Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/11/20 | L'alimentation de proximité grandit en Ribéracois

    Lire

    Lors de la Commission permanente du 23 novembre, la Région a décidé de soutenir le projet porté par le Club d’entreprises du Pays Ribéracois « Bien manger en Ribéracois – Développement de pratiques alimentaires saines et locales » à hauteur de 64 581 euros. Ce projet vise à développer les partenariats économiques entre acteurs du système alimentaire local et avec pour objectifs de fédérer et dynamiser les initiatives en faveur de l’agriculture et l’alimentation de proximité notamment.

  • 30/11/20 | Jean Tavernier n'est plus

    Lire

    Cet humaniste était entré en politique sans l'avoir cherché par la grâce de Chaban en 1986 lors des élections régionales; deux ans plus tard il sera président du Conseil régional poste qu'il occupera jusqu'en 1992. Jean Tavernier figure de la médecine hospitalière bordelaise s'en est allé à l'âge de 92 ans. Alain Rousset lui rend hommage :"Il a laissé au Conseil régional le souvenir d'un homme de coopération et d'écoute. Dans le prolongement de l'adhésion de l'Espagne à la CEE, Jean Tavernier s'était particulièrement impliqué dans la coopération entre régions transfrontalières. qui donneront naissance à des partenariats institutionnels au long cours ..."

  • 30/11/20 | Les Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique a un nouveau président

    Lire

    A l’occasion du renouvellement du Bureau Directeur de l’association ; principal réseau de tourisme archéologique du continent, Germinal Peiro, président du Conseil Départemental de la Dordogne, a été élu Président de l’Association pour la période 2020-2024. Initiée en 2010 en tant que projet d’initiative européenne de promotion, du patrimoine, de la culture et du tourisme, l’Association est une association internationale qui compte 151 sites d’art rupestres et près de 41 institutions dans tout le continent européen.

  • 30/11/20 | Travaux d’urgence sur les lignes Brive-Ussel et Périgueux-Brive

    Lire

    Afin de sauvegarder le réseau néo-aquitain, le Conseil régional s’est engagé en faveur d’un Plan Directeur d’investissements du réseau ferroviaire. Compte-tenu de l’état très dégradé des lignes régionales, des travaux d’urgence vont être menés sur 6 axes en 2021 parmi lesquels Brive-Ussel et Périgueux-Brive. La Région va prendre en charge 3 930 000 euros.

  • 30/11/20 | Lacs médocains: Début du programme global de restauration

    Lire

    Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une subvention de 184 000€ au Syndicat intercommunal d’aménagement des eaux du bassin versant des étangs du littoral girondin. En effet, les deux grands lacs médocains et le bassin d’Arcachon sont des écosystèmes qui apportent beaucoup à l’activité économique et touristique. Seulement, ils sont soumis à des risques de dégradation de l’eau. C’est donc dans un but de restauration et préservation que le programme global des restauration des zones humides et des lacs médocains est mis en oeuvre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Gironde accentue son soutien au milieu rural

08/01/2018 | Le département approfondit sa politique d'aménagement du territoire et pousse le haut débit.

Jean-Luc Gleyze entouré des vice-présidents

C'est une des confirmations les plus intéressantes mises en avant par Jean-luc Gleyze, président du Conseil départemental à l'occasion des voeux à la presse ce 8 janvier. Le département, dont il n'a pas manqué de rappeler qu'il était le plus grand de France, entend renforcer son soutien au milieu rural. Et, ceci, à un moment où il se réjouit, par ailleurs, de son dynamisme démographique - 15.000 nouveaux venus en 2015, 18-20.000 désormais. Bien sûr l'attractivité de la métropole n'est pas pour rien dans cette croissance mais, justement, au-delà du périmètre urbain, la Gironde connaît des difficultés inhérentes à tous les territoires ruraux.

Et il n'est pas difficile de comprendre qu'après avoir, dès son accession à la présidence, promu avec l'implication, en première ligne, de sa première vice-présidente, Christine Bost, huit pactes territoriaux, Jean-Luc Gleyze veuille renforcer cette politique d'aménagement du territoire. La Gironde, pour toute une série de villes et communes considérées comme faisant partie du milieu rural, va donc pousser à la réalisation de contrats de ville d'équilibre où il sera mis, entre autre, l'accent sur les services publics, la couverture médicale, l'emploi, le numérique.... Des villes ont été citées - La Réole, Langon, Pauillac, Blaye, Castillon, Coutras, Lesparre... mais la liste est loin d'être exhaustive; il s'agira en l'occurrence qu'elles jouent le rôle de "pôle de centralité" pour les pays alentour. En quelque sorte de relais vers le tissu de ces communes qui ont besoin d'être soutenues et dont les dernières élections ont révélé, souvent, l'ampleur du vote protestataire. "Nous sommes en capacité de déployer une batterie d'outils" insiste Jean-Luc Gleyze qui a rappelé, notamment, la création de Gironde Ressources, au printemps de l'an dernier, une manière de guichet où les agents et techniciens du département se tiennent à la disposition des élues et agents communaux. Par ailleurs deux maisons de services au public vont être expérimentées à Saint-André de Cubzac et Bazas. Quant à l'ambitieux plan collège déjà présenté qui prévoit la création d'au moins 12 établissements, à l'horizon 2024, il va démarrer.

Le plan fibre optique plus rapide que prévu

S'agissant de l'économie et de l'emploi le président, soulignant que les départements ne disposaient plus de la compétence, s'est félicité que l'existence de l'EPF, l'Etablissement public foncier - hérité de l'ex-Poitou-Charentes -  puisse permettre l'acquisition de superficies pour des zones d'activité ou d'habitat. Mais l'un des volets les plus importants, à la fois pour le développement économique et les services à la personne c'est, évidemment, la couverture numérique du vaste territoire girondin, "l'e-mobilité" selon le mot de Jean-Luc Gleyze, ces 23.000 kilomètres de fibres à déployer qui le seront plus rapidement que prévu - moins de dix ans contre vingt d'abord envisagés - et dont le chantier va en effet s'accélérer. "C'est un des plus gros marchés nationaux notait Matthieu Rouveyre, vice-président en charge du numérique, évoquant une mise en concurrence de tous les gros opérateurs et " une négociation pied à pied" pendant un an. Interrogé sur LE sujet des déplacements, de ces fameuses mobilités qui posent problème, bien au-delà des "assises" du même nom, Jean-Luc Gleyze a appelé une pluralité de solutions; il a surtout fait preuve d'un certain optimisme autour de la naissance d'un Syndicat Mixte des Mobilités, à la fois sur l'intérêt du président de la métropole Aain Juppé, sur celui d'Alain Rousset qui l'inscrirait à l'agenda de la session plénière de Mars du Conseil régional et de son vice-président aux infrastructures, Renaud Lagrave, un syndicat mixte Nouvelle Aquitaine pouvant avoir une déclinaison précise, en l'occurrence girondine.  Parmi les questions qui furent adressées aux élus présents l'une d'elles, concernant la réduction de la vitesse à 80km/heure sur des routes dites secondaires, Alain Renard, vice-président en charge du dossier, a fait remarquer que davantage d'expérimentation aurait sans doute été souhaitable et que la Gironde dépensait quelques 40 millions de travaux sur le réseau. Et ceci, au moment où le président du Sénat, Gérard Larcher, demande par ailleurs, haut et fort, au premier ministre, de rendre publics les résultats de celle lancée voilà deux ans.

Demain La Gironde en mode "Road movie"...

En marge de cette matinée de voeux a été dévoilé, par le biais d'une bande annonce (Ici et maintenant la Gironde s'invente) " un Road movie" destiné à "mettre en valeur des Girondins qui changent le monde". Ce département, dont le président a décidé d'expérimenter le revenu du base et d'y intéresser onze autres départements de l'Hexagone, entend mettre en valeur toutes les initiatives innovantes et positives, de "la Capacité alimentaire au zéro déchets et à l'économie circulaire...". C'est ainsi, que de septembre à novembre 2017, les  réalisateurs, Chloé Legrand et Olivier Desagnat, de l'association d'Asques et d'Ailleurs, ont tourné un documentaire de 52 minutes où il sera question de "futur désirable".  Rendez vous très attendu, en mars prochain.

Lire aussi:

Gironde: Les Conseils de territoire, c'est toujours un succès
Plan Collèges Ambition 2024 en Gironde: "on ne peut qu'approuver"... ou presque 

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5197
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !