Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

  • 16/11/18 | « Pas vu, pas protégé, soyez un cycliste éclairé »

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, Grand Poitiers, en partenariat avec la Police Nationale, la préfecture de la Vienne, les villes de Poitiers, Buxerolles, Jaunay-Marigny, l’Atelier du Petit Plateau et Vélocité 86, organise sa 9ème semaine de sensibilisation pour la sécurité des cyclistes. Pour informer et aider les cyclistes à renforcer leur visibilité, des actions sont proposés et des accessoires de sécurité seront offerts.

  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Garde des Sceaux visite "la prison ouverte" de Mauzac en Dordogne

01/08/2018 | La ministre de la Justice était en Dordogne ce 1er août pour visiter le prison de Mauzac et sa ferme école, un modèle qui pourrait inspirer le gouvernement.

Accompagnée des députés du Sarladais et du Bergerac, la Garde des Sceaux a visité le centre de détention semi ouvert de Mauzac

Le centre de détention de Mauzac en Dordogne est l'une des deux seules prisons françaises à pouvoir revendiquer le statut de prison ouverte. Une des particularités de ce centre de détention est de posséder une ferme école pour faciliter la réinsertion des détenus. Ce modèle voulu par Robert Badinter, dès les années 80, pourrait inspirer le gouvernement qui souhaite repenser la détention, à un moment où la population carcérale bat des records. Nicole Belloubet, la ministre de la justice est venue ce 1er août se rendre compte sur place pour voir si ce modèle était transposable ailleurs.

A l'heure, où la population carcérale atteint de nouveaux records, le gouvernement réfléchit à repenser la détention et à adapter les modes de détention en fonction de la particularité des détenus. En Dordogne, la prison de Mauzac, construite dans les années 80, est atypique : elle a été pensée comme un village avec pour objectif  de mieux réinsérer. Ce modèle de centre de détention, a été voulu par Robert Badinter, lorsqu'il était ministre de la Justice. Ce mercredi 1er août, la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, est venue visiter le centre de détention et sa ferme école, où sont cultivés des légumes bio, des herbes aromatiques et médicinales. Les habitants du village peuvent venir y acheter des légumes chaque vendredi. Ce centre de détention ouvert accueille principalement des prisonniers condamnés pour affaires de moeurs ou d'agressions sexuelles avec des peines parfois supérieures à dix ans. 

La visite ministérielle n'était pas ouverte à la presse, mais la garde des sceaux a répondu aux questions des journalistes. "Je souhaitais voir comment les choses se passaient concrétement car mon ambition pour l'adminisration pénitentiaire est d'arriver à avoir des établissements qui accueillent des détenus selon des régimes différenciés. On ne peut pas accueillir les détenus de la même manière partout. Nous avons pour ambition d'assurer la sécurité de nos concitoyens mais aussi d'assurer la réinsertion des prisonniers," a indiqué Nicole Belloubet.  La ministre a confirmé lors de sa venue, la création de 15.000 places supplémentaires en établissement pénitentiaire d'ici 2027, dont 7.000 d'ici 2022.  A Mauzac, les détenus ont la possibilité de se former, d'apprendre un métier et de travailler. Les prisonniers bénéficient notamment d'une liberté d'aller et venir, la journée, les portes des cellules sont fermées après 19 heures

Un modèle transposable partout ? 

 Le gouvernement pourrait dupliquer le modèle de Mauzac ailleurs, ou du moins s'en inspirer  pour mieux préparer la réinsertion. A noter que les frais de fonctionnement y sont nettement plus importants qu'ailleurs. "Deux choses doivent nous guider, la sécurité de la société et la réinsertion des détenus, a insisté la garde des sceaux. "Nous avons aussi à construire des établissements pénitentaires à proximité des villes, car il y a des offres de travail, de services publics, de transports. Je ne prétends pas qu'il faut dupliquer partout en France ce type d'établissement. Il faut des établissements diversifiés. C'est un mode de diversification intéressant." La ministre de la Justice a également évoqué le projet de réécriture de l'échelle des peines pour que celles-ci aboutissent réellement à la meilleure réinsertion  possible.  "Pour cela, nous avons besoin de déployer des services d'insertion et de probation. D'ici 2020, il y aura 1500 emplois supplémentaires de ce type qui seront créées."

Lors de cette visite, les responsables syndicaux de l'administration pénitentiaire  ont indiqué que les moyens mis en oeuvre étant insuffisants, avec le non remplacement de départs à la retraite, l'accompagnement vers le retour à la vie en société et à la prévention de la récidive était insuffisante, notamment au niveau du suivi médico-social. Un CMP judidiaire est en toujours en projet.  A ce jour, il n'y en a pas en Dordogne.  Il  en existe un à Angoulême et un à Limoges. 
En marge de la visite, Nicole Belloubet s'est aussi exprimée sur le report de la réforme constitutionnelle. Les débats ont été  repoussés à cause de l'affaire Benalla. La ministre souhaite que son étude puisse reprendre dès la rentrée en fonction du calendrier parlementaire.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude -Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
6868
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !