Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/07/18 | Coopération territoriale entre Bordeaux Métropole et Val de Garonne Agglomération

    Lire

    Le vendredi 13 juillet, le président de Bordeaux Métropole Alain Juppé, et le président de Val de Garonne Agglomération Daniel Benquet ont tenu à Marmande (47) une réunion d’étape sur le projet de coopération territoriale entre les deux collectivités. Ce projet de coopération s’inscrit dans la démarche « Bordeaux métropole coopérative », en vue de tisser des liens vertueux avec d’autres polarités et d’optimiser le fonctionnement de l’aire d’influence métropolitaine.

  • 17/07/18 | Musique en Graves démarre son Festival

    Lire

    Les 19ème Rencontres Musicales Internationales des Graves se tiennent du 17 au 27 juillet avec comme Président d’Honneur ad vitam aeternam Mstislav Rostropovitch. Le festival propose 8 concerts riches en diversité musicale. Chaque concert sera suivi d’une dégustation offerte par les Châteaux des Graves et du Sauternais hôtes de ces soirées. Infos et réservations : www.musiqueengraves.com

  • 17/07/18 | Une saison réussie pour l’Opéra de Bordeaux !

    Lire

    La saison 2017/2018 du Grand-Théâtre et de l’Auditorium de l’Opéra National de Bordeaux se termine sur de bons chiffres. 600 artistes se sont vus applaudis au cours de 270 levers de rideaux par 200 000 personnes (soit un taux de remplissage de près de 90%) dont un quart avaient moins de 30 ans. L’Opéra a également accueilli plus de 15 000 scolaires cette saison. La saison prochaine qui débutera le 18 septembre avec un récital du ténor Jonas Kaufmann a déjà 110 spectacles programmés. Pensez à réserver vos places !

  • 17/07/18 | Intempéries: le Département des Landes vote des aides d'urgence

    Lire

    Sans attendre le résultat des procédures de demande de reconnaissance de l’état de calamité agricole en cours d’instruction par les services de l’État, le Conseil départemental des Landes, qui siégeait ce lundi 16 juillet en commission permanente, a voté le déblocage d’aides d’urgences pour les agriculteurs impactés par les récentes intempéries. Pour les kiwiculteurs du secteur des Gaves, une aide exceptionnelle pour le nettoyage des vergers pour un montant prévisionnel de 80 000€ pour 120 ha. Et 40 000€ pour l’achat ou le transport de fourrages en soutien aux éleveurs des Barthes touchés par les inondations.

  • 17/07/18 | Festival Salut à vous, pour tous !

    Lire

    Le Festival Salut à vous revient les 20, 21 et 22 juillet à Jau-Dignac et Loirac (33). Cet évènement multiculturel à dimension humaine réunit la musique, le spectacle vivant et le sport. Au total 15 concerts sont organisés sur les 2 soirées ainsi que 3 jours d’activités pour tous les goûts et tous les âges dont les journées "Familles à vous" qui proposeront des activités gratuites comme des spectacles d’arts de rue et de cirque, des stands de vins... Infos et réservations : http://www.salutavous.fr/crbst_20.html

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Coordination Vigilance LGV envoie une lettre aux candidats aux législatives en Gironde

06/06/2012 | Que vont répondre les candidats aux législatives à la lettre de la Coordination Vigilance LGV

La LGV dans le Sud-Ouest a suscité de nombreuses manifestations

On sait combien les LGV du Sud-Ouest font débat sur nos territoires. Un certain nombre d'habitants, d'élus s'insurgent contre une "course à la vitesse". Ils fustigent les territoires détruits, les populations déplacées pour seulement quelques minutes gagnées. Profitant de cette période électorale pour faire entendre à nouveau sa voix, la Coordination des Associations Vigilance LGV vient d'envoyer une lettre sur le sujet aux candidats aux élections législatives des douze circonscriptions de Gironde.

« Candidat(e) aux législatives de juin 2012, vous avez l’ambition d’être à l’écoute des citoyens de votre circonscription et de les représenter à l’Assemblée Nationale. C’est à ce titre que nous vous interpellons sur le sujet brûlant des nouvelles Lignes ferroviaires à Grande Vitesse (LGV) qui préoccupe au plus haut point nos concitoyens et qui a provoqué ces dernières années d’importantes manifestations d’opposition », peut-on lire au début du courrier de la Coordination Vigilance LGV. Pour l’association, c’est une évidence : les concitoyens n’ont absolument rien à gagner à la construction d’une LGV, ils subiraient la dégradation irréversible de leur cadre de vie. « A une époque où la classe politique ne jure que par le développement durable et la diminution des déficits, comment peut-on soutenir un projet aussi coûteux et destructeur que celui des LGV ? », demande la Coordination. Première raison invoquée : le développement des LGV contribue à la dégradation de l’ensemble du réseau et du service ferroviaire. Cela se fait, selon eux aux dépens du réseau de TER emprunté quotidiennement par des millions de personnes. Chaque jour, 9 clients sur 10 de la SNCF voyagent sur un autre train que le TGV. L’association rappelle que les Assises du Ferroviaire de décembre 2011 ont appelé l'État à mettre en œuvre « un moratoire sur tous les futurs projets de LGV » (y compris l’arrêt de nouvelles études), « dans l’attente de la réalisation d’une programmation qui garantisse au préalable le financement de la remise à niveau et de la modernisation du réseau actuel ». « Devant les fortes incertitudes sur la rentabilité des futures LGV », la course « irraisonnée » à l’extension du réseau à grande vitesse est « le signe révélateur d’un modèle économique qu’il est vital de réinventer aujourd’hui », écrivent-ils plus loin dans leur courrier.

« La LGV se fait aux dépens du réseau ferroviaire de proximité »
Autre argument : le coût estimé de la LGV Bordeaux-Toulouse, qui a augmenté de 169 % en 6 ans, dépassant les 7,8 milliards d’euros, selon les chiffres de la Coordination. Or, « la Cour des Comptes précise que les ressources seront insuffisantes pour financer le programme des LGV ; « le programme d’investissement devrait donc être adapté, en tenant compte tant de la situation des finances publiques que de la nécessité de moderniser et de mieux entretenir le réseau existant », avance l’association. L’association s’appuie sur des études indépendantes, qui montrent que «la capacité de la ligne actuelle modernisée était suffisante pour supporter la croissance des flux de passagers prévue par le projet. Les mêmes études assurent que pour un coût trois fois moins important, la modernisation de la ligne permettrait des performances sensiblement équivalentes à une LGV ; une bonne desserte du territoire au plus près des besoins de la population, l'utilisation des gares existantes, la conservation des accès grandes lignes. Au passage, la Coordination rappelle que ceci a amené les Conseils généraux du Lot-et-Garonne et du Gers à ne pas financer la LGV Bordeaux-Toulouse.
La Coordination appelle les candidats aux législatives à demander la suspension de la décision de RFF de construire de nouvelles LGV. Elle réclame aussi que de nouveaux débats publics soient engagés en prenant en compte l’alternative de modernisation des lignes existantes, comme indiqué par le Ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement dans les dispositions retenues le 15 décembre 2011 suite aux conclusions des Assises du Ferroviaire.

Retrouvez les réponses des candidats sur le site de la LGPE

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : txumari64

Partager sur Facebook
Vu par vous
602
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !