15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

  • 15/12/17 | Le point sur la tuberculose bovine en Dordogne

    Lire

    La campagne de prophylaxie 2017-2018 de la tuberculose bovine a débuté en avance avec un nouveau mode de dépistage qui donne des résultats encourageants. Il s’agit d’un procédé à la fois plus efficace mais aussi plus contraignant, car nécessitant une bonne contention des bovins. Depuis le début novembre, 106 dossiers de prophylaxie ont été traités et 5 élevages ont présenté des résultats positifs. Le nombre de foyers de tuberculose pour 2017 est toujours de 28 élevages, dont 8 ont fait l’objet d’un abattage total et 20 d’un abattage sélectif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Gironde, un département avant-gardiste pour le développement du numérique

12/09/2011 |

Anne-Marie Keiser, vice-présidente du Conseil général de Gironde, Joël Aubert, directeur d'Aqui et Stéphane Richard, PDG d'Orange

Ce lundi 12 septembre, le Conseil général de la Gironde a officiellement lancé le pacte numérique. Symboliquement, pour saluer l'importance de l'événement, animé par le directeur d'Aqui!, Joël Aubert, Stéphane Richard, le PDG d'Orange-France Télécom a fait le déplacement. Car, avec ce plan, le Conseil général de Gironde et ses partenaires (Orange, la Région Aquitaine et l'Etat) mettent à la disposition de la population une série de services qui constituent une offre d'ensemble inédite au plan national, à l'image d'Open Data.

"Le Pacte numérique girondin que nous lançons aujourd'hui marque de façon officielle la position du Conseil Général sur une politique ambitieuse et nécessaire autant que peuvent l'être l'accès à l'eau courante, à l'électricité et au téléphone", a déclaré Philippe Madrelle, président du Conseil général de Gironde. Concrètement, ce pacte numérique se traduira par la mise en place d'un réseau de fibre optique de 1 060 km d'ici la fin de l'année 2011 pour raccorder l'intégralité des communes. Ainsi, la quasi totalité des foyers girondins pourra bénéficier d'un accès ADSL à 2 Mb/s minimum. Seul un faible pourcentage des foyers (0,4 %, soit un peu plus de 1 200 lignes) ne pourra être éligible et se verra proposer une alternative satellitaire. "L'enjeu est considérable en terme d'emplois et d'essor économique", a souligné pour sa part Stéphane Richard, le PDG d'Orange-France Télécom, le partenaire technique. "Dans la période très difficile que nous traversons, où la crise économique et sociale impacte fortement notre budget, nous aurions pu ne pas nous engager dans cette voie", a tenu à rappeler Philippe Madrelle. "À titre d'exemple, permettez-moi de vous dire qu'il ne se passe pas une journée sans qu'une entreprise ne téléphone à nos services pour demander, avant de s'implanter sur une commune, si la fibre optique y est bien présente. Par ailleurs, 168 sites publics (collèges, lycées, maisons départementales, casernes de pompiers...) et 83 zones d'activités seront raccordés au très haut débit. Avec des accès à 100 Mb/s, ces zones devraient bénéficier d'un nouveau pouvoir d'attraction et voir de nouvelles entreprises s'installer. "Refuser une Gironde à deux vitesses, c'est aussi montrer l'exemple aux urbains", a plaidé Philippe Madrelle. Et pour accompagner ce développement, un programme de formations appelé SAPIENS, pour « susciter l'accès et le partage de l'information et des nouveaux savoirs », permet à de nombreux « médiateurs numériques » de sensibiliser les publics aux NTIC grâce à plusieurs projets. Enfin, grâce à la mise en ligne du portail datalocale.fr, le département partage de nombreuses données publiques. Pour l'instant, les données concernant l'environnement, les transports et les services de proximité sont mises à disposition, mais d'autres devraient suivre régulièrement. Cette initiative permettra la création d'applications autour de ces données pour offrir aux habitants de nouveaux services numériques.

La Gironde, département pilote pour démocratiser l'accès au numérique
Ce matin, Philippe Madrelle a aussi annoncé que sa collectivité n'allait pas en rester là et lancerait à l'automne un programme d'environ dix millions d'euros qui comprendra quarante neuf zones de
montée en débit, ainsi que des expérimentations de fibres optiques à l'abonné. Pour rappel, la Gironde a été précurseur pour démocratiser l'accès au haut débit dès 2005. C'est ainsi, qu'en 2006, a été créé à l'initiative du Département le Syndicat Mixte Gironde Numérique fédérant le Département et les 45 communautés de communes. Un contrat partenariat public -privé unique en son genre à l'époque et qui fait figure d'exemple aujourd'hui a été signé avec France Telecom-Orange en juin 2009. En 15 mois ce sont 107 NRA ZO qui ont été installés sur l'ensemble du territoire girondin permettant ainsi la résorption des zones blanches (ADSL). Achevée en juillet 2011, la première étape de ce projet d'envergure a donné l'accès au haut débit à tous les girondins, résorbant ainsi les zones non couvertes et l'amélioration du débit dans d'autres zones. Les collectivités ont investi 53,4 millions d'euros dans ce projet dont 40 millions pour le Conseil Général, 6,4M€ de la part de la Région Aquitaine ainsi que des financements de l'Union européenne. Et, pour l'avenir, "l'Etat continuera à investir dans le numérique. Sur les 35 milliards d'euros des investissements d'avenir, 900 millions seront consacrés au développement du réseau numérique", a rassuré, Patrick Stefanini, le préfet de Gironde. 

                                                                                                                          Nicolas César


Crédit photo : Aqui!

Partager sur Facebook
Vu par vous
359
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Floirac | 20/09/2011

J'ai du mal à croire au succès de ce plan.
Habitant Floirac depuis des années, une communauté à moins de 5 km du centre-ville de Bordeaux, je ne peux toujours pas accéder au haut débit, et me contente d'un débit de 1Mo depuis plusieurs années. Un type de débit qui ne permet toujours pas d'accéder à l'ensemble des services offerts aux utilisateurs de haut-débit.

C'est incompréhensible. Avec un tel plan et de telles auto-congratulations, qu'il existe toujours de telles zones blanches si près d'une si grande agglomération. Alors bien sur, il reste le câble, avec un fournisseur local unique, qui a une telle mauvaise presse de la part de ses propres utilisateurs, ce n'est pas encourageant. La fibre optique? un bel espoir que l'on va attendre à Floirac combien d'années?

Non, ce plan numérique ne profite pas à tous en Aquitaine, et que nos campagnes se rassurent, même en "ville" nous ne sommes pas mieux lotis.

BAROUIN Louis | 26/09/2011

La CUB et ses communes ont voulu jouer "bande à part" et sont empétrées dans une délégation de service public avec la société INOLIA qui ne s'intéresse qu'au développement économique et non au bien être des citoyens de la CUB.
Ce n'est pas le cas du projet de Gironde Numérique qui, suite au refus de la CUB, a équipé l'ensemble de la Gironde ... hors CUB !
Dommage d'avoir raté le coche mais surtout dommage pour les habitants des communes de la CUB qui se retrouvent désormais aux mains des seuls opérateurs qui n'exploitent que les zones rentables. CQFD

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !