Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/05/19 : Ultimatum lancé par les pruniculteurs de la CR47 à l’ensemble des transformateurs "afin qu'ils trouvent un compromis sur un prix satisfaisant pour conforter les producteurs, ou bien ceux-ci les obligeront à le faire dans un avenir proche."

20/05/19 : Suite à l’incendie de samedi soir dans le parking des salinières, le tram C est interrompu entre les stations Quinconces et Gare Saint-Jean. Le C ne reprendra qu’après la levée de doute sur l’état de la structure de la dalle où circule le tramway.

20/05/19 : La section Gironde de l’Ostau Occitan crée une rencontre bimensuelle sur la culture et la langue occitanes à Bordeaux. Rdv au café associatif Le Petit Grain, le mardi de 18h45 à 20h30. Ce 21 mai: "Chansons traditionnelles occitanes de diverses régions"

19/05/19 : Le gros incendie qui s'est déclaré samedi à Bordeaux dans le parking des Salinières a mobilisé plus de 100 pompiers et 50 véhicules, nécessité l'évacuation des riverains et va avoir pour conséquence l'interruption de trafic sur la ligne C du tramway

19/05/19 : Vienne : avec les problèmes informatiques rencontrés par Parcours'sup, l'université de Poitiers assure que tous les postulants dans les filières qui ne sont pas en tension seront acceptés à la rentrée prochaine.

18/05/19 : Vinexpo Bordeaux fait le bilan : 650 participants à son symposium d'experts sur le climat, 2300 "rendez-vous qualifiés" pendant le salon mais une forte baisse du nombre de visiteurs, "de l'ordre de 30%".

17/05/19 : Venue en éclaireuse à Espelette en ce jeudi, Brigitte Macron devrait précéder le chef de l’État, Emmanuel Macron en visite à Biarritz ce vendredi où il rencontrera le préfet et des élus dont Michel Veunac, le maire de Biarritz en préparation du G7.

16/05/19 : Un comité de lignes TER ouvert aux usagers se tient le 20 mai à 18h à la mairie de La Réole. La ligne Bordeaux-Agen y sera étudiée à la loupe: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

16/05/19 : À quelques jours des élections européennes, l'association Voix Publique(s) et le CRIJ Nouvelle-Aquitaine mettent l'Europe en procès pour une soirée ludique le 21 mai à 18h30 au CRIJ de Bordeaux. "Pour ou contre l'Europe, venez témoigner!" + d'info

16/05/19 : Le candidat LR aux Élections Européennes François-Xavier Bellamy sera présent le 23 mai prochain 19h à Marans (17) en compagnie du député LR Christian Jacob, et de deux autres candidats LR aux Européennes, Christina Soroni et David Labiche.

15/05/19 : Niort : l'agglomération vient d'inaugurer de la nouvelle Pépinière d’Entreprises du Niortais située dans des anciens locaux du Credit Agricole, plus de 300m2 dédiés au coworking, 20 bureaux et des possibilités d’accueil événements sur 1000m2.

15/05/19 : Le 24 Mai, 180 choristes interpréteront le Magnificat de Jean-Emmanuel Filet, et le Credo pour 6 voix d’Alexis Duffaure, écrits pour chœur, orgue, cuivres et cloches. Deux créations mondiales, commandes de la Maîtrise de Bordeaux.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/05/19 | Handicap: succès pour le DuoDay en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    1769 duos ont été constitués en Nouvelle-Aquitaine dans le cadre de la 2ème édition nationale du DuoDay, qui s’est tenue jeudi 16 mai. La Nouvelle-Aquitaine représente près de 14% des duos salarié-personne handicapée constitués au niveau national. En Gironde, 421 duos ont pu être concrétisés. Le Lot-et-Garonne, où le DuoDay a été lancé dès 2016, est aussi très impliqué, avec 366 duos. Plus de 1000 employeurs, publics et privés se sont mobilisés dans la région, pour cette journée qui se veut être un tremplin vers l’emploi des personnes en situation de handicap.

  • 20/05/19 | Elections européennes du dimanche 26 mai : procurations

    Lire

    Les élections européennes ont lieu le dimanche 26 mai. En Dordogne, les bureaux de vote seront ouverts entre 8 h et 18 h. Si vous êtes absents le jour du vote, il est encore possible de faire établir sa procuration. La démarche est à effectuer auprès des commissariats de police de Périgueux et de Bergerac (du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h à 16h), dans les brigades de gendarmerie de la Dordogne et au tribunal d'instance du domicile ou lieu de travail du demandeur.

  • 20/05/19 | Une idée pour Floirac? La 3ème édition des budgets participatifs est lancée!

    Lire

    Les habitants de Floirac ont jusqu’au 27 septembre pour proposer leurs idées. Pour être éligibles, les projets doivent respecter certains règles, comme avoir un intérêt commun, agir en faveur de l’amélioration du cadre de vie, ne pas dépasser 25 000 €, porter sur le domaine public ou encore respecter les principes de la démarche participative locale. Les services municipaux travaillent toujours à la mise en place des projets de l’édition 2018. Toutes les infos sont à retrouver sur la plateforme participative.

  • 20/05/19 | Parcours'Sup : l'université de Poitiers promet d'intégrer la plupart des postulants

    Lire

    Suite aux dysfonctionnements de Parcours Sup, l'université de Poitiers assure qu'elle intégrera bien tous les postulants à la rentrée prochaine, dans les filières qui ne sont pas sous tension : chimie, informatique, mathématiques, physique, sciences de la terre, sciences de l'ingénieur, langues étrangères appliquées, lettres, géographie et aménagement, histoire, histoire de l'art et archéologie, musicologie, philosophie et sociologie.

  • 18/05/19 | Préparation du sommet Youth7 à l'Hôtel de Région à Bordeaux 

    Lire

    Ce samedi 18 mai à 14h, Alain Rousset (président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine) et Nathalie Lanzi (vice-présidente en charge de la jeunesse) accueillent le Youth7 (G7 des jeunes) pour un atelier de concertation afin de préparer le sommet, qui aura lieu le 9 au 14 juin à Paris. Ce sommet rassemblera une délégation de jeunes leaders de chaque pays du G7 et de l'Union européenne. Ils veulent attirer l’attention des chefs d’État et du gouvernement sur les préoccupations de leur génération.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Gironde et son souci des "fractures"

10/01/2019 | A l'approche d'un grand débat national provoqué par la grogne sociale du mouvement des gilets jaunes, le conseil départemental de la Gironde veut jouer un rôle.

Gironde voeux 2019

Décentralisation, fracture sociale, débat national et incertitudes. Ce jeudi 10 décembre, les voeux prononcés par Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde (PS), étaient particulièrement bien accordés avec les incertitudes du climat social actuel. Au travers des politiques déjà engagés et des futurs débats qui s'annoncent, ces quelques mots pour amorcer une année s'annonçant déjà politiquement très riche ont sonné comme un nouveau plaidoyer pour l'échelon local des solidarités sociales et l'envie d'un regain de responsabilités de la part des "corps intermédiaires".

Tête d'affiche

"Fracture ou faille, ça s'écarte. Il y a de plus en plus de français sur le bord de la route et qu'on est obligés d'assister tandis que l'autre France est de plus en plus taxée pour permettre d'aider les premiers. C'est un système diabolique", disait Jacques Chirac dans un débat face à Lionel Jospin en 1995. Le mot fracture et le besoin de lutter contre ont sans doute été les deux marqueurs des voeux à la presse formulés ce jeudi 10 janvier par le président du Conseil départemental de la Gironde, Jean-Luc Gleyze, qui s'est par ailleurs montré inquiet des conflits sociaux qui traversent la France depuis le mois de novembre dernier. Situation qui a été marquée par la mobilisation encore importante, constatée samedi dernier, à Bordeaux. "Il y a une vraie inquiétude pour nous et un besoin de réponses essentiel". Le contexte est en effet particulièrement incertain à l'aube de nouvelles manifestations des gilets jaunes annoncées pour ce samedi, un grand débat national aux contours houleux et un mic-mac manifeste autour des critères du retrait de la taxe d'habitation.

Pour Jean-Luc Gleyze, les collectivités locales auront aussi leur rôle à jouer dans les semaines à venir. "Le grand débat devra permettre au moins de capter des revendications de façon plus précise, avec la difficulté de l'hétérogénéïté de ce qui est demandé. Le vrai sujet pour le gouvernement sera de ne pas faire naître un faux espoir. D'autres acteurs pourraient être concernés sur les réponses à apporter, d'où l'importance des corps intermédiaires. Si on donne les moyens à ces collectivités de réaliser correctement leurs politiques publiques, c'est sans doute le meilleur moyen de répondre, chacun à son niveau, aux préoccupations de nos concitoyens en fonction des compétences qui nous sont données par la loi". Le refus du jacobinisme n'est pas nouveau pour celui qui pilote le département depuis désormais quatre ans : il a déjà plaidé en faveur de la décentralisation à de nombreuses reprises, tout comme il a renvoyé l'Etat à ses responsabilités concernant certaines aides sociales (les allocations individuelles de solidarité).

Solidarités territoriales

Il est vrai qu'en décembre dernier, la Gironde a voté un budget de 1,78 millions d'euros, en hausse de +5,3% par rapport à 2018, avec 956 millions d'euros réservés aux dépenses sociales. "Nous avons déjà quatre ans de mandat derrière nous, il nous reste deux ans, c'est sans doute l'occasion pour nous d'aller au plus près de nos concitoyens pour échanger avec eux sur ce que nous avons déjà mis en oeuvre et ce que nous pourrions faire. Les incertitudes restent nombreuses, notamment concernant la réforme de la fiscalité (taxe pour les communes, taxe foncier bâti) ou le pacte financier sur lequel nous sommes toujours en demande auprès de l'Assemblée des Départements de France. Pour autant, face à ce qu'il dénonce comme des "fractures sociales et territoriales", Jean-Luc Gleyze ne dévie pas de sa ligne habituelle. "Les fractures sociales sont aussi l'expression de ceux qui sont dans la très grande pauvreté mais aussi de ceux qui travaillent et qui n'arrivent pas à vivre plutôt qu'à survivre. Je pense aux agriculteurs n'arrivant pas à tirer un revenu décent de leur exploitation, aux artisans, à ces personnes qui sont obligées de mettre en parenthèse leur parcours professionnel pour devenir aidant d'une personne handicapée et d'une personne âgée. L'action sociale, en dehors des allocations elles-mêmes, nécessite aussi un coût important", a-t-il notamment déclaré.

L'exercice n'a pas épargné un ping-pong local. Après qu'Alain Juppé se soit plié au même exercice un jour plus tôt et ait orienté le débat vers la tenue d'assises territoriales, le président du département ne s'est pas totalement fermé à la démarche, à une condition. "C'est une bonne nouvelle, je ne sais pas si c'est une prise de conscience ou une lucidité accentuée sur cette question. Pour ce qui nous concerne, nous avons toujours été convaincus de la nécessité de travailler sur l'interdépendance des territoires et la complémentarité en évitant absolument la rupture et la fracture. C'est une proposition intéressante mais il y a un prérecquis à toute démarche d'acceptation de ma part : que le président de Bordeaux métropole se prononce clairement contre la métropolisation. Je ne peux pas envisager de réfléchir à l'interdépendance des territoires si cette dernière est encore à l'ordre du jour. Dans ce cas, la Région et le département seront d'accord pour, en pilotage partagé, travailler sur cette interdépendance que nous pratiquons déjà" (et l'élu de citer la convention partenariale déjà passée dans le cadre de la loi NOTRe ou les accords signés avec plusieurs villes comme Eysines, Bordeaux ou Lormont). "Ce qu'il faudrait encourager, c'est l'accentuation de cette collaboration, et non pas la fracture des territoires entre eux, sinon c'est donner de l'eau au moulin des revendications des gilets jaunes". Dans ce cadre, il a également défendu les politiques de redistribution vers les territoires : les 28 millions d'euros d'aides aux communes et intercommunalités votées dans le budget 2019, l'ouverture de nouvelles aires de co-voiturage ou encore le plan Haut-Méga, soutenu par les fonds européens, ayant été cités comme exemples aux côtés des contrats de ville d'équilibre (passés avec Libourne, La Réole et Lesparre en 2018 et prévus pour Castillon, Langon et Saint-André-de-Cubzac en 2019) et de l'initiative Solutions solidaires, dont le prochain grand rendez-vous public est prévu pour les 20 et 21 février prochain au Pin Galant de Mérignac et convoquera experts, élus et associatifs pour débattre autour de politiques de solidarité innovantes.

Gestion des bases

Enfin, un dernier dossier (et pas des moindre) est venu s'inviter à la fête, celui du revenu de base. La récente tribune d'un économiste dans Le Monde ne pouvait servir de meilleur prétexte pour en remettre une petite louche, alors même qu'un projet de loi a été déposé en octobre et qu'il devrait être mis sur la table gouvernementale le 31 janvier prochain. "Est ce que le revenu de base peut être une partie de la réponse aux préoccupations des gilets jaunes ? La question mérite d'être étudiée sous cet angle, je ne suis plus seul à le penser. En 2016, nous étions quelques utopistes inconscients dans ce département à penser qu'il fallait peut-être envisager la solidarité nationale d'une manière différente de celle pratiquée au travers du RSA. Depuis quelques mois, nous sommes dix-huit présidents de départements à porter cette expérimentation. Pas de certitude ni de dogme, mais le gouvernement semble désormais s'intéresser à cette expérimentation", a poursuivi Jean-Luc Gleyze, en profitant pour annoncer une rencontre proche avec la nouvelle secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé (la girondine Christelle Dubos) aux côtés d'autres présidents de département pour évoquer cette potentielle démarche d'expérimentation. Si la feuille de route semble donc tracée, bien qu'incertaine, le chemin de la collectivité pour 2019 reste encore long.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2821
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Emmanuel Macron avec Michel Veunac et le préfet sPITZ Politique | 18/05/2019

Emmanuel Macron aime Biarritz... et la campagne

convention région TER Politique | 18/05/2019

TER : le "tour de vis" régional

Sophie Borderie siégeant pour la première fois en ce 17 mai en qualité de présidente du Département de Lot-et-Garonne Politique | 17/05/2019

Sophie Borderie : « Je serai une présidente de terrain à l’écoute des Lot-et-Garonnais »

Emmanuelle Ajon Politique | 10/05/2019

« C’est l’incompréhension qui règne aujourd’hui ! » Emmanuelle Ajon, vice-présidente du CD33 chargée de la Promotion de la santé et de la protection de l'enfance

Alazin Lamassoure Politique | 09/05/2019

Le Grand Entretien: Alain Lamassoure, l'élu aquitain qui avait la passion de l'Europe

Assemblée plénière du 12 avril 2019 Politique | 08/05/2019

Aménagement du territoire: un premier projet de schéma régional adopté

meeting europennes ps Politique | 03/05/2019

Européennes: à Bordeaux, ce 2 mai, politique rimait avec écologie

Alain Rousset président de la Région Nouvelle Aquitaine Politique | 02/05/2019

Le SRADDET, pour un aménagement efficient en Nouvelle-Aquitaine

François Bayrou, Président de la CAPBP et Eric Jammarron, Président de la Fibre paloise, ont mis en service le Nœud de Raccordement Optique de Buros Politique | 30/04/2019

Le cœur de l'agglomération paloise 100% fibre en décembre !

Le pôle d'échanges multimodal du Grand Périgueux a ouvert ce 29 avril Politique | 29/04/2019

Sur l'Agglomération périgourdine, un vaste plan pour mieux se déplacer

Isabelle Boudineau Politique | 28/04/2019

Le Grand Entretien - Isabelle Boudineau face aux défis européens

Elisabeth Borne,Ministre chargée des Transports en visite à Pau Politique | 26/04/2019

Elisabeth Borne à Pau: du Fébus à l'Intercité mais sans passer par Canfranc

Laurence Rouede, conseillère régionale déléguée à l'urbanisme et au foncier Politique | 25/04/2019

Interview: Laurence Rouède présente la stratégie foncière de Nouvelle-Aquitaine

Toutes les juridictions de Poitiers sont rassemblées dans l'ancien bâtiment du lycée des Feuillants Politique | 20/04/2019

Nouvelle cité judiciaire de Poitiers : le maire écarte la polémique 

De gauche à droite : Pascale ROUX (Coordinatrice Gironde du Mouvement des Progressistes), Sylvie JUSTOME (Génération Ecologie), Stéphane MERIAU (Génération Ecologie), Gérard BUNEL (Génération Ecologie), Dominique BOURG (Tête de liste d'URGENCE ECOLOGIE), Politique | 19/04/2019

D'un livre, aux élections européennes, les ambitions de Delphine Batho