Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/10/21 | Un mois dédié à Jean Lacouture

    Lire

    Jean Lacouture, hommes de lettres régional et ancien journaliste disparu en juillet 2015, aurait fêté ses 100 ans le 9 juin dernier. A l'occasion de cet anniversaire, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui consacrer le mois de novembre. Ainsi le « Mois Lacouture » sera ponctué de débats, rencontres ainsi que d'une exposition au sein de l'Hôtel de Région. Tout le programme est à découvrir le site de la Région Nouvelle-Aquitaine

  • 28/10/21 | Le Concours des Saveurs revient

    Lire

    L'Agence de l'Alimentation de Nouvelle-Aquitaine et le Département des Deux-Sèvres organisent ce jeudi une nouvelle session du Concours des Saveurs Nouvelle-Aquitaine à Celles-sur-Belle. Ce Concours permet de récompenser les meilleurs produits et recettes dans 28 catégories, mettant en lumière le savoir-faire des producteurs et artisans locaux. Pour cette nouvelle session 250 produits sont proposés par 70 producteurs et artisans.

  • 28/10/21 | U2P à Brive : de la fabrication de pain à sa distribution automatique

    Lire

    Initialement U2P en Corrèze fabrique des pains en gros volume à destination des collectivités et restaurants d'entreprises. Avec la crise sanitaire et les fermetures dues au confinement, la société a décidé de tourner sa production vers la fabrication de pain pour un parc de machines de distribution automatique de baguettes, conditionnées sous atmosphère protectrice, sur Brive. La société vient d'acquérir des équipements afin de répondre à cette demande grandissante et ainsi produire de nouvelles gammes de produits.

  • 28/10/21 | Limoges : Les 1000 visages de la Covid-19

    Lire

    Ce soir à 19h, l'Université de Limoges organise à la BFM une conférence sur le thème : « COVID-19 : L'ennemi invisible aux mille visages ». Cette conférence permet à tous de mieux comprendre les représentations en jeu dans la crise sanitaire que ce soit de l'image scientifique aux configurations émotionnelles. Cette conférence s'inscrit dans le cycle de conférences grand public interactives mis en place par l'Université.

  • 27/10/21 | Tolkien se tisse à Aubusson

    Lire

    La Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson en Creuse a signé un partenariat afin de réaliser en 4 ans une série exclusive de 14 tapisseries et 2 tapis à partir de l'oeuvre graphique originale de J.R.R Tolkien. Le 22 octobre, elle a dévoilé la 12ème œuvre et la 1ère issue du livre du Seigneur des Anneaux : « Moria Gate ». D'environ 8m2, elle a nécessité plus de 1000h de travail.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La différenciation, maître-mot du 15ème Congrès de l’association des Régions de France

02/10/2019 | Le 1er octobre au matin, à l’issue du discours du Premier ministre, Edouard Philippe, deux tables-rondes se sont tenues autour du rôle et des missions des Régions…

1

Le 1er octobre au matin, au Parc des Expositions de Bordeaux, s’est ouverte la deuxième journée du 15ème Congrès de l’association des Régions de France. Lors de cette matinée, le Premier ministre, Edouard Philippe, s’est exprimé sur les rôles et les missions des Régions de France. Avant cette allocution, c’est Hervé Morin, le président de l’association des Régions de France, qui a pris la parole en rappelant au Premier ministre le besoin des Régions d’avoir plus de pouvoirs en matière notamment d’agriculture avec « la gestion du deuxième pilier de la PAC », de formation et d’emploi « en donnant des directives directes aux agents de Pôle emploi » ou encore en termes d’environnement, de culture et de sport. Pour appuyer ses propos, deux tables-rondes autour de la différenciation des régions et de leurs rôles étaient organisées…

« Aller vers une vraie différenciation des régions ne signifie pas remettre en cause la place de l’Etat ! Non, nous ne sommes pas vos ennemis, nous ne sommes pas contre l’Etat, nous voulons simplement que les Français réussissent ! ». Hervé Morin, le président de l’association des Régions de France en est intimement persuadé tout comme les autres présidents de Régions. « L’Etat doit laisser les Régions qui le souhaitent essayer de nouvelles compétences, car à chaque Région existe des problématiques différentes. » Laisser faire les Régions. Leur donner plus de pouvoirs afin de répondre à leurs exigences et à leurs besoins en prenant en compte leurs différences. La différenciation et l’égalité républicaine. Tels étaient les thèmes des deux tables-rondes qui ont succédé aux discours d’Hervé Morin et d’Edouard Philippe. Pour en parler, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Wanda Mastor, professeure de Droit Public à Toulouse, François Bonneau, président délégué des Régions de France et président de la Région Centre Val de Loire, Benoit Simian, député de la 5ème circonscription de la Gironde et Roland Theis, secrétaire d’Etat aux affaires européennes de La Sarre étaient invités.

Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion sociale


Une approche uniforme des territoires produit des inégalités
Pour Jacqueline Gourault « la différenciation est un outil pour répondre aux réalités locales. Il est possible de prendre en compte cette différenciation par l’expérimentation. Dans la constitution, il existe un droit à l’expérimentation, mais au bout de cinq ans l’expérimentation doit s’arrêter ou s’étendre à tout le territoire ». Afin d’étayer son propos, la ministre s’est appuyée sur une compétence forte des régions, la gestion des lycées. « Selon les territoires, les régions pourraient hériter de la construction d’un collège, alors que cela relève de la compétence des Départements. Elles pourraient donc exercer différemment des compétences ». Wanda Mastor, elle, de son côté estime que « le débat est avant tout philosophique. Le traitement diversifié est au cœur du Droit. Je suis d’accord c’est un outil, mais il ne faudrait pas tendre à cela ». François Bonneau, lui, estime qu’« une approche uniforme des territoires produit des inégalités, des injustices. Une main politique nationale ne peut pas répondre aux besoins des territoires, car nous abritons des disparités impressionnantes au sein de nos territoires. Par exemple, dans ma région, la région Centre Val de Loire, nous sommes face à une pénurie de médecin. En revanche, chez mon collègue Renaud Muselier sur la Côte d’Azur ce n’est pas le cas. Il faut donc une différenciation. Le Premier ministre vient d’ouvrir une porte au dialogue. Les Régions vont entrer et discuter. Mais il est urgent d’expérimenter et d’accepter la différenciation afin que chacun réussisse ! », prévient François Bonneau. Benoit Simian, lui, tient à rappeler que « tout ne peut pas se décider à Paris ! » La différenciation serait, selon lui, une des réponses pour « diminuer drastiquement nos dépenses publiques. Arrêtons les doublons qui sont insupportables ! » Pour Roland Theis, « la différenciation peut être utile dans le fonctionnement d’un Etat. Mais il ne faut pas oublier la solidarité entre les Régions qui est capitale ». Pour parler davantage de cette différenciation, La Sarre a décidé d’inviter les régions françaises en septembre 2020 pour échanger sur le fonctionnement de leur territoire.

Pour une clarification plus nette des missions
La deuxième table-ronde organisée lors de cette matinée d’échanges portait sur « Comment ma Région agit pour moi ». Pour en débattre, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, Renaud Muselier, président de la Région Sud, Philippe Wahl, directeur général de La Poste et Rodolphe Alexandre, président de la Région Guyane, avaient fait le déplacement.
En introduction à cette rencontre et pour rebondir sur la précédente table-ronde, Rodolphe Alexandre a souhaité mettre en avant le fait que la différenciation n’était pas une découverte pour [eux] en Guyane. « C’est même un débat récurrent chez nous ! En ce moment-même nous construisons quatre lycées. Notre taux de natalité est de 3,5 % par an. Nous sommes enclavés. Nous accusons un très gros retard structurel. Quand je vois vos infrastructures à Bordeaux, le tramway, les bus… j’en suis émerveillé ! Nous, nous avons demandé une loi spécifique à la Guyane, car nous possédons des spécificités multiples. Avec notre démographie, dans dix ans, il faudra reconstruire une dizaine de nouveaux établissements scolaires. Il est donc urgent de nous laisser faire ! ».
Carole Delga, elle, demande une clarification plus nette en termes de missions et notamment pour les aides aux entreprises. Elle désire également plus d’autonomie en matière de transport, « plus de champ dans les expérimentations ». Sur les questions environnementales et notamment de l’eau « quand nous avons des urgences, il faut nous permettre d’avoir une souplesse d’actions et une décentration plus forte. » Bref, les Régions demandent plus de pouvoirs d’actions. Philippe Wahl a profité de cette tribune pour insister sur la place qu’a la Poste « vous transformez vos régions, nous transformons La Poste ! Nous travaillons de concert avec vous sur la transition énergétique, votre communication. Cela prouve bien que nous voulons poursuivre nos actions sur nos territoires ». Carole Delga et Renaud Muselier ont exprimé également leur regret suite au discours du Premier ministre Edouard Philippe. « Les propositions ne sont pas très nombreuses et sont encore assez floues. Des doublons persistent encore », déplore la présidente d’Occitanie. « Je n’ai pas tout compris », avoue le président de la Région Sud.

Gérard Larcher président du Sénat


Faire confiance aux Régions
La semaine dernière les Régions de France ont pris la plume pour demander une clarification de leurs missions ainsi qu’un renforcement de leurs compétences dans les domaines de l’économie, de l’emploi, de la transition écologique, de la cohésion des territoires, de la culture, de la jeunesse et des sports. « Vous avez demandé une clarté et une stabilité de et dans vos missions mais également une différenciation dans vos compétences, souligne Gérard Larcher, en clôture de ce 15ème Congrès. Je crois que c’est par vous, par les territoires que les fractures de notre pays pourront se réduire ! » Le président du Sénat ne croit plus en la méthode verticale. « Le quotidien des Français ne se règle plus à Paris, dans les ministères. Nous devons redonner du pouvoir aux Régions ! » assène-t-il. Au printemps prochain, une nouvelle étape de décentralisation sera discutée. « Elle doit s’accompagner d’une nouvelle étape de déconcentration de l’Etat et l’Etat central doit faire confiance à l’Etat local en lui donnant davantage de liberté et de responsabilité, car il est grand temps de faire confiance aux élus ! », conclut ce dernier.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
5751
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !