Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/21 | La Charente, premier département Néo-terra

    Lire

    Mercredi, la Charente a adhéré à Néo Terra, le programme néo-aquitain de préservation de l’environnement. « On risque d’être dans le climat de Séville dans une trentaine d’années, on a un travail d’adaptation à faire », signale Alain Rousset, présent pour l'occasion. Gestion de l’eau, transports, alimentation, habitat… « Il faut que l’action publique retrouve de l’anticipation et bouscule certaines habitudes et certaines certitudes ». Parmi les actions que la Charente veut lancer, 200000 € serviront à accompagner les agriculteurs dans la certification Haute Valeur Environnementale, et 1M€ à l’achat de voitures électriques pour l'aide à domicile.

  • 20/01/21 | Divagation d'ours : le tribunal de Pau annule 20 arrétés municipaux

    Lire

    A l'automne 2018, 20 maires des Pyrénées-Atlantiques ont pris des arrêtés interdisant la divagation des ours sur le territoire de leur commune. Déférés devant le tribunal administratif de Pau, ces arrêtés viennent d'être annulés par le juge considérant d'une part qu'"aucune circonstance particulière ne mettait en évidence les dangers auxquels les personnes ou les biens seraient exposés en raison de la présence d’ours sur le territoire" et d'autre part que ces arrêtés "ne précisaient pas les mesures susceptibles d’être prises dans l’hypothèse où, malgré l’interdiction, la divagation d’ours serait néanmoins constatée".

  • 20/01/21 | Rive droite bordelaise : les élus demandent un deuxième centre de vaccination

    Lire

    Les maires du Grand Projet des Villes rive droite - Bassens, Cenon, Floirac et Lormont - estiment que « le centre de vaccination de la clinique Bordeaux Tondu à Floirac ne suffira pas si on veut proposer un service efficace ». Selon eux, la problématique des transports pourrait dissuader les habitants de Bassens, Carbon-Blanc, Ambès ou encore Ambarès-et-Lagrave. Ainsi, les élus demandent l'ouverture d'un centre de vaccination à Lormont, « permettant aussi de soulager les soignants ».

  • 20/01/21 | La MONA change de gouvernance

    Lire

    Après son directeur pendant l'été 2020, la Mission des Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine (MONA) change de président. En effet, Nicolas Martin, directeur de l'office de tourisme du Pays Basque a pris cette fonction ce mardi 19 janvier. Il succède à la landaise Frédérique Dugény, présidente de la Mona dix-sept ans durant. Mona est un réseau de 171 organismes de tourisme, représentant plus de 1 400 salariés.

  • 20/01/21 | Gironde : le Département a lancé sa campagne de vaccination

    Lire

    Elle a débuté le 18 janvier. Le Conseil départemental de Gironde commence à vacciner les personnels soignants et les publics prioritaires à la Maison du Département de la Promotion de la Santé (2 Rue du Moulin Rouge, à Bordeaux). Ainsi, les personnels soignants de plus de 50 ans, ceux présentant des signes de comorbidité et les personnes de 75 ans et plus peuvent s'inscrire sur Doctolib pour se faire vacciner dans l'établissement public, « dans l'attente de la mise en place d'autres centres de vaccination sur la Métropole et le département », indique la collectivité.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Gironde milite pour une "solidarité territoriale"

03/09/2020 | Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde, a fait sa rentrée politique ce jeudi 3 septembre dans un contexte de plan national de redressement économique.

Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde

Solidarité, proximité, service public, tel était le "mantra" de Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, lors de sa rentrée politique ce jeudi 3 septembre. Elle intervient au moment précis où le gouvernement annonce un vaste Plan de Relance à la somme symbolique de 100 milliards d'euros. Au-delà de l'appel à la solidarité nationale passé durant le confinement, c'est vers une "solidarité territoriale" que le chef de file départemental souhaiterait se diriger, non sans conditions et aides financières extérieures...

Une main tendue, mais une main ferme. C'est à ça que ressemblait le discours de rentrée de Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, ce jeudi 3 septembre à Bordeaux, au moment de faire le point sur les sujets d'actualités et ceux qui occuperont la collectivité pour les mois à venir. "Nous ne sommes pas dans le post-covid, cette réalité s'impose toujours à nous", a répété l'élu. Au moment où la Gironde est en zone rouge et où les autorités de santé évoquent un virus qui "reste dangereux", les centres de dépistages ne désemplissent pas et viennent saturer les laboratoires d'analyse mais "le laboratoire départemental d'analyse est mis à disposition depuis fin mai. Pour l'instant, nous n'avons pas été sollicité par l'ARS ni par le CHU", a rappelé le responsable. Face au regain de l'épidémie, la collectivité a dû prendre quelques mesures : la fermeture de plusieurs casernes de pompiers, du domaine de loisirs de Blasimon, d'une maison départementale à Bordeaux Lac ou encore, lors de cette rentrée qui s'est "globalement bien passée", de la fermeture du service de restauration dans un collège de Villenave d'Ornon. 

France Relance

Derrière le volet sanitaire figurent en bonne place l'économie et le social. Pour la première, Jean-Luc Gleyze a rappelé les ambitions, toujours intactes, du plan collège (640 millions d'euros pour la construction de 13 nouveaux collèges, la réfection de dix déjà existants et l'extension des capacités de plusieurs autres), tout en précisant "l'obligation de recourir à l'emprunt pour tenir les délais" même si "les entreprises font tout pour rattraper le temps perdu". Hasard du calendrier, c'est aussi ce jeudi que Jean Castex a choisi pour présenter le plan "France Relance". Un plan que le responsable départemental, avant son annonce détaillée, espérait ambitieux à l'égard des collectivités territoriales.

"Nous espérons que dans les 100 milliards d'euros, il y en aura un certain nombre qui seront consacrés aux investissements des collectivités parce que nous sommes fortement contributeurs de la relance économique et de la relance de l'emploi. Nous avons souffert à la fois en recettes et en dépenses puisque nous avons pris des mesures. On a des interrogations sur la fin de l'année budgétaire. Nous espérons que l'État sera là. Il nous a appelé au titre de la solidarité nationale, il faut maintenant qu'il soit présent au titre de la solidarité territoriale". Bémol ou non, après le plan d'urgence pour les finances des collectivités territoriales, les regards du gouvernement semblent portés davantage sur l'économie, les entreprises et la transition écologique. Le 90ème congrès de l'Assemblée des Départements de France, début novembre, devrait à coup sûr y revenir...

Gironde en commun

En attendant, pour la collectivité girondine, l'investissement continue. Le plan collège est toujours prévu, le plan Gironde Haut Méga pour faire venir la fibre dans les territoires atteindra bientôt 100 000 prises raccordées (pour un objectif de 500 000 d'ici 2024). En tout, on arrive à un volet investissement total annuel établi à environ 230 millions d'euros. "Nous savons que nous allons dépasser le milliard promis en début de mandature. La manière dont la relance s'opère nous importe. J'ai récemment écrit au Président de la République pour lui demander de financer des projets portés par les collectivités territoriales qui sont le premier investisseur public. Nous avons un timing serré, des projets aboutis qui attendent des financements, notamment européens, et des besoins déjà identifiés".

À l'échelon local, l'élu milite en tout cas pour une collaboration accrue entre la gauche régionale, métropolitaine et la gauche verdie qui compose désormais le paysage politique bordelais. À cette fin, en plus de rencontres en cours avec les chefs de files des différentes collectivités, Jean-Luc Gleyze met en ligne ce jour un "manifeste pour une Gironde en commun". Dans ce texte, il précise être "persuadé qu'il ne faut pas attendre que toutes les solutions viennent d'en haut" et milite pour "une dynamique partenariale qui privilégie les complémentarités plutôt que la concurrence entre les territoires girondins". Gironde en commun est ainsi présentée, à l'image de Solutions Solidaires, comme une "plateforme de valeurs partagées sur notre vision commune et ce que nous pouvons porter ensembles. Nous devons faire de cette période du COVID-19 une chance parce qu'elle nous a invité à mettre le doigt sur à quoi peut ressembler un effondrement de société". 

Solidarité compensatoire

Une société dont, à l'en croire, on mesure déjà la hausse de la précarité avec une augmentation ("d'environ 6% même si ces chiffres restent à consolider") des bénéficiaires du RSA depuis le déconfinement. Nous voyons aussi émerger de nouveaux profils : des petits autoentrepreneurs qui avaient lancé leur activité juste avant le confinement, des intérimaires, des saisonniers, des intermittents ou des salariés victimes de l'ubérisation du travail". À chaque fois qu'il le peut (et cette fois aussi, donc), Jean-Luc Gleyze rappelle que le RSA "est une délégation accordée par l'État qui relève de la solidarité nationale. Or, les recettes perçues par les collectivités sont passées de 100 à environ 50%, ce qui traduit la réalité d'un transfert non compensé".

Un pan spécifique du RSA dédié aux saisonniers a d'ailleurs été récemment reconduit par le département, qui permet aux bénéficiaires de cumuler leur allocation et les revenus saisonniers dans six départements (Gironde, Dordogne, Landes, Charentes et Lot-et-Garonne), jusqu'au 31 octobre 2020. L'action sociale passe aussi par d'autres rendez-vous dans les prochains mois : la sélection des projets qui occuperont le Domaine de Nodris, l'inauguration du premier village de fratries à Sablons le 17 septembre, qui bénéficiera à 54 enfants en besoin de protection, le panel citoyen qui tiendra sa plénière à l'automne ou encore le budget participatif destiné aux jeunes (11 à 30 ans) qui a déjà réuni 214 projets qui seront analysés dans un jury citoyen en novembre. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
3703
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental de la Haute-Vienne Politique | 20/01/2021

Pour Jean-Claude Leblois, la crise sanitaire est « comme un jour sans fin »

Florence Jardin, présidente de Grand Poitiers, a présenté ses voeux à la presse ce 18 janvier 2021 Politique | 19/01/2021

Florence Jardin (présidente de Grand Poitiers) : renforcer la proximité et la solidarité 

Jean-Jacques Lasserre, président du Département des Pyrénées-Atlantiques Politique | 18/01/2021

Pyrénées-Atlantiques : Jean-Jacques Lassserre veut continuer à "jouer efficace et juste" en 2021

Remise des clés de la voiture par Jean-Luc Gleyze à GEIQ Industrie Politique | 15/01/2021

La Gironde cède 13 véhicules aux associations d'insertion

Pierre Hurmic lors de sa cérémonie de vœux Politique | 15/01/2021

Bordeaux : en 2021, priorité au social et à l’emploi

L'emplacement de la future école de la XVI à Limoges Politique | 15/01/2021

À Limoges, la caserne Marceau vitrine pour Action Cœur de Ville

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement lors de sa visite à Bordeaux Politique | 15/01/2021

Bordeaux : Gabriel Attal au chevet des étudiants

Alain Rousset, le président de la Région Nouvelle-Aquitaine a présenté ses voeux à la presse mardi 13 janvier Politique | 15/01/2021

"Travailler encore plus sur le monde d'après ", une nécessité pour Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine

Léonore Moncond'huy, maire de Poitiers, lors des voeux 2021 à la presse Politique | 14/01/2021

Léonore Moncond’huy, maire de Poitiers : « Je fais de la politique pour Poitiers et les Poitevins ».

Décrochage scolaire, un dispositif expérimental dans les Pyrénées-Atlantiques Politique | 12/01/2021

Décrochage scolaire : Un dispositif expérimental dans les Pyrénées-Atlantiques

François Bayrou a présenté ses voeux 2021 en visio conférence Politique | 09/01/2021

Pau: Les vœux 2021 « en résistance et en reconquête » de François Bayrou

L'Habitat à Pau Politique | 08/01/2021

Habitat: L'agglo de Pau poursuit et élargit son programme de renouvellement urbain

Jean-Luc Gleyze, président du Département de la Gironde Politique | 07/01/2021

« Jamais le Département de la Gironde n’aura autant investi qu’en 2021 », Jean-Luc Gleyze, président du Département de la Gironde

 Philippe Buisson président de la Communauté d'agglomération du Libournais Politique | 06/01/2021

Crise sanitaire, innovation, alimentation : les grands chantiers du Libournais pour 2021

Le Lot-et-Garonne, terre de projets Politique | 06/01/2021

Des vœux lot-et-garonnais sur fond de crise sanitaire