Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/18 | Une journée de travail autour des migrations

    Lire

    Samedi 20 octobre, de 9h30 à 17h le département DEFLE de l’Université Bordeaux 3 Montaigne à Talence accueille une journée de travail des Etats Généraux des migrations en Gironde portés localement par le collectif d'associations Collectif Réfugiés Solidarité 33. L'occasion à travers 6 ateliers de réfléchir et être force de proposition sur des thèmes liés à l'action, à la communication, et à la structuration du collectif, ainsi qu'aux conditions d’accueil des personnes migrantes en France, et particulièrement en Gironde. L’objectif est de préparer les actions que ce collectif militant veut organiser tout au long de l’année.

  • 18/10/18 | René Goscinny prend ses quartiers

    Lire

    Le Musée de la BD d’Angoulême accueille jusqu’au 2 janvier 2019 une exposition pour toute la famille « Goscinny et le cinéma, astérix, lucky luke et cie ». Cinéphile averti, Goscinny s’est nourri des classiques américains et européens avant que le cinéma ne s’empare de ses créations. Cette exposition met en lumière des centaines de documents dans une scénographie claire et ludique. Un parcours enfant permet aux plus jeunes de découvrir l’exposition tout en jouant et en se déguisant.

  • 17/10/18 | Les métiers de la propreté en lumière

    Lire

    Le 18 octobre aura lieu la 1ère journée nationale des métiers de la propreté afin de mettre en lumière ces métiers souvent oubliés. A Bordeaux, une animation dédiée au métier « Laveur de vitres » se déroulera de 10h à 12h entre la place de la Comédie et le cours Alsace-Lorraine avec entre autre une parade originale et décalée ou encore une boîte à CV place Saint-Projet à destination des demandeurs d'emploi. De 8h à 20h, la gare Saint-Jean accueillera une exposition éphémère #500000visages atour des jeunes en formation qui seront présents pour échanger avec le grand public.

  • 17/10/18 | La restauration du château de Commarque (24) récompensée

    Lire

    Le château de Commarque à Sireuil sur la commune des Eyzies -de- Tayac (24) vient de se voir décerner le grand trophée 2018 de la plus belle restauration d'un monument historique par le journal le Figaro. Doté de 30 000 euros, il a été remis au propriétaire Hubert de Commarque le 11 octobre à Paris. Ce prix récompense près d'un demi siècle de travaux menés par le propriétaire. Il accueille 45 000 visiteurs chaque année depuis son ouverture au public.

  • 17/10/18 | Les Foulées littéraires sportives

    Lire

    La 8ème édition des Foulées Littéraires auront lieu les 23 et 24 novembre au Pôle culturel et sportif du Bois Fleuri à Lormont avec pour thème "sport et humour". Vincent Clerc, ancien rugbyman, et Michel Iuttria, dessinateur de presse, en seront les invités d’honneur. Dès le 13 novembre le public pourra découvrir une grande rétrospective consacré à l’oeuvre de Michel Iturria et tout au long du Salon de nombreuses animations et temps forts sont attendus. Entrée gratuite.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Garde des Sceaux visite "la prison ouverte" de Mauzac en Dordogne

01/08/2018 | La ministre de la Justice était en Dordogne ce 1er août pour visiter le prison de Mauzac et sa ferme école, un modèle qui pourrait inspirer le gouvernement.

Accompagnée des députés du Sarladais et du Bergerac, la Garde des Sceaux a visité le centre de détention semi ouvert de Mauzac

Le centre de détention de Mauzac en Dordogne est l'une des deux seules prisons françaises à pouvoir revendiquer le statut de prison ouverte. Une des particularités de ce centre de détention est de posséder une ferme école pour faciliter la réinsertion des détenus. Ce modèle voulu par Robert Badinter, dès les années 80, pourrait inspirer le gouvernement qui souhaite repenser la détention, à un moment où la population carcérale bat des records. Nicole Belloubet, la ministre de la justice est venue ce 1er août se rendre compte sur place pour voir si ce modèle était transposable ailleurs.

A l'heure, où la population carcérale atteint de nouveaux records, le gouvernement réfléchit à repenser la détention et à adapter les modes de détention en fonction de la particularité des détenus. En Dordogne, la prison de Mauzac, construite dans les années 80, est atypique : elle a été pensée comme un village avec pour objectif  de mieux réinsérer. Ce modèle de centre de détention, a été voulu par Robert Badinter, lorsqu'il était ministre de la Justice. Ce mercredi 1er août, la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, est venue visiter le centre de détention et sa ferme école, où sont cultivés des légumes bio, des herbes aromatiques et médicinales. Les habitants du village peuvent venir y acheter des légumes chaque vendredi. Ce centre de détention ouvert accueille principalement des prisonniers condamnés pour affaires de moeurs ou d'agressions sexuelles avec des peines parfois supérieures à dix ans. 

La visite ministérielle n'était pas ouverte à la presse, mais la garde des sceaux a répondu aux questions des journalistes. "Je souhaitais voir comment les choses se passaient concrétement car mon ambition pour l'adminisration pénitentiaire est d'arriver à avoir des établissements qui accueillent des détenus selon des régimes différenciés. On ne peut pas accueillir les détenus de la même manière partout. Nous avons pour ambition d'assurer la sécurité de nos concitoyens mais aussi d'assurer la réinsertion des prisonniers," a indiqué Nicole Belloubet.  La ministre a confirmé lors de sa venue, la création de 15.000 places supplémentaires en établissement pénitentiaire d'ici 2027, dont 7.000 d'ici 2022.  A Mauzac, les détenus ont la possibilité de se former, d'apprendre un métier et de travailler. Les prisonniers bénéficient notamment d'une liberté d'aller et venir, la journée, les portes des cellules sont fermées après 19 heures

Un modèle transposable partout ? 

 Le gouvernement pourrait dupliquer le modèle de Mauzac ailleurs, ou du moins s'en inspirer  pour mieux préparer la réinsertion. A noter que les frais de fonctionnement y sont nettement plus importants qu'ailleurs. "Deux choses doivent nous guider, la sécurité de la société et la réinsertion des détenus, a insisté la garde des sceaux. "Nous avons aussi à construire des établissements pénitentaires à proximité des villes, car il y a des offres de travail, de services publics, de transports. Je ne prétends pas qu'il faut dupliquer partout en France ce type d'établissement. Il faut des établissements diversifiés. C'est un mode de diversification intéressant." La ministre de la Justice a également évoqué le projet de réécriture de l'échelle des peines pour que celles-ci aboutissent réellement à la meilleure réinsertion  possible.  "Pour cela, nous avons besoin de déployer des services d'insertion et de probation. D'ici 2020, il y aura 1500 emplois supplémentaires de ce type qui seront créées."

Lors de cette visite, les responsables syndicaux de l'administration pénitentiaire  ont indiqué que les moyens mis en oeuvre étant insuffisants, avec le non remplacement de départs à la retraite, l'accompagnement vers le retour à la vie en société et à la prévention de la récidive était insuffisante, notamment au niveau du suivi médico-social. Un CMP judidiaire est en toujours en projet.  A ce jour, il n'y en a pas en Dordogne.  Il  en existe un à Angoulême et un à Limoges. 
En marge de la visite, Nicole Belloubet s'est aussi exprimée sur le report de la réforme constitutionnelle. Les débats ont été  repoussés à cause de l'affaire Benalla. La ministre souhaite que son étude puisse reprendre dès la rentrée en fonction du calendrier parlementaire.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude -Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
6713
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !