Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/18 : La Rochelle : la Ville et la Chambre d'Agriculture organisent un marché fermier d'automne, le 27 octobre de 10h à 19h place de Verdun. Thématique : la citrouille, avec des ateliers confections de citrouilles d'Halloween pour les enfants de 14 à 17h.

22/10/18 : La Charente-Maritime lance son premier forum des emplois saisonniers ostréicoles mardi 30 octobre de 14h à 18h au foyer culturel de La Tremblade. Pole emploi propose aussi le 25 à 10h un atelier découverte des métiers ostreicoles (sur inscription).

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/10/18 | Le Plan Végétal Environnement est là !

    Lire

    Pour aider les agriculteurs à investir dans du matériel ou dans l’aménagement de leur exploitation, la Région Nouvelle-Aquitaine, les agences de l’eau Adour-Garonne et Loire-Bretagne, le FEADER, l’État et les collectivités territoriales lancent un nouvel appel à projets jusqu’au 31 mars 2019. Il permet de répondre à la réduction des pollutions et à l’optimisation de la consommation d’intrants ; à la réduction de l’érosion des sols ou à la réduction des prélèvements de la ressource en eau. Modalités et formulaire de réponse

  • 22/10/18 | Charente-Maritime : un nouveau sous-préfet pour le bassin de Jonzac

    Lire

    Jérôme Aymard, le nouveau sous-préfet de Jonzac, prend officiellement ses fonctions ce 22 octobre lors d'une cérémonie de commémoration aux Morts à Jonzac. C'est son premier poste en tant que sous-préfet, après avoir été chef de différents services de sous-préfectures dans la Loire et dans le Morbihan, où il était dernièrement DRH à la Préfecture.

  • 22/10/18 | Le retour des marchés au gras à partir du 3 novembre à Périgueux

    Lire

    La saison des marchés au gras et aux truffes a lieu du samedi 3 novembre au 16 mars 2019. Les mercredis et samedis matin, les producteurs locaux vendront leurs produits frais issus de l’élevage de canards et d’oies. La place Saint-Louis, accueillera une trentaine de producteurs de Dordogne venus faire découvrir, déguster et vendre des produits de haute qualité. Quatre marchés primés seront organisés, les 17 novembre, 15 décembre, 12 janvier et 16 février. Les marchés aux truffes débutent le 8 décembre.

  • 22/10/18 | Premières pistes pour la loi mobilité

    Lire

    Le projet de loi d'orientation des mobilités, qui doit être présenté en novembre, a détaillé son contenu ce lundi. On y découvre notamment la fin programmée des péages d'autoroute, remplacés par un système de capteur censé détecter une vignette, un badge ou la plaque d'immatriculation des conducteurs. Concernant le co-voiturage, un système de tarif dégressif est à l'étude. Enfin, l'indemnité transports et le forfait mobilité (pour les personnes se rendant au travail à vélo ou en co-voiturage) pourraient désormais bénéficier de 400 euros par an.

  • 22/10/18 | Vers un TGV Bordeaux-Londres ?

    Lire

    SNCF Réseau, Lisea, Eurotunnel et HS1 (la LGV britannique) viennent de signer un accord pour lancer une étude de faisabilité sur une liaison ferroviaire entre Bordeaux et Londres. Elle passerait par la ligne Bordeaux-Lille et permettrait de relier Londres en cinq heures. Pour l'instant, les discussions tablent sur un aller-retour par semaine. Avant une potentielle mise en service (qui pourrait intervenir en 2021 ou 2022), la Gare St Jean devra s'équiper d'un terminal international permettant de vérifier les passeports. Les résultats de l'étude de faisabilité ne sont pas attendus avant plusieurs mois.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | L'UMP de Dordogne au complet autour de François Fillon

15/11/2012 | L'ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy était à Périgueux dans le cadre de la campagne à la présidence de l'UMP.

François Fillon à Périgueux

A trois jours du vote pour désigner celui qui de François Fillon ou de Jean-François Copé, sera le nouveau président de l'UMP, l'ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy était à Périgueux ce jeudi midi. Plus de 400 militants et sympathisants ont assisté à la réunion publique de François Fillon. Ce dernier accueilli par tous les responsables départementaux de l'UMP a reçu le soutien d'Yves Guéna, figure emblématique du Gaullisme.

François Fillon assis aux côtés d'Yves Guéna, l'image peut paraître symbolique. Figure emblématique du gaullisme, ancien secrétaire général du RPR, l'ancien maire de Périgueux a apporté son soutien à François Fillon, dans sa conquête de la présidence de l'UMP. "C'est l'homme qu'il nous faut, l'homme de la reconquête".

Arrivé peu après 13 heures, l'ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy a été accueilli sous un tonnerre d'applaudissements. La petite salle de Lux, propriété de l'évéché, était pleine à craquer. Pas moins de quatre cents militants et sympathisants avaient fait le déplacement . Du côté des responsables départementaux du parti et des élus locaux de l'UMP, l'équipe était au grand complet. François Fillon a été accueilli par Jérôme Peyrat, le président départemental de l'UMP, son secrétaire général Patrice Favard, les conseillers généraux Dominique Mortemousque, Dominique Bousquet, et Thierry Boidé. Patrick Ollier, ancien ministre et originaire de Saint -Germain des Près, était là également et a salué l'homme courageux, de conviction et d'action qui n'a jamais reculé."

Un François Fillon très combatif

Chez François Fillon, on a pu observer un changement de style. Ses propos se sont aussi "droitiisés", peut être pour convaincre une partie des adhérents de l'UMP, de lui accorder sa confiance. Ses détracteurs le considèrent souvent comme un homme mou. Jeudi après midi, les militants de l'UMP ont pu se rendre compte d'un François  Fillon très combatif dans ses propos. Pendant près de 90 minutes, l'ancien premier ministre s'est lancé dans une longue diatribe contre les socialistes et François Hollande, reprochant au chef de l'Etat de faire renaître les blessures de notre histoire avec les exactions commises pendant la Guerre d'Algérie ou encore pendant la période sombre de l'Occupation. Il s'est montré fortement conservateur sur des sujets de sociétés tels que le mariage des homosexuels, ou l'adoption d'enfants par des couples de même sexe, sur le vote des étrangers non communautaires aux élections locales, ou encore l'école souhaitant par exemple un retour à l'autorité. Il a très violemment critiqué les options économiques prises par le gouvernement socialiste, pronant  l'abrogation des 35 heures et le retour du " travailler plus, pour produire plus." Il privilégie des négociations sur le temps de travail entreprise par entreprise, dans la limite du temps de travail européen, soit 45 heures.  

Au sein du premier parti de l'opposition, après la création de la nouvelle UDI (centriste) François Fillon se pose en rassembleur avec l'espoir de reconquérir les territoires perdus lors des prochaines échéances électorales. Les adhérents de l'UMP se prononceront dimanche. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
720
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Yannick | 25/11/2012

Il est venu, il a vu..... A t'il vaincu ??? A quand le re-comptage des voix ? A. Juppé deviendra t'il le sauveur ? Vous le saurez très prochainement dans le retour de la vengeance de la droite ....

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !