aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | La Base navale d'Anglet...touchée, coulée!

16/10/2014 | Pour raisons d'économie, le ministre des Armées a annoncé la fermeture de la Base en bordure d'Adour. Au grand dam des élus. L"Etat conservera le site pour les douanes et la gendarmerie maritime

escales marines

Gros temps hier à Anglet, dès l'annonce de la fermeture de la Base navale qui s'est répandue dans l'agglomération, dès la veille au soir à la faveur d'une avarie...de communication. La Base navale en bord d'Adour, depuis plus de 30 ans faisait partie du paysage local, s'associait à toutes les manifestations patriotiques, organisait des stages avec les jeunes recrues et était aussi un incontournable intermédiaire pour faire admirer dans le port de Bayonne les navires les plus prestigieux.Les élus sont colère, l'Etat modère: les implantations de l'Armée de terre du département n'ont pas été atteintes.

Le maire de Bayonne et président de l'agglomération Adour-Côte basque Jean-René Etchegaray ne décolérait pas hier soir: "On nous prend vraiment pour des petits. On savait déjà qu'on pesait peu on se fiche complètement du territoire dans lequel nous vivons". Alors que mardi soir la radio France bleu Pays basque, puis la chaîne de télévison France 3 Euskal Herri divulguait la fermeture programmée de la base navale de la Marine nationale, l'élu recevait un coup de téléphone du chef de cabinet de Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense nationale pour l informer, avant que ce plan soit divulgué officiellement: dans le cadre des économies de budget de la Défense nationale la base navale d'Anglet allait disparaître. 

Dur à avaler aussi pour Claude Olive, le maire d'Anglet, territorialement parlant concerné aussi par cette décision. C'est lui qui a transmis le numéro du portable du président de l'agglo. Branle-bas de combat dans la Ville aux sept clochers: le maire se fend d'un communiqué en annonçant le départ de 70 militaires plus 13 civils. Comme dans certaines catastrophes annoncées , ces chiffres seront revus à la baisse quelques heures plus tard...par la préfecture et enterinées par le commandant de la Base navale. De 70 militaires et 13 civils, ces chiffres seront revus à la baisse: 48 militaires et 8 civils.

"Je déplore la disparition de la présence militaire à Anglet, peut-on lire. Elle existait depuis plus de trente ans avec la création de cette base en 1983 et la présence dans le même temps de deux patrouilleurs (NDLR. "Athos et Aramis"). Elle avait pris la relève de la station navale de la Bidassoa à Hendaye avec la mission principale et essentielle d'assurer la surveillance de la zone de tir du Centre d'essais des Landes au large de Biscarrosse. Je ressents de la tristesse à cet égard car un lien fort s'était créé entre cette unité de la Marine nationale et la ville et au delà avec l'ensemble de l'agglomération ainsi qu'avec le port de Bayonne. On ne peut que regretter le départ des navires et de leurs équipages du paysage du port. Anglet possède une importante façade maritime et toute diminution d'activité  dans ce domaine est forcément dommageable. Surtout sur le plan humain, je pense aux familles qui vont s'éloigner de nous. La base gère également les sémaphores de Socoa et et Messanges dans les Landes. Que vont-ils devenir? Enfin, il pouvait être fait appel à elle en cas de catastrophe comme ce fut le cas lors du naufrage du Luno."

Le site restera propriété de l'Etat 

Le préfet des Pyrénées Atlantiques, Pierre-André Durand s'est déplacé en fin de soirée pour expliquer en la sous-préfecture de la Côte basque, en présence du sous-préfet Patrick Dalemne, (notre photo) la mise en oeuvre de la loi de programmation militaire 2014-2019. "La priorité, a-t-il déclaré a été donnée à la préservation des capacités opérationelles en conservant lesPierre André Durand et Patrick Dalemne grandes unités militaires professionelles. Dans ce cadre, gardons de la hauteur, le département des Pyrénées Atlantiques garde toutes ses implantations militaires de l'Armée de terre tant en Béarn (ETAP et régiments d'hélicoptères) qu'au Pays basque (1er RPIMa). Ces unités sont confortées par leur appartenance aux forces spéciales. En revanche, les unités plus modestes ou ne présentant pas des caractères opérationnels font l'objet de dissolution ou de fermeture. Pour ce qui concerne pour la Marine nationale qui regroupe ses unités autour des deux grands ports miliaires de Brest et de Toulon, deux sites secondaires font l'objet d'une fermeture, à savoir le commandement de la marine à Strasbourg et la Base navale d'Anglet."

Que va donc devenir le site? Sera-t-il récupéré par la Région qui gère le port de Bayonne et la ville d'Anglet? Le préfet Durand est sur ce point catégorique. "Ce terrain appartient à l'Etat et le restera. Il sera reconverti en pôles de services à dominante maritime regroupant notamment les éléments maritimes de la douane, des affaires maritimes et de la gendarmerie maritime."

Et quid du personnel? La préfecture sur effectif déclaré par le commandement de la base, annonce 44 militaires et 6 civils. 4 d'entre eux et 2 civils, devraient être affectés à la représentation du préfet maritime à Saint-Jean-de-Luz.

Christelle Haar, captaine de corvette et commandant en second de la base raisonne nuance: 65,  si l'on tient compte des jeunes en formation, 25 qui venaient effectuer leur préparation militaire à Anglet. Lors de la cérémonie de la journée nationale des Harkis au monument aux morts d'Anglet, l'officier n'avait pas caché que sa mutation était proche. "J'ai fait mon temps ici" disait-elle discrètement en souriant. En réalité, elle savait déjà qu'"Athos" et Aramis" allaient être prochainement désarmés... Une chose est sûre on ne la reverra plus en compagnie du maire Etchegaray et du président de la CCI  André Garreta (notre photo) pour célébrer les "Escales marines" du mois de juin au cours desquels la Marine nationale s'investissait avec passion.

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
789
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !