Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Fête de la Rose du PS landais s'annonce frondeuse

24/09/2014 | La fête 2014 en hommage à la mort de Jaurès, se déroule à Soustons, à deux pas de la statue de François Mitterrand immortalisé avec son chien Baltique

MitterrandSoustons

2012, quatre mois après la victoire de François Hollande, le nouveau ministre Alain Vidalies et les autres parlementaires landais sont les invités d'honneur de la Fête de la Rose de Soustons. 2013, c'est la ministre de la Justice Christiane Taubira qui y est ovationnée. Mais cette année, pas un membre du gouvernement ne pointe à l'horizon. Dans le département d'Henri Emmanuelli qui s'est abstenu lors du vote de confiance à Manuel Valls à l'Assemblée et où les militants sont en plein doute, la fête s'annonce, sinon morose, du moins frondeuse.

Pour le meeting au Hall des sports de Soustons après le traditionnel banquet, c'est Pierre-Alain Muet qui est annoncé à la tribune samedi après-midi, au côté de Laura Slimani, présidente des Jeunes socialistes et Renaud Lagrave, premier fédéral des Landes. Le député du Rhône, ex-conseiller de Lionel Jospin, n'était a priori pas attendu du côté de l'aile gauche du PS. Mais par la force des choses, cet économiste chevronné qui s'oppose à une politique de l'offre « absurde », s'est rapproché des « frondeurs ».

« Ce n'est pas un dangereux gauchiste, c'est quelqu'un de mesuré et de posé qui explique que la politique économique actuelle nous mène dans le mur », relève M. Lagrave qui invite à venir l'écouter car « il vulgarise remarquablement ses connaissances ».

Faire réussir la gaucheEn tout cas, cette Fête de la Rose célébrant le centenaire de la mort de Jaurès (qui « mérite mieux que l'organisation des funérailles de la gauche » selon M. Emmanuelli), s'annonce dans une période de forts doutes pour les militants socialistes. « C'est même plus grave que ça », note M. Lagrave qui a finalement décidé de rempiler à la tête du PS landais pour assurer une certaine stabilité après avoir annoncé en juin qu'il laissait sa place suite aux déroutes électorales des municipales et des européennes.

« Le mal est profond » avec « une rentrée catastrophique » entre « un ministre qui parle de contrôle des chômeurs, un autre de phobie administrative et ne paie pas ses impôts, un autre qui s'égare sur les illettrés », « c'est dévastateur », juge-t-il.

Du côté des Jeunes socialistes landais qui présenteront samedi leur campagne contre le traité transatlantique, « le moral n'est pas excellent » non plus, reconnaît Marine Raffini qui « espère que la Fête va nous remettre dans un élan collectif positif ». Avec un objectif : « faire réussir la gauche et être exigeant avec le gouvernement » même s'« il y a quand même de bonnes choses », des emplois d'avenir à l'augmentation des bourses d'étudiants.

Cantonales difficilesGlobalement les mesures prises mettent en colère les socialistes landais dont la majorité est acquise au courant Un monde d'avance qui tiendra du 3 au 5 octobre son université de rentrée à Vieux-Boucau avec son leader Benoît Hamon.

M. Lagrave pointe notamment la baisse des dotations de l'Etat auprès des collectivités locales, les économies de 50 milliards d'euros sur le budget de l'Etat ou « les choix portés sur le pacte de responsabilité et le CICE qui n'ont jamais été débattus dans le parti » avec parfois des « chèques à des entreprises qui ne créent pas un emploi ».

Militant pour un congrès du PS dès le printemps, celui qui se pose en « dernier défenseur des 60 propositions » du candidat Hollande en 2012, souhaite que « l'objectif du rassemblement de la gauche soit toujours notre stratégie ». Ce que ne manquera pas de rappeler Benoît Hamon lors du meeting du 5 octobre au côté de Cécile Duflot (EELV) et Pierre Laurent (PCF).

Le rassemblement de la gauche, Renaud Lagrave va y travailler très vite au niveau local dans la perspective des cantonales de mars. Une élection peut-être à haut risque après des municipales catastrophiques pour les socialistes landais, alors que la droite commence à rêver d'un exploit sur cette terre de gauche.

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
2698
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !