Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/07/19 : Canicule:Le département de Gironde active dès ce lundi 22 juillet une cellule de crise et un numéro d'information et d'orientation [05 56 99 66 99] afin d’apporter un soutien aux personnes âgées et aux personnes handicapées, ainsi qu’aux professionnels.

21/07/19 : La Gironde en alerte canicule ORANGE - niveau 3 - à compter de ce lundi 22 juillet à 6h00 et ce jusqu’à nouvel ordre. Les températures devraient dépasser les 35°C dès demain, les 40°C la journée de mardi et ne pas descendre en dessous de 21°C la nuit

19/07/19 : Un nouveau cas de dengue diagnostiqué en Lot-et-Garonne suite au retour d’une personne ayant séjourné sur l’île de la Réunion. Le traitement de démoustication interviendra dans la nuit du 22 au 23 juillet à Bajamont, Foulayronnes et Castelculier.

19/07/19 : Épisode de fortes chaleurs ce week-end dans le 47. Le risque de feux de forêt devrait basculer en niveau sévère dès lundi, avec un renforcement des effectifs et des moyens sapeurs-pompiers. Le SDIS active dés à présent sa vidéosurveillance.

19/07/19 : Le Château de Bonaguil en Lot-et-Garonne vient de recevoir le label « Sécuri-Site ». Délivré par la Préfète du Département, ce label certifie la mise en place d’un dispositif de sécurité complet, à l’intérieur comme aux abords d’un site touristique.

18/07/19 : Suite à l’interruption à mi-spectacle du traditionnel feu d'artifice du 14 juillet sur les quais de Bordeaux, pour cause d'incendie sur la barge de tir, Nicolas Florian a décidé d'en proposer un nouveau le samedi 7 septembre pour marquer la rentrée.

18/07/19 : Le 2 Juillet dernier, la Fondation Poitiers Université a élu Marc Bonassies, directeur départemental de la Banque Populaire Val de France, comme Président. Il succède à Roger Belot, président de la Fondation depuis juillet 2015.

18/07/19 : La ville de Biarritz vient d’être condamnée par le tribunal de Pau à verser 1730 € au Comité de Liaison du Camping-car. En cause: 15 panneaux d’interdiction de stationnement pour les camping-cars. Déjà désavouée, elle avait un mois pour les retirer

18/07/19 : Nouvelle mesure de restriction d’irrigation sur le bassin du Clain. En effet, les prélèvements d’eau en rivière destinés à l’irrigation agricole, rattachés à la borne de Vouneuil-sous-Biard, seront interdits à partir de 8 h, ce vendredi 19 juillet.

17/07/19 : CAN 2019. Dans le cadre de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations, qui verra s'opposer vendredi soir le Sénégal à l'Algérie, et afin d'éviter tout débordement, la Ville d'Agen fermera les principaux axes de circulation entre 20h et 2h du matin.

17/07/19 : La Cité du Vin réduit ses tarifs! Les porteurs de la Carte Jeune de Bordeaux Métropole bénéficient dorénavant de 20 % de réduction pour le porteur de la carte, et également pour l'accompagnant adulte quand le porteur a moins de 16 ans.

17/07/19 : Marc Médeville, succéde à Bernard Farges à la tête des Bordeaux et Bordeaux supérieurs avec 2 priorités de mandat: la reconquête des parts de marché auprès des professionnels et l'inscription de 100% des AOC dans des démarches environnementales.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/07/19 | Villenave d'Ornon s'arme contre les moustiques-tigres

    Lire

    Le moustique-tigre est présent dans 25 des 28 communes de la métropole bordelaise. Afin de contribuer à la lutte contre cette prolifération, la Ville de Villenave d'Ornon a acquis 1000 pièges pondoirs, et, à titre de test, les a proposés à tarif préférentiel aux Villenavais intéressés à expérimenter leur efficacité (sur inscription). Ces pièges attirent et emprisonnent les femelles prêtes à pondre, ce qui élimine l'insecte piqueur et sa descendance. Si les retours s'avèrent concluants, la Ville renouvellera cet achat en plus grand nombre à la saison prochaine.

  • 22/07/19 | Un agro-parc urbain des Jalles, la Métropole y pense

    Lire

    La Métropole projette la création d’un parc naturel et agricole métropolitain dénommé « Parc des Jalles ». Bordeaux Métropole et les 10 communes concernées ont déjà initié le processus de création de cette Opération d’Aménagement d’Intérêt Métropolitain qui s’étendra sur 6000ha à l’horizon 2020. Objectifs de ce futur agro-parc urbain, riche de nombreux sites écologiques remarquables, bois, marais et prairies: préserver les espaces naturels et agricoles mais aussi définir des lignes de conduite en matière de protection, de valorisation et d’aménagement. Consultation préalable du grand public prévue pour septembre 2019.

  • 22/07/19 | « Un, Deux, Toit » cherche des propriétaires pour loger les jeunes

    Lire

    Le dispositif « Un, Deux, Toit » de la Région Nouvelle-Aquitaine tente d’offrir l'opportunité de trouver un logement aux jeunes en formation ou employés. Avec plus de 389 propriétaires volontaires à ce jour, le dispositif ne permet pas encore de répondre à la demande croissante dans un marché immobilier onéreux et saturé notamment dans les territoires en tension tels que Bordeaux, Bayonne,Poitiers, La Rochelle, Périgueux ou Limoges. De ce fait, elle recherche de nouveaux volontaires propriétaires ou locataires. www.operationundeuxtoit.fr

  • 21/07/19 | Santé: Un budget participatif sur le plateau de Millevaches (23)

    Lire

    L'Agence Régionale de Santé lance une démarche expérimentale de budget participatif santé sur le Plateau de Millevaches. Les citoyens proposent et votent pour des actions de santé qu’ils souhaitent voir mises en œuvre dans leur territoire, à partir d’une enveloppe financière dédiée de 40 000 €. Les projets présentés doivent servir l’intérêt général et porter sur l’éducation à la santé, la prévention et promotion de la santé ou l’accès aux soins. Dans un 2nd temps, les habitants et travailleurs du territoire voteront pour leurs projets préférés qui seront mis en œuvre en 2020. Infos: www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr

  • 21/07/19 | Chaque dimanche de l'été, rendez-vous promenade Sainte-Catherine pour des cours de sport gratuit

    Lire

    La troisième édition des PSC Summer Challenge vous donne rendez-vous chaque dimanche de 11h à 12h30, à Promenade Sainte-Catherine, pour des cours de sports gratuits. Animés par les créatrices de ACE-ACE-Athletic Class&Exercice, le rendez-vous dominical est l'occasion de se dépenser en plein air dans un cadre convivial. Les personnes intéressées sont priées de s'inscrire, au plus tard le vendredi précédant le cour. www.facebook.com/promenadesaintecatherine

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Garde des Sceaux visite "la prison ouverte" de Mauzac en Dordogne

01/08/2018 | La ministre de la Justice était en Dordogne ce 1er août pour visiter le prison de Mauzac et sa ferme école, un modèle qui pourrait inspirer le gouvernement.

Accompagnée des députés du Sarladais et du Bergerac, la Garde des Sceaux a visité le centre de détention semi ouvert de Mauzac

Le centre de détention de Mauzac en Dordogne est l'une des deux seules prisons françaises à pouvoir revendiquer le statut de prison ouverte. Une des particularités de ce centre de détention est de posséder une ferme école pour faciliter la réinsertion des détenus. Ce modèle voulu par Robert Badinter, dès les années 80, pourrait inspirer le gouvernement qui souhaite repenser la détention, à un moment où la population carcérale bat des records. Nicole Belloubet, la ministre de la justice est venue ce 1er août se rendre compte sur place pour voir si ce modèle était transposable ailleurs.

A l'heure, où la population carcérale atteint de nouveaux records, le gouvernement réfléchit à repenser la détention et à adapter les modes de détention en fonction de la particularité des détenus. En Dordogne, la prison de Mauzac, construite dans les années 80, est atypique : elle a été pensée comme un village avec pour objectif  de mieux réinsérer. Ce modèle de centre de détention, a été voulu par Robert Badinter, lorsqu'il était ministre de la Justice. Ce mercredi 1er août, la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, est venue visiter le centre de détention et sa ferme école, où sont cultivés des légumes bio, des herbes aromatiques et médicinales. Les habitants du village peuvent venir y acheter des légumes chaque vendredi. Ce centre de détention ouvert accueille principalement des prisonniers condamnés pour affaires de moeurs ou d'agressions sexuelles avec des peines parfois supérieures à dix ans. 

La visite ministérielle n'était pas ouverte à la presse, mais la garde des sceaux a répondu aux questions des journalistes. "Je souhaitais voir comment les choses se passaient concrétement car mon ambition pour l'adminisration pénitentiaire est d'arriver à avoir des établissements qui accueillent des détenus selon des régimes différenciés. On ne peut pas accueillir les détenus de la même manière partout. Nous avons pour ambition d'assurer la sécurité de nos concitoyens mais aussi d'assurer la réinsertion des prisonniers," a indiqué Nicole Belloubet.  La ministre a confirmé lors de sa venue, la création de 15.000 places supplémentaires en établissement pénitentiaire d'ici 2027, dont 7.000 d'ici 2022.  A Mauzac, les détenus ont la possibilité de se former, d'apprendre un métier et de travailler. Les prisonniers bénéficient notamment d'une liberté d'aller et venir, la journée, les portes des cellules sont fermées après 19 heures

Un modèle transposable partout ? 

 Le gouvernement pourrait dupliquer le modèle de Mauzac ailleurs, ou du moins s'en inspirer  pour mieux préparer la réinsertion. A noter que les frais de fonctionnement y sont nettement plus importants qu'ailleurs. "Deux choses doivent nous guider, la sécurité de la société et la réinsertion des détenus, a insisté la garde des sceaux. "Nous avons aussi à construire des établissements pénitentaires à proximité des villes, car il y a des offres de travail, de services publics, de transports. Je ne prétends pas qu'il faut dupliquer partout en France ce type d'établissement. Il faut des établissements diversifiés. C'est un mode de diversification intéressant." La ministre de la Justice a également évoqué le projet de réécriture de l'échelle des peines pour que celles-ci aboutissent réellement à la meilleure réinsertion  possible.  "Pour cela, nous avons besoin de déployer des services d'insertion et de probation. D'ici 2020, il y aura 1500 emplois supplémentaires de ce type qui seront créées."

Lors de cette visite, les responsables syndicaux de l'administration pénitentiaire  ont indiqué que les moyens mis en oeuvre étant insuffisants, avec le non remplacement de départs à la retraite, l'accompagnement vers le retour à la vie en société et à la prévention de la récidive était insuffisante, notamment au niveau du suivi médico-social. Un CMP judidiaire est en toujours en projet.  A ce jour, il n'y en a pas en Dordogne.  Il  en existe un à Angoulême et un à Limoges. 
En marge de la visite, Nicole Belloubet s'est aussi exprimée sur le report de la réforme constitutionnelle. Les débats ont été  repoussés à cause de l'affaire Benalla. La ministre souhaite que son étude puisse reprendre dès la rentrée en fonction du calendrier parlementaire.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude -Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
7870
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !