Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes Pyrénées, des Landes et des Pyrénées Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Communauté d'Agglomération Pau-Pyrénées se positionne avec le soutien de la Région Aquitaine au coeur des Pays de l'Adour

31/10/2010 |

Pic du Midi d'Ossau au petit matin

La Communauté d'agglomération de Pau a dix ans. A l'aube d'un projet d'avenir, elle exhibe fièrement sa plus belle dent. Le pic du midi d'Ossau, symbole d'une ville qui rêve de devenir, au centre d'un bassin de vie de 700000 habitants, « La porte des Pyrénées ». Et comme pour célébrer son âge de raison, la Région Aquitaine s'est engagée à l'accompagner durant 6 ans dans ses projets. C'est à l'usine des tramways, le 28 octobre 2010, que Madame Lignières-Cassou, maire de Pau et présidente de la Communauté d'agglomération, et Alain Rousset, président du Conseil régional, ont signé une convention fixant le financement de la Région à 11,7 millions d'euros autour de trois axes de développement stratégique.

Le grand Pau, c'est deux cent cinquante milles habitants. L'extérieur proche avec Orthez-Lacq et Oloron, c'est cinquante mille habitants de plus. La plus grande ville du piémont pyrénéen peut se targuer d'être le deuxième pôle économique d'Aquitaine, avec des sites industriels importants, mais aussi l'Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA) qui concentre des centres de recherche dans les filières d'excellences économiques et stratégiques ( géoscience, aéronautique, pétrochimie etc.) Dans ces conditions, on se dit que Pau est la seule ville à pouvoir porter l'image et les valeurs du territoire pyrénéen au niveau européen et international. Mais Place Royale, on est conscient qu'entre Toulouse, Bordeaux et Saragosse, la très jeune Communauté d'agglomération paloise ne pèse pas lourd.

Une agglomération carrefour porteuse de l'identité pyrénéenne au niveau national et international.
Le bassin de l'Adour, Bayonne-Anglet-Biarritz et Tarbes-Lourdes, c'est deux cent soixante dix milles habitants. Si l'on étend ce bassin jusqu'à Auch, on dépasse les trois cent milles habitants. Et avec le sud des Landes et Dax, c'est quatre vingt dix mille habitants de plus. C'est au coeur des « Pays de l'Adour », d'une population de près de sept cent mille habitants, que Pau veut développer une stratégie de partenariats. Une stratégie collective entre les établissements publics industriels et commerciaux ( EPIC), le conseil général des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées, ainsi que les collectivités frontalières de l'Aragon et de la Navarre.Pour porter de tels enjeux, la Communauté d'agglomération paloise, que l'on appelera bientôt "La porte des Pyrénées", souhaite une coopération transfrontalière dans tous les domaines.

Trois axes de développement.
Alain Rousset et Martine Lignières-Cassou se sont mis d'accord pour positionner la Communauté d'Agglomération Pau-Pyrénées, comme « Porte des Pyrénées », au centre d'un développement territorial. Une convention signée dans un lieu symbolique puisque l'usine des tramways qui n'ouvrira qu'en janvier 2011 aura pour tâche de conserver et valoriser les archives des communes de l'agglomération Pau-Pyrénées. La convention fixe trois axes de développement et prévoit la réunion, une fois par an, d'un comité de pilotage qui s'assurera du bon déroulement du calendrier et éventuellement, en fonction des moyens financiers, réorientera les stratégies.
Le premier axe concerne le développement économique et culturel avec le développement de la filière aéronautique par un centre de simulation, la création d'un laboratoire à l'UPPA, l'installation de la fibre optique dans les résidences étudiantes, la réhabilitation des haras de Gelos et la création d'un poste d'inspection vétérinaire frontalier lié au transport des équidés. Au niveau culturel, on notera l'aide de la Région à des travaux particulièrements onéreux : le tranfert de l'ESAC, l'Ecole Supérieure des Arts et de la Communication, sur la "Miséricorde" et la construction de la Médiathèque André Labarrère. Des travaux coûtant respectivement 10 et 25 millions d'euros. Le deuxième axe concerne le développement urbain avec notamment la LGV, le projet "Porte des Gaves" et la mise en place de l'intermodalité. Les projets de développement durable complètent une longue liste d'actions. Le dernier axe fait de sa priorité la cohésion sociale avec d'importants travaux de rénovation, du quartier du Hameau et de la cité universitaire.
A condition d'établir un large réseau de partenariats, la Communauté d'agglomération paloise, placée entre deux importants bassins de population, pourrait bien devenir le carrefour d'échanges et de développement des Pays de l'Adour.

Olivier Darrioumerle

Partager sur Facebook
Vu par vous
560
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Thierry Merger | 03/11/2010

Adishatz !

J'ai signalé cet article sur le site des "Patous palois", et un débat nait sur ce sujet :
http://forum.lespatouspalois.fr/viewtopic.php?f=35&t=1162&start=0

Problème : si là où la coopération est la plus évidente (triangle Pau-Tarbes-Lourdes), elle ne se fait pas pour des raisons "féodales" et de clocher, que vaut toute cette construction "Pau-Pyrenees-au-coeur-des-pays-de-l-adour" ?

Sans compter que Pau seule ne peut pas être "LA" porte des Pyrénées !
D'ailleurs pourquoi mélanger deux objectifs quand même bien distincts : la carte pyrénéenne et la carte "Pays de l'Adour" ?

Olivier Darrioumerle | 04/11/2010

Chers lecteurs,

j'ai suivi le débat qui a eu lieu sur votre forum. Fédérer les "pays de l'Adour" par une logique de partenariats apparaît clairement dans la stratégie de développement de la mairie de Pau et de la Région Aquitaine. Et l'orientation est claire, c'est d'un développement territorial dont il est question. Un développement territorial qui s'accompagne, vous ne l'ignorez pas, d'une politique des transports, routière, mais aussi de tout un projet ferroviaire, la nouvelle LGV et la rénovation des lignes existantes ( quid de la Pau-Canfranc ). En bref : Pau veut être le carrefour entre l'Espagne, Bordeaux et Toulouse. Le projet d'aménagement du quartier de la gare, baptisé "Porte des gaves", n'est pas un détail et le choix des mots sonnent comme un rappel. Aqui.fr a décidé d'engager sa rédaction plus encore dans le suivi de l'actualité béarnaise.

Nous vous invitons à vous exprimer sur les sujets d'Aqui.fr et à créer de belles discussions citoyennes comme nous savons si bien le faire en Aquitaine. Le débat est ouvert.
OD

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !