aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | L'exemple du Scot de Haute-Gironde: une aventure collective au service du territoire

28/04/2013 | Le Syndicat mixte du Scot de Haute-Gironde, présidé par Bernard Bournazeau a tenu ce 25 avril à Reignac, une réunion de sensibilisation sur les enjeux du futur Scot

Un des ateliers de travail mis en place pour préparer le lancement du Scot de Haute Gironde

La Haute-Gironde prépare le lancement d'un Schéma de Cohérence Territoriale couvrant le périmètre de quatre de ses communautés de communes: la CDC de l'Estuaire, de Blaye, de Bourg et de Saint-Savin. Objectif de ce document d'urbanisme: définir les grandes orientations et ambitions du territoire d'ici à 20 ans. En bref, tracer les lignes de ce que sera la Haute-Gironde de demain, son développement économique, agricole ou touristique mais aussi son cadre de vie, son environnement,etc... Autant dire une grande aventure collective à laquelle seule la CdC du Cubzacais ne participe pas, puisque déjà lancée dans une telle démarche depuis plusieurs années.

Comme le rappelle Sébastien Rouaud, Directeur du Syndicat mixte du Scot de Haute Gironde qui porte cette démarche, le Scot, «c'est un document de planification et d'aménagement du territoire sur une vision à 20 ans et qui a une échelle plus large que les plans locaux d'urbanisme, cartes communales ou encore zone d'activité concertée». En d'autres termes, le Scot est la partition sur laquelle viendront ensuite s'accorder la plupart des documents d'urbanisme élaborés sur le territoire de la Haute-Gironde. Autant dire un document d'importance qu'il faut «préparer avec soin et en impliquant dès le départ les acteurs du territoire, élus et associations, pour qu'ils puissent s'approprier le futur SCOT», souligne Bernard Bournazeau, Président du syndicat mixte.

Informations et toile de fondsEt, en effet, la Haute Gironde, n'en est qu'au tout début de la démarche. Après avoir fait une première réunion d'information à laquelle étaient invités tous les élus et représentants d'association des 4 cantons concernés, le syndicat mixte a organisé ce jeudi 26 avril une nouvelle réunion à taille un peu plus réduite. «La première réunion du 28 mars dernier avait vraiment vocation à informer sur la forme, la procédure, les enjeux d'un scot, la portée du document. Cette deuxième rencontre, seulement ouverte aux associations et élus du syndicat mixte, a pour but de donner la toile de fond au Scot, en abordant les grands enjeux du territoire qui seront pris en compte dans le Scot», explique le Président.
Coté calendrier, le syndicat mixte se donne en effet 5 à 6 mois pour élaborer la commande publique qui permettra de choisir le bureau d'étude en charge de l'élaboration des pistes et scenarii possibles pour le territoire. Des hypothèses et propositions que les élus arbitreront et se réapproprieront par la suite pour aboutir au document final. Une démarche que Bernard Bournazeau espère voir accomplie dans sa totalité dans un délai de 3 ans maximum, «afin que les gens impliqués dès cette phase de préparation, ne se sentent pas déconnectés du document final.» Car en effet, dans cette réunion du 26 avril, l'implication était grande. Venus en nombre (une soixantaine de présents), les participants ont travaillé en atelier pour une implication maximum dans le but de "libérer la parole sur ce qu'ils souhaitent ou pas sur leur territoire".

Des ateliers très participatifs et dynamiquesSi cette réunion, n'avait pas de conséquences décisionnelles directes sur le futur document d'urbanisme, elle a été l'occasion pour les élus et acteurs concernés, de toucher du doigt les questions qui seront prises en compte par le Scot, tout en traçant déjà quelques grandes lignes d'accords ou de désaccords sur les thèmes en question. A travers ces ateliers très participatifs et dynamiques, ont été par exemple abordés ce qui fait l'identité du territoire, son caractère rural, ses marqueurs environnementaux ou patrimoniaux forts, ses risques à gérer, son habitat, le foncier, la venue de nouveaux habitants,la place de l'agriculture, la mobilité, les emplois, les services à la population, ou encore les relations avec les territoires voisins... Une entrée en matière qui a visiblement satisfait l'ensemble des participants tant sur les thèmes abordés que sur la qualité de leurs échanges.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
454
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !