aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/04/17 : Charente-Maritime : le chômage a augmenté de +0,3% en 12 mois, portant à 56 550 le nombre de demandeurs d'emploi. L'augmentation est plus importante du côté des demandeurs en catégorie A (aucune activité) avec +1,4% entre février et mars.

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/04/17 | Nouvelle Aquitaine: Le chômage repart à la hausse

    Lire

    Fin mars en Nouvelle-Aquitaine, il y avait 299 700 demandeurs tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) augmentation de 2,2% sur un mois (4870 personnes) et de 1,7% sur 3 mois. France ( +1,2% sur 3 mois de +1,3% sur 1 mois). En un an l'évolution régionale est de - 0,8%; elle est de -0,9% au niveau national. Pôle emploi note qu'entre fin février et fin mars 2017, le nombre de demandeurs qui ont basculé des catégories B et C vers la catégorie A est inhabituellement élevé, ce qui contribue à la hausse du nombre de demandeurs d’emploi dans cette dernière catégorie

  • 26/04/17 | Brigitte Allain, députée EELV du Bergeracois votera Macron

    Lire

    Députée du Bergeracois, je voterai sans hésitation pour Emmanuel Macron au 2e tour des présidentielles et mettrai tout en œuvre pour faire barrage au Front national, dont le projet, source de division, de peur, de racisme et de xénophobie est une menace pour notre pays. Ce vote ne représente pas une adhésion au projet porté par le candidat Macron (...) J'attends d'Emmanuel Macron qu'il prenne en compte, avec humilité, les millions d'électeurs qui ne se reconnaissent pas dans son projet.

  • 24/04/17 | Gironde: un millier d'hectares pourraient être affectés par le gel

    Lire

    Ce chiffre a été évoqué avec les précautions d'usage lors de l'assemblée générale du CIVB ce lundi à Bordeaux. Le gel a en tout cas touché à des degrés divers le bas sauternais, des secteurs du Blayais et de l'entre deux mers et particulièrement dans la nuit du 20 avril. Une certaine inquiétude persiste puisque des températures très basses sont attendues ce milieu et cette fin de semaine alors que la vigne sous l'effet des fortes chaleurs de ce mois d'avril a accéléré son débourrement.

  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | L'innovation au coeur de la rentrée d'Alain Rousset

14/09/2016 | Ce mardi 13 septembre a marqué la rentrée médiatique d'Alain Rousset à Bordeaux. L'occasion pour lui d'annoncer la validation du nom «Nouvelle-Aquitaine» par le Conseil d'Etat.

Alain Rousset lors de sa rentrée médiatique septembre 2016

Avant de se présenter ce mardi devant la presse de l'ex-région aquitaine, le Président de la nouvelle et désormais définitive « Nouvelle-Aquitaine », s'est prêté à l'exercice de la rentrée médiatique à Limoges et à Poitiers. Une troisième rentrée en quelque sorte ce mardi pour évoquer au trois coins du grand territoire les dossiers régionaux qui animeront l'année à venir. Aménagement du territoire, développement économique et industriel, université, innovation, ou encore formation au programme... Et un brin de fierté quant au succès de la ligne Oloron-Bedous, ré-ouverte en juin dernier.

Maintenant que le nom de la région est définitivement validé, ne reste plus qu'à trouver le logo (« le blason » semble préférer Alain Rousset) qui lui conviendra le mieux. Pour ce faire un appel à propositions est désormais lancé. Quant au choix définitif, il ne devrait sans doute pas intervenir avant 6 mois, « ne pas confondre vitesse et précipitation », avertit le Président. Toujours est-il qu'au delà de ces considérations de forme, sur le fond, « la création de la nouvelle région se passe bien », assure-t-il. Les heurts initiaux liés aux questions budgétaires de l'ex Poitou-Charentes sembleraient donc oubliés...

Au sommaire des nombreux dossiers abordés par Alain Rousset, la mise en place d'une nouvelle politique de contractualisation avec les territoires, fait partie « des enjeux majeurs de la Grande région ». Une nouvelle politique basée sur « la discrimination selon que le territoire est en déprise », et « la volonté systématique de soutien au développement économique », dont l'animation sera confiée à une DATAR régionale en liaison directe avec ces territoires. Autre grand projet de cette rentrée, la finalisation du Schéma Régional de Développement Economique d'Innovation et d'Internationalisation qui place l'innovation et le dispositif « Usine du futur » comme priorité stratégique de la Nouvelle Aquitaine, dans la suite des orientations d'ores et déjà choisies dans l'ancienne Aquitaine....

Vers une conférence universitaire de la grande région ? Au nombre des projets mêlant industrie et innovation, Alain Rousset a également rappelé son projet de développement d'une filière industrielle sur le stockage électrochimique d'énergie d'envergure européenne. Un projet partagé en premier lieu avec Hydro-Québec, dont une filiale est installée à Pau, et le Commissariat à l'Energie Atomique et aux énergies alternatives, dont une composante, le CEA Tech Aquitaine, inaugurait justement ce 13 septembre, avec la complicité de la Région, trois nouvelles plate-formes technologique à Pessac. Au delà de ce projet, une idée partagée entre la région et plusieurs grands industriels de la région (Arkema, Serma Technologie, Saft, Total...), fait son chemin concernant la création d'un « Institut des batteries ». Objectif : fédérer les laboratoires de recherches de ces acteurs et des universités autour de cette thématique.

Sur l'université, Alain Rousset souhaite la création d'une Conférence Universitaire de la grande région pour permettre notamment de « co-élaborer la stratégie de recherche au niveau régional ». Pour autant, l'exercice s'avère délicat, puisque si la Rochelle est prête à rejoindre les Universités de Pau et Bordeaux qui font partie de la même Communauté d'Universités, Limoges et Poitiers ne semblent, quant à elles, pas prêtes à quitter leur Communauté d'Universités qui regroupe également celles de Tours et d'Orléans... Concernant la recherche, s'il a annoncé que le budget régional serait augmenté en 2017, il n'a pu donner aucun chiffre...
Un chiffre a par contre été annoncé en matière de formation professionnelle: en 2016, 26 777 parcours de formation supplémentaires sont mis en œuvre à destination des demandeurs d'emplois de Nouvelle-Aquitaine.

« Passer d'une agriculture de compensation à une agriculture d'innovation »Alain Rousset a également eu quelques mots à l'attention de la profession agricole, faisant part de sa « préoccupation pour l'agriculture qui avec la sécheresse traverse une période difficile » avant d'ajouter « comprendre les agriculteurs qui manifestent contre Lactalis, il faut une meilleure maîtrise des circuits de production ». Selon lui, mais admettant qu'il n'a pas toutes les réponses, l'enjeu est de « parvenir à passer d'une agriculture de compensation à une agriculture d'innovation », et de citer par exemple : la création d'une chaire universitaire à Limoges sur les nouveaux modèles agricoles, la poursuite des recherches avec l'INRA, ou encore le développement avec les agriculteurs d'une valorisation énergétique des fermes...
Petite fierté de rentrée, Alain Rousset, a tenu à souligner auprès des journalistes « le succès incroyable de la ligne Oloron-Bedous, qui a entraîné sur certains jours la nécessité de doubler le matériel roulant! ». Une satisfaction plus qu'encourageante pour lui pour poursuivre ce projet ferroviaire jusqu'à Canfranc. Afin de démontrer leur détermination, une rencontre euro-régionale entre Nouvelle-Aquitaine et Aragon est prévue le 21 septembre sur ce thème. Puis, le 18 octobre prochain, Alain Rousset et Javier Lamban, Président du Gouvernement d'Aragon, iront plaider leur cause à Bruxelles.

Par ailleurs, interrogé sur la recherche de nouvelles ressources pour les Régions, et au regard de la proposition du Gouvernement de la création d'une taxe spéciale d'équipement, il s'est dit pour sa part, et sans surprise, davantage favorable à des vignettes carbone pour les camions de transit. Un sujet qui fait l'objet d'une réunion ce mercredi à l'Association des Régions de France. La rencontre « s'annonce chaude » pronostique le Président de la Nouvelle-Aquitaine.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3286
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !