Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

12/12/18 : La Mairie de Billère (64), met en garde sur des démarchages abusifs proposant une intervention pour détruire un nid de frelons ou pour réclamer un paiement pour une intervention déjà effectuée. Ces personnes ne sont pas mandatées par la Mairie.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

  • 14/12/18 | La Rochelle lance une nouvelle course au Nautic de Paris

    Lire

    L'agglomération de La Rochelle profite de sa présence au salon Nautic de Paris, du 8 au 16 décembre, pour présenter une toute nouvelle course, organisée en partenariat avec le Grand Pavois Organisation : le Défi Atlantique. Cette nouvelle épreuve en équipage est réservée aux Class 40. Le départ sera donné fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

  • 13/12/18 | Ouverture de la Patinoire et « Ice Party » à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    La patinoire revient à Villeneuve-sur-Lot du 15 décembre au 6 janvier, sous la halle Lakanal. Ouverte tous les jours de 10 h à 19 h (3 € les 30 min.), cette année, les jeunes du Villeneuvois inaugureront les nocturnes avec une soirée « Ice Party » proposée ce même jour de 20 h à minuit. Gratuit et réservé au 15-20 ans, cet événement sera animé par le DJ KM Events.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Gironde, un département avant-gardiste pour le développement du numérique

12/09/2011 |

Anne-Marie Keiser, vice-présidente du Conseil général de Gironde, Joël Aubert, directeur d'Aqui et Stéphane Richard, PDG d'Orange

Ce lundi 12 septembre, le Conseil général de la Gironde a officiellement lancé le pacte numérique. Symboliquement, pour saluer l'importance de l'événement, animé par le directeur d'Aqui!, Joël Aubert, Stéphane Richard, le PDG d'Orange-France Télécom a fait le déplacement. Car, avec ce plan, le Conseil général de Gironde et ses partenaires (Orange, la Région Aquitaine et l'Etat) mettent à la disposition de la population une série de services qui constituent une offre d'ensemble inédite au plan national, à l'image d'Open Data.

"Le Pacte numérique girondin que nous lançons aujourd'hui marque de façon officielle la position du Conseil Général sur une politique ambitieuse et nécessaire autant que peuvent l'être l'accès à l'eau courante, à l'électricité et au téléphone", a déclaré Philippe Madrelle, président du Conseil général de Gironde. Concrètement, ce pacte numérique se traduira par la mise en place d'un réseau de fibre optique de 1 060 km d'ici la fin de l'année 2011 pour raccorder l'intégralité des communes. Ainsi, la quasi totalité des foyers girondins pourra bénéficier d'un accès ADSL à 2 Mb/s minimum. Seul un faible pourcentage des foyers (0,4 %, soit un peu plus de 1 200 lignes) ne pourra être éligible et se verra proposer une alternative satellitaire. "L'enjeu est considérable en terme d'emplois et d'essor économique", a souligné pour sa part Stéphane Richard, le PDG d'Orange-France Télécom, le partenaire technique. "Dans la période très difficile que nous traversons, où la crise économique et sociale impacte fortement notre budget, nous aurions pu ne pas nous engager dans cette voie", a tenu à rappeler Philippe Madrelle. "À titre d'exemple, permettez-moi de vous dire qu'il ne se passe pas une journée sans qu'une entreprise ne téléphone à nos services pour demander, avant de s'implanter sur une commune, si la fibre optique y est bien présente. Par ailleurs, 168 sites publics (collèges, lycées, maisons départementales, casernes de pompiers...) et 83 zones d'activités seront raccordés au très haut débit. Avec des accès à 100 Mb/s, ces zones devraient bénéficier d'un nouveau pouvoir d'attraction et voir de nouvelles entreprises s'installer. "Refuser une Gironde à deux vitesses, c'est aussi montrer l'exemple aux urbains", a plaidé Philippe Madrelle. Et pour accompagner ce développement, un programme de formations appelé SAPIENS, pour « susciter l'accès et le partage de l'information et des nouveaux savoirs », permet à de nombreux « médiateurs numériques » de sensibiliser les publics aux NTIC grâce à plusieurs projets. Enfin, grâce à la mise en ligne du portail datalocale.fr, le département partage de nombreuses données publiques. Pour l'instant, les données concernant l'environnement, les transports et les services de proximité sont mises à disposition, mais d'autres devraient suivre régulièrement. Cette initiative permettra la création d'applications autour de ces données pour offrir aux habitants de nouveaux services numériques.

La Gironde, département pilote pour démocratiser l'accès au numérique
Ce matin, Philippe Madrelle a aussi annoncé que sa collectivité n'allait pas en rester là et lancerait à l'automne un programme d'environ dix millions d'euros qui comprendra quarante neuf zones de
montée en débit, ainsi que des expérimentations de fibres optiques à l'abonné. Pour rappel, la Gironde a été précurseur pour démocratiser l'accès au haut débit dès 2005. C'est ainsi, qu'en 2006, a été créé à l'initiative du Département le Syndicat Mixte Gironde Numérique fédérant le Département et les 45 communautés de communes. Un contrat partenariat public -privé unique en son genre à l'époque et qui fait figure d'exemple aujourd'hui a été signé avec France Telecom-Orange en juin 2009. En 15 mois ce sont 107 NRA ZO qui ont été installés sur l'ensemble du territoire girondin permettant ainsi la résorption des zones blanches (ADSL). Achevée en juillet 2011, la première étape de ce projet d'envergure a donné l'accès au haut débit à tous les girondins, résorbant ainsi les zones non couvertes et l'amélioration du débit dans d'autres zones. Les collectivités ont investi 53,4 millions d'euros dans ce projet dont 40 millions pour le Conseil Général, 6,4M€ de la part de la Région Aquitaine ainsi que des financements de l'Union européenne. Et, pour l'avenir, "l'Etat continuera à investir dans le numérique. Sur les 35 milliards d'euros des investissements d'avenir, 900 millions seront consacrés au développement du réseau numérique", a rassuré, Patrick Stefanini, le préfet de Gironde. 

                                                                                                                          Nicolas César


Crédit photo : Aqui!

Partager sur Facebook
Vu par vous
406
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Floirac | 20/09/2011

J'ai du mal à croire au succès de ce plan.
Habitant Floirac depuis des années, une communauté à moins de 5 km du centre-ville de Bordeaux, je ne peux toujours pas accéder au haut débit, et me contente d'un débit de 1Mo depuis plusieurs années. Un type de débit qui ne permet toujours pas d'accéder à l'ensemble des services offerts aux utilisateurs de haut-débit.

C'est incompréhensible. Avec un tel plan et de telles auto-congratulations, qu'il existe toujours de telles zones blanches si près d'une si grande agglomération. Alors bien sur, il reste le câble, avec un fournisseur local unique, qui a une telle mauvaise presse de la part de ses propres utilisateurs, ce n'est pas encourageant. La fibre optique? un bel espoir que l'on va attendre à Floirac combien d'années?

Non, ce plan numérique ne profite pas à tous en Aquitaine, et que nos campagnes se rassurent, même en "ville" nous ne sommes pas mieux lotis.

BAROUIN Louis | 26/09/2011

La CUB et ses communes ont voulu jouer "bande à part" et sont empétrées dans une délégation de service public avec la société INOLIA qui ne s'intéresse qu'au développement économique et non au bien être des citoyens de la CUB.
Ce n'est pas le cas du projet de Gironde Numérique qui, suite au refus de la CUB, a équipé l'ensemble de la Gironde ... hors CUB !
Dommage d'avoir raté le coche mais surtout dommage pour les habitants des communes de la CUB qui se retrouvent désormais aux mains des seuls opérateurs qui n'exploitent que les zones rentables. CQFD

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !