Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

12/04/19 : Pierre Camani, président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne depuis 2008, a annoncé aujourd'hui sa démission aux membres de la majorité départementale. Démission qui sera effective à la fin du mois.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

10/04/19 : Le Comité Régional de Vigilance Ferroviaire appelle "celles et ceux qui refusent, que l'avenir du ferroviaire se fasse sous le seul prisme de l’austérité budgétaire", à manifester le vendredi 12 avril à 10h30 devant la Gare Saint-Jean à Bordeaux.

03/04/19 : La Rochelle : l'association de l'organisation du Grand Pavois vient de dévoiler son invité d'honneur 2019. Ce sera L'Andhra Pradesh, une région de l'Inde. 250 nouveautés sont attendues pour cette 47e édition, qui se tiendra du 18 au 23 septembre.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/04/19 | Béarn : une plateforme pour travailler les maths !

    Lire

    "Les Maths en Tongs" est une plateforme pédagogique existant depuis 2016. Son créateur, le Palois Steven Diot est Docteur en Mathématiques Appliquées et a déjà accompagné plusieurs lycéens en maths. "Les Maths en Tongs" propose des ressources gratuites et des programmes complets pour des élèves de la troisième à la terminale. Steven Diot prône une méthode de travail plus détendue que la simple pratique à coups de longs exercices, en s'appuyant plutôt sur des bases solides.

  • 18/04/19 | Une campagne de financement participatif pour la future centrale solaire de Nersac

    Lire

    Initié par la commune de Nersac (16), le projet à pour objectif de revaloriser l'ancienne carrière d'argile en y développant une production d'énergie verte. La centrale solaire pourra produire chaque année l'équivalent de la consommation électrique de 4500 foyers soit 7 % de la population du Grand Angoulême. La campagne qui a pour but de collecter 104 900 € est ouverte aux habitants de Charente et des départements voisins.

  • 18/04/19 | Europe : les lanceurs d'alerte enfin protégés !

    Lire

    Une victoire de poids pour la députée européenne Virginie Rozière. Ce mardi 16 avril, le Parlement Européen a adopté définitivement le "Rapport Rozière", visant à protéger les lanceurs d'alerte dans chaque pays-membre. La radicale de gauche se réjouit : " Il y a trois ans de cela, on nous expliquait qu'il était juridiquement impossible d'adopter une telle directive. Et c'est chose faite aujourd'hui". Cette annonce intervient deux jours après l'arrestation de Julian Assange à Londres.

  • 18/04/19 | Vigilance sur les routes de Dordogne lors du week end pascal

    Lire

    Le week-end de Pâques et les vacances de printemps, génèrent des flux de circulations importants. Le préfet a demandé aux services de la Police nationale et de la Gendarmerie d’intensifier les contrôles routiers pour veiller au respect des règles de sécurité sur les axes routiers. Ces opérations visent à prévenir et à sanctionner tous les comportements dangereux, les excès de vitesses ainsi que les conduites addictives. Les automobilistes sont appelés à la plus grande vigilance.

  • 17/04/19 | La première calèche labellisée Tourisme et Handicap française débarque en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Vendredi 12 avril, la voiture hippomobile était présentée au Pôle-Nature de l'Asinerie du Baudet du Poitou. Le département de la Charente-Maritime a mis en place une promenade en attelage pour les personnes à mobilité réduite et/ou en situation de handicap afin de proposer une sortie sécurisée et de favoriser l'accessibilité des Pôles-Natures. Le véhicule adapté et modulable permet de développer une nouvelle offre touristique sur le site de l'Asinerie et de pouvoir proposer cette activité à tous.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Quand l'Eurorégion se fête à Pampelune

01/04/2019 | Alain Rousset a participé au congrès qui réunissait Nouvelle Aquitaine, Euskadi et Navarre

Le congrès de l'Eurorégion à Pampelune

Conseiller régional et membre du bureau de l'Eurorégion depuis le mandat précédent d'Alain Rousset, et la mise en place d'un exécutif de ce groupe territorial, le Bayonnais Mathieu Bergé, -également titulaire du portefeuille de la coopération transfrontalière- était présent au congrès de l'Eurorégion qui s'est tenu à Pampelune. En Navarre, région qui préside depuis deux ans ce Groupement européen de coopération territoriale qui compte aussi l'Euskadi. Au menu, la mobilité, le plurilinguisme et l'économie.

Un congrès d'importance de l'Eurorégion s'est tenu à Pampelune en présence d'Alain Rousset, président de la Nouvelle Aquitaine d'Iñigo Urkullu, président du gouvernement d'Euskadi et Uxue Barkos, présidente de la Communauté forale de Navarre. Rappelons que l’Eurorégion a été créée sous la forme d’un Groupement européen de coopération territoriale (GECT) pour mettre en œuvre une stratégie territoriale entre trois régions transfrontalières dans une perspective européenne. Cette approche a été traduite dans le Plan stratégique de l’Eurorégion 2014-2020, articulé autour de quatre grandes priorités et d’une quarantaine d’actions et dont le déploiement structure la vie annuelle du GECT.
"En 2018, la stratégie a été actualisée pour tenir compte de la nouvelle donne territoriale issue de l’adhésion de la Communauté Forale de Navarre et de la réforme territoriale qui a affecté les régions françaises et conduit au regroupement des régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes", rappelle le Bayonnais Mathieu Bergé, qui fait partie du bureau et de la délégation qui s'est rendue en Navarre pour ce congrès. On vient d'assister à deux années de présidence très active de la Navarre avec un véritable engagement politique pour cet espace eurorégional, une vision partagée dans la volonté de construire des visions politiques de développement économique, de transports, du plurilinguisme et de protection de l'environnement".

Lors de la mise à jour du document stratégique, les orientations fondamentales ont été très largement confirmées par les nombreux acteurs associés à ce processus.
Le défi lancé à l’Eurorégion est bien de déployer ses actions à cette nouvelle échelle géographique : celle d’un territoire de près de 9 millions d’habitants pesant en superficie et en PIB près de 2% de l’Union Européenne. Il est à noter que l’Eurorégion a procédé,  également, à l’actualisation d’un autre document de référence, « l’Eurorégion en chiffres », un recueil de données statistiques qui situe cet espace au regard d’une série d’indicateurs européens.
Le rapport d’actualisation de la stratégie avait été adopté par l’Assemblée de l’Eurorégion, à Pampelune le 29 juin 2018, en présence notamment des trois président(e)s des autorités constitutives. Il est à noter que l’Eurorégion a géré de front, pour la première fois, trois projets européens tandis qu’elle a engagé un budget global de subvention d’un million d’euros. De nombreux dossier ont été examinés, de l'économie à la culture, en passant par les mobilités et le plurilinguisme. Focus sur ces deux éléments.

Transports transfrontaliers: un troisième rail à la frontière comme objectif

"On travaille dans deux directions, explique Mathieu Bergé. Ce que l'on appelle en transport, le soft et le hard. Le soft est tout ce qui est lié au titre de transport unique et à l'information voyageur notamment plurilingue. Dans ce cadre-là, on a déjà développé

Mathieu Bergé

des titres de transport uniques: TER, Eusko train (le Topo), bus transfrontaliers . On a mis en place en gare d'Hendaye de l'information voyageurs, multimodale et transfrontalière. Par exemple; en gare d'Hendaye, il y a un écran où apparaissent les trains mais aussi les bus transfrontaliers notamment grâce à une étude qui avait été mise en place, Transfert Muga. Et on a également financé un calculateur d'itinéraire transfrontalier surle web.  (transfertmuga.eu). Le client indique son point de départ à Bayonne et il obtient, le prix, les horaires et les arrêts des bus transfrontaliers."

"Le hard, poursuit Mathieu Bergé, c'est l'installation d'un troisième rail à la frontière. Les gens ne le savent pas toujours, mais l'écartement entre les réseaux ibérique et européens sont différents Ceci veut dire qu'à l'horizon 2021 potentiellement, les trains TER ou Cercanias les trains de banlieue de l'autre côté de la frontière pourront circuler des deux côtés de la frontière. Ainsi, pourra-t-on sérieusement envisager une désserte Dax-Saint Sebastien. Dans ce cadre-là, l'Eurorégion va présenter un projet de financement du Poctecfa pour lever toutes les barrières, juridiques, administratives et technologiques pour pouvoir exploiter cette desserte urbaine et transfrontalière. Ce projet trouvera d'autant plus facilement un avocat en la matière que Mathieu Bergé a un portefeuille auprès de la Région au sein de la Coopération transfrontalière. Cette dernière entité va au-delà de la Nouvelle Aquitaine car il y a en son sein le comité de travail des  Pyrénées qui gère le fonds européen de coopération transfrontalière, POCTEFA (Programme Opérationnel Espagne-Fance-Andorre) de coopération qui était doté de 180 millions d'euros pour la période 2014-2020. Deux délégations essentielles, soit dit en passant, que le président de Région Alain Rousset a tenu à laisser au conseiller régional bayonnais bien qu'il ait décidé, peu de temps après l'élection d'Eammanuel Macron, de quitter...le Parti socialiste.

Un projet politique plurilingue avec plusieurs partenariats

La langue constitue l’un des principaux obstacles à la cohésion et à la construction d’une citoyenneté eurorégionale. L’Eurorégion, territoire où cohabitent quatre langues différentes, encourage leur connaissance mutuelle. Cet axe sort renforcé par l’actualisation du Plan Stratégique Eurorégional et la conduite du projet EMPLEO qui a délivré un diagnostic linguistique mettant en évidence le faible degré de connaissance de la langue du voisin. La réunion de Pampelune a été aussi l'occasion de rappeler que dans la stratégie de l'Eurorégion, figure l'affirmation de développer un projet politique plurilingue.

"Avec un soutien, souligne Mathieu Bergé, aux langues propres du territoire, basque et occitan, mais aussi des politiques de développement de l'usage du français et castillan dans les zones en particilier non bascophones. Il y a un projet phare pour lequel on a eu un prix au niveau de la Commission européene qui s'appelle Eskola Futura,  du futur qui forme des enseignants bilingues basques français transfrontaliers avec des jeunes qui viennent d'Euskadi et Navarre qui vont se former de manière intensive au français à l'Université de Bordeaux comme ici on a des élèves du Pays basque nord qui vont se former avec la même intensité  au basque en Euskadi. Et qui vont se retrouver la deuxième année ensemble dans une promotion du Centre de formation des enseignants à Bordeaux et vont passer le concours pour devenir professeurs des écoles bilingues."

Imaginé en étroite concertation et mené en collaboration avec l’Office Public de la Langue Basque (OPLB) et l’Office Public de la Langue Occitane (OPLO), le projet est construit autour d’un partenariat fort avec quatre universités des deux côtés des Pyrénées : l’Université de Bordeaux et son École supérieure du Professorat et de l’Éducation d’Aquitaine (ESPE), l’Université Bordeaux-Montaigne et son Département d’Étude du Français Langue Étrangère (DEFLE), l’Université du Pays basque et l’Université publique de Navarre

Un appel à projets sportifs

 Dans ce domaine, l’Appel à projets a retenu plusieurs projets de mobilité et échanges entre jeunes étudiants de l’Eurorégion, ainsi qu’entre clubs sportifs du territoire. De même, un nouveau partenariat a été signé avec la Fédération Basque de Rugby (FVR), la Fédération Navarraise de Rugby (FNR) et le Comité Départemental de Rugby 64 (CD64) pour la mise en œuvre d’un nouveau cadre d’action transfrontalier pour le rugby basque par l’intégration structurelle de l’activité de rugby amateur pratiquée dans les trois territoires.

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo DR et F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1668
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !