Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

  • 19/02/18 | Benoît Simian, député LREM du Médoc défend les petites lignes

    Lire

    Le député du Médoc qui a participé aux travaux du Conseil d’orientation des infrastructures soutient "l'ambition forte du gouvernement pour le service public ferroviaire". "Au sujet des « petites lignes », cela "relève d’une autre démarche et de discussions avec les régions qui sont les premières concernées. Le Gouvernement respectera ses engagements pris dans les CPER pour la rénovation des petites lignes et mènera ces discussions dans le cadre de la préparation des schémas régionaux d’aménagement qui doivent être élaborés d’ici 2019. Supprimer nos petites lignes serait asphyxier nos territoires."

  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La droite en position de force en Gironde

24/03/2014 | La vague bleue que l'on évoque au niveau national n'a pas attendu le 2nd tour des municipales pour d'ores et déjà submerger la Gironde

La droite en position de force à Bordeaux et en Gironde

Avec 60,95% des voix, Alain Juppé conserve la Mairie de Bordeaux avec une belle longueur d'avance sur son adversaire socialiste Vincent Feltesse, actuel Président de la CUB. Une Communauté Urbaine dont la majorité de gauche pourrait bien être remise en question à l'issue du scrutin du 2nd tour le 30 mars prochain. Sur le reste du département la droite à conforter et renforcer nombre de ses positions, créant en outre quelques surprises sur des communes jusque là acquises à la gauche. A relever également une abstention départementale estimée à 36,28% ce 24 mars à minuit, et des scores des candidats FN flirtant parfois avec les 20% des voix exprimées.

Si le score d'Alain Juppé sur Bordeaux est particulièrement honorable, sa victoire au premier tour contre Vincent Feltesse n'est en fait pas réellement une surprise. Il y a par contre de quoi noter, une abstention importante sur la capitale girondine puisque 44,71% des bordelais inscrits sur les listes ne se sont pas déplacés. Soit 8 points de plus que le taux d'abstention sur le département.
Mais au-delà de Bordeaux, le pari lancé par Alain Juppé de reprendre la majorité à la Communauté urbaine pourrait bien se réaliser le week-end prochain au regard de plusieurs grandes défaites enregistrées par la gauche dès ce premier tour: Carbon Blanc, Artigues-près-Bordeaux, Ambès, ou encore au Taillan Médoc, l'échec à sa propre succession de Ludovic Freygefond, Premier secrétaire du PS en Gironde. Enfin, toujours sur le territoire de la CUB, si les choses ne sont pas encore jouées sur Saint-Médard en Jalles, elles ont bien failli l'être puisque l'opposant Jacques Mangon (UMP) a réuni 49,79% des voix exprimées lors de ce premier tour. De quoi inquiéter Serge Lamaison, le maire sortant PS, qui rassemble quant à lui 36,75%. Enfin, sur le second tour des élections Mérignac et Pessac seront surveillées de prés par la droite et la gauche.
(Voir sur Aqui !: La Communauté urbaine de Bordeaux pourrait basculer à droite)

Sur le Bassin, la droite confortéeAilleurs en Gironde, c'est la droite aussi qui sort vainqueur de ce premier tour des élections municipales. Sur le Bassin d'Aracachon et le Val de Leyre, elle a en effet largement de quoi se satisfaire puisqu'elle garde une main assurée voire confortée sur un grand nombre de communes. Yves Foulon est reconduit à Arcachon avec 62% des voix, à Lège-Cap-Ferret, Michel Samarcelli repasse avec 59,23% des voix et Marie-Hélène Des Esgaulx rayonne à Gujan-Mestras réunissant 69,18% des suffrages. La droite remporte également (à 7 voix près) la commune de Salles où le Conseiller général Vincent Nuchy s'incline face à Luc Dervillé. Défaite d'un autre conseiller général à Lanton où Christian Gaubert s'incline face à Marie Larue qui obtient 54,78% des voix. A La Teste de Buch, le second tour verra une triangulaire dans laquelle le Maire sortant UMP, Jean-Jacques Eroles, part tout de même avec une petite longueur d'avance.

Surprises dans le MédocDans le Médoc, deux surprises. A Pauillac d'abord, où, le maire sortant PS, Sébastien Hournau, élu au premier tour en 2008 doit cette fois passer l'épreuve du ballottage face à son concurrent Florent Fatin (UMP), arrivé en tête du premier tour avec 42,55% des votes. A Vendays-Montalivet ensuite, où Michel Bibey, maire sortant divers gauche n'obtient que 29,58% des suffrages exprimés et est mis en difficulté par Pierre Bournel qui prend la tête de ce premier tour avec 43% des voix. Du côté de Lacanau, Jean-Michel David, le maire sortant divers droite, avec 41,06% des voix, est pris dans une triangulaire face au candidat centriste, Laurent Peyrondet (38,72% des voix), le candidat PS, Olivier Baccialone, restant assez loin derrière avec 20,22% des voix.
Dans le Blayais, l'heure n'est pas au grand changement, le Maire de Blaye, Denis Baldès conforte sa position et sa liste plurielle avec un joli score de 61,97%. A noter tout de même un revers de plus pour la gauche à Saint-Ciers-sur-Gironde où Anne-Marie Plisson, Maire sortante PS s'incline face à Valérie Ducout et sa liste divers droite qui totalise 56,90% des scores.

Succès du Front NationalDans le Sud Gironde, à l'inverse de la tendance départementale, la gauche conserve sa présence sur le territoire. A Langon, si le premier adjoint devient Maire à la place de Charles Vérité, le duel fratricide n'aura pas coûté la commune à la gauche. Captieux choisit quant à elle l'alternance, en portant à la Mairie la liste divers gauche menée par Jean-Luc Gleyze, vice président du Conseil général. A noter encore la réélection à Sauveterre de Guyenne de Yves d'Amécourt, leader de l'opposition de droite au conseil général qui a obtenu 54,85% des voix et met en évidence " la participation de près de 80% " dans sa commune.

Parmi les points chauds que le PS surveillera attentivement dimanche prochain: Libourne figure en bonne place. L'exercice pour Philippe Plisson, le maire socialiste sortant se révèle un peu plus compliqué que prévu puisqu'il se retrouve au 2nd tour face à trois autres candidats: l'UMP Jean-Paul Garraud (26,83%), l'UDI Charles Pouvrau (12,69%), et le candidat du Front national, Gonzague Malherbe, qui enregistre 12,30% des voix à l'issu du premier tour. Soit presque 10 points de plus qu'en 2008. Un succès du Front National qui est d'ailleurs à relever dans la plupart des 17 communes de Gironde où le parti présentait une liste. A Ambarès-et-Lagrave, Jérémy Hernandez fait 18,57%; à Bègles, Bruno Paluteau compte 12,15% des suffrages; à Lormont, Jean-Baptiste Defrance frôle les 22%; à Floirac, Gérard Belloc est à 19,20%; à La Teste de Buch, Jean-Charles Habran réuni 9,22% des voix, à Arcachon, Laurent Lamara 8,19%,... Dans le village de Saint-Seurin-de-Cursac, Pierre Dinet, cumule plus de 25% des suffrages.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
1584
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Saint-Savinien | 24/03/2014

Dans le blayais revers pour la gauche à St-Ciers en effet, mais succès à Saint-Savin pour le conseiller général PS Alain Renard face à la municipalité de droite sortante !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !