Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | L'un des grands projets du mandat Bayrou : Pau choisit ses futures halles

17/01/2015 | Le projet architectural des futures halles de Pau a été adopté. C’est l’un des dossiers majeurs de la nouvelle équipe municipale

Les futures halles à gauche, et la nouvelle tour du complexe de la République à droite

François Bayrou n’aime pas perdre de temps. Le maire de Pau vient de présenter le projet qui a été retenu pour l'aménagement des halles. Cet équipement situé au cœur de la cité constitue l’un des chantiers majeurs lancés par la nouvelle équipe municipale. Les travaux coûteront entre 18 et 20 millions d’euros. Ils sont destinés à accroître l’attractivité d’un centre-ville concurrencé par les grandes surfaces implantées en périphérie de l’agglomération paloise. L'ensemble exprimera "ce que Pau veut être : attrayante et belle ».

Le  choix des élus s'est porté sur le cabinet parisien Ameller, Dubois & associés, sélectionné parmi 97 candidats dont certains ont une stature européenne . Cette équipe de professionnels est notamment intervenue sur l’université de Nanterre, la maison de culture de Bourges et le CHU de Reims. Epuré, aéré et lumineux, le projet qu’elle a conçu  garde sa vocation civique à l’imposante tour du complexe de la République.

Celle-ci reste consacrée aux associations (qui descendront de quelques étages pour des raisons techniques), ainsi qu' à la mission locale et aux salles de réunions. Par contre, grâce à des coques en acier et des matériaux composites,  elle changera totalement d’allure, à l’image de ce qui a été fait pour le siège d’Euralis, à Lescar. Qui plus est, la tour permettra d’offrir une « vue à couper le souffle » sur la ville et les Pyrénées, indique François Bayrou.

Une terrasse aménagée

L'intérieur des halles, à partir de la mezzanine

 L'accès sur la terrasse par l'escalier monumental

 Le bâtiment voisin, occupé par les étaliers et les producteurs, va lui aussi connaître une nouvelle répartition de l’espace, en étant en particulier doté d’une mezzanine et d’un escalier roulant. Cerise sur le gâteau, il verra sa toiture  être transformée en terrasse, en partie couverte. Cette "place haute" sera accessible de l’intérieur mais aussi par un escalier monumental extérieur. Cela, afin de constituer un lieu qui soit à la fois dédié au commerce, à la détente et à la vie publique.

De quoi dynamiser tout le quartier, estime François Bayrou, qui ne perd pas non plus de vue l’aménagement du secteur tout proche du Foirail, auquel va s’atteler la municipalité.

L'ensemble des halles et de la tour, un élément phare au coeur de la cité

 

Comme cela avait été annoncé pendant la campagne des municipales, un principe sera respecté : « Le commerce continuera pendant les travaux ». Une concertation doit par ailleurs être menée avec les commerçants pour savoir comment les emplacements seront répartis.

Le début des travaux est prévu pour 2016, et la livraison pour la fin 2017 ou le début 2018. « Ce projet remplit pleinement nos attentes » assure le maire. « C’est encore mieux que ce que l’on avait en tête ».

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Ameller Dubois & associés

Partager sur Facebook
Vu par vous
3738
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
OGOMES | 02/03/2016

Super le projet. J'adore la modernisation apporté à ce quartier et à Pau par la même occasion, il y en avait bien besoin ! Félicitations.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !