Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/11/20 | Les Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique a un nouveau président

    Lire

    A l’occasion du renouvellement du Bureau Directeur de l’association ; principal réseau de tourisme archéologique du continent, Germinal Peiro, président du Conseil Départemental de la Dordogne, a été élu Président de l’Association pour la période 2020-2024. Initiée en 2010 en tant que projet d’initiative européenne de promotion, du patrimoine, de la culture et du tourisme, l’Association est une association internationale qui compte 151 sites d’art rupestres et près de 41 institutions dans tout le continent européen.

  • 30/11/20 | Travaux d’urgence sur les lignes Brive-Ussel et Périgueux-Brive

    Lire

    Afin de sauvegarder le réseau néo-aquitain, le Conseil régional s’est engagé en faveur d’un Plan Directeur d’investissements du réseau ferroviaire. Compte-tenu de l’état très dégradé des lignes régionales, des travaux d’urgence vont être menés sur 6 axes en 2021 parmi lesquels Brive-Ussel et Périgueux-Brive. La Région va prendre en charge 3 930 000 euros.

  • 30/11/20 | Lacs médocains: Début du programme global de restauration

    Lire

    Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une subvention de 184 000€ au Syndicat intercommunal d’aménagement des eaux du bassin versant des étangs du littoral girondin. En effet, les deux grands lacs médocains et le bassin d’Arcachon sont des écosystèmes qui apportent beaucoup à l’activité économique et touristique. Seulement, ils sont soumis à des risques de dégradation de l’eau. C’est donc dans un but de restauration et préservation que le programme global des restauration des zones humides et des lacs médocains est mis en oeuvre.

  • 30/11/20 | L’argile bentonite se développe en Dordogne

    Lire

    Lafaure, située à Mazeyrolles en Dordogne, est spécialisée dans l’exploitation de carrières et la commercialisation de produits extraits ou transformés. Afin de se positionner sur de nouveaux secteurs, l’entreprise souhaite développer l’exploitation d’argile bentonite en perspective de 3 domaines d’application : la cosmétique, avec le développement de la marque « Argile du Périgord », la protection des plantes et l’alimentation animale. Pour l'aider dans ce développement, la Région la soutient à hauteur de 173 712 euros.

  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Dordogne va expérimenter le revenu de base

23/12/2017 | Les conseillers départementaux ont voté jeudi le lancement d'une étude sur le revenu de base avant une expérimentation. La Dordogne rejoint 11 autres départements.

Le conseil départemental de la Dordogne a accueilli Jean Luc Gleyze, le président du Conseil départemental de la Gironde

Jeudi matin, la session du conseil départemental de la Dordogne accueillait la président socialiste du Conseil départemental de la Gironde, Jean-Luc Gleyze. Il est venu présenter aux élus périgourdins le projet d'expérimentation du revenu de base, dossier qui suscite de très nombreuses interrogations sur sa mise en place. Au final, c'est à l'unanimité que les conseillers départementaux ont voté le lancement d'une étude sur le revenu de base avant une éventuelle expérimentation qui ne pourra intervenir qu'à partir de 2019. Avec ce vote ce principe, la Dordogne rejoint 11 autres départements.

Pareille unanimité est rare dans l'hémicycle du conseil départemental de la Dordogne, rare pour être souiignée. Pourtant, jeudi matin, à l'occasion d'une session extraordinaire consacrée au revenu de base, les élus  se sont tous prononcés favorablement au lancement d'une étude sur le sujet avant une éventuelle expérimentation. Pour présenter le dossier, Germinal Peiro, le président de la collectivité avait invité son homologue de la Gironde, Jean-Luc Gleyze, qui travaille sur le sujet depuis deux ans. En Gironde, des ateliers de réflexion sont menés avec des citoyens, des travailleurs sociaux. Il est venu à Périgueux en défendre les grands principes  et assurer du caractère non dogmatique de la démarche.  "Sur un certain nombre de sujets, j'ai des convictions et pas de certitudes. C'est le cas ici. Je souhaite que cet outil puisse être testé et évalué. Il peut permettre de lutter contre la pauvreté et d'apporter des réponses à de multiples situations : étudiants sans ressources, travailleurs pauvres, parents d'enfants handicapés, aidants de personnes âgées, intermittents du spectacle, actifs en reconversion professionnelle. Je pense qu'il peut être un facteur d'émancipation et d'autonomie."

12 départements

Douze départements dont la Dordogne sont d'accord pour co-financer une étude de faisabilité dont le coût est estimé à 100 000 euros. Cela reviendrait donc à 8000 euros pour chaque collectivité. Ce travail a pour but de définir les modalités de l'expérimentation et, en particulier, le panel sélectionné (jeunes de 18 à 25 ans, personnes âgées, aidants, agriculteurs, etc.), la durée, le montant du revenu de base, les éventuelles conditions d'octroi, les différents critères d'évaluation. Le sujet soulève une multitude de questions, quel périmètre ?, pour qui ? universalité du revenu ou pas ?, quel financement ?  Germinal Peiro se prononce  plutôt pour un revenu dégressif en fonction des revenus et cumulable avec d'autres prestations sociales. L'étude devra apporter des réponses claires et précises dont personne ne dispose à l'heure actuelle.  Mais l'objectif, comme l'a rappelé Jean Luc Gleyze est d'élaborer un modèle robuste, crédible scientifiquement, audacieux socialement et soutenable financièrement".

Nombreuses questions

Le sujet a provoqué de nombreuses réactions. "Il y a un certain nombre de réserves qu'il faudra lever avant d'obtenir mon adhésion. Le principe d'attribuer un revenu sans contre partie me gêne beaucoup, a prévenu Dominique Bousquet (LR) . Gaelle Blanc  (LR) s'interroge sur la notion  de hiérarchie du travail. "Cumuler un travail et le revenu de base peut faire en sorte que quelqu'un en début de carrière pourra toucher autant qu'une personne en fin de carrière qui a franchi tous les échelons et qui a progressé tout en long de sa vie professionnelle en faisant les efforts nécessaires." Elle s'interroge sur la fiscalité : " ce revenu sera t-il imposable ? ou considéré comme une allocation, par définition non imposable".  Pour le parti communiste, Marie Claude Varaillas, émet des réserves : elle redoute "une déresponsabilisation du patronat sur les salaires et souligne que les rémunérations pourraient être figées." De très nombreux élus ont insisté sur la valeur travail, facteur d'inclusion sociale. " En vingt cinq ans, les gouvernements successifs ont tout essayé avec peu de résultats et un taux de chômage aussi élevé. Le sujet n'est pas d'être ou contre la société du travail  mais de donner la possibilité que cette expérimentation soit conduite, poursuit Germinal Peiro.  L'étude de faisabilité constitue une première étape. Le conseil départemental de la Dordogne s'apppuiera sur un comité de suivi de 12 élus de tous bords pour faire avancer la réflexion. Une expérimentation ne pourra avoir lieu guère avant 2019, car elle implique  des adaptations réglementaires et législatives. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
28603
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !