Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | L'utilité publique du tram-train du Médoc remise en cause

21/10/2014 | La demande d'annulation de la déclaration d'utilité publique sur le tram-train du Médoc suscite la controverse.

Le tram-train, qui devrait Ravezies à Blanquefort en 2017, crée des polémiques

Le 9 octobre dernier, le rapporteur public demandait devant le tribunal administratif de Bordeaux l'annulation des deux arrêtés préfectoraux portant sur la DUP (déclaration d'utilité publique) du futur tram-train du Médoc et de la ligne D du tram. Dans un récent communiqué, des voix s'élèvent au sein du Secrétariat régional d'EELV Gironde, pour dénoncer l'attitude des associations qui s'opposent au projet. A quelques jours du rendu de la décision, la tension monte.

A l'annonce de la demande d'annulation par le rapporteur public de la déclaration d'utilité publique sur le tram-train du Médoc signée le 23 mars 2012 par le préfet de Gironde, certains ont élevé la voix. C'est le cas de Stéphane Saubusse, Secrétaire régional d'EELV (Europe Ecologie les Verts) Aquitaine, qui, dans un récent communiqué, attaque plusieurs associations engagées contre la ligne (notamment Trans'cub et Aquitaine Alternatives), essentiellement au motif d'une évaluation socio-économique insuffisante dans le rapport public du projet. Ainsi, il déclare en quelques lignes que "les personnes qui ont rédigé ce recours ne sont jamais passées par Blanquefort, le Taillan ou Eysines aux heures d’embauche et de débauche et qu’elles n’ont pas observé l’augmentation de la population du sud-Médoc depuis une décennie". Parmi les points sensibles évoqués lors de l'audience du 9 octobre dernier figuraient, notamment, une rentabilité et un nombre d'utilisateurs potentiels "largement surestimés" par les auteurs du projet. Stéphane Saubusse s'oppose à cette vision : pour lui, le tram-train semble d'utilité publique : Je prends la ligne TER du Médoc pour me rendre à Bordeaux, et je constate qu’elle est laissée en déshérence. Trans’cub, Aquitaine Alternatives ont multiplié les opérations de lobbying pour que le tram-train ne voie jamais le jour. Ce sont des bobos bordelais qui ne se soucient pas du tout de ce qui passe en région. Le sud-médoc n’est pas la campagne, de nombreux habitants attendent que ce projet soit mené à terme", assène ce dernier.

Un projet surestimé ? 

Cette nouvelle ligne de tram, qui utiliserait le réseau ferré autour de 6 arrêts qui s'étendent de la station Cracovie jusqu'à la gare de Blanquefort fait pourtant grincer quelques dents, notamment celles de Patrick Du Fau de Lamothe, Conseiller régional délégué aux TER, qui accuse même le projet de n'être qu'un coup politique. "C'est parce que M. Feltesse était maire de Blanquefort, à l'époque, que la ligne passe par sa ville. Il y a de nombreuses lacunes dans ce dossier. L'enquête publique avait pour but de monétariser les avantages. Si elle comporte bien une analyse socio-économique, elle ne dispose d'aucune analyse financière. Or, cette procédure administrative a bien pour but d'informer le citoyen de la manière dont on dépense son argent !", répond le conseiller. Au rang des autres failles principales de la construction du tram train, on retrouverait la fameuse surestimation des utilisateurs. "Ce n'est pas la peine de multiplier les usagers quand ils ne sont pas là. On ne peut pas passer son temps à s'inquiéter de la dette et engager des projets comme ceux-là. Et ce n'est pas parce qu'il y a des populations dans ces secteurs qu'elles vont forcément toutes prendre le tram !". L'élu nuance ses propos en affirmant que "la décision du tribunal sera platonique, la construction va s'achever dans les mois qui viennent. Il ne faut pas que Mr Saubusse se trompe de combat". 

La CUB, quant à elle, est plus que "platonique". L'un de ses conseillers déclare "attendre le jugement du tribunal" et rester "confiant et serein" sur la future décision, attendue dans les prochains jours. De son côté, Stéphane Saubusse reste déterminé : . Si le tribunal ne remet pas en place les DUP, nous ferons circuler une pétition. Elle est déjà prête", affirme-t-il. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : Marc Ryckaert

Partager sur Facebook
Vu par vous
1753
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !