11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

30/11/17 : Le 20 décembre, la salle de spectacles “Les Cigales“ à Luxey (40) accueille Françis Huster pour un seul-en-scène moderne et engagé, à l’image de celui qu’il incarne: Albert Camus. Rendez-vous à 21h. Pensez à réserver sur www.musicalarue.com !

30/11/17 : Du 5 au 16 décembre, la médiathèque du Marsan (à Mont-de-Marsan) accueille une exposition d'affiches créée à l'occasion du cinquantième anniversaire d'Amnesty International. Objectif: sensibiliser et éduquer aux droits humains.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

  • 07/12/17 | L'avenir du vélo en débat à La Rochelle

    Lire

    Depuis douze ans, la Charente-Maritime organise ses Tribunes de l'Innovation autour de grands thèmes d'actualité comme la solidarité, la mondialisation, etc. Pour cette édition, la "petite reine" est à l'honneur, avec des conférences-débats autour de son histoire, sa place socio-économique, ses innovations technologiques et son avenir en tant que transport doux et durable. RDV (gratuit) le 14 décembre à 18h à la Maison du Département. Ouvert au grand public sur inscription au 05 46 31 72 00.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Communauté d'Agglomération Pau-Pyrénées se positionne avec le soutien de la Région Aquitaine au coeur des Pays de l'Adour

31/10/2010 |

Pic du Midi d'Ossau au petit matin

La Communauté d'agglomération de Pau a dix ans. A l'aube d'un projet d'avenir, elle exhibe fièrement sa plus belle dent. Le pic du midi d'Ossau, symbole d'une ville qui rêve de devenir, au centre d'un bassin de vie de 700000 habitants, « La porte des Pyrénées ». Et comme pour célébrer son âge de raison, la Région Aquitaine s'est engagée à l'accompagner durant 6 ans dans ses projets. C'est à l'usine des tramways, le 28 octobre 2010, que Madame Lignières-Cassou, maire de Pau et présidente de la Communauté d'agglomération, et Alain Rousset, président du Conseil régional, ont signé une convention fixant le financement de la Région à 11,7 millions d'euros autour de trois axes de développement stratégique.

Le grand Pau, c'est deux cent cinquante milles habitants. L'extérieur proche avec Orthez-Lacq et Oloron, c'est cinquante mille habitants de plus. La plus grande ville du piémont pyrénéen peut se targuer d'être le deuxième pôle économique d'Aquitaine, avec des sites industriels importants, mais aussi l'Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA) qui concentre des centres de recherche dans les filières d'excellences économiques et stratégiques ( géoscience, aéronautique, pétrochimie etc.) Dans ces conditions, on se dit que Pau est la seule ville à pouvoir porter l'image et les valeurs du territoire pyrénéen au niveau européen et international. Mais Place Royale, on est conscient qu'entre Toulouse, Bordeaux et Saragosse, la très jeune Communauté d'agglomération paloise ne pèse pas lourd.

Une agglomération carrefour porteuse de l'identité pyrénéenne au niveau national et international.
Le bassin de l'Adour, Bayonne-Anglet-Biarritz et Tarbes-Lourdes, c'est deux cent soixante dix milles habitants. Si l'on étend ce bassin jusqu'à Auch, on dépasse les trois cent milles habitants. Et avec le sud des Landes et Dax, c'est quatre vingt dix mille habitants de plus. C'est au coeur des « Pays de l'Adour », d'une population de près de sept cent mille habitants, que Pau veut développer une stratégie de partenariats. Une stratégie collective entre les établissements publics industriels et commerciaux ( EPIC), le conseil général des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées, ainsi que les collectivités frontalières de l'Aragon et de la Navarre.Pour porter de tels enjeux, la Communauté d'agglomération paloise, que l'on appelera bientôt "La porte des Pyrénées", souhaite une coopération transfrontalière dans tous les domaines.

Trois axes de développement.
Alain Rousset et Martine Lignières-Cassou se sont mis d'accord pour positionner la Communauté d'Agglomération Pau-Pyrénées, comme « Porte des Pyrénées », au centre d'un développement territorial. Une convention signée dans un lieu symbolique puisque l'usine des tramways qui n'ouvrira qu'en janvier 2011 aura pour tâche de conserver et valoriser les archives des communes de l'agglomération Pau-Pyrénées. La convention fixe trois axes de développement et prévoit la réunion, une fois par an, d'un comité de pilotage qui s'assurera du bon déroulement du calendrier et éventuellement, en fonction des moyens financiers, réorientera les stratégies.
Le premier axe concerne le développement économique et culturel avec le développement de la filière aéronautique par un centre de simulation, la création d'un laboratoire à l'UPPA, l'installation de la fibre optique dans les résidences étudiantes, la réhabilitation des haras de Gelos et la création d'un poste d'inspection vétérinaire frontalier lié au transport des équidés. Au niveau culturel, on notera l'aide de la Région à des travaux particulièrements onéreux : le tranfert de l'ESAC, l'Ecole Supérieure des Arts et de la Communication, sur la "Miséricorde" et la construction de la Médiathèque André Labarrère. Des travaux coûtant respectivement 10 et 25 millions d'euros. Le deuxième axe concerne le développement urbain avec notamment la LGV, le projet "Porte des Gaves" et la mise en place de l'intermodalité. Les projets de développement durable complètent une longue liste d'actions. Le dernier axe fait de sa priorité la cohésion sociale avec d'importants travaux de rénovation, du quartier du Hameau et de la cité universitaire.
A condition d'établir un large réseau de partenariats, la Communauté d'agglomération paloise, placée entre deux importants bassins de population, pourrait bien devenir le carrefour d'échanges et de développement des Pays de l'Adour.

Olivier Darrioumerle

Partager sur Facebook
Vu par vous
494
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Thierry Merger | 03/11/2010

Adishatz !

J'ai signalé cet article sur le site des "Patous palois", et un débat nait sur ce sujet :
http://forum.lespatouspalois.fr/viewtopic.php?f=35&t=1162&start=0

Problème : si là où la coopération est la plus évidente (triangle Pau-Tarbes-Lourdes), elle ne se fait pas pour des raisons "féodales" et de clocher, que vaut toute cette construction "Pau-Pyrenees-au-coeur-des-pays-de-l-adour" ?

Sans compter que Pau seule ne peut pas être "LA" porte des Pyrénées !
D'ailleurs pourquoi mélanger deux objectifs quand même bien distincts : la carte pyrénéenne et la carte "Pays de l'Adour" ?

Olivier Darrioumerle | 04/11/2010

Chers lecteurs,

j'ai suivi le débat qui a eu lieu sur votre forum. Fédérer les "pays de l'Adour" par une logique de partenariats apparaît clairement dans la stratégie de développement de la mairie de Pau et de la Région Aquitaine. Et l'orientation est claire, c'est d'un développement territorial dont il est question. Un développement territorial qui s'accompagne, vous ne l'ignorez pas, d'une politique des transports, routière, mais aussi de tout un projet ferroviaire, la nouvelle LGV et la rénovation des lignes existantes ( quid de la Pau-Canfranc ). En bref : Pau veut être le carrefour entre l'Espagne, Bordeaux et Toulouse. Le projet d'aménagement du quartier de la gare, baptisé "Porte des gaves", n'est pas un détail et le choix des mots sonnent comme un rappel. Aqui.fr a décidé d'engager sa rédaction plus encore dans le suivi de l'actualité béarnaise.

Nous vous invitons à vous exprimer sur les sujets d'Aqui.fr et à créer de belles discussions citoyennes comme nous savons si bien le faire en Aquitaine. Le débat est ouvert.
OD

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !