18/12/17 : L'assemblée régionale a adopté à l'unanimité ce 18 décembre la convention quinquennale ( 2018-2022) qui lie la Nouvelle Aquitaine et les Centres de Formation d'Apprentis.

18/12/17 : Alain Juppé et plusieurs maires dont Martine Aubry réclament le soutien de l'Etat car "2017 s’achève sur une hausse massive de la demande d’asile et de nouveaux arrivants mettant sous une extrême tension les politiques publiques (...) classiques"

17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/12/17 | ProFilBio, la revue sur l’agriculture biologique

    Lire

    Destinée à informer et faciliter l’appropriation des techniques et pratiques de l’agriculture biologique ou alternatives, la nouvelle revue trimestrielle ProFilBio est constituée d’articles de fond sur des techniques de production et de transformation utilisées en bio comme en conventionnel. Celle-ci disponible gratuitement sur abonnement, et exclusivement sous format numérique. A retrouver sur www.nouvelle-aquitaine.chambres-agriculture.fr

  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La communauté urbaine de Bordeaux a retenu le projet Arena d'une salle de spectacles multifonctions à Floirac

19/07/2008 |

Vincent Feltesse

Vincent Feltesse, le président de la communauté urbaine de Bordeaux en avait fait le pari. Avant la fin de l'été, il entendait "pousser" le dossier de la construction d'une grande salle de spectacles dans l'agglomération bordelaise. Bordeaux est aujourd'hui l'une des rares grandes villes de France à ne pas disposer d'une salle de concerts digne de ce nom. Aujourd'hui, la ville d'Alain Juppé reçoit les plus grands artistes, Manu Chao, M... à la patinoire, un lieu, dont l'acoustique laisse à désirer.

Depuis plusieurs décennies, les acteurs du monde culturel bordelais espéraient un zénith. Ce 18 juillet, en conseil de communauté urbaine, après 2h30 de discussions, les élus ont enfin pris la décision de créer une salle de spectacles de 12 000 places, qui ne sera pas un Zénith, mais une salle multifonctions Arena, qui sera érigée à Floirac et non à Bordeaux.

 "Je sais que je vous pousse, mais j'assume. C'est la première fois en 40 ans, que la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB) délibère de l'intérêt de réaliser une salle de spectacles", déclare Vincent Feltesse, le président socialiste de la CUB. Ce matin, lors du dernier conseil de CUB avant la trêve estivale, il a donc pris les devants pour faire avancer ce dossier, dont on parle à Bordeaux depuis au moins une dizaine d'années. L'objectif était clair : tenter de faire adopter le projet qu'il porte, celui d'une salle de spectacles multifonctions Arena, à Floirac. Trois questions étaient posées aux 123 élus de la CUB. Première question : êtes-vous pour la création d'une grande salle de spectacles dans l'agglomération bordelaise ? La réponse sur ce sujet n'a pas fait débat. Les élus se sont prononcés favorablement à l'unanimité.

Floirac accueillera la grande salle de spectacles
La deuxième question (souhaitez-vous que cette salle de spectacles soit implantée à Floirac ?) a soulevé davantage de contestations. Alain Juppé, le chef de file du groupe UMP-MoDem à la CUB, était favorable à ce que le projet se fasse à Bordeaux-Lac. Ces dernières semaines, le maire de Bruges s'était également positionné pour accueillir la future salle de spectacles sur sa commune. Le résultat est à l'image de la division au sein de la CUB. 59 élus se sont prononcés pour, 59 contre, 3 se sont abstenus. Mais, grâce à la voix prépondérante du président de la CUB, Vincent Feltesse, ce sera bien Floirac, la ville de la socialiste Conchita Lacuey, qui accueillera ce projet de grande salle de spectacles. "Floirac est un site d'avenir. Il y a des réserves foncières importantes là-bas", a souligné Vincent Feltesse.

Une Arena plutôt qu'un Zénith
La dernière question a été l'objet de tous les débats : êtes-vous pour le projet Arena d'une salle multifonctions ?Un projet que soutient Vincent Feltesse et les socialistes, pour des raisons budgétaires notamment. En effet, Arena se propose de financer les deux tiers de la salle de spectacles, dont le coût est estimé à 50 millions d'euros, grâce à la construction d'un centre commercial de 22 000m2 par un opérateur privé. Ce projet ne coûterait que 17 millions d'euros à la CUB, avec ce partenariat public-privé. Alain Juppé, quant à lui, s'est prononcé, depuis longtemps, en faveur d'un Zénith, financé à 100% par des fonds publics. Une position partagée par certains communistes et certains élus verts, comme Pierre Hurmic. Ce dernier craint en effet que ce soit un opérateur privé qui dicte la politique culturelle de l'agglomération bordelaise. Pour ne pas céder "à la pression d'Arena, qui a déjà déposé un permis de construire pour son projet", il a donc demandé un délai de réflexion supplémentaire. De son côté, le communiste Max Guichard a fait part de son souhait d'étudier un projet de Zénith à Floirac, pour se décider.

Les abstentions d'Alain Juppé et de nombreux élus UMP ont permis d'adopter le projet Arena
Au final, après trois recomptages et une certaine cacophonie, le projet Arena a été adopté par 45 voix pour (37 contre, 30 absentions et 8 qui n'ont pas souhaité participer au vote). "Ce n'est pas la meilleure des solutions, mais je ne porterai pas la responsabilité de faire capoter le projet car l'agglomération a besoin d'une salle de spectacle (notamment vis à vis de la candidature de Bordeaux au titre de capitale européenne de la culture en 2013, ndlr)", a déclaré à l'issue du vote, Alain Juppé, le maire de Bordeaux, qui s'est abstenu sur la question du choix d'une Arena. Conscient, que sans les abstentions de nombreux élus UMP et MoDem, le projet Arena n'aurait pas été retenu, Vincent Feltesse, de son côté, a insisté sur leur responsabilité à réussir ce projet d'une grande salle de spectacles. Il a en tout cas réussi son pari. Un pari, qui n'était pas gagné d'avance, car la veille de ce conseil, Alain Juppé avait fait part de ses intentions de demander un vote à bulletins secrets. Mais, face aux menaces brandies par les socialistes de recourir eux aussi à cette pratique sur d'autres dossiers, le maire de Bordeaux a finalement renoncé à déposer cette requête.

Nicolas César

 

 

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
1757
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
benoit | 22/07/2008

Rebelote pour une salle non adaptée aux concerts! Nous allons donc avoir une "arêne" à laquelle on ajoutera une scène les sirs de concerts. Bilan les places assises seront de coté, et l'accoustique certainement mauvaise....

L'expérience de la patinoire n'a pas suffit??

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !