès de l'Eurorégion qui s'est tenu à Pampelune. En Navarre, région qui préside depuis deux ans ce Groupement européen de coopération territoriale qui compte aussi l'Euskadi. Au menu, la mobilité, le plurilinguisme et l'économie.

Un congrès d'importance de l'Eurorégion s'est tenu à Pampelune en présence d'Alain Rousset, président de la Nouvelle Aquitaine d'Iñigo Urkullu, président du gouvernement d'Euskadi et Uxue Barkos, présidente de la Communauté forale de Navarre. Rappelons que l’Eurorégion a été créée sous la forme d’un Groupement européen de coopération territoriale (GECT) pour mettre en œuvre une stratégie territoriale entre trois régions transfrontalières dans une perspective européenne. Cette approche a été traduite dans le Plan stratégique de l’Eurorégion 2014-2020, articulé autour de quatre grandes priorités et d’une quarantaine d’actions et dont le déploiement structure la vie annuelle du GECT.
"En 2018, la stratégie a été actualisée pour tenir compte de la nouvelle donne territoriale issue de l’adhésion de la Communauté Forale de Navarre et de la réforme territoriale qui a affecté les régions françaises et conduit au regroupement des régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes", rappelle le Bayonnais Mathieu Bergé, qui fait partie du bureau et de la délégation qui s'est rendue en Navarre pour ce congrès. On vient d'assister à deux années de présidence très active de la Navarre avec un véritable engagement politique pour cet espace eurorégional, une vision partagée dans la volonté de construire des visions politiques de développement économique, de transports, du plurilinguisme et de protection de l'environnement".

Lors de la mise à jour du document stratégique, les orientations fondamentales ont été très largement confirmées par les nombreux acteurs associés à ce processus.
Le défi lancé à l’Eurorégion est bien de déployer ses actions à cette nouvelle échelle géographique : celle d’un territoire de près de 9 millions d’habitants pesant en superficie et en PIB près de 2% de l’Union Européenne. Il est à noter que l’Eurorégion a procédé,  également, à l’actualisation d’un autre document de référence, « l’Eurorégion en chiffres », un recueil de données statistiques qui situe cet espace au regard d’une série d’indicateurs européens.
Le rapport d’actualisation de la stratégie avait été adopté par l’Assemblée de l’Eurorégion, à Pampelune le 29 juin 2018, en présence notamment des trois président(e)s des autorités constitutives. Il est à noter que l’Eurorégion a géré de front, pour la première fois, trois projets européens tandis qu’elle a engagé un budget global de subvention d’un million d’euros. De nombreux dossier ont été examinés, de l'économie à la culture, en passant par les mobilités et le plurilinguisme. Focus sur ces deux éléments.

Transports transfrontaliers: un troisième rail à la frontière comme objectif

"On travaille dans deux directions, explique Mathieu Bergé. Ce que l'on appelle en transport, le soft et le hard. Le soft est tout ce qui est lié au titre de transport unique et à l'information voyageur notamment plurilingue. Dans ce cadre-là, on a déjà développé

Mathieu Bergé

des titres de transport uniques: TER, Eusko train (le Topo), bus transfrontaliers . On a mis en place en gare d'Hendaye de l'information voyageurs, multimodale et transfrontalière. Par exemple; en gare d'Hendaye, il y a un écran où apparaissent les trains mais aussi les bus transfrontaliers notamment grâce à une étude qui avait été mise en place, Transfert Muga. Et on a également financé un calculateur d'itinéraire transfrontalier surle web.  (transfertmuga.eu). Le client indique son point de départ à Bayonne et il obtient, le prix, les horaires et les arrêts des bus transfrontaliers."

"Le hard, poursuit Mathieu Bergé, c'est l'installation d'un troisième rail à la frontière. Les gens ne le savent pas toujours, mais l'écartement entre les réseaux ibérique et européens sont différents Ceci veut dire qu'à l'horizon 2021 potentiellement, les trains TER ou Cercanias les trains de banlieue de l'autre côté de la frontière pourront circuler des deux côtés de la frontière. Ainsi, pourra-t-on sérieusement envisager une désserte Dax-Saint Sebastien. Dans ce cadre-là, l'Eurorégion va présenter un projet de financement du Poctecfa pour lever toutes les barrières, juridiques, administratives et technologiques pour pouvoir exploiter cette desserte urbaine et transfrontalière. Ce projet trouvera d'autant plus facilement un avocat en la matière que Mathieu Bergé a un portefeuille auprès de la Région au sein de la Coopération transfrontalière. Cette dernière entité va au-delà de la Nouvelle Aquitaine car il y a en son sein le comité de travail des  Pyrénées qui gère le fonds européen de coopération transfrontalière, POCTEFA (Programme Opérationnel Espagne-Fance-Andorre) de coopération qui était doté de 180 millions d'euros pour la période 2014-2020. Deux délégations essentielles, soit dit en passant, que le président de Région Alain Rousset a tenu à laisser au conseiller régional bayonnais bien qu'il ait décidé, peu de temps après l'élection d'Eammanuel Macron, de quitter...le Parti socialiste.

Un projet politique plurilingue avec plusieurs partenariats

La langue constitue l’un des principaux obstacles à la cohésion et à la construction d’une citoyenneté eurorégionale. L’Eurorégion, territoire où cohabitent quatre langues différentes, encourage leur connaissance mutuelle. Cet axe sort renforcé par l’actualisation du Plan Stratégique Eurorégional et la conduite du projet EMPLEO qui a délivré un diagnostic linguistique mettant en évidence le faible degré de connaissance de la langue du voisin. La réunion de Pampelune a été aussi l'occasion de rappeler que dans la stratégie de l'Eurorégion, figure l'affirmation de développer un projet politique plurilingue.

"Avec un soutien, souligne Mathieu Bergé, aux langues propres du territoire, basque et occitan, mais aussi des politiques de développement de l'usage du français et castillan dans les zones en particilier non bascophones. Il y a un projet phare pour lequel on a eu un prix au niveau de la Commission européene qui s'appelle Eskola Futura,  du futur qui forme des enseignants bilingues basques français transfrontaliers avec des jeunes qui viennent d'Euskadi et Navarre qui vont se former de manière intensive au français à l'Université de Bordeaux comme ici on a des élèves du Pays basque nord qui vont se former avec la même intensité  au basque en Euskadi. Et qui vont se retrouver la deuxième année ensemble dans une promotion du Centre de formation des enseignants à Bordeaux et vont passer le concours pour devenir professeurs des écoles bilingues."

Imaginé en étroite concertation et mené en collaboration avec l’Office Public de la Langue Basque (OPLB) et l’Office Public de la Langue Occitane (OPLO), le projet est construit autour d’un partenariat fort avec quatre universités des deux côtés des Pyrénées : l’Université de Bordeaux et son École supérieure du Professorat et de l’Éducation d’Aquitaine (ESPE), l’Université Bordeaux-Montaigne et son Département d’Étude du Français Langue Étrangère (DEFLE), l’Université du Pays basque et l’Université publique de Navarre

Un appel à projets sportifs

 Dans ce domaine, l’Appel à projets a retenu plusieurs projets de mobilité et échanges entre jeunes étudiants de l’Eurorégion, ainsi qu’entre clubs sportifs du territoire. De même, un nouveau partenariat a été signé avec la Fédération Basque de Rugby (FVR), la Fédération Navarraise de Rugby (FNR) et le Comité Départemental de Rugby 64 (CD64) pour la mise en œuvre d’un nouveau cadre d’action transfrontalier pour le rugby basque par l’intégration structurelle de l’activité de rugby amateur pratiquée dans les trois territoires.

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo DR et F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
4051
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine  9 mars 2017 Politique | 21/06/2021

Régionales : Rousset en tête, EELV avance, le RN recule, droite et centre s'évitent... Demain quelles alliances ?

Photo d'illustration urne vote élection Politique | 21/06/2021

Départementales dans les Pyrénées-Atlantiques : entre abstention, prime aux sortants et progression d'EH Bai

Les conseillers départementaux de la Gironde dans l'hémicycle Politique | 21/06/2021

Départementales en Gironde : les sortants plébiscités, Jean-Luc Gleyze réélu au premier tour

Il faut un sursaut de participation dimanche prochain Politique | 21/06/2021

Départementales en Dordogne : la prime aux sortants

Le premier tour des élections départementales a eu lieu ce dimanche 20 juin 2021 Politique | 21/06/2021

Élections départementales dans la Vienne : la majorité départementale en ballottage favorable

Carte électorale Politique | 21/06/2021

Aucun candidat élu aux Départementales en Haute-Vienne, abstention record

Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine  9 mars 2017 Politique | 16/06/2021

Elections régionales: Quels candidats pour quelles compétences ?

La gauche espère conserver la majorité à l'assemblée départementales Politique | 15/06/2021

Départementales en Dordogne : la gauche espère conserver la majorité

Illustration urne Politique | 15/06/2021

Elections départementales en Charente : la droite mise sur ses têtes d'affiche

Les candidats rochelais issus du parti du maire Jean-François Fountaine, présenté le 29 avril Politique | 14/06/2021

Départementales en Charente-Maritime : on reprend (presque) les mêmes…

Le politologue Jean Petaux Politique | 14/06/2021

Départementales en Gironde: "Si instabilité il doit y avoir, elle sera plutôt à Bordeaux qu’en zone rurale" selon le politologue Jean Petaux

Jean-Jacques Lasserre, président du Département des Pyrénées-Atlantiques Politique | 11/06/2021

Pyrénées-Atlantiques : l'union droite-centre, déjà en route pour le second tour des Départementales ?

La salle du conseil du Conseil Départemental de la Haute-Vienne Politique | 11/06/2021

Elections départementales : Cinq listes se disputeront les suffrages des haut-viennois

Présentation du nouveau site internet de Limoges Métropole Politique | 03/06/2021

Limoges Métropole se dote d'un nouveau site Internet

Le collectif Pour que vivent nos langues est vent debout contre le Conseil Constitutionnel et compte manifester Politique | 28/05/2021

Loi Molac : des associations demandent la révision de la Constitution